1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6








titre1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6
page9/20
date de publication29.11.2016
taille0.5 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   20

CHAPITRE III : UN ELEMENT CRUCIAL : LES RICHESSES D’UNE TERRE  

Section 1 : le soudan, entre croissance et sous- développement168



Le Soudan est un pays immense, le plus grand d’Afrique. Peu peuplé, 40 millions d’habitants en 2009, soit une densité de 15 hab/km2,  il ne subit pas de pressions démographiques ; de nombreux espaces sont même encore en réserve, malgré des zones désertiques. C’est aussi un pays pauvre. L’organisation des Nations Unies le classe parmi les pays les moins avancés (PMA) en se basant sur les critères suivants169 :

  • Faible revenu, mesuré par le RNB/hab./an (moyenne sur 3 ans), inférieur à 750 $ ;




  • Insuffisance des ressources humaines, mesurée par l’indice du capital humain, qui se fonde sur plusieurs indicateurs : malnutrition, santé, scolarisation et alphabétisation ;




  • Vulnérabilité économique, mesurée par l’indice de vulnérabilité économique fondé également sur plusieurs indicateurs : catastrophes naturelles, crises commerciales, exposition aux crises, faible dimension économique et éloignement économique.


Tableau 4 : Quelques chiffres récents relatif au Soudan

sans titre.bmp

Sur base de ces chiffres et de ces critères, le Soudan est bien un PMA. Cependant, grâce au développement rapide de son industrie pétrolière, il affiche le taux de croissance économique le plus élevé d’Afrique170. Son économie a connu une expansion de 7,6% en 2008171. Le chiffre de 3,5% en 2009, principalement dû à la chute des apports d’IDE et à la faible performance du secteur du bâtiment, ne remet pas en cause les nombreux indices d’un développement rapide : lancement de grands projets, notamment la construction d’un barrage au nord de la ville de Khartoum sur le Nil, nouvelles autoroutes à quatre voies, centres commerciaux modernes, restaurants, stations service. Les hôtels de luxe poussent comme des champignons. Khartoum, la capitale, est une agglomération en chantier : un nouvel aéroport est envisagé, le centre ville se modernise...172

Mais c’est surtout le projet architectural gigantesque en cours de construction au confluent du Nil blanc et du Nil bleu, Al Mogran, qui symbolise le renouveau soudanais. Il s’agit de créer un Central Business District (CBD) voué à devenir un des centres d’affaires les plus importants d’Afrique de l’Est. Ce projet, développé par l’Etat soudanais et soutenu par des compagnies des Emirats et de Malaisie, n’est pas sans rappeler les chantiers de Dubaï173.

Le Soudan construit aussi plusieurs barrages. Débutés en janvier 2003, ils devraient être achevés avant 2013. Ils permettront, notamment, l’irrigation de nouvelles terres et donc le développement d’une agriculture d’exportation. Le Koweït, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et la Chine financent les travaux.

Le développement au Soudan dépend de son insertion dans la mondialisation et des investisseurs étrangers.

section 2 : le pétrole soudanais



Le pétrole constitue une dimension essentielle et très complexe des conflits soudanais, qu’il s’agisse du Sud-Soudan ou du Darfour. Le pays, qui projette d’intégrer l’OPEP, possède la 5ème réserve prouvée de pétrole du continent africain, avec de très importantes réserves dans le Sud du pays. 4ème producteur africain avec 500 000 barils par jour, dont 400 000 exportés, il a triplé en 15 ans sa production. De nouveaux gisements sont régulièrement exploités, alors que d’importantes réserves restent à découvrir. Cette richesse ne laisse naturellement pas indifférent les grandes puissances internationales.

La lutte qui oppose sur le continent africain la Chine aux États-Unis constitue l’un des éléments essentiels pour la compréhension de la crise régionale.

C’est en 1978 que la compagnie américaine Chevron découvre du pétrole au Sud-Soudan. Suite à l’attaque de son site et à l’assassinat de trois de ses employés par les rebelles du Sud, elle doit se retirer en 1984174.

Les revenus pétroliers, devenus effectifs vers la fin des années 1990, vont renforcer la position du gouvernement dans sa guerre dans le sud. Mais ce pétrole va aussi susciter l’intérêt de nombreux pays, pressés d’exploiter les champs pétroliers soudanais « malgré les violations des droits de l’homme attestées. 175». Le pays devient un espace de compétition entre les entreprises pétrolières anglo-américaines et la République Populaire de Chine, qui cherche à diversifier et sécuriser les approvisionnements énergétiques nécessaires à sa forte croissance économique et à son poids démographique. Tous les moyens sont bons. Selon une étude menée par Chung-lian Jiang, la Chine a fourni au Soudan, de 1995 à 1997 « un lot considérable d’armements, comprenant six avions de combat de classe F-6, cinquante hélicoptères de type Z-6 et du matériel d’artillerie. 176 En 1997, la China National Petroleum Corporation (CNPC) s’est associée aux sociétés Petronas et Talisman177, respectivement malaysienne et canadienne, pour signer un accord avec la Sudapet, l’entreprise pétrolière du gouvernement soudanais, de façon à procéder à la prospection, l’exploitation et la construction d’oléoducs dans le Sud du pays.

D’un point de vue historique, la Chine a régulièrement entretenu des liens particuliers avec l’Afrique. Obéissant autrefois à une logique plus politique qu’économique (soutien à la lutte contre l’impérialisme occidental à l’époque de la décolonisation), les échanges commerciaux se sont nettement développés dans les années 1960. Utilisant largement le discours tiers-mondiste Sud-Sud, Pékin jouit de son statut de « porte-parole » des pays en développement. Elle sait insister sur son attachement au respect des intérêts des pays africains et à un ordre économique plus « juste ».

Si la presque totalité du pétrole soudanais évacué par Port-Soudan est exploité au profit de la Chine, c’est que le pays est idéalement situé pour elle, avec un accès à la mer, et sa capacité à jouer un rôle d’interface entre l’Afrique et l’Orient.

Aujourd’hui, le Soudan semble définitivement résolu à regarder vers cet Orient.
Carte 7 : Les différentes sociétés propriétaires de concessions gazières et pétrolières.map of sudan and southern oil concessions.gif
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   20

similaire:

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 iconPortant creation, organisation et fonctionnement de la cour penale speciale

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 icon1ère partie : Présentation du territoire de la case 8

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 icon1ère partie : La définition critique de la science

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 icon1ère Partie : Cadre Général du Contentieux Administratif

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 iconIntroduction : penser les conflits en géographie. 1ere partie

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 iconRecherche Google ? -> Le référencement de sites web dynamiques (1ère partie)

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 iconProfession de Foi de la Famille Internationale La Famille Internationale (lfi) est
«tout ce qu’enseignent la Loi et les prophètes» (Matthieu 22: 37–40)—est une partie intégrante de notre vie et de notre foi

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 icon1ère partie : L’entreprise individuelle
«le bien peut être revendu en nature ou après avoir été travaillé et mis en œuvre»

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 icon1ère partie : La segpa : historique et fonctionnement
«d’inadapté»; une sous direction à l’enfance inadaptée est créée au Ministère de l’Education Nationale

1Ère partie : la cour pénale internationale recommandée au darfour 6 iconDu programme de 1
«observer» et la sous-partie Sources de lumière colorées du programme de 1ère S








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com