L'origine du mouvement de réveil








télécharger 193.56 Kb.
titreL'origine du mouvement de réveil
page1/5
date de publication12.07.2017
taille193.56 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5
HÉRÉSIES DES ÉGLISES DE RÉVEIL 

par Jean leDuc

 

TABLE DES MATIÈRES

 

L'ORIGINE DU MOUVEMENT DE RÉVEIL…………………………………………….7

 

DOCTRINES FUNESTES ET PÉRILLEUSES………………………………………..11

 

L'ÉCUME DE LA VAGUE DU RÉVEIL…………………………………………………28

 

LES TÉNÈBRES DU CONTINENT NOIR………………………………………………34

Les dérives au Congo:

Les dérives au Cameroun:

 

UN DÉMON CINGLÉ ET ENRAGÉ……………………………………………………..46

 

DÉFINITION RÉELLE D'UNE SECTE…………………………………………………56

 



 




L'ORIGINE DU MOUVEMENT DE RÉVEIL

Le pentecôtisme a donné lieu à la naissance de ce qu’on appelle les Églises de Réveil, un ensemble lui-même éclaté réunissant une variété d'unions d'Églises chrétiennes évangéliques et d'institutions d'enseignement. Il est important de comprendre qu'à son origine le pentecôtisme était une église de nègres surexcités qui avait des racines dans le spiritisme et le mysticisme du méthodisme fondé par John Wesley. Sa théologie est basée sur le piétisme et est purement arminienne et provient, en grande partie, de Charles Finney, 1792-1875, surnommé «le père du réveil». Notons aussi le pentecôtisme et le baptisme charismatique, sont identique en doctrines, à la différence que le pentecôtisme met l'emphase sur la baptême du Saint-Esprit et que le charismatisme met l'emphase sur les dons de l'Esprit. Ils sont que deux désignations, entre plusieurs autres, pour décrire une même mouvance dite évangélique qui soutient les mêmes doctrines de base. Il connaît aujourd’hui une grande expansion en France, en Amérique du Sud, surtout au Brésil, et particulièrement en Afrique au Congo et au Cameroun où il exerce une grande influence sur les masses de crédules assoiffés du sensationnalisme d'expériences surnaturelles.

 

Ne tâtonnons point, ça ne s'annonce pas bien pour le mouvement des églises de réveil. Toutes les évidences indiquent qu'il ne s'agit pas d'un «réveil» mais plutôt du «sommeil» léthargique de la torpeur d'un dépérissement spirituel et stagnant. Ainsi nous ne pouvons plus parler de régénération mais de dégénérescence et de perversions de la vérité qui se présentent à nous dans de nombreuses contrefaçons plus abominables l'une que l'autre, au point de nous faire vomir par leur répugnance et en cela nous ressentons exactement les mêmes sentiments que ceux du Seigneur Jésus:. «Ainsi, parce que tu es tiède, ni froid, ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Car tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien; et tu ne connais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle, et nu. Je te conseille d'examiner devant moi mes épreuves, pour fructifier et être vêtu de ma justice, afin que l'évidence de ta disgrâce ne se manifeste point, et d'éclaircir ta perception.» (Apocalypse 3:16-18 - Bible de Machaira 2016). La source occulte de cette mouvance (spiritisme, mysticisme) nous indique clairement qu'il s'agit de dérives sectaires, de sérieuses déviations doctrinales, morales et spirituelles, et d'interprétations forcées et exagérées des Saintes-Écritures. D'après B.K. Kuiper (The Church in History): «Autour des années 1880, la question de la «sainteté» est devenue cruciale, en particulier dans les Églises Méthodistes (qui combattaient contre la souveraineté absolue de Dieu enseignée dans le Calvinisme que Wesley détestait à profusion.). À son époque, Wesley avait enseigné la possibilité de la perfection Chrétienne, mais pour les masses de membres des Églises Méthodistes, la perfection Chrétienne n’était plus un objectif à atteindre avec force et priorité. À sa place parut une large mesure de mondanité». Cela n'est pas étonnant puisque le Piétisme du faux prophète John Wesley avait rejeté l'enseignement des Saintes-Écritures qui nous dit que la nature humaine est complètement dépravée et que le cœur de l'homme est tortueux par dessus toutes choses. Comme nous dit B.K. Kuiper: «Dans beaucoup d’églises, les groupes de Sainteté apparurent. Les membres de ces groupes déclarèrent qu’ils étaient fidèles au fondateur de l’Église Méthodiste … Entre les années 1880 et 1926, pas moins de vingt-cinq sectes de la Sainteté et du Pentecôtisme furent formées … un grand nombre de personnes se joignirent aux sectes de la Sainteté». MacArthur ajoute: «Les historiens Charismatiques retracent les origines modernes du mouvement à un petit collège biblique de la ville de Topeka, au Kansas, dirigé par Charles Fox Parham (C.F. Parham, un raciste renommé qui supportait l'esclavagisme, était membre de l'église méthodiste et faisait parti du Klu Klux Klan dont le but était d'introduire cette déviation infernale parmi les nègres afin qu'ils soient condamnés de fanatisme dangereux, et cette race d'ébonites, reconnue pour ses aspects naturels de surexcitations, d'agitations et de frénésies, tomba aisément dans le piège d'un christianisme contrefait. L'attrape-nigaud des K.K.K. fonctionna à merveille, le reste est de l'histoire en débutant avec William J. Seymour, un prédicateur noir et ancien esclave qui posa la fondation du mouvement de réveil nommé le pentecôtisme. Ces gens priaient jusqu'à ce qu'un esprit mystique d'effervescence, qu'ils considéraient dans leurs délires être le Saint-Esprit, descendît sur eux, les mettant en extase et leur permettant de prononcer des paroles incompréhensibles. L'atmosphère surexcitée qui les caractérisait attira les foules en quête de surnaturel. En d'autres mots, par leur adhésion au pentecôtisme et au charismatisme, les nègres encouragent le racisme contre leur propre peuple). Parham était un membre du mouvement de la Sainteté, qui enseignait la sanctification entière — un état spirituel de perfection morale dans la vie». Pour Parham seulement la race blanche pouvait atteindre ce genre de perfection en suivant l'idéologie biblique des K.K.K. qui, à cette époque, se voulaient les maîtres. Le pentecôtisme avait été désigné pour garder les noirs captifs et productifs afin que leurs maîtres puissent s'enrichir davantage en les maintenant sous la crainte d'une condamnation de sédition. Il faut comprendre qu'à cette époque la ségrégation était en vigueur dans la société américaine et était régie par des lois sévères qui affectaient tous les lieux et moments de la vie quotidienne.

 

Il est indéniable que les pentecôtistes ont connu un grand succès à l'échelon mondial. Il y a à cela plusieurs facteurs: la turbulence actuelle de notre civilisation, son insécurité spirituelle et morale, l'infidélité de tant d'Églises à l'Evangile du salut et peut-être leur excès d'institutionnalisation et le cadre rigide de leur vie cultuelle, la tiédeur religieuse et le manque de chaleur des Églises, l'appel aux sens et aux émotions, l'exacerbation des sentiments, l'instabilité émotionnelle de beaucoup de gens, la recherche du surnaturel, du sensationnel et du spectaculaire, etc. Les Églises pentecôtistes recrutent bon nombre de leurs fidèles parmi les gens perturbés et mentalement déstabilisés, les traumatisés, les victimes de l'injustice et de l'indifférence générale, les gens profondément marqués par la vie qui recherchent de la compréhension et un soutien spirituel, un entourage chaleureux qui les aide à résoudre leurs problèmes et à porter leurs fardeaux. Ce n'est pas faire preuve d'injustice ou de parti pris que de dire que beaucoup de leurs membres se signalent par un déséquilibre émotif indéniable. Sans doute l'aptitude de ces Églises à toucher et gagner ces gens est-elle matière à réflexion pour les autres communautés chrétiennes, mais sans que pour autant elles aient à recourir aux moyens d'endoctrinassions qu'elles utilisent. Au lieu de s'efforcer de rendre l'équilibre aux gens par une foi sobre et saine dans les promesses de l'Evangile, les Eglises pentecôtistes les incitent presque toujours à une exaltation qui n'est pas compatible avec l'Écriture Sainte. Parallèlement aux Eglises pentecôtistes, et pour des raisons semblables, un large mouvement charismatique appelé néo-pentecôtisme traverse la plupart des Eglises de la chrétienté et pénètre jusque dans les Eglises catholique, réformée et luthérienne pourtant, de par leur doctrine, peu enclines à ce type de théologie et de piété. Des groupements se créent à l'intérieur de ces Eglises, insistant sur la nécessité du baptême du Saint-Esprit et sur la notion de plénitude de l'Esprit qui se manifeste par des charismes surnaturels. Ce qui pourrait être une semence de réveil n'est souvent qu'un facteur de dissensions contribuant à égarer les âmes en quête de paix et d'espérance.

 

DOCTRINES FUNESTES ET PÉRILLEUSES

Sur le plan théologique nous désirons attirer l'attention sur quelques doctrines spécifiques existants dans les milieux "charismatiques/pentecôtistes" qui amènent à des excès funestes et périlleux qui déstabilisent l'équilibre mental d'un grand nombre, et ceux qui souffrent déjà de dérèglements de conscience sont traumatisés davantage au point de perdre contact avec la réalité:

 

Le libre choix:

L'hérésie magistrale du mouvement de réveil. la mère de toutes les perversions de la vérité, l'idole du christianisme contrefait moderne, est nulle autre que la doctrine du libre-choix (voir: La doctrine du libre-arbitre). Trois choses sont indispensables pour le salut du pécheur: la décision ou choix de Dieu (et non de l'homme); son incarnation dans le monde pour racheter ses élus; l’application de sa grâce par l’Esprit de sa Présence. Dieu doit décider son salut, ce qu'il a fait pour ses élus dans son décret d'élection avant la fondation du monde. En s'incarnant comme Fils, il devait l'acquérir en s'offrant en sacrifice sur la croix, et par l'Esprit de sa Sainte Présence il devait l'appliquer en venant habiter dans leur cœur. Dieu ne se contente pas de nous inviter sinon nous serions tous perdus. L'Ancien Testament nous en donne une illustration frappante. Dans Esdras 1:1-3 nous lisons: «La première année de Cyrus, roi de Perse, afin que s'accomplît la parole de l'Eternel prononcée par la bouche de Jérémie, l'Eternel réveilla l'esprit, de Cyrus, roi de Perse, qui fit faire de vive voix et par écrit cette publication dans tout son royaume: Ainsi parle Cyrus, roi de Perse: L'Eternel, le Dieu des cieux, m'a donné tous les royaumes de la terre, et il m'a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda. Qui d'entre vous est de son peuple? Que son Dieu soit avec lui, et qu'il monte à Jérusalem en Juda et bâtisse la maison de l'Eternel, le Dieu d'Israël!» Nous avons ici une offre proposée à un peuple en captivité, lui donnant l'occasion de partir et de retourner à Jérusalem, la ville sainte. Tout le peuple d'Israël répondit-il à cette offre? Pas du tout! La grande majorité se contenta de rester dans le pays de leurs ennemis. Seul un petit nombre (un reste) tira parti de cette offre de miséricorde! Pourquoi? Écoutons la réponse de l'Écriture: «Les chefs de famille de Juda et de Benjamin, les sacrificateurs et les Lévites, tous ceux dont Dieu réveilla l'esprit, se levèrent pour aller bâtir la maison de l'Éternel à Jérusalem»! (Esd 1:5) De même, Dieu «réveille l'esprit» de ses élus quand il les appelle puissamment au salut et, avant cet instant, ils ne possèdent aucune volonté à répondre à la proclamation divine à laquelle ils ont été prédestinés. Ils sont régénérés dès l'origine mais leur conscience ne peut en saisir la révélation avant ce moment, et Dieu a déterminé que ce moment se produise à la croix.

 

L'œuvre superficielle d'un grand nombre d'évangélistes professionnels de ces cinquante dernières années est largement responsable de l'optique erronée et maintenant courante sur l'esclavage de l'homme naturel, encouragée par la paresse de l'auditoire à «examiner toutes choses» (1 Thés. 5:21). Beaucoup d'enseignement évangélique nous donne l'impression que le salut du pécheur repose entièrement en son pouvoir. On entend dire souvent: «Dieu a fait sa part, maintenant l'homme doit faire la sienne.» Hélas, par nature l'homme est mort par ses offenses et par ses péchés (Éph 2:1). Or, que peut faire un homme privé de la vie? Si ces gens prétendument chrétiens croyaient vraiment à la vérité, ils compteraient davantage sur le Saint-Esprit et sa puissance miraculeuse qui agit dans les cœurs, et moins sur leur tentative de gagner des hommes à Christ avec un faux évangile du libre-choix.

 

Quand ils s'adressent aux non-convertis, les prédicateurs dressent souvent une analogie entre le don de l'Évangile que Dieu offre aux pécheurs et un homme malade dans un lit, avec le médicament miracle sur sa table de nuit: il n'a qu'à étendre la main et saisir ce médicament. Mais cette affirmation devrait être en tous points conforme à l'image de l'homme déchu et corrompu donnée par l'Écriture. Par conséquent le malade doit être aveugle (Eph 4:18), incapable de voir le médicament, avoir la main paralysée (Rom 5:6) et être incapable de le saisir, et son cœur dénué de toute confiance dans le remède et rempli de haine envers le docteur lui-même (Jean 15:18). Que cette optique de la condition désespérée de l'homme, soutenue aujourd'hui, est superficielle! Christ est venu ici-bas non pas pour aider ceux disposés à s'aider eux-mêmes, mais pour accomplir pour son peuple ce que ce dernier est incapable de réaliser: «Pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir de prison le captif, et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres» (Ésa. 42:7).

 

Or contrairement à ce que disent les Évangéliques, personne ne peut se repentir et venir à Dieu par ses propres efforts ou désirs de venir, personne n'a la capacité de se repentir, et personne ne peut choisir de croire. La Bible nous dits clairement que nous avons tous péché et que «le salaire du péché c'est la mort» (Rom. 6:23), ce qui veut dire qu'avant d'être donné la grâce du salut, nous sommes tous morts spirituellement comme l'affirme l'apôtre Paul: «vous étiez morts dans vos offenses et dans vos péchés» (Éph. 2:1), mais Dieu «nous a rendus à la vie ensemble en Christ» (Éph. 2:5). La mort spirituelle tout comme la mort physique et éternelle est le lot de tous les êtres humains. A cause du péché qui est sur tous les hommes, nous naissons dans la mort et nous allons tous vers la mort éternelle. Ces choses ne sont pas difficile à comprendre, du moins pour ceux qui ont vraiment l'Esprit de Christ.

 

Il est simple de comprendre qu'un mort ne peut rien faire, sauf sentir la corruption, il n'a aucune puissance, il n'a pas la capacité d'agir et encore moins de croire et de se repentir. On a qu'à se donner la peine de regarder la mort et la résurrection de Lazare (Jean 11:1-44) pour en comprendre toutes les implications. Il était mort depuis quatre jours, son corps était déjà en décomposition, il est évident qu'il n'avait pas la capacité de croire et de se repentir, ni pouvait-il se lever et aller vers Christ. Il a fallu un miracle, il a fallu qu'il soit recréé, il a fallu que Christ l'appel d'entre les morts et cet appel était irrésistible, elle était la vie même. Lazare ne put faire autrement que de revenir à la vie et aller au devant de Christ, car Christ est la Vie, il est le Créateur, le Dieu Tout-Puissant, et aucun des élus ne peut résister à son appel, ni le voudrait-il, cela est entièrement impossible. La créature peut-elle dire au Créateur qu'elle ne veut pas être créée, peut-elle lui dire qu'elle préfère se créer toute seule ou encore contribuer à sa propre création ? Évidemment que non ! Les Évangéliques ont beaucoup à apprendre de cet exemple merveilleux sur Lazare qui nous est donné dans les Saintes-Écritures.

 

Puisque la Bible est l'autorité suprême en tout ce qui concerne la foi du chrétien (Rom. 10:17), du moins pour le chrétien authentique, il faut sérieusement se demander où les Évangéliques prennent la notion insensée qu'ils ont la capacité de croire et de se repentir et de contribuer ainsi à leur salut, lorsque la Bible dit que nous sommes tous morts à cause du péché qui est en nous depuis la chute en Éden ? Auraient-ils une Bible que nous ne connaissons pas, un texte secret et caché connu seulement d'eux ? Nous en doutons fortement. Quelle est donc cette obsession pathologique avec eux de toujours vouloir refuser de reconnaître la souveraineté totale de Dieu dans le salut et la sanctification ? Mais quel tort faisons-nous à Dieu en élevant dans la gloire sa Souveraineté et la Royauté de Christ sur nous, en lui étant totalement reconnaissant pour notre salut ? A les entendre cela serait une offense majeure, un blasphème hautain que certains d'eux, comme la sorcière de la Vigerie, Michelle d'Astier et ses sbires charismatiques, nomment diabolique ou démoniaque, une doctrine dégoûtante et infernale. Il faut vraiment avoir un cœur tortueux et une conscience déréglée pour dire de telles abominations contre la grâce de Dieu.

 
  1   2   3   4   5

similaire:

L\Tp ts mouvement dans un champ de pesanteur uniforme
«Étalonnage»  Cocher «Axes»  Choisir le système d’axes avec l’axe des y dirigé vers le haut et placer l’origine au centre de la...

L\Les céréales en mouvement
«L’agriculture en mouvement», Passion Céréales vous invite à découvrir le mouvement dans lequel la filière céréalière française s’est...

L\Union des peuples autochtones pour le reveil au developpement

L\Amendant le règlement de zonage n° 216
«Sécurité à l’intérieur des zones de mouvement de terrain», est remplacé par Sécurité publique en présence de zones de mouvement...

L\Table des matieres
«le feu se change en air, l’air en eau, et l’eau en terre.» Et comme ce grand philosophe soutenait le pre­mier que «le feu n’est...

L\Cours : Socialisme et mouvement ouvrier en Allemagne depuis 1875
«mouvement» ( donc dialectique),IL ne s’est pas attardé sur l’avenir radieux … l’idéal,c’est le dépassement du capitalisme, l’abolition...

L\Animer : donner du sens à la vie de la personne âgée très dépendante
Animer, c’est l’action, la manière d’animer de donner la vie, le mouvement, mais c’est aussi une méthode permettant de suggérer l’impression...

L\Chronologies de l'égalité Bas du formulaire Chronologie générale
«La Maternité heureuse» dont l'objectif est de défendre l'enfant désiré et de lutter contre l'avortement clandestin. Le Mouvement...

L\Synopsis Cet article vise à mettre en lumière, le retour des idées...
«l’écosocialisme autogestionnaire» proposent de dépasser le capitalisme en proposant des solutions précises. Pour exposer les idées...

L\Conseil d’administration 2010-2011
«just do it!». Le réveil du samedi matin a été très apprécié des participants qui n’avaient pas dormi beaucoup sous la tente! Notre...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com