La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle








télécharger 23.6 Kb.
titreLa fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle
date de publication10.10.2017
taille23.6 Kb.
typeManuel
l.21-bal.com > loi > Manuel
LA FPASVV a été créée en 1998, après le décès tragique de NICOLAS BOURGAT à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’EMMANUELLE LELIEVRE assassinée à Garons le 17 Janvier 1996, il va y avoir 10 ans.
Le meurtrier de Nicolas après une libération conditionnelle a de nouveau été incarcéré pour trafic de stupéfiants, en Août 2005.

Le meurtrier d’Emmanuelle, est en semi-liberté et sera libéré le 6 février 2008, une libération conditionnelle, sa réinsertion ne pose aucun problème de récidive totalement exclu par le JAP et l’expert Psychiatre. BRAHIM .- M . AURA 28 ANS le 18 janvier 2006.

Sur une condamnation de 18 ans il aura effectué une incarcération complète de 7 ans, car il a des permissions de sortie depuis fort longtemps et très nombreuses, sans suivit, sans bracelet électronique, alors qu’il a commis un crime sexuel, avec violence suivit d’une mort atroce par strangulation, sur une fillette de 15 ans.
Notre soutien à toutes les familles de victimes est important avec toutes les associations, nos travaux avec le premier Ministre, les ministères de l’intérieur, de la justice, de l’éducation nationale, de la santé, de l’emploi et du logement, sont pour nous familles de victimes et représentants de la FPASVV consacrés à faire prendre en compte la parole des victimes et de leurs familles et de demander au gouvernement et à nos parlementaires de changer ou modifier les lois, nos revendications sont justifiées et font l’objet de nombreuses propositions qui se concrétisent.
1 MARS 2005 un rapport sur la sécurité des mineurs, demandé par le premier Ministre Mr RAFFARIN au Ministre de l’intérieur DOMINIQUE DE VILLEPIN.

SYLVIE OBSTETAR, GENEVIEVE CELANT pour la FPASVV ont suivit ces travaux, avec divers partenaires ; trois réunions avec le sénateur Mme HERMANGE et Mr RUDOLPH inspecteur général de la police nationale.
En Mars 2005 Geneviève Célant à participer à une réunion privée, qui avait été demandé par Mr BAYES président de l’association Enfance et Sécurité. Mme Célant à la demande des parents de Patrick, était invitée par le ministre de la justice à se joindre aux intervenants, pour venir exposer les craintes de Lydia Bolmont et Christian Ballet les parents de Patrick victime à 5 ans d’actes de barbarie causés par un mineur de 14 ans. Ce mineur réclame des libérations conditionnelles, il a été condamné à 15 ans de réclusion, il a été incarcéré en 1998 et serait en droit de demander une libération conditionnelle, mineur au moment des faits. Pervers et dangereux, le directeur des grâces a fait savoir aux parents de Patrick après l’intervention de Mme Célant que l’agresseur de leur fils ne pourrait être libéré qu’en 2010.

Ce qui laisse le temps à Patrick de grandir.
En Mai, après plusieurs interventions de la FPASVV, auprès du fond de Garantie. Mme Marianne de la Réunion., a vu sa demande exaucée, un procès à Lure en urgence lui a donné gain de cause. Elle a obtenue une avance du fond de Garantie pour le remboursement de ses frais pour ses déplacements pour les besoins de l’enquête sur l’assassinat de son fils Henri.
Le procès de l’assassin de FREDDY BELIN ce Tunisien en fuite depuis 7 ans, retrouver par la police SUISSE et INTERPOL ; après une intervention de Geneviève Célant au ministère de l’intérieur auprès du Ministre Nicolas Sarkozy et de ses collaborateurs ETIENNE APAIRE et MARCEL FAURE, le procès s’est déroulé à Nîmes en juin 2005, sans la présence du DOCTEUR MICHEL BOURGAT et du DOCTEUR GERARD ROUDIL de la FPASVV, l’assassin de Freddy Belin aurait pu être acquitter à cause d’une grossière erreur de l’expert médecin légiste, ce dernier n’avait pas pris le temps d’examiner le rapport du chirurgien qui avait opéré Freddy et avait signalé 4 coups de couteau au lieu de deux coups précisé par le rapport du chirurgien qui avait opéré Freddy Belin en Février 1996.

Le médecin légiste avait pris les incisions faîtes par le scalpel pour des coups de poignard.

Le docteur Gérard Roudil s’est rendu avec l’avocat Parisien, Maître PEY avocat de la partie civile auprès du chirurgien pour obtenir confirmation de ces donnés.

Le président du tribunal a refusé de faire venir à la barre le chirurgien et s’est contenté de lire son rapport qui annulait le rapport de l’expert mais rejoignait les déclarations des témoins qui avaient signalés avoir vu le meurtrier porter deux coups de couteau.

SAMI KELIFI a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle et a fait appel de sa condamnation, il sera rejugé à AVIGNON en juin 2006. Venez soutenir GENEVIEVE BELIN, elle a besoin de nous, dans cette nouvelle et difficile épreuve.
Notre assemblée générale s’est tenue à MARSEILLE en avril 2005, présidée par notre président le docteur Michel Bourgat, une trentaine de familles étaient réunies, vu la distance de nombreuses familles avaient envoyées leur pouvoir. Sur nos 200 membres beaucoup oublient de régler l’adhésion, nous avons 60 membres à jour de la cotisation de 30 euros.

Jean-Claude GAUDIN le maire de Marseille était représenté par son adjointe à la solidarité Mme FEY.

Bernard et Martine FIGARD malgré la distance avaient tenu à rejoindre les familles victimes.
En mai 2005 à MELUN à l’école des officiers de gendarmerie, s’est tenue une réunion de travail à l’initiative du Ministre de l’intérieur Dominique De Villepin, présidé par le nouveau Ministre nouvellement nommé Ministre d’ETAT , Nicolas Sarkozy.

Le docteur Gérard Roudil et Mr Jean Célant participaient aux travaux sur la sécurité routière. Mme Geneviève Célant était dans le groupe des disparitions d’enfants.
En juin 2005, 10 membres actifs de la FPASVV ont été invités par la direction de l’école des commissaires de police de St Cyr du Mont d’Or à prendre part à la cérémonie de remise des diplômes pour la promotion MARIANNE, par le ministre de l’intérieur.
Le Ministre de la justice a invité l’APEV et la FPASVV associations de victimes à Nantes le 8 juillet 2005, pour présenter le F I J A I S : FICHIER JUDICIAIRE NATIONAL AUTOMATISE DES AUTEURS D’ INFRACTIONS SEXUELLES.

Mme Célant à la demande du Garde des Sceaux Mr PASCAL CLEMENT a donné un compte rendu de la réunion aux 23 associations membres de la FPASVV. Le Ministre étant conscient que toutes les associations ne pouvaient se déplacer jusqu’à NANTES. Mme Liliane Rocher qui n’avait pu pour l’association APACS,les victimes de Guy Georges se déplacer à Nantes le président invité Mr ESCARFAIL était en voyage d’affaires à l’étranger. Liliane a téléphoné pour remercier de la précision des informations transmises. Suite à cette rencontre.

Le 10 juillet et le 25 Août le docteur Michel Bourgat a été reçu à la demande du Ministre de la Justice Pascal Clément, pour un entretien privé sur les actions de la FPASVV.
En août, avec le docteur Roudil, nous avons collaboré à un groupe de discussion à Perpignan avec la juge Danielle Braud, une greffière , un policier en retraite, et une victime de prise d’otages. Mme Valérie Gallano qui représente la FPASVV sur les pyrénées.

Mme Braud aujourd’hui substitut du procureur à la Réunion souhaiterait que le ministère réfléchisse pour mettre en place des juges pour reprendre les dossiers des meurtres non élucidés. (Une demande de la famille DIETRICH) Stéphane assassiné le 4 juillet 1994 à Belfort, ce meurtre instruit par une juge depuis mutée à Mulhouse, n’a jamais été élucidé.
Je suis intervenue également sur deux dossiers auprès des juges d’applications des peines, le dossier de Guy Maurel, dont l’épouse a été assassinée avec deux caissières du Mammouth de Béziers le 22 décembre 1979. Tomi RECCO récidiviste et assassin de sept personnes dont une petite fille de sept ans a été condamné à la perpétuité, il formule des demandes de libération conditionnelle, la dernière a été refusée, toutefois il pourra faire une nouvelle demande en mai 2007. Ce qui laisse un peu de répit aux familles de victimes.
Le docteur Gérard Roudil, dont l’épouse a été brûlée vive en 1991 à Perpignan, est décédée dans des souffrances terribles, acte de barbarie, son assassin Michel Guibal a été condamné à perpétuité, l’épouse de ce criminel a été voir le juge d’application des peines pour faire libérer son époux. Le juge nous a reçu avec le docteur Roudil et celui-ci a pu lui présenter son mémoire, document que toutes les familles devraient construire avant les demandes de libération conditionnelle et remettre à la commission qui examine le droit du condamné. Elle pourrait aussi examiner le droit des parties civiles. La famille victime par ricochet.
Le docteur Roudil a rencontré Mme Smaïn, dont le fils handicapé a été assassiné à Marseille, il a accompagné cette maman chez son avocat Maître Gilbert Collard, celui-ci a proposé un local aux familles de victimes pour se réunir sur Marseille, pour des groupes de discutions.

Ce dossier est à l’instruction, donc confidentiel pour les besoins de l’enquête.

En septembre 2005, nous avons été invité, le docteur Roudil, Françoise Sabotier membre de la FPASVV à Montpellier et Geneviève Célant par les conseillers du ministre de la justice et notre député maire de Vesoul Mr Alain Joyandet à participer aux séances à l’assemblée nationale, puis au Sénat sur le projet de loi sur la récidive proposé par le Garde Des Sceaux, le ministre de la justice Pascal Clément.
Le Ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy a créé une délégation aux victimes au ministère de l’intérieur mise en place en octobre 2005, la FPASVV était invitée à cette cérémonie, j’ai essayé de faire plaisir à des familles de Paris membres de la FPASVV dont Mme Mermet Guelfi son fils a été tué accidentellement par un jeune policier, en la faisant inviter à la réunion, présidée par le Ministre d’ETAT. Coordonnés de la délégation aux victimes.

Cabdgpn.deleg-victimes@interieur.gouv.fr


En novembre, Mme Geneviève Célant a été reçu avec Mme Suzanne TARON par le conseiller du Ministre de la Justice Mr Patrice Camberou et le directeur des services de la pénitentiaire Mr Ridel. Les familles de victimes sont dans une grande détresse lorsque l’assassin de LUC ( LUCIEN LEGER ). Libéré après 41 ans de réclusion, sort de prison et fait de sa libération une médiatisation qui fait souffrir la famille qui elle est toujours en souffrance à perpétuité de l’assassinat de son enfant.
Le 29 Novembre 2006, Le Ministre de la justice a réuni tous les participants aux travaux sur le PLAN AMBER ALERT pour une réunion de travail pour définir l’extension du dispositif d’alerte en cas d’enlèvement d’enfants.

Mme Celant qui représentait le docteur M. Bourgat empêché, a souhaité faire inviter Bernard Figard, pour que celui-ci vienne expliquer comment dix ans auparavant lors de la disparition de Céline, la justice Anglaise avait mis en pratique ce que nous appelons le PLAN ALERT AMBER, pour la recherche de l’enfant disparu. En Angleterre, il n’y a pas que les mineurs de concernés, CELINE FIGARD avait 19 ans quand elle fut assassinée par un routier Anglais.
Le 19 Décembre 2005. Le service de l’hôpital Minjoz à Besançon, du professeur RICBOURG chirurgien, son épouse le docteur Psychiatre Latissa RICBOURG, nous ont invité avec Anne-Marie Carpentier formatrice en relation humaine et membre de la FPASVV à participer au Noël de leurs patients, des victimes de violence MAXILLO FACIALE. Ils souhaitent collaborer avec nos associations et faire partager leur expérience et leurs travaux.
Je vais terminer en vous faisant part d’une dernière bonne nouvelle, depuis plus de trois ans, j’aide une maman dont l’ex compagnon lui a enlevé ses deux filles alors qu’elles étaient placées en observation dans un hôpital de Besançon à la demande de Mme CREDOZ Magistrate et du Pedo- Psychiatre le docteur Monique Martinet. Avec qui je collabore. La maman n’a pas revu ses filles qui ont aujourd’hui 11 ans et 8 ans. Le 22 Décembre, les petites vont revoir leur maman elles seront accompagnées par une éducatrice de Dijon.
Depuis bientôt 10 ans nous travaillons pour la protection des enfants, et le soutien et l’aide aux victimes et leurs familles. Le docteur Gérard Roudil s’est inscrit à ses frais pour les cours en victimologie qui vont commencer en Janvier à la faculté de Montpellier.

Nous allons à la demande du ministère de l’intérieur, intervenir dans les écoles de police pour la formation des élèves policiers sur l’accueil aux victimes.

Les premières écoles demandeurs Nîmes et Perpignan, Montbéliard.

Intervenants : le Docteur M. Bourgat, Docteur G. Roudil, Mme Geneviève Célant.
La signature du protocole où nous sommes invités à rejoindre tous les partenaires de ce plan qui va protéger les enfants contre les prédateurs qui s’organisent dans les enlèvements d’enfants est pour nos associations et tous ses membres une avancée considérable dans nos revendications. Nous avons gagné une bataille, notre combat pour les droits des victimes est loin d’être achevé et nous devons unir nos forces et nos idées pour poursuivre notre combat.
Je demande aux familles de victimes dont je n’ai pas cité les noms de ne pas m’en tenir rigueur, il y a tellement de demandes et nous ne devons pas gêner l’instruction.

Le président le docteur Michel Bourgat et la vice-présidente Geneviève Célant, nous vous souhaitons pour l’an 2006, apaisement et sérénité à vous tous et à vos proches.
Michel Bourgat Geneviève Célant.

similaire:

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconNicolas Cordier Santiago, 13 décembre 1998

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconPlus de 25 des prothèses dentaires sont importées de pays hors ue....
«France Prothèse Dentaire» a été créée en septembre 2012 pour répondre à cette demande

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconTarification d’assurance vie en primes pures
«obsèques» La garantie promet le versement de 5 000 € au décès d’un homme assuré âgé de 60 ans à la souscription à condition que...

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconRapport de la Commission de réflexion sur la laïcité, 15 décembre 2003. (Paragraphe 2)
«la loi de délit de manipulation mentale». (nous avons été surpris de voir que M. Manuel Valls a posé le même jour la même question...

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle icon21 mai 1998 journal officiel de la république française page 07765
«Mort en déportation» est apposée sur les actes et jugements déclaratifs de décès de

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconConvention. D'Honoraires
Sans préjudice des sanctions pénales éventuellement encourues, le bénéfice de l'aide juridictionnelle est retiré, même après l'instance...

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconLe conseil constitutionnel a éTÉ saisi le 2 février 2017 par la Cour...

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconLa poste, le télégraphe et le téléphone
Boite aux lettres de Suette a été créée en 1783 et ce relais de poste a été érigé en bureau de poste en 1807

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconArrêté du 7 septembre 2016 portant apposition de la mention «Mort...
«Mort en déportation» est apposée sur les actes et jugements déclaratifs de décès de

La fpasvv a été créée en 1998, après le décès tragique de nicolas bourgat à Marseille le 9 Septembre 1996, le même jour, l’arrestation du meurtrier d’emmanuelle iconArrêté du 8 septembre 2009 portant apposition de la mention «Mort...
«Mort en déportation» est apposée sur les actes et jugements déclaratifs de décès de








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com