Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l'importation








télécharger 87.97 Kb.
titreUn Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l'importation
date de publication10.10.2017
taille87.97 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos




TRAVAUX DIRIGES: TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE


.

Exercices d’application:

Exercice n°1:

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 F HT (mais droits de douane inclus) et paye la TVA à l'importation.

Avec ces métaux, il produit 100 fauteuils qu'il vend 35 000 F HT l'unité à un grossiste. Le grossiste revend les fauteuils à un détaillant à 50 000 F HT l’unité. Le détaillant, enfin revend les fauteuils 65 000 F HT.

1°) Schématisez le circuit économique.

2°) Calculez à chaque stade, la TVA facturée et la TVA nette à reverser.

3°) Déterminez le total de TVA nette acquis par le Trésor public.
Exercice n°2:

Déterminez la TVA pour chacune des opérations suivantes s’il y’a lieu:

1°) Vente de matériels informatiques à 1.500.000F, montant hors taxe.

2°) Encaissement pour vente d’un poste téléviseur à 200.000F, montant hors taxe, la livraison n’a pas encore eu lieu mais la facture a été établie.

3°) Achat de marchandise divers à 500.000F, montant TTC.
Exercice n°3:

Les opérations réalisés par le société Djogol SA courant le mois de mars 2012 se récapitulent comme suit :

  1. Exportation d’oignons: 16.000.000F HT;

  2. Achat de véhicule de livraison: 10.000.000F TTC;

  3. Vente de marchandises taxables: 14.000.000F HT;

  4. Encaissement de 1.400.000F pour location de terrain à une société de transport;

  5. Achats de masques de protections pour les agents chargés de la manutention des produits pour 1.500.000F HT et une TVA de 285.000F;

  6. Règlement de la facture de réception Hôtel Gawaye organisée à l’occasion du 4ème anniversaire de la société: 1.428.000F TTC;

  7. Importation de produits exonérés 5.200.000 F;

  8. Achat de meubles de bureau pour 3.000.000 et une TVA de 570.000F;

  9. Vente de 2 000 litres d’huile alimentaire à 2 300 000 F TTC.


TAF : 1°) Calculez le chiffre d’affaires exonéré;

2°) Déterminez la TVA déductible au titre du mois considéré;

3°) Déterminez la TVA Collectée;

4°) En déduire la TVA nette du mois.
Exercice n°4:

Soit une entreprise qui réalise au titre du mois de mars 2012 les opérations suivantes:

  • Vente hors taxe de biens taxables: 20.000.000F;

  • Achats de marchandises: 8.000.000F TTC;

  • Acquisition d’un véhicule de livraison: 16.000.000F TTC.


TAF : Calculer la TVA nette du mois de mars 2012 et établir la déclaration mensuelle afférente.
Exercice n°5:

Le gérant d’une importante société de la place voudrait connaître le taux de prorata provisoire de déduction pour l’année 2012. Il vous fournit les informations suivantes :

  • Chiffre d’affaires taxable réalisé en 2011 : 14.500.000F;

  • Exportation de produits taxables à l’intérieur : 3.500.000F;

  • Chiffre d’affaires exonéré réalisé en 2011 : 35.800.750F.


TAF : 1°) Quel taux lui communiquerez-vous ?

2°) Expliquez lui le mécanisme de régularisation avec tous les cas de figures possibles.

3°) A quelle date limite, la déclaration de régularisation doit être souscrite au près des services fiscaux?

Exercice n°6:

L’entreprise HALAL a déterminé pour l’année N un prorata définitif de 85%; ce prorata est utilisé au cours de l’année N+1 à titre de prorata provisoire.

Au cours de l’année N+1, l’entreprise HALAL acquiert du matériel industriel d’un montant de 5.000.000F HT.

TAF : 1°) Déterminez le montant de la TVA récupérable par l’entreprise sur l’acquisition du matériel industriel.

2°) Déterminez le montant de la régularisation à effectuer si le prorata définitif de l’année N+1 est de 91%.

3°) Déterminez le montant de la régularisation à effectuer si le prorata définitif de l’année N+1 est de 73%.
Exercice n°7:

La société NIGER AFFAIRES a réalisé les opérations suivantes au cours du mois de mars 2012:

02/03/12 : Importation du sucre pour un montant HT de 10.000.000F;

08/03/12 : Achat de poste téléviseur pour le bureau du Directeur Général en prélude au championnat du monde de football pour un montant HT de 500.000F;

10/03/12 : Vente de sucre livré le 02/03/12 pour un montant HT de 13.000.000F;

20/04/06 : Règlement de la TVA sur facture de téléphone du mois de février 2012 pour un montant de 125.000F;

22/03/12 : Achat de camionnette de livraison à la CFAO-Niger pour un montant HT de 20.000.000F ;

25/03/12 : Règlement de la TVA sur l’acquisition d’une pièce détachées pour le véhicule de fonction du Directeur Commerciale, montant 78.000 F;

TAP :

Sachant que la société à un crédit reporté de 3.275.000F, il vous est demandé de :

1°) Déterminer la TVA déductible au titre du mois de mars;

2°) Déterminer la TVA collecté et d’en déduire la TVA nette;

3°) Servir la déclaration mensuelle.
Exercices d’approfondissement de connaissance:

TAF : Indiquer pour chaque opération si elle ouvre, pour l’entreprise, un droit à la déduction de la TVA.
Exercice n°1:

La société Guiné Guiné est une entreprise spécialisée de travaux publics et de promotion immobilière. Les factures correspondant aux opérations ci-dessous ont été comptabilisées durant le mois précédent. Les prix d’achat sont stipulés hors taxe.

  1. Achat d’un camion : 17.000.000 F CFA.

Réponse:TVA déductible car il s’agit d’un véhicule utilitaire.

  1. Achat d’un micro – ordinateur: 1.200.000 F CFA.

Réponse: TVA déductible

  1. Achat d’un logiciel de gestion de projet: 50.000 F CFA, logiciel spécialement conçu pour l’entreprise par une société de services.

Réponse: TVA déductible car il s’agit d’une utilisation professionnelle. En principe prestation de services dans la mesure où il s’agit de la fourniture spécifique d’un logiciel.

  1. Location d’un bateau de plaisance, utilisé pour inviter divers clients durant les mois de janvier, février et mars: 840 000 F CFA

Réponse: TVA non déductible pour les bateaux destinés au transport de personnes ou à usage mixte.

  1. Location d’une chambre d’hôtel pour le DG en voyage: 480.000 F CFA

Réponse: TVA non déductible car il s’agit d’une dépense d’hébergement ou de logement, exclue du droit à déduction.

  1. Note de restaurant pour six personnes dont le directeur commercial: 76 000 F CFA

Réponse: Dépenses de logement, restaurant et de spectacle, exclues du droit à déduction.

  1. Frais de déplacement engagés par le DG: 416 000 F CFA

Réponse: TVA non déductible pour toutes les dépenses des utilisateurs de moyens de transport de personnes, même si la dépense est engagée pour les besoins de l’exploitation. Il en est de même pour les dépenses d’alimentation.

  1. Réparation de l’installation électrique dans un bureau (26 000F), dans le logement du gardien (45 000F)

Réponse: TVA déductible après paiement car prestation de services.


  1. Achat d’un véhicule de tourisme Renault Laguna: 3.200.000 F CFA

Réponse: TVA non déductible.

  1. Redevance mensuelle de crédit bail pour un véhicule: 520 000 F CFA

Réponse: La TVA sur les redevances n’ouvre pas droit à déduction.

  1. Achat de carburant: 90 000 F CFA

Réponse: T VA non déductible, produit pétrolier.

  1. Achat de lubrifiants: 150 000 F CFA

Réponse: T VA non déductible, produit pétrolier.

  1. Achat de combinaison de travail pour le personnel: 48 000 F CFA

Réponse: La TVA est déductible car les biens sont nécessaires à l’exploitation et ne sont pas visés par une mesure d’exclusion particulière.

  1. Participation de deux secrétaires à des journées de formation, dont honoraires de formation (84 000) et hébergement et repas (28 000)

Réponse: Honoraires de formation, TVA déductible à l’encaissement, car il s’agit d’une prestation de service. TVA non déductible pour l’hébergement et les repas.

Exercice n°2:

TAF : Pour chaque opération décrite ci-dessus, déterminez la situation de la SGP au regard de la TVA, ainsi que la situation de ses différents cocontractants.
La Société Générale de Pharmacie (SGP) a procédé, au cours du 1er semestre 2011, à plusieurs opérations de cession ou d’acquisition de biens immobiliers. Il vous est précisé que la SGP est un redevable partiel dont le prorata de déduction est de 60% et est resté constant au cours des cinq dernières années.

  1. Cession d’une voiture de tourisme le 20/01/2011, acquise à 1.410.000 F TTC le 1er mars 2009. L’acquéreur, un particulier, lui a réglé 820.000 F.

Réponse: les cessions d’immobilisations portant sur des biens exclus du droit à déduction lors de l’acquisition (véhicule de tourisme par exemple) ne sont pas imposables à la TVA. La cession du 20/01/2008, à un particulier, n’est pas soumise à la TVA. Aucune régularisation n’est à effectuer.

  1. Cession, à un assujetti, d’une machine le 1er février 2011 à 1.200.000 F. cette machine avait été acquise le 10/11/2009 pour 2.360.140 F TTC.

Réponse: la cession d’un bien constituant une immobilisation peut donner lieu à un complément de déduction de la TVA lorsqu’elle répond aux trois conditions suivantes : la TVA ayant grevé le bien n’a pu être déduite ou n’a été déduite que partiellement. la cession est soumise à la TVA sur la totalité du prix de vente. La cession doit intervenir dans le délai de régularisation (4 années suivant l’acquisition. La déduction est égale à la différence entre la TVA facturée ayant grevé le bien et la TVA initialement déduite. Cette différence subit un abattement de 1/5 par année ou fraction d’année depuis la date d’acquisition. La déduction de TVA ne peut pas, en principe, excéder le montant de la TVA collectée lors de la cession (butoir). en l’espèce la cession de cette machine est soumise à la TVA. TVA collectée lors de la cession : (1.200.000/1,19) X 19 % : 191.597 F. Calcul de la déduction complémentaire : (2.360.140/1,19) X 19% X 40% X 2/5 : 60.293 F.

  1. Cession le 10 mars 2011, d’un camion acquis le 19/11/2008 à 5.600.000 F TTC, à une entreprise qui a un prorata de 50%. A cette occasion la SGP a encaissé un chèque de 2.400.000 F.

Réponse: la cession est soumise à la TVA. TVA collectée lors de la Cession : (2.400.000/1 ,19) X 19% : 383.193 F. calcul de la déduction complémentaire : (5 600.000).

Exercice n°3:

Cas 1 :

La société AGOGO Niger vend 60 montres, commandées le 10 avril N.

Livraison et facturation le 12 avril.

Remise accordée sur facture : 5%.

Intérêts pour paiement à terme : 35 000 F.

Majoration pour faible facture 5 000 F.

Paiement le 15 juillet.

Prix unitaire hors taxes d’une montre 25.000 F.

Travail à faire : indiquer le fait générateur, la date d’exigibilité et la base d’imposition de la TVA.
Corrigé

Le fait générateur et l’exigibilité interviennent lors de la délivrance des montres, c’est – à – dire à la date de livraison soit, en l’espèce le 12 août.

La base d’imposition est constituée par la valeur de la contrepartie de l’opération. Celle – ci comprend outre le prix de des montres, les intérêts pour paiement à terme et la majoration pour faible facture. La remise vient en diminution de la base d’imposition.

La base d’imposition s’établit donc ainsi qu’il suit :

  • prix des montres 60 X 25.000 …………………… 1.500.000

  • Remise 5%……………………………………….. 75.000

  • Prix net…………………………………………. 1.425.000

  • Majoration pour faible facture……………….. 5.000

  • Intérêt pour règlement à terme……………… 35.000

  • Base d’imposition………………………..1.465.000


Cas 2 :

Réception par la société AGOGO Niger d’un chèque en règlement d’une réparation effectuée sur une horloge.

Montant HT : 20.000 F.

Réparation effectuée le 25 avril N. facture envoyée le 26 avril. Chèque daté du 27 avril, reçu le 1er mai, mis en banque le 3 mai et inscrit au compte d’AGOGO Niger le 7 mai.

Travail à faire : indiquer le fait générateur, la date d’exigibilité et la base d’imposition de la TVA
Corrigé

Il s’agit, en l’espèce d’une prestation de services. Le fait générateur intervient se situe à la date d’exécution de la prestation, c’est – à dire le 25 août. L’exigibilité, par contre, est constituée par l’encaissement du prix de la prestation. S’agissant d’un paiement par chèque, l’encaissement intervient en principe lors de l’inscription au compte bancaire du fournisseur du montant du chèque. Mais en pratique c’est la date de remise matérielle du chèque au prestataire par le client ou de sa réception si le chèque est envoyé par la poste. L’exigibilité interviendra donc le 1er septembre.

Base d’imposition : 20.000 F.
Exercice n°4:

L’entreprise KANDE GOMNI a été créée au début du mois de janvier 2012. Elle est spécialisée dans la vente, l’installation et la réparation des systèmes informatique et d’alarme de sécurité passive.

Durant son premier trimestre d’activité, sa comptabilité a enregistré les opérations suivantes :

En janvier :

  • Ventes d’appareils : 450.000 F HT, avec règlement de 80% au comptant et 20% payable en février.

  • Prestations diverses : 200.000 F HT avec règlement de 1/2 au comptant et 1/2 payable en février.

  • Autres encaissements:

  • sur ventes de janvier: 428 400 F ;

  • sur prestations de janvier: 119 000 F

En février :

  • Ventes d’appareils : 60 000 F, avec règlement au comptant.

  • Prestations diverses : 240 000 F HT avec règlement de 2/3 au comptant et 1/3 payable en mars.

  • Autres encaissements :

  • Sur ventes de janvier : 107 100 F

  • Sur ventes de février : 71 400 F

  • Sur prestations de janvier : 119 000 F

  • Sur prestations de février : 190 400 F

  • En acomptes sur ventes de mars : 17 850 F

  • Sur prestations de mars : 4760 F

En mars :

  • Ventes : 75 000 F, avec règlement comptant, hors acomptes reçus en février.

  • Prestations diverses : 40 000 F HT avec règlement de 90% au comptant, hors acomptes reçus en février.

  • Autres encaissements :

  • Sur ventes de mars : 71 400 F

  • Sur prestations de mars : 42 840 F

  • Sur prestations de février : 95 200 F

  • En acomptes sur ventes de janvier : 23 800 F

  • En acomptes sur prestations de janvier : 14 280 F

Travail à faire: déterminer pour chaque mois la base imposable déclarée par l’entreprise KANDE GOMNI.

Corrigé:

En avril et mai la TVA est collectée sur les ventes facturées et sur les encaissements relatifs aux prestations de services.

En juin aussi la TVA est exigible sur les ventes et les prestations ainsi que sur les acomptes.

Les opérations sur lesquelles la TVA est collectée s’analysent comme suit :

En janvier

  • ventes d’appareils 450 000 F

  • encaissements sur prestations : 119 000/1,19 100 000 F

  • TOTAL 550 000 F

En février :

  • ventes d’appareils 60 000 F

  • encaissements :

  • sur prestations de janvier : 119 000/1,19 100 000 F

  • sur prestation de février : 190 400/1,19 160 000 F

  • acomptes sur prestations  de mars : 4 760/1,19 4 000 F

  • TOTAL 324 000 F

En mars :

  • ventes d’appareils 75 000 F

  • prestations de mars, hors acomptes : 42 840/1,19 36 000 F

  • encaissements sur prestations de avril: 14 280/1,19 12 000 F

  • encaissement solde prestations mai (240 000 – 160 000) 80 000 F

  • TOTAL 203 000 F


Exercice n°5:

La société anonyme Bozari & Fils effectue des opérations qui entrent dans le champ d’application de la TVA mais n’acquitte pas la TVA sur la totalité de ses affaires. En tant que redevable partiel, la société Bozari & Fils a déterminé les prorata de déduction définitifs suivants au cours des derniers exercices : année 2008: 70% ; année 2009: 85% ; année 2010: 90% ; année 2011: 75%.

La société Bozari & Fils a fait l’acquisition le 15 juin 2009 d’une machine outil d’une valeur HT de 300.000 F.CFA amortie en dégressif sur 5 ans. Cette machine a été cédée le 20 avril 2012 pour une valeur TTC de 240.000 F.CFA.

Sachant que le taux de la TVA est de 19% :

  1. Déterminer le montant de la TVA récupérée lors de l’acquisition de la machine outil;

  2. Indiquer les régularisations de TVA qui ont dû être opérées pendant la période concernant la machine outil;

  3. Indiquer les conséquences de la cession au regard de la TVA.



Corrigé

1. Montant de la TVA récupérée lors de l’acquisition de la machine - outil

Cette TVA n’est récupérable que dans la limite du prorata de déduction applicable en 2004, soit TVA payée en 2002 : 300 000 X 19% = 57 000 F CFA, d’où TVA récupérable : 57 000 X 70% = 39 900 F CFA.

2. Régularisation de TVA opérées pendant la période

Année 2009 : le prorata a augmenté de 15 points, la société bénéficie d’un complément de déduction de : 57 000 (85% - 70%) X 1/5 = 1 710 F CFA.

Année 2010 : le prorata a augmenté de 20 points, la société bénéficie d’un complément de déduction de : 57 000 (90% - 70%) X 1/5 = 2 280 F CFA.

Année 2011 : aucune régularisation n’est à effectuer dans la mesure où la variation du prorata n’a pas dépassé 5 points.

3. conséquences de la cession au regard de la TVA

La société Boza bénéficie d’un complément de déduction, soit : (57 000 – 39 900) X 1/5 = 3 420 F CFA.

Application de la règle du butoir constituée par le montant de la TVA sur le prix de cession, soit : 240 000/1,19 X 19% = 38 319 F CFA ; ici le butoir ne trouve pas à s’appliquer.
Exercice n°5:

Analysez, chacune des opérations ci-dessous et indiquez pourquoi elles sont imposables ou non à la TVA.


  1. La ville de Niamey fait appel au groupement « ville propre » pour procéder à une étude sur l’état d’insalubrité de la capitale. Une convention a été signée et prévoit notamment une rémunération pour un montant de 5.000.000 francs.

Réponse : cette situation doit être regardée par rapport à la notion de lien direct. La notion de lien direct détermine, en effet, si une opération est ou non imposable à la TVA. Ainsi, une opération est effectuée à titre onéreux dès lors qu’il existe un lien direct entre le service rendu ou le bien livré et la contre valeur reçue ou à recevoir. La notion de lien direct est caractérisée par deux éléments essentiels : une opération individualisée ou individualisable et le prix payé doit être en relation avec l’avantage reçu. La conjugaison de ces deux critères place l’opération dans le champ d’application de la TVA. En l’espèce, le prestataire (groupement ville propre) fournit un service déterminé et notifié à la CUN. Dès lors, l’opération est située dans le champ d’application de la TVA.


  1. La Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat verse une subvention au comité d’appui à l’initiative privée. Ce comité a pour mission l’étude et la promotion de toute action de nature à favoriser l’expansion économique dans les différentes régions du pays. A cet effet, il recherche des activités nouvelles, étudie des implantations, coordonne l’activité des organismes qui poursuivent le même but, assiste les communes à forte potentialité économique et mène des actions d’informations promotionnelles.

Réponse: la contribution versée par la Chambre de commerce en fonction des perspectives d’actions générales du comité ne correspond pas à des prestations de services individualisées au profit de la Chambre ou d’une région donnée. Elle est sans rapport nécessaire avec les avantages immédiats que la Chambre de commerce peut retirer des actions du comité. Dans ces conditions et en l’absence d’un lien direct entre les contributions versées au comité et les opérations par lui réalisées, ce dernier ne peut être regardé comme ayant effectué de façon générale des prestations de services à titre onéreux.


  1. La ville de Zinder contracte avec l’association Zinder gnala, pour qu’elle réalise des travaux collectifs en vue de restaurer certaines terres. Ce contrat donne lieu à versement d’une cotisation proportionnelle au nombre d’hectares traités.

Réponse : le seul fait qu’un organisme agisse dans le cadre d’une mission d’intérêt général n’exclut pas son assujettissement à la TVA. Mais les cotisants doivent retirer un avantage direct de cette action collective. Une structure syndicale autorisée, effectuant des travaux de récupération de terres moyennant une cotisation établie proportionnellement à l’avantage que retire chaque propriétaire, doit être regardée comme exerçant une activité située dans le champ d’application de la TVA.

  1. La Goldin SA dispose depuis des années des lingots d’or qu’elle revend pour se procurer de la trésorerie.

Réponse: n’est pas une activité économique, et notamment une activité de commerçant, le simple fait pour une société, même commercial par son objet ou par sa forme, de revendre de biens tels que des lingots d’or acquis 18 ans auparavant non comme objet de négoce mais à titre de simple placement. Une telle transaction ne constitue pas une opération effectuée par un assujetti à la TVA agissant en tant que tel et se trouve ainsi placée hors du champ d’application de la TVA. Pour qu’une opération effectuée à titre onéreux puisse être regardée comme imposable à la TVA, il ne suffit pas qu’elle soit réalisée par un assujetti. Encore faudrait – il que celui – ci agisse en tant que tel. Le fait de réaliser à titre occasionnel une opération économique ne suffit pas à conférer la qualité d’assujetti.

  1. RIGIA SA détient une créance sur une filiale pour 10.000.000 francs. Cette société a perdu les ¾ de son capital. La société mère consent un abandon de créance en permettant une augmentation de capital par incorporation de sa créance de 10.000.000 francs.

Réponse: cette opération n’a pas un caractère commercial et n’engendre pas pour la filiale des recettes taxables à la TVA. Il s’agit d’un abandon de créance (coup d’accordéon) par augmentation de capital, entre une société mère et sa filiale, qui ne peut dès lors être regardé comme une opération située dans le champ d’application de la TVA.

  1. Un institut de sondage fait appel à des vacataires qu’il rémunère à la prestation dans le cadre d’une enquête liée à l’image de marque de la Direction.

Réponse: les vacataires ne sont pas assujettis à la TVA lorsqu’ils travaillent dans des conditions qui impliquent un lien de subordination vis-à-vis de l’organisme qui les emploie (statut de salarié et non de travailleur indépendant).

  1. M. BARBIER est comptable salarié de la SA COMPUTER CHALLENGE qui souhaite introduire un logiciel de gestion sur le marché local et propose à M. BARBIER une rémunération sous forme de commission pour chaque logiciel vendu.

Réponse: un salarié n’agit pas de façon indépendante. A ce titre, il ne peut être considéré comme un assujetti. Cependant, dès lors qu’il effectue des opérations d’entremise rémunérées par des commissions qui lui sont versées par d’autres personnes que son employeur, ces opérations sont comprises dans le champ d’application de la TVA.


  1. L’entreprise GUINE-GUINE a été engagée pour édifier dans la zone des ambassades, le siège de l’ambassade d’un pays étranger. Le coût de la construction s’élève à 15.000.000 francs.

Réponse: une entreprise ne peut se prévaloir d’un contrat signé avec un gouvernement étranger pour l’édification du siège de son ambassade pour considérer l’opération comme réalisée hors du Niger et échapper ainsi à l’impôt. La construction est donc considérée comme réalisée au Niger et est, en principe, soumise à la TVA. Sous réserve de réciprocité, l’ambassade bénéficie d’une exonération, à charge pour elle d’en faire expressément la demande. Les formalités d’exonération sont effectuées auprès de la Direction Générale des Impôts/ DLC/RI.

  1. Une entreprise basée à Maradi livre du matériel pour le traitement des cuirs et peaux dans un pays voisin. Le contrat est de 3.000.000 francs.

Réponse: cette opération est une exportation, donc exonérée de TVA au Niger.

  1. La vidéo club SA a pour activité la location de films sur cassette vidéo. Dans ce cadre, elle a acquis un magnétoscope courant 2009. Le coût d’acquisition s’élève à 100.000 francs Hors taxes. La valeur vénale du bien en 2010 est de 80.000 francs HT. Le 1er juillet 2010, cet appareil est utilisé définitivement par le fils du DG pour visionner avec ses camarades des films à caractère éducatif.

Réponse: les locations constituent des prestations de services passibles de TVA. La location de films sur cassettes vidéo constitue une opération imposable. L’acquisition du magnétoscope a ouvert droit à déduction lors de son acquisition. L’utilisation ou non à titre professionnel du bien ne remet pas en cause le droit à déduction initial. Cependant, le prélèvement opéré du fait de l’utilisation du magnétoscope à des fins étrangères à l’entreprise induit une imposition à la TVA au titre de la livraison à soi-même. La TVA est calculée sur la valeur vénale, soit 80.000.

  1. Maï Gourmi , jeune musicien, qui pour améliorer son quotidien, promène avec son gourmi dans les rues de la capitale et accepte de la monnaie versée par les passants. En moyenne dans une soirée, il recueille 15.000 francs.

Réponse: La notion de prestation de services effectuée à titre onéreux ne vise pas l’activité qui consiste à jouer de la musique sur la voie publique pour laquelle aucune rémunération n’est stipulée, même si l’intéressé sollicite un versement d’argent et perçoit certaines sommes dont le montant n’est toutefois ni déterminé ni déterminable. Une prestation de services n’est effectuée à titre onéreux, et n’est dès lors taxable, que s’il existe entre le prestataire et le bénéficiaire un rapport juridique au cours duquel des prestations réciproques sont échangées. Il n’existe ni convention entre les parties ni lien nécessaire entre la prestation musicale et les versements auxquels elle donne lieu. Une activité qui génère des versements purement gracieux et aléatoires, dont le montant est pratiquement impossible à déterminer, n’entre pas dans le champ d’application de la TVA.

  1. M. MOUSSA, entrepreneur individuel achète 10 caisses de 12 bouteilles de parfum à 4 000 F HT la bouteille. Il les revend 5 500 F HT la pièce. Calculez la TVA due sur ce montant, en supposant qu'il a acheté les bouteilles pour un prix TTC de 4 000 F pièce, et expliquez pourquoi cette taxe est appelée taxe sur la valeur ajoutée.

Réponse: M. Moussa revend la bouteille de parfum 5 500 F pièce hors taxes. Il va donc collecter 1 045 F de TVA par bouteille (5 500 x 19 %) qui sera donc vendue au client 6 545 F TTC. Au total ses ventes se seront montées à 785 400 F TTC dont TVA 125 400 (120 btles x 6 045).
Il aura payé la bouteille 4 760 F (4 000 hors taxes plus 760 de TVA égale à 19 % de 4 000) à son fournisseur, soit au total 571 200 F TTC dont TVA 91 200.
Il va donc déposer une déclaration de TVA sur laquelle il indiquera :
Chiffre d'affaires (hors taxes) : 725 400

TVA collectée sur ventes : 125 400

TVA déductible sur achats : 91 200

TVA nette à payer : 34 200 (soit 125 400 - 91 200)
La marge réalisée par M. Moussa est de 1 500 F par bouteille (prix de vente HT 5 500 - prix d'achat HT 4 000) soit au total 180 000 F pour 120 bouteilles. La TVA nette à payer correspond à 19 % de 180 000 F, soit le montant de la marge ou valeur ajoutée par le commerçant sur son prix d'achat, d'où l'appellation de taxe sur la valeur ajoutée.
Exercice n°6:

L’entreprise HARAKA SA a réalisé les opérations suivantes (les prix sont stipulés hors taxes) :

  1. A l’occasion d’un contrat important, l’entreprise a offert à un client une montre ROLEX d’une valeur de 45.000 frs.

Réponse: Opération non imposable, non réalisée à titre onéreux.

  1. Une commission exceptionnelle d’un montant de 150.000 francs a été remise à un représentant exclusif de l’entreprise pour son intervention déterminante dans la conclusion d’un contrat de prestations de services. Ce représentant est salarié de l’entreprise, son travail habituel se limite à la conclusion de contrat de ventes portant sur les produits fabriqués par l’entreprise.

Réponse: Le représentant est lié à l’entreprise par un contrat de travail. Il n’est pas assujetti et n’agit pas en son nom propre.

  1. L’entreprise a accordé un prêt à un salarié et a perçu à ce titre 36.000 frs d’intérêts.

Réponse: les intérêts perçus sur les créances non commerciales ne sont pas soumis à la TVA.

  1. Transport de produits finis par les véhicules de la société entre l’usine de production et les centres de distribution. Le coût de production est 1.500.000 francs et le coût de transport est estimé à 380.000 francs.

Réponse: Il s’agit d’un transport interne à l’entreprise sans transfert du pouvoir de disposer de ces produits comme un propriétaire.

  1. Prêt d’emballages en bois à des clients lors de la livraison de produits finis. Le prix de vente des produits est de 2.750.000 frs et la valeur des emballages est de 80.000 frs.

Réponse: Le prêt d’emballages est gratuit et n’entraîne le transfert du pouvoir de disposer des emballage comme un propriétaire.

  1. Versement à une agence de publicité la somme 160.000 frs afin qu’elle s’abstienne d’effectuer une publicité pour une entreprise concurrente.

Réponse: Opération assimilée à une prestation de service.

  1. Prélèvement sur le stock de l’entreprise de deux postes de télévision : le premier est installé dans le hall de l’entreprise afin de faire patienter les clients, le second est destiné à l’usage de la famille du chef d’entreprise.

Réponse: Il faut distinguer les bien ou les services destinés aux besoins de l’entreprise (besoins professionnels : autofabrication) de ceux affectés à des besoins autres que ceux de l’exploitation (besoins privatifs : autoconsommation). Dans le premier cas est s’agissant notamment des immobilisations corporelles la taxe est exigible lors de la mise en service de l’immobilisation. s’agissant des stocks l’opération n’est imposable qu’autant que le bien en cause est exclu du droit à déduction ou n’ouvre pas complètement droit à déduction.

Dans le second cas, et à condition que la TVA, ayant initialement grevé les éléments achetés ou utilisés pour fabriquer le bien, ait été déduite, la LASM demeure imposable.


similaire:

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\RÉsumé du mois 1- fiscalité is : Taux de rémunération des avances...
«npr» (boi); légalité de taux divers dans les pompes funèbres (cjue); calcul de la tva sur marge (res); l’engagement de revente ne...

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
«l’emploi durable, et l’accès aux droits». L’accord souhaite promouvoir l’emploi permanent direct en tant que fondation essentielle...

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Centre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
«l’emploi durable, et l’accès aux droits». L’accord souhaite promouvoir l’emploi permanent direct en tant que fondation essentielle...

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Tva liquidation Conditions de mise en oeuvre des taux de tva de 5,5%, 10% et 20 %

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Les administrateurs français et l'évolution de Madagascar
«la Grande Ile» a une superficie de 750 000 kilomètres carrés, égale à celle de l'ensemble France- benelux. Son insularité en fait...

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Thèse professionnelle
«Selon l’occasion, n’importe qui, n’importe quand, deviendra victime ou bourreau1»

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\R oyaume du Maroc
«L’essentiel de cette catégorie se trouve dans une frange de revenu égal ou inférieur à 100. 000 Dh»

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Programme de Développement régional et forestier (connu comme volet II)
«résidentielle mh» et lequel usage permettra la construction ou l’installation d’habitation unifamiliale d’une superficie minimale...

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Calculez les droits tap et tva au titre du mois de Févier 2011

Un Fabricant importe des tubes carrés métalliques à 100 000 f ht (mais droits de douane inclus) et paye la tva à l\Mots clefs : banques, économie, investissement, placement, épargne, métaux précieux
«bank run» (la fuite des capitaux) et les dépôts supérieurs à 100 000 euros ont été taxés à hauteur de 47 %








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com