Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports








télécharger 2.85 Mb.
titreRésumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports
page3/29
date de publication09.08.2018
taille2.85 Mb.
typeRésumé
l.21-bal.com > droit > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29

1. PAYS ET POPULATION




1.1. Le pays





  1. Madagascar, appelé «Ile Rouge» en raison de la couleur de sa terre latéritique, se situe dans la région tropicale de l'hémisphère sud, entre 11° 57’ et 25° 30’ de latitude sud et entre 43° 14’ et 50° 27’ de longitude est. A cheval sur le Tropique du Capricorne, et se trouvant dans le sud-ouest de l'Océan Indien, Madagascar est séparé de la côte sud-est de l'Afrique par le Canal de Mozambique.




  1. Avec ses 587 051 km² de superficie, Madagascar, quatrième Ile du monde après le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo, est considéré comme un sub-continent. L'Ile s'étend sur une longueur de 1 600 kilomètres entre le Cap Sainte-Marie au sud et le Cap d'Ambre à l'extrême Nord, et sur près de 570 kilomètres dans sa plus grande largeur. Elle possède plus de 5 000 kilomètres de côtes, bordées à l'Ouest par le Canal de Mozambique et à l'Est par l'Océan Indien. La capitale est Antananarivo.



1.2. La population




(a) Historique





  1. Les premiers habitants connus du pays étaient les Vazimba. Ceux-ci se sont déplacés des côtes vers le centre de l’Ile à la suite de l'arrivée d’immigrants d'origine asiatique, africaine et arabe, notamment indonésienne, malaisienne et africaine de l'est. D'autres groupes de population sont venus par la suite (Indiens, Chinois, Européens).




  1. Avant l'arrivée des Européens à Madagascar, plusieurs royaumes autochtones se sont formés entre le XVIe et le XIXe siècle. A partir du XIXe siècle, la royauté de l’Imerina, après des guerres de conquête, a exercé une certaine domination sur les autres royaumes.




  1. Colonisé par la France depuis 1896, Madagascar a retrouvé son indépendance le 26 juin 1960.



(b) Ethnies, langue, us, coutume et communautés étrangères





  1. La population malagasy est composée de 18 ethnies unies par une même langue nationale, le «Malagasy», avec ses variantes dialectales déterminées par la situation géographique, l'histoire et les fonds culturels.




  1. Quelle que soit l’évolution du système sociopolitique malagasy, les us et coutumes ont toujours occupé une place importante dans le mode de contrôle social.




  1. Il existe à Madagascar plusieurs communautés étrangères.

Tableau 1 Répartition des communautés étrangères



Nationalité

Pourcentage

Français

40

Chinois

20

Comoriens

12

Indo-Pakistanais

18

Autres (Britanniques, Africains, Arabes, Mauriciens, Italiens, Norvégiens, Grecs, Allemands, Coréens)

10

Source : Ministère de l’Intérieur et de la Réforme Administrative, novembre 2003

(c) Les principales caractéristiques de la population de Madagascar





  1. Évaluée à 12 238 914 individus au dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 1993, la population de Madagascar est estimée à 17 382 000 en 2005 selon la projection de l’Institut National de la Statistique (INSTAT) avec un taux de croissance stabilisé à 2,8 %.




  1. En raison de son insularité et de sa situation géographique éloignée des grands courants migratoires mondiaux, Madagascar a très peu d'échanges de population avec l'extérieur. Les effets des phénomènes migratoires internationaux y sont négligeables.



c1 - Répartition spatiale de la population





  1. La majorité de la population malagasy vit en milieu rural.


Tableau 2 Structure par province, par sexe et milieu de résidence de la population en 2005. Projection variante moyenne

Province ou Milieu de résidence

Sexe

Total

 %

Masculin

Féminin

Antananarivo

2 582 000

2 565 000

5 147 000

29,6

Antsiranana

659 000

668 000

1 327 000

7,6

Fianarantsoa

1 920 000

1 936 000

3 856 000

22,2

Mahajanga

977 000

976 000

1 953 000

11,2

Toamasina

1 475 000

1 472 000

2 947 000

17,0

Toliara

1 240 000

1 261 000

2 501 000

14,4




 

 

 

 

Urbain

2 460 000

2 546 000

5 006 000

28,8

Rural

6 226 000

6 150 000

12 376 000

71,2




 

 

 

 

Madagascar

8 686 000

8 696 000

17 382 000

100,0

Source : RGPH 1993 - DDSS/INSTAT

Tableau 3 Structure par grands groupes d’âge et par sexe de la population en 2003

Age

Pourcentage

Total

Homme

Femme

0-14

44,3

22,4

21,9

15-64

52,4

25,9

26,4

65 et plus

3,3

1,6

1,7

Total

100,0

49,9

50,1

Source : RGPH 1993 - DDSS/INSTAT


  1. La population malagasy est jeune. L’âge médian de la population est de 16,3 ans.



c2 - Principaux indicateurs démographiques




  1. Natalité, fécondité et mortalité




  1. Comme l’atteste le tableau suivant, les différentes sources de données (RGPH 93, ENDS1 92 et EDS2 97) mettent en évidence une fécondité élevée et précoce à Madagascar. En effet, l'Indice Synthétique de Fécondité (ISF) s'élève à 6 et la proportion d'adolescentes de 15-19 ans ayant déjà commencé leur vie féconde est importante, de 30 % selon l’EDS de 1997. Selon l’EDSMD-III de 2003-2004, l’ISF s’élève à 5,2 enfants, d’où une baisse notable depuis 1997 (voir tableau suivant).


Tableau 4 Taux de fécondité par âge et Indice Synthétique de Fécondité selon l’EDSMD-I (1992), l’EDSMD-II (1997), et l’EDSMD-III (2003-2004)


Groupe d'âges

ENDS 19921

EDS 19972

EDSMD-III 2003-2004

15-19

157

180

150

20-24

270

279

245

25-29

272

254

235

30-34

226

215

189

35-39

192

152

130

40-44

89

88

69

45-49

19

25

17

ISF 15-49 ans

6,1

6,0

5,2

Note : Taux de fécondité par groupe d’âges pour 1 000 femmes.

1. Enquête Nationale Démographique et Sanitaire (ENDS) : Refeno et al., 1994

2. Enquête Démographique et de Santé (EDS) : DDSS, 1998.


  1. Concernant la mortalité infantile, les études les plus récentes (ENDS 1992, RGPH 1993, Enquête MICS3 1995, EDS 1997, Enquête MICS 2000) l'ont estimée à 93 ‰.

Graphique 1 Mortalité avant l’âge de 5 ans



Source : INSTAT/DDSS/ORC Macro/EDSMD-III 2003-2004

Tableau 5 Les principaux indicateurs démographiques

Indicateurs

Province autonome de

Madagascar

Antsira-

nana

Fianaran

-tsoa

Mahajanga

Toamasina

Antana-

narivo

Toliara

Population (projection en 2004)

1 291 000

3 730 000

1 896 000

2 856 000

5 003 000

2 430 000

16 908 000

Densité (en hab./ km²)

30,0

36,4

12,6

39,7

85,8

15,1

28,8

Rapport de masculinité

98,28

98,6

99,88

99,84

100,54

97,81

99,56

Taux de prévalence Contraceptif moderne ( %) en 2000

10,8

5,1

5,3

9,4

15,9

5,4

9,7

Age de la mère à la 1ère naissance de leurs enfants (année) en 2000

18,6

19

18,4

19,9

20,4

19

19,5

Age au 1er rapport sexuel (en année) en 2000

16,1

16,6

16

17,3

18,3

15,4

16,9

Indice Synthétique de fécondité ou ISF en 2000

5,21

6,87

6,61

5,61

5,37

6,18

5,97

Taux de Mortalité Infantile (‰)

72,9

120,9

112,4

104,1

72

114,4

99,3

Taux de croissance démo. ( %)

2,5

3,2

2,7

3

2,8

2,6

2,7

Sources : Enquête Nationale Démographique et Sanitaire (ENDS) 1997. INSTAT, Projections et perspectives démographiques (RGPH), 2000. INSTAT, Inventaire des Fivondronana (1999). Direction Générale du Plan.
  1. Espérance de vie




  1. Pour l’ensemble de Madagascar en 1993, l’espérance de vie à la naissance est plus élevée chez les femmes que chez les hommes.

Tableau 6 Espérance de vie à la naissance par province selon le sexe

Faritany

Sexe

Masculin

Féminin

Antananarivo

56,68

59,99

Antsiranana

52,84

56,48

Fianarantsoa

43,70

44,62

Mahajanga

52,24

54,85

Toamasina

52,02

53,02

Toliara

51,90

53,45

Madagascar

51,30

53,30

Source : Direction de la Démographie et la Statistique Sociale,

RGPH 93, INSTAT


  1. Cette situation a évolué. Selon les sources de l’EDSMDIII 2003-2004, l’espérance de vie est respectivement de 58,1 ans pour les femmes contre 56,3 pour les hommes.



c3 - Caractéristiques des ménages malagasy




  1. Taille moyenne des ménages




  1. Selon l’Enquête auprès des ménages en 2004, la taille moyenne des ménages malagasy est de 5. Elle varie d’une province à l’autre. Les ménages dirigés par les hommes sont en général plus grands que ceux dirigés par les femmes.


Tableau 7 Taille des ménages selon le sexe du Chef de ménage

Faritany

Chefs de ménage

Ensemble

Homme

Femme

Antananarivo

5,0

3,6

4,8

Fianarantsoa

5,6

4,2

5,3

Toamasina

4,8

3,3

4,5

Mahajanga

5,4

3,5

5,0

Toliara

5,6

4,0

5,3

Antsiranana

4,7

3,6

4,5

Ensemble

5,2

3,7

4,9

Source : INSTAT/DSM, 2004

  1. Caractéristiques sociodémographiques des chefs de ménage

  1. La société malagasy est fondée sur le système patriarcal.




  1. Les différentes situations matrimoniales sont : le mariage coutumier monogame, le mariage légal, l’union libre monogame, le mariage coutumier polygame et l’union libre polygame.


Tableau 8 Situation matrimoniale des Chefs de ménage selon le sexe

Etat matrimonial

Masculin

Féminin

Ensemble

Marié légalement

39,6

4,4

32,4

Marié coutumièrement monogame

44,1

5,9

36,3

Marié coutumièrement polygame

1,1

0,0

0,9

Union libre monogame

7,0

2,4

6,1

Union libre polygame

0,4

0,1

0,3

Divorcé

0,3

7,0

1,6

Séparé

2,9

27,1

7,8

Veuf

2,6

38,6

10,0

Célibataire

2,1

14,5

4,6

Total

100,0

100,0

100,0

Source : INSTAT/DSM, 2002


  1. Selon le tableau suivant, un ménage malagasy sur cinq est dirigé par une femme.


Tableau 9 Répartition en (%) des ménages selon le sexe du Chef et selon la province


Faritany

Sexe du Chef de ménage

Homme

Femme

Total

Antananarivo

83,9

16,2

100,0

Fianarantsoa

79,4

20,6

100,0

Toamasina

79,7

20,3

100,0

Mahajanga

77,8

22,2

100,0

Toliara

79,6

20,4

100,0

Antsiranana

79,9

20,1

100,0

Ensemble

80,7

19,3

100,0

Source : INSTAT/DSM/EPM2004

c4 - Indicateurs de développement humain

  1. Indicateur de Développement Humain (IDH) au niveau national

  1. En 2002, le niveau de l’IDH de Madagascar est évalué à 0,480. En effet, pour cette année, le PIB réel par habitant calculé en Parité de Pouvoir d’Achat (PPA)4 est de 811 $. Le taux brut de scolarité calculé pour tous les niveaux de scolarisation confondus se situe à 48,3 %, tandis que l’espérance de vie à la naissance de la population est de 53 ans. En d’autre termes, sur l’échelle de mesure théorique de 0 à 1 de développement humain, Madagascar n’a parcouru jusqu’à cette année que moins de la moitié du maximum à atteindre, classant ainsi l’île parmi les pays à faible développement humain.




  1. Cependant, la croissance de l’IDH s’avère régulière entre les années 1997 et 2000. Il est de 0,468 en 2001, 0,480 en 2002 et 0,499 en 2005, plaçant Madagascar au 146e rang sur 177 pays5.



  1. Indicateur du Développement Humain (IDH) par province


  1. En 2002, les disparités entre les provinces en matière de développement humain restent réelles : supérieurs à 0,500 à Antananarivo, à 0,400 à Antsiranana, Toamasina et Mahajanga, inférieurs à 0,400 à Fianarantsoa et Toliara.



  1. Indicateur sexo-spécifique de Développement Humain (ISDH)




  1. Le faible écart entre l’ISDH et l’IDH de 2002 témoigne de l’absence de discrimination entre hommes et femmes.


Tableau 10 Indicateur Sexo-spécifique de Développement Humain

Indicateurs

Sexe

Ensemble

Homme

Femme

Pourcentage de la population totale (en %)

49,9

50,1

100,0

Espérance de vie à la naissance (en année)

52,0

53,9

53,0

Alphabétisation des adultes (en %)

75,1

62,4

68,7

Scolarisation tous niveaux (en %)

47,7

45,7

46,7

Pourcentage de la population active par rapport à la population active totale (en %)

50,9

49,1

100

PIB réel par habitant (en dollars PPA)6

nd

nd

929,2

Source : INSTAT/DSM/EPM2002 nd = non disponible


  1. En 2002, seule la province d’Antananarivo présente un ISDH supérieur à 0,500.



1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   29

similaire:

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconRésumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits...

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconApplication du pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconMise en oeuvre du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconDéclaration liminaire de la délégation togolaise à l’occasion de...

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconDroit de chacun de participer à la vie culturelle (art. 15, par....

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconPacte international relatif aux droits civils et politiques

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconPacte international relatif aux droits civils et politiques

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconComposition sur un sujet d'ordre général relatif aux grands problèmes...

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports iconComité des droits économiques, sociaux et culturels

Résumé Madagascar a ratifié le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le 22 septembre 1971. Son dernier rapport date de 1986. Le pays est ainsi en retard de plusieurs rapports icon2. 1 Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation...
«comparatif» parce qu'il est envisagé par rapport aux autres pays et surtout par rapport aux autres biens que le pays est susceptible...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com