Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif








télécharger 115.85 Kb.
titrePrésentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif
page1/2
date de publication29.11.2016
taille115.85 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2
Plan d’animation en lien avec l’exposition Connaissez-vous vos droits ?

du Réseau In-Terre-Actif
Durée de l’animation : 1 heure

Public cible : 3e cycle du primaire et 1er cycle du secondaire

Matériel nécessaire :

  • Expo-photos «Connaissez-vous vos droits ? » (comportant 6 bannières)

  • Mise en situation Des Droits et des Hommes

  • Cartons de responsabilités


N.B. Ce plan d’animation est un outil pédagogique élaboré afin d'aborder la question des droits humains avec vos élèves. Afin de maximiser la compréhension, ce plan d'animation doit être travaillé avec l'exposition « Connaissez-vous vos droits ? » du Réseau In-Terre-Actif. Une exposition disponible gratuitement à partir du site www.in-terre-actif.com. L'information retrouvée dans ce plan d'animation appuie les images et l'information que l'on retrouve sur les bannières de l’exposition. Chacune des bannières peut être travaillée individuellement. De plus, nous avons ajouté à ce plan d’animation de l’information complémentaire en lien avec chacune des bannières afin que vous puissiez répondre aux questions de vos élèves.
Table des matières
Présentation ………………………………………………………………………….………………………....2

Amorce ………………………………………………………………………………………………………....3

Les droits humains…………………………………………………………………….…………….………4-5-6

Les droits des enfants…………………………………………………………………..………………...……..7

Le droit à la non-discrimination…....................................................................................................................8-9

Le droit à une vie décente…………………………………………………………………………….….….....10

Le droit à la protection……………………………………………………………………………….…….......11

Agir pour les droits humains…...........................................................................................................................12

Mise en situation…….…………………………………………………..…………………………..……….....13

Pistes d’action ………….……………………………..………………………………………….…………….14

Conclusion………………..……………………………..………………………………………….……….….15

Documents de références…………………………………………………………………………………...15-16
Présentation de l’animation « Connaissez-vous vos droits ? » du Réseau In-Terre-Actif
Les objectifs de cette animation sont de :

- Reconnaître les droits humains et les différentes conventions existantes au Canada et à l’échelle internationale;

- Poser un regard sur la situation des droits humains dans le monde, ces droits sont-ils respectés, qu'en est-il au Canada?

- Comprendre le rôle qu'ont les droits humains sur les individus;

- Être en mesure d'identifier pourquoi il est important de les faire respecter;

- Mettre en pratique des actions afin de faire rayonner et respecter les droits humains dans son milieu.
Présenter l’exposition et le déroulement de l’animation aux élèves (10 minutes)
En premier lieu, l'exposition sera présentée à l'ensemble du groupe (un léger survol seulement). Par la suite, les élèves auront à travailler en sous-groupe sur les différentes bannières qui se retrouvent à l'avant. Le fonctionnement sera expliqué au moment venu de l'exercice. Un retour sera fait en grand groupe afin de rapporter les différentes réflexions ressorties lors de l'activité.
À la fin, toujours en grand groupe, les élèves réfléchiront sur les alternatives possibles.
Présentation de l'exposition et information à partager en lien avec les différentes bannières.

L’animateur/animatrice survole les 6 bannières représentées tout en y ajoutant les informations données ici-bas. Se déplacer au fil des explications, d’une bannière à l’autre, pour montrer le visuel et se référer au texte inscrit sur les bannières.

Amorce : La différence entre désirs et besoins (5 minutes)

Afin d’introduire la question des droits humains, nous considérons important que les élèves soient en mesure de faire la différence en les désirs et les besoins. Insistez sur le fait que les droits de l’homme sont fondés sur les besoins de l’homme.
Demander aux élèves de ressortir des besoins que chaque être humain à besoin pour survivre, grandir et s’épanouir de manière satisfaisante, ainsi que pour vivre dignement. Inscrivez au tableau les réponses sorties par les élèves.
Piste de réponses :

Avoir une maison confortable Avoir de l’eau potable

Avoir de la nourriture en quantité suffisante Avoir de l’argent de poche à dépenser comme je veux

Avoir un environnement propre Avoir la possibilité de pratiquer ma religion

Avoir une télévision ou avoir accès à un journal Avoir accès à l’éducation

Avoir des loisirs Avoir des vacances

Avoir une voiture Avoir des vêtements à la mode

Avoir un MP3 Avoir une montre

Avoir accès à des soins de santé Avoir accès à la vie culturelle

Avoir la liberté d’opinion Avoir un ordinateur et accès à Internet

Avoir un téléphone portable Avoir la possibilité de faire entendre mon opinion
Une fois que les élèves ont ressorti quelques besoins et désirs, posez les questions suivantes :


  • Selon ce que vous avez ressorti, croyez-vous avoir le nécessaire pour survivre? Pour votre croissance et votre développement?




  • Que diriez-vous si je vous enlevais (nommez un exemple)?




  • Que se passerait-il dans un pays si un individu n’avait pas (nommez un exemple), qu’est-ce que cela peut avoir comme conséquence selon-vous?


Nous avons des besoins essentiels auxquels il nous faut répondre : se nourrir, se vêtir, se loger, se déplacer, se divertir, s’éduquer… Avoir un désir, c’est plutôt avoir l’envie, le souhait d’avoir ou de faire quelque chose, mais cette envie ou ce souhait ne justifie pas comme tel l’établissement d’un droit. Insistez sur le fait que chacun doit pouvoir jouir de tous ses droits fondamentaux! Certains sont nécessaires pour vivre, tels que les droits à la nourriture en quantité suffisante, aux soins médicaux, à une eau potable et à un toit. Mais d’autres sont essentiels pour que les gens puissent vivre décemment et s’épanouir tel l’accès à l’éducation ou à un travail décent.

Il est donc important de faire cette différence afin de mieux reconnaître ces droits en tant qu’être humain. Chacun de nous dès la naissance acquiert des droits, et c’est à nous de les reconnaître afin de mieux les défendre. C’est ce que nous allons approfondir ensemble dans le cadre de cette animation.

Panneau 1 Les droits humains
Maintenant que nous avons vu la différence entre les besoins et les désirs de chaque être humain, nous allons parcourir et découvrir ensemble les outils, mis à la disposition de chaque être humain afin de combattre les injustices!
Au fil des siècles, des gens de tous les pays ont été maltraités et discriminés. Afin de réduire ces inégalités et ces injustices, les êtres humains se sont donné les moyens de se protéger en reconnaissant et en regroupant leurs droits sous le nom des « droits de la personne ». Les droits de la personne servent à protéger la dignité de tous les humains, peu importe leurs différentes caractéristiques. Vivre dans la dignité suppose, entre autres, d’avoir un toit et de la nourriture, d’avoir accès à l’eau, de pouvoir participer à la société, de recevoir une éducation, de travailler, de pratiquer sa religion, de parler sa langue et de vivre en paix.
Les droits humains régissent la manière dont nous vivons les uns avec les autres. Ils servent aussi de points de repère pour la conduite des relations entre les individus et les gouvernements, et pour la définition de leurs obligations mutuelles. Les droits humains incluent notamment le droit à la vie, le droit d’avoir accès à de l’eau et à de la nourriture en quantité suffisante, le droit d’avoir un toit ou encore d’aller à l’école, etc.

Nous naissons tous avec ces droits. Personne ne peut nous les enlever ni les supprimer, même si des personnes, des entreprises ou des gouvernements refusent de les reconnaître ou de les protéger.
Comment reconnaître ses droits?

La Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), document fondateur des droits de la personne, a été adoptée en 1948 par l’Organisation des Nations Unies. Même si la DUDH n’a pas officiellement force de loi, ses principes fondamentaux invitent au respect mutuel et ils constituent un outil essentiel pour protéger chaque personne contre la violence et les abus. Dans plusieurs luttes à travers le monde, cette déclaration a permis aux populations de dire et de défendre leurs droits et leurs aspirations.
Voici des exemples de droits de l’homme tirés de la Déclaration universelle des droits de l’homme1. Mentionner le fait que dans chacune des images centrales, nous retrouverons différents droits mentionnés.
Article 1. Droit à l’égalité

Article 2. Droit à la non-discrimination

Article 3. Droit à la vie, à la liberté, à la sécurité

Article 4. Droit de ne pas être tenu en esclavage

Article 17. Droit à la propriété

Article 18. Droit à la liberté de pensée et de religion

Article 19. Droit à la liberté d’opinion et d’information

Article 20. Droit à la liberté de réunion et d’associations pacifiques

Article 23. Droit à un travail satisfaisant et à l’affiliation syndicale

Article 24. Droit au repos et aux loisirs

Article 25. Droit à un niveau de vie suffisant

Article 26. Droit à l’éducation

Article 27. Droit de participer à la vie culturelle de la communauté

Article 28. Droit à l’ordre social assurant le respect des droits de l’homme

Article 29. Devoirs envers la communauté dans laquelle un libre et plein développement est possible

Article 30. Droit à ce que les droits mentionnés ne soient pas violés par l’État ou un individu
Au Canada

C’est la Charte canadienne des droits et libertés2, de même que les chartes, lois ou codes de différentes provinces, qui définissent et reconnaissent les droits de la personne au Canada. La Commission canadienne des droits de la personne3 a pour mission d’appliquer la Loi canadienne sur les droits de la personne4.
Au Québec

C’est la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse5 qui œuvre à la promotion et au respect des droits énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne au Québec.
Que faire si l’on porte atteinte à vos droits reconnus par la Charte au Canada?

Toute personne dont les droits et libertés garantis par la Charte ont été lésés par tout ordre de gouvernement peut s'adresser à un tribunal pour obtenir réparation.
Q : Croyez-vous que les droits de la personne sont respectés à travers le monde? Et au Canada? Est-ce qu’il y a des gens dans votre région qui voient leurs droits non respectés selon vous?


INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE (Facultative, à partager s’il y a lieu ou afin de répondre aux questions des élèves)
L’Organisation des Nations Unies (ONU) a été fondée en 1945, au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, par plus de cinquante pays qui entretenaient des idéaux de paix et de respect entre les individus et les nations du monde, tout en souhaitant améliorer les conditions de vie des populations de la planète. L’ONU s’est donc dotée d’une Charte devant être respectée par tout pays désirant devenir membre (on en dénombre aujourd’hui 192) et d’institutions ayant pour mandat d’assurer que les pays se soumettent aux règles du droit international. L’UNICEF est l’organe de l’ONU chargé de faire respecter les droits des enfants et de prendre des mesures concrètes pour améliorer leurs conditions et qualités de vie.

Pour plus d’information : http://www.un.org/fr/aboutun/index.shtml
Charte canadienne des droits et libertés

C’est le 17 avril 1982 qu’est entrée en vigueur la Charte canadienne des droits et libertés et que les droits et libertés, objets de 100 ans de luttes acharnées que les Canadiennes et Canadiens estiment essentiels au maintien d'une société libre et démocratique, ont été protégés par la Constitution, loi suprême du Canada.

Elle reconnaît :

- les grandes libertés fondamentales (par exemple : liberté de pensée, de croyance, d'opinion et d'expression, y compris la liberté de la presse et des autres moyens de communication et la liberté d'association);

- les droits démocratiques (par exemple : le droit de vote);

- les libertés de circulation (par exemple : le droit de vivre dans l'endroit de son choix au Canada);

- les garanties juridiques (par exemple : le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne);

- les droits à l'égalité ainsi que le patrimoine multiculturel des Canadiennes et Canadiens.

Convention relative aux droits des personnes handicapées

La Convention relative aux droits des personnes handicapées est un accord conclu par des pays du monde entier pour veiller à ce que les personnes handicapées et les personnes non handicapées soient traitées sur un pied d’égalité. Cette Convention s’applique à tous les adultes et enfants handicapés, filles aussi bien que garçons. La Convention relative aux droits des personnes handicapées a été adoptée le 13 décembre 2006. Dans le monde, seulement 2 % des jeunes qui vivent avec un handicap fréquentent un établissement scolaire. On peut expliquer cette situation par l’insuffisance de moyens financiers, par le manque de professionnels ou de matériel adapté. Toutefois, cette discrimination est aussi la conséquence des préjugés que l’on nourrit à l’égard des handicapés.


Panneau 2 Les droits des enfants, ça concerne tout le monde

Q : Que peut vouloir dire cette citation selon vous? «Vous considérez que nous sommes l’avenir, nous sommes aussi le présent.»

Les enfants sont des humains à part entière, ils sont à la fois l'avenir et le présent. Toutefois, ils sont plus fragiles que les adultes et ils ont de ce fait besoin d’une protection particulière. C’est ce qui a amené les dirigeants du monde à reconnaître que les enfants ont des droits spécifiques qu’il faut respecter et proclamer ces droits dans la Convention relative aux droits de l'enfant6, adoptée par l’ONU en 1989. Les conventions, qu’on appelle parfois aussi traités, pactes, accords internationaux ou instruments juridiques, indiquent au gouvernement ce qu’il doit faire pour que tous les enfants bénéficient de leurs droits.
On peut trouver des enfants aux prises avec ces dures réalités vécues aussi bien dans les pays industrialisés que dans les pays en développement. Au Nord, les enjeux que soulève le respect des droits humains font moins l’objet de préoccupations parce que nombre d’entre nous ont la chance de vivre dans l’abondance et le confort. Il n’en reste pas moins que tous les enfants du monde peuvent, un jour ou l’autre, être victimes du non-respect de leurs droits et avoir besoin qu’on se mobilise pour faire respecter leurs droits.
Au Canada

Une loi particulière existe pour protéger et venir en aide aux enfants, lorsqu'ils sont en difficulté. Il s'agit de la Loi sur la protection de la jeunesse7. Cette loi concerne les jeunes âgés de moins de 18 ans qui vivent des situations qui compromettent ou peuvent compromettre leur sécurité ou leur développement. Il s'agit d'enfants abandonnés, maltraités, exploités, victimes de sévices ou sexuels ou qui présentent des troubles de comportement sérieux tant à la maison, qu'à l'école. La Loi sur la protection de la jeunesse confirme que la protection de l'enfant est une responsabilité collective, elle vise tout le monde et, plus spécifiquement, les adultes œuvrant auprès de l'enfant.
Encore beaucoup de chemin à faire…

Malgré la proclamation de la Convention et sa ratification par la presque totalité des pays du globe, la situation de millions d’enfants du monde entier demeure difficile. Pensons, par exemple, aux enfants qui souffrent de pauvreté, de malnutrition, de maladies évitables ou de mauvais traitements. Il est fondamental d’être sensibilisé aux injustices que subissent les enfants d’ici et d’ailleurs et de savoir quels sont leurs droits afin d’être en mesure de contribuer à améliorer la situation, au Nord comme au Sud.
Saviez-vous qu’en 2011, près de 215 millions d’enfants dans le monde occupaient un travail, la majorité d’entre eux à temps plein?8
Q : Selon vous, quelles conséquences cela peut-il avoir sur un enfant?
Piste de réponse : Les enfants peuvent travailler dans des conditions très dangereuses, par exemple, dans les industries souvent les enfants n’ont pas de matériel de protection pour des tâches dangereuses. Dans les champs (plantations de thé, café, canne à sucre, maïs, riz, bananes, oranges, etc.), une forte utilisation de pesticides et d’insecticides sont utilisés sans de protection particulière chez les enfants, développant à long terme différentes maladies chez l’enfant. Les enfants peuvent travailler de 10 à 12 heures par jour ce qui les empêche d’aller à l’école9.

L’UNICEF (http://www.unicef.org/french/) est le Fonds des Nations Unies pour l’enfance. L’UNICEF a travaillé avec les gouvernements du monde entier pour aider les enfants en matière de santé, d’éducation, d’alimentation et d’hygiène.


Panneau 3 Le droit à la non-discrimination
Toute personne a le droit d’être traitée de façon équitable
Discriminer, c’est faire des différences entre des personnes et leur refuser l’égalité. On agit injustement contre une personne parce qu’elle est différente. La discrimination prend souvent appui sur des préjugés non fondés sur des gens qui sont différents de nous.
Q : Savez-vous ce qu’est qu’un préjugé?
Un préjugé est une idée préconçue que l’on a sur quelqu’un ou sur quelque chose. On est certain que c’est vrai alors qu’on ne l’a pas vérifié. On juge à l’avance avant de connaître. C’est une idée préconçue qui influence les attitudes et comportements des personnes qui les partagent. Opinion adoptée par généralisation hâtive d’une expérience personnelle ou par l’influence du milieu et de l’éducation. On pose une étiquette sur quelqu’un.

On peut avoir des préjugés, entre autres, sur :
Le groupe ethnique : Groupe qui se distingue d’un autre groupe se côtoyant à l’intérieur d’une même société par son origine nationale ou par certains traits culturels, comme les croyances religieuses ou le mode de vie.
L’apparence : Physique, habillement
Classes sociales : Groupes d’individus qui se caractérisent par la place qu’ils occupent dans le monde du travail en lien avec les revenus $.
Marginalité : État dans lequel se trouvent des individus, groupés ou non, qui fonctionnent en dehors des normes ou des valeurs reconnues par un groupe ou une société.
Le droit à la non-discrimination signifie que chaque être humain a le droit d’exercer ses droits fondamentaux « sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion, d’origine, de fortune ou de toutes autres situations ».
Pourtant, encore aujourd'hui, de nombreux cas de discrimination sont observés partout sur la planète. Pensons, entre autres, aux discriminations faites à l'égard des femmes.
Au Canada

Il est illégal de discriminer une personne sur la base de l’âge, du sexe, de la condition sociale (revenu, occupation, scolarité, etc.), de la couleur de la peau, des convictions politiques, de l’état civil (sans-papiers, adopté, famille monoparentale, union libre, etc.), d’une grossesse, d’un handicap, de la langue, de l’orientation sexuelle, de l’origine et de la religion.
Saviez-vous que la majorité des personnes les plus pauvres du monde est constituée de femmes? Bien qu’elles produisent la moitié des aliments de la planète10, elles ne gagnent que 10 % des revenus mondiaux et elles réalisent 67 % des heures de travail totales au niveau international11.
Q Croyez-vous qu’au Canada certains individus peuvent être victime de discrimination?
Piste de réflexion : Pensons aux personnes qui vivent de l’intimidation à cause de leur apparence physique, pensons aux handicapés mental ou physique, pensons aux préjugés véhiculés envers les peuples autochtones…
Q Existe-t-il des gens de différentes cultures dans votre école ou votre communauté? Croyez-vous que ces gens, différents de vous, ont quelque chose à vous apporter?
Éléments de réponse :



  1. - Ils peuvent nous enseigner de nouvelles façons intéressantes de faire la cuisine, l’habillement, l’éducation des enfants, les relations hommes/femmes, le mode de vie, etc.;



  2. - Ils peuvent nous faire réaliser qu’il n’y a pas qu’un seul point de vue valable concernant une situation ou un événement;



  3. - Ils peuvent nous renseigner sur des réalités (histoire, vie dans un autre pays, etc.) que nous ne connaissions pas.


Vous pouvez également demander aux élèves si, au quotidien, ils adoptent des comportements d’ouverture aux autres et ils font des efforts pour tenter de mieux connaître les gens qui sont différents d’eux ou s’ils ont plutôt tendance à s’éloigner de ce qu’ils ne connaissent pas.

La tolérance, le dialogue, l'ouverture et le respect de la diversité sont plus indispensables que jamais dans un monde où les peuples sont plus interconnectés que jamais.
Information complémentaire
Le goût du clan
Reportage d’Enjeux sur une expérience de séparation de groupe réalisée dans une école primaire de Saint-Valérien-de-Milton, en Montérégie. (http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/enjeux/niveau2_10939.shtml)

Panneau 4 Droit à un niveau de vie décent
Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille.
Le droit à un niveau de vie décent renvoie au maintien de conditions de vie qui dépassent la simple subsistance : un toit au-dessus de sa tête, des vêtements adéquats, une nourriture saine et en quantité suffisante, des soins médicaux, etc. Tout être humain doit bénéficier au minimum d’une qualité de vie qui lui permet de grandir et de se développer sur tous les plans.
Droit au logement

Le droit au logement désigne le droit pour chacun d’avoir un endroit pour vivre (logement personnel, logement social, foyer d’hébergement) qui est décent et salubre, peu importe son niveau de ressource. Le droit au logement est le droit à un lieu où l’on peut vivre en sécurité, dans la paix et la dignité. En dépit de ce droit, les sans-abri, les mal-logés et les expulsés sont de plus en plus nombreux dans toutes les villes et les campagnes de la planète. Dans le monde aujourd’hui, 100 millions de personnes sont sans-abri et plus d’un milliard de personnes est mal-logé. Selon les estimations des Nations Unies, 3 milliards de personnes vivront dans des bidonvilles en 205012.
Droit à la santé

Ce droit propose la prestation de soins de santé appropriés en temps opportun, mais aussi les facteurs fondamentaux déterminants de la santé, tels que l'accès à l'eau salubre et potable et à l'assainissement, l'accès à une quantité suffisante d'aliments sains, la nutrition et le logement, l'hygiène du travail et du milieu et l'accès à l'éducation et à l'information relatives à la santé, notamment la santé sexuelle et génésique.
Q Selon vous, la majorité de la population de la planète vit-elle dans des conditions décentes? La situation du Canada est-elle représentative ou privilégiée par rapport à celle d’autres pays?
Malgré le fait que le Canada soit considéré comme étant l’un des pays les plus prospères de la planète, on estime qu’environ 10 % des enfants y vivent en situation de pauvreté. Ce chiffre atteint 25 % chez les enfants issus de communautés autochtones13.

  1   2

similaire:

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconChabbat nitsavim
Vous vous tenez debout, vous tous, aujourd’hui, devant l’Eternel votre D. ieu : vos chefs de tribus, vos anciens, vos femmes et ton...

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconVous voulez partager vos nobles idées et vos expériences, votre esprit...

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconAdresse Tél : XXXX courriel : Protection des données à caractère...
«Informatique et Libertés», vous disposez d'un droit d'accès, de rectification ou de suppression des données qui vous concernent....

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconLe journal du Mouvement Action-Chômage de Charlevoix
Je suis très heureuse de me joindre au macc et par le fait même de pouvoir répondre à vos questions et vous aider dans vos démarches...

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconDédicace
«Mr maazouzi devant vos compétences scientifiques et vos qualités humaines, nous ne pouvons qu’être fières d’être encadrées par une...

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconNoter toutes les unités de pression que vous connaissez

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif icon1. Ecrire au tableau le mot «slam». Demandez aux apprenants : Avez-vous...
«slam». Demandez aux apprenants : Avez-vous déjà entendu parler du slam ? Qu’évoque ce mot pour vous ? Pour ceux qui connaissent...

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconVous aussi, venez vous inscrire et poser vos questions sur notre nouveau forum

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif icon3 000 hadiths et citations coraniques recueil des traditions du sahih d’el bokhari
«Ô Croyants, ne mangez pas inutilement vos biens entre vous. Dans vos échanges commerciaux, que les opérations soient librement consenties...

Présentation de l’animation «Connaissez-vous vos droits ?» du Réseau In-Terre-Actif iconChambre de commerce et d’industrie marseille-provence
«L’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’industrie assure l’animation de l’ensemble du réseau des chambres de commerce...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com