Ehpad «Les Jardins du Castel»








titreEhpad «Les Jardins du Castel»
page8/8
date de publication18.12.2016
taille141 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

3.7 – Les fournitures diverses, le linge et son entretien



Le linge domestique (draps, serviettes de toilette, serviettes de table…) est fourni par l'établissement.
Le linge personnel est lavé et repassé par la blanchisserie de l’établissement selon les protocoles. Néanmoins le linge fragile (lainages, rhovyl, etc.) devra être entretenu par les résidents ou leur famille.
Le linge personnel devra être identifié dès l’entrée en EHPAD et renouvelé aussi souvent que nécessaire.
Les produits de toilette sont fournis par le résident (rasoirs, eau de toilette, savon…). Les protections hygiéniques sont fournies par l’établissement.

3.8 - Pratique religieuse ou philosophique



Les conditions de la pratique religieuse ou philosophique, y compris la visite de représentants de différentes confessions, sont facilitées auprès des résidents qui en font la demande.
Les personnels et les bénéficiaires s’obligent à un respect mutuel des croyances, convictions et opinions.
Ce droit à la pratique religieuse s’exerce dans le respect de la liberté d’autrui et sous réserve que son exercice ne trouble pas le fonctionnement normal de l’établissement.

3.9 - Fin de vie



Les moments de fin de vie font l’objet de soins, d’assistance et de soutien adaptés dans le respect des appartenances confessionnelles et des convictions de la personne et de ses proches.
La présence de la famille est facilitée et elle peut demander aide et conseils aux équipes.
L’établissement ne dispose pas de chambre mortuaire. Les corps sont transportés dans une chambre funéraire privée selon le choix de la famille.

3.10 - Courrier



Le courrier est distribué quotidiennement.
Une boîte aux lettres est prévue pour le courrier départ. Elle est située au secrétariat. La levée a lieu à 11 h 30.

3.11 – Transports




a. Prise en charge des transports



L’établissement assure quelques transports dans le cadre de ses activités d’animation.
Les autres déplacements à l'extérieur de l'établissement et notamment les consultations chez les médecins libéraux spécialistes ou dans les établissements de santé sont à la charge du résident et de sa famille. Cette dernière sera informée des rendez-vous afin de pouvoir s'organiser.

b. Accès à l'établissement - Stationnement



L'accès par taxi, ambulance, VSL, se fait par des voies bitumées.
Le stationnement des véhicules se fait dans l'enceinte de l'établissement sur les parkings prévus à cet effet. Les véhicules doivent être soigneusement fermés à clé. L’établissement n'est pas responsable en cas de détérioration ou de vol.

3.12 - Animaux



Les animaux sauvages ne sont pas admis dans l’établissement. Cependant les animaux domestiques ne sont autorisés qu’en laisse et pour la sécurité des résidents, ceux-ci ne doivent pas être en liberté dans les couloirs. La responsabilité en cas d’incident ou d’accident est entièrement à la charge du propriétaire de l’animal et l’établissement dégage toute responsabilité. Ces animaux ne créeront pas de nuisance pour les autres résidents et seront à jour de leurs vaccinations.

3.13 – Prestations extérieures



Le résident pourra bénéficier des services qu'il aura choisi : coiffeur, pédicure…, et en assurera directement le coût.


Fait à Châteaugiron, le 1er mai 2009
Le Directeur,

Michel BARBÉ
CHARTE DES DROITS ET LIBERTÉS
DE LA PERSONNE AGÉE DÉPENDANTE

Lorsqu’il sera admis par tous que les personnes âgées dépendantes ont droit au respect absolu de leurs libertés d’adulte et de leur dignité d’être humain, cette charte sera appliquée dans son esprit.
ARTICLE I – Choix de vie

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.
ARTICLE II – DOMICILE ET ENVIRONNEMENT

Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins.
ARTICLE III – UNE VIE SOCIALE MALGRE LES HANDICAPS

Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société.
ARTICLE IV – PRESENCE ET RÔLE DES PROCHES

Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes.
ARTICLE V – PATRIMOINE ET REVENUS

Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.
ARTICLE VI – VALORISATION DE l’ACTIVITÉ

Toute personne âgée dépendante doit être encouragée à conserver des activités.
ARTICLE VII – LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET PRATIQUE RELIGIEUSE

Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix.
ARTICLE VIII – PRÉSERVER L’AUTONOMIE ET PRÉVENIR

La prévention de la dépendance est une nécessité pour l’individu qui vieillit.
ARTICLE IX – DROIT AUX SOINS

Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme tout autre, accès aux soins qui lui sont utiles.
ARTICLE X – QUALIFICATION DES INTERVENANTS

Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par des intervenants formés, en nombre suffisant.
ARTICLE XI – RESPECT DE LA FIN DE VIE

Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et à sa famille.
ARTICLE XII – LA RECHERCHE : UNE PRIORITÉ ET UN DEVOIR

La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité.
ARTICLE XIII – EXERCICE DES DROITS ET PROTECTION JURIDIQUE DE LA PERSONNE

Toute personne en situation de dépendance doit voir protégés non seulement ses biens mais aussi sa personne.
ARTICLE XIV – L’INFORMATION, MEILLEUR MOYEN DE LUTTE CONTRE L’EXCLUSION

L’ensemble de la population doit être informé des difficultés qu’éprouvent les personnes âgées dépendantes

CHARTRE DU BENEVOLAT

Préambule

Bénévolat et Qualité de Service
Tout ce qui fait la vie de tous les jours peut être investi par les bénévoles s’il n’y a pas confusion entre le rôle des bénévoles et celui des professionnels, les places ne sont pas interchangeables : le bénévole ne prend pas la place d’un salarié, il n’empêche pas une création d’emploi, il apporte un plus.

Pourquoi susciter et développer le bénévolat auprès de personnes âgées ?
Le bénévolat, indispensable aux personnes âgées, se caractérise par des actions directes ou indirectes au bénéfice des personnes âgées :


  • parce qu’il y a nécessité de « faire société » entre nous,

  • parce que chacun est sollicité pour jouer un rôle non seulement dans sa famille mais aussi dans les prolongements sociaux de celui-ci : voisinage, groupes informels, associations, …

  • parce que la vie de tous les jours dans un établissement nécessite que des personnes soient présentes pour répondre aux désirs individuels et aux demandes collectives de ceux qui y résident.


Cela ne peut pas être seulement l’affaire des professionnels. Comme dans la cité, chacun peut trouver sa place de citoyen.
Le bénévole joue un rôle qui lui confère une responsabilité qu’aucun statut social ou juridique ne définit. La chartre permet donc d’établir clairement les principes auxquels chacun peut se référer.
Elle permet de reconnaître la place et le rôle du bénévole dans l’institution.

Article 1 :
La présente chartre du bénévolat s’applique aux personnes intervenant en qualité de bénévoles aux Jardins du Castel.
Article 2 :
Le bénévolat procède de l’effort général à accomplir afin d’obtenir une ouverture accrue de la Maison de Retraite vers l’extérieur puisqu’il permet d’associer plus étroitement les bonnes volontés locales à la vie de la Maison de Retraite.
Le bénévolat a pour objectif essentiel de rompre l’isolement du résidant en établissant avec lui des relations humaines qui lui apportent une aide psychologique et morale. Cette intervention s’exerce dans le cadre d’un projet d’animation prévu et programmé par la coordinatrice animation. Ce projet est formalisé sous forme d’un livret qui est à votre disposition dans le bureau d’animation.

Article 3 :
Les activités bénévoles ne peuvent recouvrir aucune des tâches qui relèvent des attributions du personnel soignant, du personnel administratif ou du service social des Jardins du Castel.

Article 4 :
Le champ d’action des bénévoles se traduit par des actions à caractère individuel ou collectif, par exemple :

  • tenue de permanence « bar – boutique »

  • accompagnement de sorties

  • visite de résidents

  • jeux de société

  • messe

  • bibliothèque, lecture

  • découverte de la prise en charge des résidents.



Article 5 :
Les bénévoles s’engagent à respecter la personnalité et la dignité des résidants, ce qui implique que les aides bénévoles doivent préserver le droit individuel au repos et à l’intimité.

Les bénévoles ne peuvent se substituer au personnel soignant pour les manipulations habituelles (toilette, changement de vêtements…) ou pour les prises alimentaires.

Article 6 :
Les bénévoles prennent l’engagement autant que faire se peut, d’exercer leur activité de façon régulière, dans le cadre définit par l’établissement et sous contrôle de la coordinatrice animation, des actions épisodiques et aléatoires ne permettant pas de mener à bien un projet à long terme.
Article 7 :
Vis à vis du personnel, les bénévoles doivent observer des règles de discrétion et d’écoute ; il s’agit pour le bénévole de se rendre utile, et surtout utile au résidant, sans chercher à se substituer au soignant. Toutefois, il est très souhaitable que les bénévoles puissent communiquer librement avec tous les membres du personnel, afin d’éviter tout heurt ou toute incompréhension réciproque.
Article 8 :
Les bénévoles s’engagent à n’exercer aucune pratique discriminatoire à l’égard des différentes catégories de résidants qui seraient fondées sur des motifs d’ordre religieux, philosophique ou politique. Toute activité bénévole qui revêtirait un tel caractère intéressé est à écarter.
Article 9:
L’animation étant considérée comme un soin, les bénévoles ne peuvent exercer leur activité isolement et doivent se référer à l’animatrice ou à un membre du personnel. D’une façon générale, les bénévoles exercent leur activité sous le contrôle de l’animatrice qui définit avec eux les diverses modalités d’intervention  et qui leur transmet sur un planning trimestriel:


  • type d’activités

  • horaires et jours d’intervention

  • lieu d’exercice de l’activité

  • calendrier des réunions de coordination (septembre et juin de chaque année)


Article 10 :
Le service s’engage à mettre à la disposition des volontaires les moyens matériels indispensables à leur action comme par exemple : locaux de réunion, petit matériel de bureau, jeux de société, secrétariat etc...
Article 11 :
L’établissement s’engage également à mettre en œuvre une politique de formation et d’information des bénévoles sur des thèmes déterminés à l’avance.
Article 12 :
Compte tenu du fait que les bénévoles pourront circuler dans le service au cours de leur activité, ils sont soumis, comme le reste du personnel, au secret professionnel, tant par respect envers les résidents qu’envers leurs familles. Aussi, les bénévoles doivent garder pour eux les confidences reçues et ne pas divulguer à l’extérieur le nom des résidants ni la pathologie éventuelle qu’ils présentent.

Toujours dans le cadre du secret professionnel, les bénévoles n’ont pas accès au dossier médical des résidants.

Châteaugiron, le 20 janvier 2009
Le Directeur, La Coordinatrice Animation

Michel BARBÉ Marie-Thérèse VOBMANN-PITOL

DOCUMENT A REMETTRE AU SECRETARIAT DE L.ETABLISSEMENT

1. Partie réservée aux résidents ou à leurs représentants légaux



Je soussigné(e),
M…………………………………………..………………………., résident,
Et/Ou M……………………………………………………, représentant légal de
M……………………………………………………..…………….., résident
déclare avoir pris connaissance du présent document "Règlement de fonctionnement"

Date et Signature


2. Partie réservée aux personnels et aux intervenants extérieurs



Je soussigné(e),
M…………………………………………..……………………….,
Fonction :


  • agent 

  • intervenant extérieur 

  • bénévole 

  • autre (préciser) 



déclare avoir pris connaissance du présent document "Règlement de fonctionnement"

Date et Signature


Règlement de Fonctionnement – Mise à jour : mai 2009
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconLa voici, notre première feuille de chou tant attendue. Merci à Régine...
«jardins ouvriers et jardins familiaux» sont souvent utilisés pour évoquer des lieux de cultures maraîchères

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconConseil municipal du 30 mars 2015
«les jardins de Nogaret. Semiga garantie d’emprunts logements sociaux «Bizac»

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconProtocole de soins palliatifs en ehpad

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconVal de loire jardins & châteaux

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconProjet de vie usld/ehpad 2012-2016

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconPreambule
«Les jardins de favone» est situé sur le territoire de la commune de conca au lieu dit favone, Section B, parcelles n° 67

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconQuestionnaire Mémoire Infirmi(er)(ière) Coordina(teur)(trice) en ehpad

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconCommunauté de Communes du Montreuillois
«Les jeux Olympiques 2012» sera le fil conducteur du mois. IL s’agira pour enfants et animateurs d’exploiter le thème en lien avec...

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconAtelier relatif à l’évaluation de la dépendance et des co-morbidités...

Ehpad «Les Jardins du Castel» iconMaisons de retraite / ehpad : Malaise croissant chez les personnels
«adaptation de la société au vieillissement», un constat unanime à été tiré : la principale revendication de fo du ratio, un soignant...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com