Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France








télécharger 24.28 Kb.
titreCadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France
date de publication09.10.2017
taille24.28 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
Le covoiturage en France

Christophe SAROLI CERTU Cerema RNC006 Car pooling

Présentation du CeremaERTU

Le CERTUCerema est une agenceun établissement public qui dépend du MEEM DDE (Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la merEcologie, du Développement Durableet de l’Energie ). Son rôle est de capitaliser, de développer et de disséminer les bonnes pratiques et les connaissances dans le domaine urbain (transport, environnement, urbanisme et bâtiments). Le CERTUCerema travaille surtout pour les autorités publiques, en particulier avec les collectivités locales et les bureaux d’études qui jouent un rôle de conseil auprès d’elles et avec les entreprises avec qui elles ont des contrats.

Plan de la présentation

- Cadre de l’organisation duu transport et de la mobilité en France

- Contexte du covoiturage

- Présentation de mesures concernant sur l’infrastructure que les en direction des autorités publiques peuvent prendre pour développer le covoiturage

- Mesures relatives aux services « douces » (mesures soft) qui peuvent être prises pour promouvoir le covoiturage

- En conclusion, quelques perspectives

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France

La législation française sur le covoiturage se rattache à celle du transport. La première loi est la LOTI (Loi d’Orientation sur les Transports Intérieurs) qui date de 1982. Cette loi a marqué un virage dans la politique des transports en France. La fin des années 70 marque la fin de l’hégémonie de la voiture individuelle et la LOTI a proposé un usage plus rationnelle de la voiture et a créé les conditions nécessaires au développement des transports en communla promotion du TC.. La LOTI a été suivie par la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie dans laquelle on voit apparaître pour la 1ère fois la notion de covoiturage (1999) . Plus récemmentEn 2009, à travers les lois Grenelle (2009) , le Gouvernement s’est engagé à définir un cadre législatif pour le covoiturage bien dans cette loi?) (est ce . La loi relative à l’action publique territoriale du 27 janvier 2014 crée les Autorités organisatrices de la mobilité (AOM) et leur donne des compétences étendues dans le domaine des usages partagés de l’automobile, de l’auto-partage, des modes actifs (marche, vélo..) et de la logistique urbaine. C’est enfinavec la loi sur la transition énergétique de 2015 quequi la définition dule covoiturage dans la loiprend toute son importance.

Le covoiturage se définit ainsi comme l’utilisation en commun d’un véhicule terrestre à moteur par un conducteur et un ou plusieurs passagers, effectuée à titre non onéreux, excepté le partage des frais, dans le cadre d’un déplacement que le conducteur effectue pour son propre compte.

Panorama rapide du covoiturage en France

Le covoiturage est une utilisation partagée d’un véhicule particulier pour un trajet commun. Cettedéfinition est encore en cours de discussion au niveau du législateur. En moyenne, en France, on constate un taux d’occupation de 1,4 personne par véhicule et on descend même à 1,1 personne par voiture pour les trajets domicile-travail, ce qui est peu. Cela montre les enjeux du développement potentiel du covoiturage en France. Plusieurs obstacles ont été relevés pour expliquer cette faible pratique dur le covoiturage :

- La peur de prendre une personne inconnue dans son propre véhicule

- Le covoiturage est synonyme de manque de flexibilité et d’organisation

- Le covoiturage doit faire face à l’éparpillement de l’offre et de la demande

De nos jours, on note une tendance favorable au développement du covoiturage qui est liée aux conditions économiques actuelles. Les difficultés économiques poussent les personnes à partager leurs frais de déplacement. Lesa contraintes restriction budgétaires des collectivités les poussent aussi à favoriser cette forme de mobilité mode transport moins coûuteuse pourx elles que le développement d’un mode de transport , par exemple la construction et l’exploitation a mise en place d’une ligne de tram ou de métro.

L’accompagnement des collectivités à ce type de mobilité « collaborative » (c’est à dire produite au moins pour partie par les usagers eux mêmes) mode de transport est en effet peu coûteux pour les autorités publiques. ne coute pas grand chose aux L’expérience montre qu’une certaine implication des collectivités est nécessaire, comme on va le voir ci-dessous.

Le covoiturage est particulièrement pertinent dans les zones rurales, peu denses où le transport en commun TC peut difficilement être mis en place dans des conditions économiques raisonnables.

Le modèle économique du covoiturage est encore difficile à percevoir d’une façon globale. Pour un conducteur, et sauf pour des trajets assez longs, la contribution financière des autres passagers n’est pas suffisante pour l’encourager à faire un détour et récupérer des passagers.

Il existe 2 types de modèles économiques pour les opérateurs qui mettent en relation l’offre et la demande:

- Celui qui correspond au covoiturage longue distance

- Celui qui correspond au covoiturage courte distance et au domicile-travail

Pour les longues distances, l’opérateur de covoiturage propose un coût pour le partage des frais entre passagers et conducteur et prélève une commission sur ces coûts.

Pour les courtes distances et en particulier pour le domicile-travail ce type de commission est plus difficile à mettre en oeuvre dans la mesure où les gens qui pratiquent régulièrement le covoiturage finissent par se connaître et se mettent donc en relation sans passer par l’opérateur de covoiturage. Les opérateurs se financent alors à travers les collectivités qui lancent des marchés.

Il y a des recherches actuellement pour évaluer le potentiel de certaines situations (trajets domicile-travail sur des distances relativement longues, trajets très courts mais sur lesquels il y aurait beaucoup de places disponibles … ) Les opérateurs se rémunèrent donc grâce au contrat qu’ils ont

souscrit avec la collectivité. On note une mutualisation des services par les collectivités locales au niveau régional pour diminuer les coûts d’hébergements des bases de données et des logiciels de mise en relation.

Le nombre de sites internet de covoiturage, mettant en relation conducteurs et passagers, explosentest en augmentation rapide actuellement.

Les autorités publiques investissement fortement dans le covoiturage. De plus en plus de collectivités proposent sur leur site d’information sur la mobilité, une offre de covoiturage. Des collectivités mettent en place des aires de stationnement pour covoiturage. Blablacar, opérateur principal de covoiturage en France, annonce 320 millions de personnes inscrites sur son site. La SNCF manifeste un intérêt particulier pour le covoiturage. car elElle vienta d’acquisacquérir 2 entreprises de covoiturage en France et à créé le service de covoiturage iDVROOM visant le covoiturage au quotidien et les trajets réguliers. . Son intention est de proposer une offre de transport porte à porte covoiturage+TER.

Les autorités publiques incitent au développement du covoiturage avec des voies dédiées et des parkings dédiés. Des mesures politiques et organisationnelles sont prises pour que le service parvienne à une taille critique.

Infrastructures : voies dédiées

En France des projets sur ce sujet sont en cours de réflexion. Ce type d’infrastructure existe déjà à Madrid : une voie dédiée aux bus a été rendue accessible aux personnes faisant du covoiturage. A Minneapolis, des voies sont réservées pour le covoiturage.

Le niveau du péage est adapté sur ces voies en fonction des conditions de trafic sur l’infrastructure et en fonction du nombre de personnes à bord du véhicule. Une personne seule peut emprunter une voie dédiée au covoiturage mais en payant plus cher. Il faut donc mettre en place un contrôle en temps réel du nombre de personnes à bord du véhicule. Il n’existe pas actuellement de solution technologique fiable pour cela. Le comptage des personnes repose encore aujourd’hui sur un contrôle visuel des forces de l’ordre qui estpeut s’avérer coûuteux. Donc les contrôles ne sont effectués que ponctuellement. Des mesures dissuasives de pénalité sont appliquées. (amende pouvant se monter à 1000$).

Infrastructures : parkings

Il faut avoir la possibilité de laisser un (ou plusieurs) véhicule en toute sécurité pour les personnes covoiturées. Nantes et sa région sont exemplaires pour le développement du covoiturage. Un réseau d’aires de stationnement destiné au covoiturage a été mis en place. Les voitures des covoiturés sont garées sur des aires sécurisées. C’est une tendance qui se généralise en France.

A San Francisco, les points de rencontre du covoiturage, sont bien développés. Sur ces lieux, des files d’attente de voitures se constituent pour récupérer les covoiturés.

Une voie dédiée permet aux covoitureurs d’aller plus vite alors que les autres véhicules restent bloqués sur le tronçon congestionné.

Développer des points de rencontre le long d’axes structurants permettrait de réaliser une forme de covoiturage dynamique assez pragmatique. Il n’est pas utilene nécessite pas de développer des moyens technologiques considérables : le smartphone se démocratise mais une partie de la population n’en est pas équipé.

Mesures pour parvenir à une taille critique

Il faut multiplier les chances de mettre en relation des personnes qui souhaitent réaliser le même voyage. Ces mesures consistent :

- A rendre le covoiturage visible.

- A développer une politique d’animation, de communication et de promotion du service

- A développer l’approche multimodale

- A réduire la dispersion des offres et des demandes risque : une personne inscrite sur un site A ne pourra pas être mise en relation avec une personne inscrite sur un site B

- A tendre vers la centralisation de l’offre pour concentrer les données sur une seule base

Exemple du Grand Lyon et d’Oise Mobilité

Le Grand Lyon a fait beaucoup de communication et de promotion pour le covoiturage. DeuxPlusieurs slogans ont été publiés, parmi lesquels : Le 1er slogan est : « Eux c’est tous les matins et tous les soirs » et le 2ème est « Demain elle le largue sur les quais ». Ces sont 2 slogans humoristiqueshumouristiques ont fait le succès de cette campagne de publicité et ont profité au développement du covoiturage. Ainsi 10 000plus de 15000 personnes sont inscrites sur le site de covoiturage et chaque mois 300 personnes de plus s’inscrivent sur ce site.

Oise Mobilité a mis en place un calculateur d’itinéraire. En renseignant le point de départ et le point d’arrivée, à une date fixée, l’application propose des trajets avec différents modes (bus, train, covoiturage). Le covoiturage est ainsi mis en évidence.

Conclusion

Les points à souligner sont :

- L’importance de parvenir à une masse critique. Plus il y a de monde dans la base de données, plus on a de chance de trouver quelqu’un pouvant réaliser le même trajet que soi

- LaDes récente définition législative du covoiturage inscrite dans la loi transition énergétique pour une croissance verte ouvre des perspectives de développement réglementaires, à l’instar de l’arrêté du 8 janvier 2016 relatif à la signalisation du covoiturage qui officialise un panneauévolutions législatives au Parlement en cours à l’Assemblée Nationale.



- Une tendance à la mutualisation des services au niveau local

- Le développement d’un réseau de points de rencontre de covoiturage contribuant ainsi à la création de lignes virtuelles de covoiturage

- Le contrôle automatique pour les voies dédiées au covoiturage grâce aux ITS

similaire:

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconOrganisation du tourisme en france
«Atout France», agence de développement touristique de la France. Cette agence

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconMobilisation pour exiger le retrait du projet de loi relatif à la mobilité
«relatif à la mobilité et aux parcours professionnels» doit passer à l’Assemblée nationale, en procédure d’urgence, après son adoption...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconRappel du cadre réglementaire, de l’objet, de l’organisation et du déroulement de l’enquête

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconLe programme est décomposé en 3 phases
«Mo 2 / Montagne et Mobilité» est un programme d’accélération de projets et d’entreprises en lien avec les problématiques de mobilité...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconArticle 57 bis (nouveau) Redevances aéronautiques
«l'ensemble des opérations financières des services de l'aviation civile relatives à l'organisation et au contrôle du transport aérien...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconStatuts de l’Association de Loi 1901 «Yaboumba»
«10 boulevard de picpus 75012 Paris, France». Pour des raisons d’extrême mobilité des membres, cette adresse est susceptible d’être...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconGourde c. Tribunal administratif du Québec, C. S. Québec 200-05-011943-995,...
«hyper-mobilité L4 L5» et une «hypo-mobilité L5 S1». Le 30 juin 1994, un orthopédiste, le docteur Marc-André Latour, suggère la présence...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconLe desequilibre naturel du systeme musculaire
«charnières» dans le squelette dont l’ouverture et la fermeture favorisent une mobilité orientée dans le sens antérieur. Et l’organisation...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconLe desequilibre naturel du systeme musculaire
«charnières» dans le squelette dont l’ouverture et la fermeture favorisent une mobilité orientée dans le sens antérieur. Et l’organisation...

Cadre de l’organisation du transport et de la mobilité en France iconR esponsable production transport de personnes
«Responsable Production Transport de Personnes» (rptp) de niveau II enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com