Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché








télécharger 60.74 Kb.
titreCctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché
date de publication17.07.2017
taille60.74 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > droit > Documentos
Cité mixte D’Alembert (Collège Diderot)

7 rue du Commandant l’Herminier

93140 AUBERVILLIERS

MARCHE DE TRAVAUX PUBLIC / REMPLACEMENT DES PORTES D’ENTRÉE

PROCEDURE ADAPTEE A TRANCHE CONDITIONNELLE

CCTP



MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

(Inférieur à 90 000 €)

Objet du marché


Travaux de remplacement des portes d’entrée dans le Collège Diderot, puis dans le Lycée D’Alembert. 7 rue du Commandant l’Herminier 93140 AUBERVILLIERS
Pouvoir adjudicateur

M. Le proviseur M. Lalive

Cité mixte D’Alembert (collège Diderot)

7 rue du Commandant l’Herminier 93140 AUBERVILLIERS
Date de parution de la publicité : 09/04/2013

Date limite de remise des offres : 13/04/2013

Cité mixte D’Alembert (Collège Diderot)

7 rue du Commandant l’Herminier

93140 AUBERVILLIERS

1 – GENERALITES

1.01 OBJET DU MARCHE


Le présent marché a pour objet le remplacement des portes d’entrés du Collège puis du Lycée, à l’identique des portes existante dans le Cité mixte D’Alembert (Collège Diderot), 7 rue du Commandant l’Herminier 93140 AUBERVILLIERS.
1.02 CONNAISSANCE DES LIEUX

En tout état de cause, l'entrepreneur est réputé connaître les lieux et avoir pris connaissance :

  • des difficultés d'accès, de la position et de l'état de conservation des ouvrages existants sur le site et des aménagements extérieurs, des accès matériels sur le site, des largeurs et de l'état des voies de desserte, des conditions réglementées d’accès et de circulations des ouvriers sur le site, conformément à la réglementation en vigueur , code du travail, établissement recevant du publics , document technique en vigueur, norme et loi des possibilités de stationnement, de giration des camions et engins de livraison des approvisionnements, des itinéraires obligatoires qu'il doit emprunter, compte tenu des limites de charges et de gabarit imposées sur certaines voies publiques, des interdictions de nuisance vis-à-vis des tiers, dans les zones en activité,

  • l’entrepreneur fait son affaire de toutes les installations nécessaires, leurs approvisionnements et enlèvement, pour la réalisation de ses travaux.


1.03 CONSISTANCE DES TRAVAUX

Sont à la charge du présent lot les prestations énumérées dans la liste non limitative ci-après qui n'est donnée qu'à titre d'information sur la consistance des travaux.

L'entrepreneur devra respecter le cahier des charges et devra avertir le Maître d'œuvre, si dans le cahier des charges il y a des oublis, incohérences qui pourraient être relevés , après mise au point technique, la présente entreprise ne pourra présenter aucuns travaux complémentaires se justifiant par des oublis ou des erreurs dans le dossier.
L'entreprise titulaire du lot aura à sa charge :

  • les études avec plans et détails d'assemblage et d'exécution réalisés à grande échelle établis d'après le Dossier de Consultation des Entreprises (DCE),

  • la fourniture et la pose de fenêtre PVC, volets roulant motorisés, de barraudages et le raccordement électrique avec les fournitures..

  • la fourniture et la pose des ouvrages divers tels que trappes, plinthes, chants plats, coffres,

  • Toutes la quincaillerie se rapportant au présent marché.,

  • les habillages et calfeutrements des menuiseries,


1.04 VERIFICATION DES COTES

  • L'entrepreneur devra vérifier soigneusement toutes les côtes portées sur les différents dessins et s'assurer de leur concordance dans les différents plans et sur site. Il devra s'assurer également de la concordance des cotes portées sur les plans du Maître d’œuvre et les plans techniques.

  • Dans le cas où la non-concordance entre deux ou plusieurs documents ou plans donnent lieu à l'interprétation, l'appréciation en revient d'autorité au Maître d’œuvre.

  • L'entrepreneur ne pourra de lui-même modifier quoi que ce soit au projet du Maître d’œuvre, mais il devra signaler tous les changements qu'il pense utile d'y apporter. Il devra provoquer tous les renseignements complémentaires sur les éléments qui lui sembleraient douteux ou incomplets.



1.05 RAPPELS


  • L'entreprise doit fournir au Maître d’œuvre et au Bureau de Contrôle s’il y a lieu pour approbation, les jeux de plans (détails, phases d'intervention) avant la réalisation des travaux. Ces plans devront être transmis dans un délai suffisant pour permettre leur contrôle et leur acceptation soit quinze jours avant mise en œuvre sur site.

  • L'entrepreneur est tenu de fournir tous les matériaux, matériels, engins et d'effectuer les travaux nécessaires à une parfaite et complète exécution des travaux suivant les règles de l'Art,


1.06 STOCKAGE, PROTECTION, FINITION ET REVISIONS


  • Tous les ouvrages seront stockés avec le plus grand soin dans un local fermé, à charge du présent lot.

  • Les vols ou pertes des matériaux ou matériels, ne justifieront en aucun cas le retard par rapport aux dates prévisionnelles de livraison.

  • Le transport, la manutention et le stockage des éléments seront réalisés avec le plus grand soin et avec toutes les précautions nécessaires, afin d’éviter toutes détériorations.

  • En cas de détériorations éventuelles, l’entrepreneur du présent lot aura à sa charge le remplacement des matériaux à l’identique.

  • Les menuiseries seront efficacement protégées au cours de leur ajustement et durant les travaux des autres corps d’états et particulièrement les huisseries ou bâtis qui nécessitent une protection durable.

  • Les ouvrages livrés « finis » (portes) seront livrés avec des emballages appropriés et, en tout état de cause, l’entrepreneur assurera le remplacement des éléments détériorés afin de présenter l’ensemble en parfait état à la réception.

  • Après le réglage, la pose et la fixation des menuiseries, l’entreprise révisera tous ses ouvrages et s’assurera qu’ils sont fixés d’une façon parfaite, jusqu’à l’entier achèvement et à la réception des travaux, l’entreprise remplacera à ses frais les objets soustraits ou détériorés.

  • En fin de chanter, l’entreprise procèdera à la vérification des ouvrants, à leur équilibrage et, si nécessaire au graissage des articulations. L’entreprise assurera l’entretien de ses ouvrages et devra, chaque fois qu’il sera requis donner les jeux de réglages qui seraient jugés nécessaires.

  • Seront également à la charge de l’entreprise, tous les travaux des autres corps d’état (notamment les travaux de réfection de peinture) qui résulteraient de défaut et réfections de menuiseries.


1.07.2 Documents Techniques Unifiés (DTU)

Sont applicables aux matériaux employés d'une part et à l'exécution des travaux d'autre part, les prescriptions et recommandations des Cahiers des Charges (ou ayant valeur de Cahier des

Charges) des Documents Techniques Unifiés (DTU), suivi de leurs Cahiers des Clauses Spéciales, mémentos de conception, additifs et erratum publiés par le CSTB :

  • DTU n° 39 Miroiterie et vitrerie

  • DTU n° 37.1 Travaux de Menuiserie Métallique

Cette liste n'est pas exhaustive.
1.07.3 Normes françaises

Les matériaux et les mises en œuvre dont la réalisation est prévue au marché, doivent satisfaire aux dispositions portées par l'ensemble des Normes Françaises publiées par l'Association Française de Normalisation (AFNOR) et homologuées par Arrêté Ministériel même si elles ne sont pas citées dans le présent document.

  • NF P 01.001 Révisée, concernant les dimensions de coordination des ouvrages et des éléments de construction,

  • Les Normes concernant la quincaillerie, en particulier, serrures, paumelles, béquilles, sont les Normes de la série NF P 26.

En cas de discordance entre ces différentes Normes, celle de date la plus récente, ou celle de la signature du marché fait foi.


1.11 CONTROLES ET ESSAIS

L'entrepreneur est tenu de se soumettre aux contrôles, vérifications et essais imposés par :

- les règlements en vigueur,

- les DTU et Cahier du CSTB,

- Le Maître d’œuvre ou le Maître d'ouvrage.

Les frais des essais ou contrôles in situ sont réalisés aux frais de l'entrepreneur, en particulier, en ce qui concerne l'isolation phonique. Si ces essais sont demandés par le Maître d'œuvre ou le Maître d'ouvrage, les frais occasionnés pour leur réalisation et la remise en état sont à la charge du Maître d'ouvrage, s'ils sont favorables à l'entreprise.

Dans le cas contraire, ils sont supportés par l'entrepreneur, y compris les démolitions, réfections et modifications tous corps d'état nécessaires à rendre conforme tout ou partie d'ouvrage.

Les frais de maquettes et d'essais sont à la charge exclusive de l'entrepreneur.
1.12 POSE

L'implantation et la pose des huisseries dans les murs seront effectuées par l'entrepreneur du lot
1.13 FIXATIONS

Les dispositifs de fixation seront à soumettre à l'agrément du Maître d'œuvre et du Contrôleur

Technique s’il y a lieu. Ils seront conformes aux dispositifs prévus dans les DTU 36.1. et 37.1.

Pour l'amortissement des charges, les moyens de fixation seront impérativement placés dans la

zone des paumelles et des butées.

Les scellements par pointe au pistolet type SPIT sont interdits. L'emploi de fixation par cheville ne

sera admis, seuls les scellements traditionnels seront admis.

Nota : après le scellement des ouvrages, l'entrepreneur devra couper les barres d'écartement des huisseries et enlever tout ouvrage de maintien provisoire.
1.14 TOLERANCES DE POSE

Tolérance d'implantation :

L'écart maximal entre la position réelle de chacun des axes de la menuiserie et celle de chacun des axes théoriques des baies ne devra pas dépasser 1 cm.

Tolérance de pose des huisseries et des bâtis :

Les défauts de rectitude et d'aplomb des montants d'huisserie ou bâti, tant sur le plan de l'ouvrant que sur les plans verticaux perpendiculaires, ne doivent pas entraîner un écart de 2 mm, sous réserve que le parallélisme des montants en tout point soit respecté à 2 mm près sur tous les plans.

Les défauts de rectitude et de niveau des traverses ne doivent pas excéder 2 mm pour le premier mètre et 1 mm par mètre supplémentaire avec un maximum de 4 mm.

Dans le cas d'incorporation d'huisserie banchée il sera admis pour la traverse, par rapport à la

position théorique prévue, une tolérance d'altitude de plus ou moins 5 mm.

.
1.15 RECEPTION - GARANTIES

Si la pose, le choix des fournitures ou le fonctionnement des ouvrages (dont le ferrage) ne sont pas jugés recevables, les menuiseries sont déposées, soit partiellement, soit en totalité et sont remplacées aux frais de l'entrepreneur.

Sont jugées comme non recevables, les menuiseries dont :

  • le bois ou PVC ainsi que aluminium ne correspond pas aux qualités exigées.

  • les assemblages qui sont incorrectement ajustés.

  • Une insuffisance de fixations.

  • les parements n'ont pas un aspect satisfaisant et comportent soit des traces de corroyage,

  • soit des flashes, soit des éclats, soit des rayures, etc.,

  • la consistance engendre un gauchissement,

  • l'aplomb n'est pas respecté,

  • les sections sont trop faibles pour supporter les contraintes imposées,

  • toutes fenêtres, châssis , volet ou barreaudage voilée est refusée et est impérativement remplacée sans suppléments de délais.


1.16 MATERIAUX "EQUIVALENT"

  • Le matériau ou matériel proposé ne doit, ni entraîner une modification de l’ouvrage ou de la partie d’ouvrage auquel il est incorporé, ni présenter une incompatibilité avec l’ouvrage avec lequel il est en contact, ni entraîner une incidence financière sur son lot et sur les autres lots.

  • Il doit être fourni un échantillon du matériau, les fiches techniques complètes ainsi que tous procès-verbaux officiels d’essais.

  • Dans le cas où le Maître d’œuvre et/ou le Maître d’ouvrage estiment qu’il n’y a pas équivalence entre les matériaux proposés et ceux choisis en référence, l’entrepreneur est tenu de fournir ces derniers sans supplément de prix.

  • L’entrepreneur doit prévoir, dès son étude, l’approvisionnement correspondant aux délais imposés et proposer un le planning contractuel.

  • Toutes fournitures (matériaux, éléments préfabriqués, matériels et accessoires divers) utilisées pour l’exécution des ouvrages, doivent être neuves.

  • Préalablement à tout projet d’exécution, l’entrepreneur doit remettre toutes fiches techniques, justifiant des qualités et provenance des fournitures.

  • L’entrepreneur est tenu de fournir des matériaux et ensembles fabriqués répondant aux règlements du CSTB, du CTB ou de l’UTE.

  • Si pour une fourniture déterminée il n’existe pas de réglementation particulière, l’entrepreneur doit produire une assurance spéciale couvrant garanties biennales et décennales au minimum et comportant une renonciation au recours contre les concepteurs et le Maître d’ouvrage et fournir toutes justifications utiles (procès-verbaux d’essais, références, etc.)

  • L’acceptation par le Maître d’œuvre de cette fourniture, ne peut avoir pour effet de diminuer la responsabilité de l’entrepreneur.

  • Toutes les fournitures proviennent de marques et fabricants connus et comportant tous étiquetages attestant de leur origine, label, date de fabrication et autres. Ils sont maintenus jusqu’à réception ou constat par le Maître d’œuvre ou le Maître d’ouvrage.

  • Tous les matériaux et fournitures non conformes aux prescriptions ou exigences du cahier des charges seront refusés et enlevés du chantier. Ceux-ci sont mis en oeuvre, les parties d’ouvrage tous corps d’état construit sont démolies ou déposées et reconstruites par les entreprises des lots concernés aux frais de l’entrepreneur défaillant.


1.17 ECHANTILLONS

  • En début de chantier, l’entrepreneur est tenu de fournir des échantillons de tous les matériaux et fournitures qu’il se propose d’utiliser, avec l’ensemble de leurs références (avis technique, agréments, P.V....) aux fins d’approbation par le Maître d’œuvre.

  • Lorsque l’entrepreneur propose une fourniture de référence différente de celle indiquée dans le Marché, il doit présenter à la fois l’échantillon de la fourniture de référence et celui de la fourniture de référence différente.

  • Une fois acceptés les échantillons sont conservés au bureau de chantier et serviront de référence au cours des travaux et lors de la réception des ouvrages. Ils seront montés sur panoplie ou disposés sur des supports spécialement équipés, à la charge de l’entrepreneur, de façon à interdire toute substitution.


2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES
2.01 DEMARCHE HABITAT ENVIRONNEMENT

Les travaux objet du présent Cahier des charges concernent l'exécution des travaux des menuiseries intérieures et extérieurs, relatifs au changement et remplacement d’un bloc porte portes extérieur

De la découpe d’un voile béton, de désamiantage de colle de dallage au point de dépose des blocs portes aux seins.

Conformément aux éléments fournis par le Maître d’ouvrage :

- l’établissement est un ERP de type R de 2ème catégorie, au vu de l’arrêté du 25/06/1980.
2.02 MENUISERIES EXTÈRIEURES
2.021 Description des travaux.

Le présent marché a pour objet le remplacement des portes d’entrées dans le Cité mixte D’Alembert (Collège Diderot) 7 rue du Commandant l’Herminier 93140 AUBERVILLIERS.
02 Installation de chantier

  • CANTONNEMENT CHANTIER

  • SANITAIRES+DIVERS

  • REPLIEMENT.

  • (Le lycée mettra à disposition de l'entreprise un local pour la base de vie des sanitaires à remettre en état après exécution des travaux).

02.01 Protection du chantier

  • Le chantier sera dans le Collège en milieu inoccupé, en période des vacances scolaire de l’été, toutefois toute disposition devra être prise pour sécuriser le site et proposer un phasage cohérant avec le fonctionnement des locaux ainsi que la vie de l’établissement.

  • Avoir le moins de gêne possible et la protection des tiers et respecter les consignes de sécurité dans un ERP.

02.02 Mise a la benne, enlèvement des gravats et nettoyage.

  • Un nettoyage journalier de la zone de chantier et à prévoir.

  • Les déchets ainsi que les gravas doivent être enlevé chaque jour.

  • Un bordereau de suivi de déchet avec un bon de mise en décharge devra être fourni.


Le présent lot se compose :
TRANCHE FERME
2.1.1 dépose de l’existant

  • Dépose d’une porte Principale à 2 vantaux (dimensions d’un vantaux : L1,20mxH3,80m).

  • Autre sujétions se rapportant au remplacement de la Porte.


2.1.2 remplacement de la Porte d’entrée.



  • La porte devra être remplacée à l’identique en ce qui concerne son esthétique et ses matériaux, elle sera toutefois sectionnée dans le sens de la hauteur afin de rendre plus facile son ouverture




    • Porte à 2 vantaux :

      • Lieu:

Elle sera posée à l’entrée du collège conformément, à l’existant et selon l’identification et l’inventaire fournit par le maitre d’ouvrage.


      • Côtes:

L’entreprise devra s’assurer des côtes exactes sur place de la Porte.

      • Châssis :

Châssis en fer, à l’identique de la porte existante. Ouverture à la française.

      • Vitrage :

Le vitrage isolant de sécurité type SP10/10ar/4

Le maximum pour l’isolation phonique AR 2 et au minimum

Pour l’isolation thermique un U à 2

Le Vitrage répondant au minimum à la classification AEV : A2 E4 VA2

      • Armature :

Renforcement du profile par armature en acier galvanisé suivant préconisation gammiste et avis technique norme NF, CSTBAT, CEKAL, ACOTHERM, ferrage 3 points de fixation.

Avec dormant renforcé.

      • Fermes portes automatiques, limiteur d’ouverture :

Fourniture et pose d’un ferme porte automatique à bras coulissant avec limiteur d’ouverture.

Pose d’un système pour permettre de tenir les portes ouvertes, système avec ventouse. Ventouses (x2) électromagnétique 300 kg (système Vigik- Coordination avec le courant faible)

Butées de portes.

Seuil fer plat en bas de porte, avec profilé pour reprise de réserve de sol

      • Quincailleries :

Poignée sécurisée

Patte de fixation et toute sujétion conforme à la réglementation DTU et aux préconisations CSTB, CSTBAT , fiche produit fabriquant.

Joints d’étanchéité et habillages de finitions extérieures et intérieures.

  • Finitions des Grilles de la porte (toujours comme existant) :

Antirouille : A peindre dès la pose ( 2 couches minimum)

Cataphorèse : Anti-corrosion. Prévoir peinture de finition (2 couches)

Peinture de finition après traitement cataphorèse.

TRANCHE CONDITIONNELLE
2.1.3 dépose de l’existant

  • Dépose d’une porte Principale à 2 vantaux (dimensions d’un vantaux : L1,20mxH3,80m).

  • Autre sujétions se rapportant au remplacement des Portes


2.1.4 remplacement de la Porte d’entrée.


  • La porte devra être remplacée à l’identique en ce qui concerne son esthétique et ses matériaux, elle sera toutefois sectionnée dans le sens de la hauteur afin de rendre plus facile son ouverture




    • Porte à 2 vantaux :

      • Lieu:

Elle sera posée à l’entrée du Lycée conformément, à l’existant et selon l’identification et l’inventaire fournit par le maitre d’ouvrage.

      • Côtes:

L’entreprise devra s’assurer des côtes exactes sur place de la Porte.

      • Châssis :

Châssis en fer, à l’identique de la porte existante. Ouverture à la française.

      • Vitrage :

Le vitrage isolant de sécurité type SP10/10ar/4

Le maximum pour l’isolation phonique AR 2 et au minimum

Pour l’isolation thermique un U à 2

Le Vitrage répondant au minimum à la classification AEV : A2 E4 VA2

      • Armature :

Renforcement du profile par armature en acier galvanisé suivant préconisation gammiste et avis technique norme NF, CSTBAT, CEKAL, ACOTHERM, ferrage 3 points de fixation.

Avec dormant renforcé.

      • Fermes portes automatiques, limiteur d’ouverture :

Fourniture et pose d’un ferme porte automatique à bras coulissant avec limiteur d’ouverture.

Pose d’un système pour permettre de tenir les portes ouvertes, système avec ventouse. Ventouses (x2) électromagnétique 300 kg (système Vigik- Coordination avec le courant faible)

Butées de portes.

Seuil fer plat en bas de porte, avec profilé pour reprise de réserve de sol

      • Quincailleries :

Poignée sécurisée

Patte de fixation et toute sujétion conforme à la réglementation DTU et aux préconisations CSTB, CSTBAT, fiche produit fabriquant.

Joints d’étanchéité et habillages de finitions extérieures et intérieures.

  • Finitions des Grilles de la porte (toujours comme existant) :

Antirouille : A peindre dès la pose (2 couches minimum)

Cataphorèse : Anti-corrosion. Prévoir peinture de finition (2 couches)

Peinture de finition après traitement cataphorèse.


3 Replie et nettoyage du chantier
4 Reprise :

  • 4.1 Peinture

La peinture sera traitée par une peinture monocouche satinée de couleur identique à l’existant.

  • 4.2 Maçonnerie

Toute sujétion de maçonnerie, troues, scellements, reprises.

  • 4.4 maçonnerie et autre sujétion de reprise


5 suivi des déchets

L’entreprise assure le suivi des déchets et la remise du bordereau de suivi des déchets au maître d’ouvrage


similaire:

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconMarché À procédure adaptéE

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconMarche passe selon la procedure adaptee

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconAvis de marché à procédure adaptée de maîtrise d'oeuvre

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconMarché à procédure adaptée conformément à l’article 28 du Code des marchés publics du 1

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconMarché passé selon une procédure adaptée Articles 28, 30, 72 et 77 du Code des Marchés Publics

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconA1 – Objet du marché : Marché à procédure adaptée relatif à l’achat...
«Epicerie» pour le lpo robert garnier dont les caractéristiques sont précisées au paragraphe E

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconMarche a procedure adaptee
«grand tourisme» (ceintures de sécurité, air conditionné, vidéo, toilettes,…) du départ de l’établissement jusqu’au retour

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconArticle 1 – objet du marche dispositions generales p 3 1 – Objet du marché
«grand tourisme» avec climatisation, toilettes, équipement vidéo fonctionnant parfaitement

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconArticle 2 : procedure de passation du marche le marché sera passé...

Cctp marche a procedure adaptee (Inférieur à 90 000 €) Objet du marché iconTable des matières
«Marché passé selon la procédure adaptée (article 26, 28, 74 II)» du code des marchés publics








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com