La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon








télécharger 39.65 Kb.
titreLa Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon
date de publication28.11.2016
taille39.65 Kb.
typeRéunion
l.21-bal.com > droit > Réunion
RÉVOLUTION FRANÇAISE

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon Bonaparte (1799). C’est un moment fondamental de l’Histoire de France. Elle proclama l’égalité des citoyens devant la loi et la souveraineté de la Nation, apte à se gouverner au travers de représentants élus.

CRISE FINANCIÈRE


Depuis Louis XIV, la monarchie a du mal à équilibrer son budget. Pour sortir de la crise financière, il aurait fallu réduire les privilèges fiscaux de la noblesse et du clergé.

CRISE ÉCONOMIQUE


La production agricole des grains est descendue par des inondations, sécheresse avec des mauvaises récoltes successives.

Réaction seigneuriale: augmentation des prélévements sur les paysans

CRISE POLITIQUE

Contestation de l'absolutisme par les Lumières et le refus de la noblesse de toute réforme.

Réaction du Parlement(aristocratie) qui estime que seule une assemblée du peuple peut décider une telle réforme.

CRISE SOCIAL


Conflit parmi le tiers état et les privilegiés



DATE

EVÉNEMENTS

1789

4 Mai

5 Mai

13 Juin

17 Juin 

20 Juin 

 

23 Juin 

 

9 Juillet

14 juillet

Ouverture des États Généraux à Versailles 

Dans son discours, le roi n’annonce des reformes ; le roi décide que les États se réuniront séparément ; le clergé et la noblesse auraient, donc, la majorité 

Les députés du Tiers État proclament l’Assemblée Nationale ; comme ils représentent 96% de la Nation, ils déclarent leur assemblée souveraine 

La salle de réunions du Tiers État étant fermée, les députés se réunissent dans la salle du Jeu de Paume et prêtent serment de ne jamais se séparer jusqu’à ce que la Constitution soit établie et affermie sur des fondements solides " 

Face á l’ordre du roi de faire disperser les membres du Tiers, Mirabeau répond : "Nous sommes ici par la volonté du peuple, nous ne sortirons que par la force des baïonnettes " 

Après le ralliement de la noblesse, l’Assemblée Nationale se proclame Assemblée Constituante

Le roi refuse la proclamation de l’ Assemblée Constituante. Il renvoie Necker le 11 Juillet et concentre les meilleurs régiments de l’armée royale dans Paris.


La révolte populaire et la fin des privilèges



MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE 1789-1792


Affamée par la disette, la population de Paris se soulève le 13 Juillet et les boutiques et les armureries sont pillées.

Le 14 Juillet 1789 le bruit court qu’il y a des armes à la Bastille; après 7 heures de sanglants combats et le massacre du gouverneur, la place forte est prise.

Louis XVI quitte Versailles et se rend à Paris, arborant la cocarde tricolore. Il reconnaît Bailly comme maire de la ville et La Fayette comme commandant de la garde nationale.

La grande peur, les échos des événements de Paris arrivent en province. Les paysans prennent les armes, menacent les châteaux et détruisent les terriers, c’est á dire, les registres où étaient définis les droits seigneuriaux.

Août 1789 les nobles prennent peur et se réunissent. Le 4 Août, le vicomte de Noailles prend la parole à l’Assemblée et dénonce l’injustice des droits féodaux. Les nobles finissent par voter l’abolition des privilèges,mais non les droits terriens . Le monde paysan ne sera définitivement libéré de la féodalité que le 17 Juillet 1793.

Le 26 août 1789 Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen qui détruit les ordres et privilèges, et substitue à une société hiérarchisée par une collection d´individus jouissant d´une égalité de droits.

Constitution de 1791 que établie la division des pouvoirs entre le roi, l´Assemblée Législative et les juges. L´assemblée vote les lois et serait élue par suffrage censitaire, c´est á dire, seulementr ceux qui on une rente. Peuvent voterDeux événements se produisent en 1792 :

  • Face aux menaces extérieures, la Patrie est déclarée en danger (11 Juillet 1792). Danton prononce un discours le 2 Septembre 1792: " Le tocsin qu’on va sonner n’est point un signal d’alarme, c’est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, messieurs, il nous faut de l’audace, toujours de l’audace, et la France est sauvée. " les volontaires affluent, dont les Marseillais, en chantant le " Chant de guerre de l’armée du Rhin ".La Marseillaise

  • La guerre provoque la chute du roi, le 10 Août : c’est l’échec de la monarchie constitutionnelle




 

RÉVOLUTION DEMOCRATIQUE 1792-1794

Les partis de la Convention


Girondins

Montagnards ou Xacobins

ForFFormés de bourgeois commerçants, ils veul veulent défendre les propriétés. Ils sont pour par la décentralisation. Républicains moderés

D’origine bourgeoise mais réalistes, ils comprennent que la situation exige des remèdes extraordinaires, qu’ils ne peuvent vaincre sans le peuple. Ils s’allient aux sans-culottes, qui souffrent de la guerre, la crise de subsistance, du chômage.





Cordeliers

Républicains qui apuiyent les mesures sociales des Sans-Culottees

Les armées étrangères se tiennent aux frontières ; la France risque d’être envahie. Après la victoire de Valmy (20 Septembre 1792), la France prépare son offensive pour propager la Révolution. La conquête de la Belgique et de Rhénanie entraîne la première coalition, réunissant l’Autriche, la Prusse, l’Angleterre, l’Espagne, les Provinces-Unies et le Piémont contre la France.

La guerre provoque la chute du roi, le 10 Août : c’est l’échec de la monarchie constitutionnelle. Une commune insurrectionnelle prend le pouvoir et décide l’élection d’une nouvelle Assemblée, au suffrage universel : c’est la Convention. La République est proclamée le 21 Septembre 1792.

Le 21 Janvier 1793, après un procès, la Révolution va jeter la tête de Louis XVI à la face de l’Europe et des princes.

À l’intérieur, une guerre civile royaliste se déclenche en Vendée.

À Paris, Marat est assassiné par Charlotte Corday (13 Juillet 1793).

Les Girondins hostiles aux mesures de salut public envisagées (réquisitions de blé et taxation du prix du pain) sont guillotinés

Les Xacobins créent un gouvernement révolutionnaire (Convention) qui gouverne par la Terreur, avec des mesures prises à plusieurs niveaux :

  • Constitution qui est basée sur la démocratie sociale: la souveraineté populaire, le suffrage universel direct.

  • Politique : loi des suspects, nobles guillotinés.

  • Économique : perquisitions, réquisitions, taxations.

  • Religieuse : déchristianisation

Au même temps, ils font face à la guerre par la levée en masse : 800 000 hommes sont appelés.

La République est victorieuse sur tous les fronts, mais la Terreur continue et provoque des affrontements au sein des Montagnards, notamment entre Danton et Robespierre. Danton et Desmoulins seront guillotinés ; Saint-Juste et Robespierre les suivront (9 Thermidor An II : 27 Juillet 1794)



LE DIRECTOIRE 1795-1799


  En Septembre 1795, la Convention thermidorienne adopte la Constitution de l’An III :

  • Le pouvoir législatif est confié à deux chambres.

  • Le pouvoir exécutif est confié à cinq membres : le Directoire.

  • Le vote censitaire est rétabli.

La guerre se poursuit, victorieuse pour la France, qui mène l’Espagne et l’Autriche à la signature de la paix. Un jeune officier, Napoléon Bonaparte, se distingue de plus en plus par ses victoires.

Le 18 Brumaire An VIII (9 Novembre 1799), un coup d’État met fin au Directoire. Bonaparte prend le pouvoir avec le titre de premier consul.


L´opposition á la Révolution Française en France, on la peut téléchargée sur: http://revolution.1789.free.fr/Cadre-page-7.htm

ACTIVITÉS

Extrait du cahier de doléances de Gastines

    Les Nobles seuls jouissent de toutes les prérogatives : richesses, honneurs, pensions, retraites, gouvernements, écoles gratuites. Ainsi la Noblesse jouit de tout, possède tout ; cependant, si la Noblesse commande les armées, c’est le Tiers Etat qui les compose ; si la Noblesse verse une goutte de sang, le Tiers Etat en répand des ruisseaux.La Noblesse vide le trésor royal, le Tiers Etat le remplit ; enfin le Tiers Etat paie tout et ne jouit de rien. Il serait souhaitable que les droits des seigneurs fussent abolis. Ils regardent ceux qui font valoir leurs biens comme de vrais valets, le laboureur qui les nourrit comme un esclave ; si un journalier à leur service succombe sous le faix, ils en sont moins touchés que d’un de leurs chevaux qui périt dans l’écurie. Il est compréhensible de connaître le mépris de la Noblesse pour la roture.

Extrait du cahier de doléances de la noblesse de Montargis

    Mais les Nobles réclament aussi le maintien de leurs privilèges: Nous déclarons ne jamais consentir à l’extinction des droits qui ont caractérisé jusqu’ici l’ordre noble et que nous tenons de nos ancêtres…Nous prescrivons formellement à notre Député de s’opposer à tout ce qui pourrait porter atteinte aux propriétés utiles et honorifiques de nos terres.

Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789


Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.
En conséquence, l'Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être Suprême, les droits suivants de l'homme et du citoyen. 


Article premier - Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Article 2 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.

Article 3 - Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Article 4 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi.

Article 5 - La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.

Article 6 - La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.


1-Quels sont les mots importants?................................................................

………………………………………………………………………………………..

2- Qu´est-ce que le Tiers État?........................................................................

………………………………………………………………………………………..

3-Dans le titre, soulignez les mots nouveaux en 1789………………………… ………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………….

4- Quels sont les droits naturels de l’Homme ? Relevez-les :

Dans l’article I: .…….…………………………………………………………………………………

Dans l’article II: ………………………………………………………………………………………

5- En vous aidant de l’article IV, définissez le mot liberté : ……………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………….

6- Quel type de liberté ne figure pas dans le texte ? …………………………………………………………………………………………

7- Définissez égalité d’après l’article I : ……………………………………………………………………………………………

similaire:

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconLa Révolution française et l’Empire (1789-1815)
«de ne pas se séparer avant d’avoir rédigé une Constitution». Le 27 juin après de multiples négociations le roi cède et déclare officiellement...

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconPremière partie : L’europe des révolutions, a la poursuite des événements (1789-1799)
«club» des souverains allemands et sans réel pouvoir, remplace le Saint Empire disparu en 1806. De 400 environ en 1789, le nombre...

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconC’est sur ce ppe de par-tage des compétences entre les Etats et avec les I° que repose la ce
«supranat.», ni de «fédéralis-me». Cpdt, la structure fédérale n’est pas stupide : force de l’union + conservation des caract spécifiques...

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconNe pas confondre avec «islamique» : qui se rapporte à l’islam
«guide de la Révolution» donne les orientations de l’Etat et une Assemblée et un président élus se chargent de les appliquer. Refus...

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconEmmanuel Bamba, sénateur et dignitaire de l’église kimbanguiste
«Un chef doit chercher à être craint, qu’à être aimé». Dans un scénario imaginé avec un cynisme artistiquement diabolique, Mobutu...

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconCompte rendu des «Etats Généraux de l’Utilisation» en date du 19...
«Etats Généraux de l’Utilisation» en date du 19 novembre 2011 au siège de la scc à Aubervilliers

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconCompte rendu des «Etats Généraux de l’Utilisation» en date du 20...
«Etats Généraux de l’Utilisation» en date du 20 novembre 2010 au siège de la scc à Aubervilliers

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconCompte rendu des «Etats Généraux de l’Utilisation» en date du 22...
«Etats Généraux de l’Utilisation» en date du 22 novembre 2009 au siège de la scc à Aubervilliers

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconL'histoire du droit du travail débute avec la Révolution française

La Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et se termine avec le coup d’État du 18 brumaire de Napoléon iconCours de Philippe Koeppel, octobre 1996-janvier 1997
«Lumières» fut employé dès le xviii° siècle. Les Lumières commencent en fait à la fin du xvii° siècle, avec Fontenelle et Bayle,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com