C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d'aptitude à L'utilisation commission d'utilisation nationale : Chiens de berger et de garde








télécharger 31.97 Kb.
titreC. S. A. U. Certificat de sociabilité et d'aptitude à L'utilisation commission d'utilisation nationale : Chiens de berger et de garde
date de publication07.06.2017
taille31.97 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
C.S.A.U. - CERTIFICAT DE SOCIABILITÉ ET D'APTITUDE À L'UTILISATION


COMMISSION D'UTILISATION NATIONALE : Chiens de berger et de garde



Protocole de délivrance : Annule et remplace toutes les dispositions règlementaires antérieures concernant le mode d’emploi de ce test de sociabilité.

Date d’entrée en application : au 14 septembre 2005.


PRESCRIPTIONS GENERALES :



Le certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation ou CSAU est ouvert à tous les propriétaires de chiens, avec ou sans inscription à un Livre des Origines (L.O.), qu’ils soient adhérents ou non d’un club d’utilisation ou de race.

Le test du CSAU est également accessible aux chiens appartenant à la 1° catégorie s’ils remplissent les clauses particulières définie par la loi 99-5- et, à fortiori, aux chiens de la 2° catégorie - dés lors qu’ils satisfont aux conditions suivantes :

Pour les chiens de 1° catégorie : A condition qu’ils aient été stérilisés, leur stérilisation ( effectuée par une intervention chirurgicale irréversible) étant attestée par un certificat vétérinaire. Titulaires du CSAU, les chiens de 1° catégorie qui remplissent les conditions sus citées, peuvent également participer aux épreuves d’obéissance. Pour les chiens de 1° et 2° catégorie : La détention du CSAU ne les dispense pas du port de la muselière dans les lieux et transports publics ni de la procédure de déclaration en mairie tels que prévus par les dispositions de la loi 99-5 du 6 janvier 1999.

Tous les chiens, sans exception, doivent être âgés de 12 mois révolus le jour de l’examen et présentés par leur propriétaire. Ces critères sont à vérifier par le juge avant le début des tests.


PRESCRIPTIONS PARTICULIERES :



Le CSAU peut être jugé par tous les juges des disciplines pratiquées sous couvert de la commission d’utilisation nationale "chiens de berger et de garde" ainsi que par les juges de travail sur troupeau.

La détention du CSAU est obligatoire pour pratiquer les disciplines gérées par la commission d’utilisation nationale "chiens de berger et de garde" telles le ring, mondioring,, RCI, campagne, pistage, à condition que le chien soit inscrit à un Livre des Origines et qu’il appartienne, dans le cadre des activités de mordant, à une race « autorisée » parmi les races répertoriées dans les 1°,2° et 3° groupes.
Nota : La pratique de la discipline du pistage est désormais accessible à tous les chiens inscrits à un L.O, sans distinction de race.

Ainsi que pour tout propriétaire de chien, inscrit ou non à un Livre des Origines, désireux d’engager son animal dans les épreuves de la discipline de l’obéissance

1. Documents à joindre au rapport de CSAU :
Pour les chiens inscrits à un L.O : Photocopie lisible, complète et non surchargée du certificat de naissance ou du pedigree ainsi que de la carte de tatouage ou d’identification. Dans ce cas de la détention d’un pedigree, la fourniture de la carte de tatouage ou d’identification du chien est facultative.

Pour les chiens non L.O : Photocopie lisible, complète et non surchargée de la carte de tatouage ou d’identification (tatouage mécanique ou transpondeur électronique).

4. Le contenu des épreuves du certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation.

La vocation première de ce test est de vérifier l’équilibre caractériel du chien, sa sociabilité et l’aptitude du maître à exercer le contrôle de son animal. L’attention du juge portera particulièrement sur ces points spécifiques du caractère de l’animal qui lui est présenté.

Exercice de la stabilité et de la sociabilité, en présence et en l’absence du maître.

Faits à observer : Absence de réaction, panique ou de comportement d’autodéfense lorsque le chien est tenu en laisse par un étranger, en présence du maître et en son absence.

• Attitude aux caresses et contact par une personne étrangère, en présence du maître. Contrôle du tatouage dans l’oreille ou sur la cuisse, apposition du lecteur de transpondeur électronique sur la région jugulaire.

• Mauvaise réaction de l’animal aux bruits, autre que la surprise (en présence et en l’absence du maître). Le bruit ne devra jamais être provoqué à moins de 5 mètres du chien et l’usage de la cartouche à poudre seule, quel qu’en soit le calibre, est interdit.

• Croisement avec un autre chien tenu en laisse (1 à 2 mètres entre les deux chiens).

• S’il montre, d’emblée, des signes d’agressivité ou de peur excessifs, si son comportement est tel que le juge ne puisse contrôler le tatouage ou l’identification, le chien devra être ajourné.

Exercices d’assouplissement

- Exercice de la marche en laisse.
Le chien devra effectuer une marche avec son maître sans tirer sur la laisse, toutefois, quelques tensions du fait du chien peuvent être tolérées. Passage du binôme maître/chien dans un groupe de personnes, sans provocation, laisse non tendue.

- Exercice de l’absence du maître.
Le maître doit pouvoir laisser son chien en un endroit désigné par le juge, dans la position de son choix, s’absenter en se dissimulant de la vue du chien, et retrouver son animal au même lieu, après 30 secondes. Un déplacement du chien dans un rayon de 2 mètres pendant l’absence ne constitue pas une faute.

- Exercice du rappel au pied.
Le chien immobilisé dans la position choisie par le maître à une vingtaine de mètres de celui-ci devra revenir au pied, sur simple rappel, dans un délai de 15 secondes et dans un rayon de 2 mètres.

Consignes de jugement :
L’incapacité d’un chien à exécuter l’un ou l’autre de ces exercices d’assouplissement ne peut constituer un motif d’ajournement, si ce chien fait preuve par ailleurs, des qualités d’équilibre caractériel et de sociabilité recherchées, en demeurant, notamment et en toutes circonstances, sous le contrôle de son maître. Dans l’hypothèse d’un chien qui n’exécuterait pas correctement ces exercices d’assouplissement, le juge aurait alors la faculté d’influer sur l’attribution du qualificatif mis à sa disposition.

Nota : L’ajournement d’un chien au test du CSAU n’est pas définitif, ce chien pouvant être présenté à nouveau ultérieurement.

1) Les premiers pas en laisse :



Arrivé à la maison apprenez rapidement à votre chiot à supporter son collier. Cela ne représente généralement aucune grosse difficulté, tout au plus votre chiot va se gratter le cou.
Essayez dans un deuxième temps (lorsqu'il sera parfaitement habitué à son collier) de le mettre en laisse.
Parfois c'est le moment où surviennent les problèmes. Il va s'opposer au port du collier et de la laisse. Il va refuser de se déplacer, tirera dans tous les sens en se débattant ou au contraire s'allongera et vous opposera sa force d'inertie.
Alors que faire ?
Secouez la laisse par quelques petites tractions pour obliger votre chien à se déplacer. Dès qu'il avance flattez le. Montrez lui que vous êtes content et fier de lui. Si c'est le refus catégorique, ne surtout pas punir ou élever la voix ce qui ne ferait qu'aggraver le blocage.
Sortez votre chiot et allez le promener dans un endroit vaste et sans circulation. Vous lui mettez alors la laisse et vous le laissez se "débrouiller" tout seul, la laisse traîner par terre. Vous vous éloignez et vous l'encouragez à vous suivre en le félicitant ou en le tentant avec des friandises. Vous pouvez être sûr qu'au bout de quelques minutes votre chiot va se déplacer et venir vers vous. Continuez alors la promenade en laissant votre chiot gambader et traîner sa laisse derrière lui. Le stress de la laisse et du collier sera ainsi très vite oublié.

2) La marche en laisse :



Plus tard quand il sera parfaitement habitué à sa laisse, il aura tendance à vouloir aller de l'avant et aller toujours plus vite, ou à tirer à gauche et à droite pour aller jouer, ou à traîner le nez au sol à la recherche des bonnes odeurs. Une chose est sûre : ce n'est plus vous qui promenez votre chien mais votre chien qui vous promène et qui vous impose sa cadence.
Comment faire pour ne pas se faire "remorquer" par son chien ?
Votre chien doit comprendre qu'il n'y a qu'une position "confortable" pour lui, c'est quand il est au pied de son maître. Quand il est dans cette situation (son épaule à hauteur de votre tibia, de votre genou ou de votre cuisse ... tout dépendra de la taille de votre chien ... ou de la votre :) ) ne tarissez pas d'éloges, flattez votre chien, parlez lui "c'est bien bébé, tout près, au pied, ..." (répétez toujours le commandement "AU PIED"). Par contre dès qu'il vous devance ou tire sur sa laisse ou traîne ou s'écarte, tirez la laisse d'un coup sec en disant "Non!". S'il persiste changez de direction : il veut aller à gauche alors allez à droite, il vous devance en tirant sur sa laisse alors faites demi tour.
Toutes les fois que la laisse sera tendue, tirez la laisse d'un coup sec en disant "Non". Par contre aussitôt revenu à votre pied flattez le à nouveau "c'est bien, au pied, ..." avec une voix douce et réconfortante. Votre chien va vite comprendre le sens du mot "AU PIED" ce qui sera bien utile lorsqu'on lui apprendra le rappel.
Après chaque leçon, détendez votre chien. Faites des séances d'éducation courtes et répétées. Souvenez vous que les exercices d'éducation ne doivent pas être une corvée ou une punition pour votre chien mais quelque chose de naturel et d'agréable. Ne lassez pas votre chien par des séances interminables !
Si vous pratiquez ainsi votre petit rebelle comprendra très vite qu'il n'y a qu'une position "confortable" et marrante pour lui, c'est quand il est sagement au pied de son maître et que tirer sur sa laisse, traîner est nettement plus désagréable.
Important : Comme toujours il est primordial d'être cohérent dans les ordres donnés et dans son comportement : ne pas tolérer aujourd'hui ce que vous allez interdire demain, pour l'accepter à nouveau le surlendemain.

Le rappel au pied

1) Avec un chiot :


Dès son arrivée à la maison vous devez commencer à habituer votre chiot à revenir à l'appel de son nom. Attention. Dans cet apprentissage, votre attitude est primordiale : soyez toujours très joyeux dans votre rappel. Ne criez pas. Accroupissez-vous. Tapez dans vos mains. Ce n'est pas un ordre que vous donnez mais c'est une invitation à revenir au pied pour recevoir des caresses, des récompenses ou son jouet préféré.
Le maître-mot est "donner l'envie de revenir" et l'envie ne peut pas s'obtenir par la force et la contrainte.
Votre chiot ne devra pas associer le rappel au pied à quelque chose de désagréable, de négatif comme : c'est la fin de la promenade ou si je reviens on va me gronder. Il faut que cet ordre de rappel représente quelques choses de positif : si je reviens j'aurai des caresses, ou des petits gâteaux (à utiliser avec modération pour ne pas transformer votre chiot en futur sumo) ou mon hérisson qui fait couic-couic.
Si malgré cela votre chiot est un peu distrait ne faites pas les gros yeux, n'élevez pas la voix. Si vous n'arrivez pas à capter son attention avec vos mimiques, vos friandises, sa balle préférée, alors partez rapidement dans le sens opposé en le rappelant "Bébé au pied" ou allez vous cacher. Tout aventurier qu'il est, je peux vous assurer que votre explorateur n'aimera pas rester longtemps seul.
Ce pré-apprentissage du rappel est primordial !

2) Avec un chien adulte :


L'apprentissage du rappel est un exercice qui cause souvent beaucoup de difficultés. Pourtant c'est un exercice que le chien doit posséder parfaitement pour sa sécurité et celle de son maître.
Quoi de plus de plus désagréable et dangereux qu'un chien qui ne revient pas à l'appel de son nom. Une promenade avec son chien est une source de plaisir ... qui peut se transformer en véritable cauchemar lorsque votre chien se met à courir après un vélo ou une voiture, qu'il se met à la poursuite d'un lièvre, qu'il course les vaches ... et que vous vous époumonez en vain pour le rappeler.
Il est vrai qu'avec la distance l'autorité du maître décroît très rapidement !
Il est aussi vrai qu'un chien n'a aucune chance d'obéir lorsqu'il est loin de son maître ... si son maître n'arrive pas à se faire obéir et respecter quand son chien est à ses pieds !
C'est pour cela que le rappel au pied est presque naturel pour un chien qui a parfaitement assimilé la suite en laisse.
Le rappel est donc que le "simple" prolongement de l'exercice de la marche au pied.

Pendant cet exercice nous avons répété, répété et encore répété "AU PIED, c'est bien, AU PIED, ..." toutes les fois que notre élève était parfaitement à notre niveau. Si l'exercice de la suite est parfaitement acquise, il sait maintenant parfaitement le sens de l'expression "AU PIED".
Pour obtenir un beau rappel, net, rapide, rien de tel que la longe (grande laisse).
Comme pour la suite en laisse nous allons mêler le plaisir (quand le chien est au pied) à l'autorité (quand le chien hésite à revenir).

Le principe : Vous allez vous promener. Le chien a son collier et la longe que vous pouvez laisser traîner par terre. Lorsque votre chien décide de partir à l'aventure un peu trop loin ou trop rapidement, vous saisissez alors la longe et au moment où la longe se tend, vous rappelez "Médor AU PIED" !

Deux possibilités :
- Il fait demi tour et revient vers vous : vous lui faites la fête lorsqu'il est revenu correctement à votre pied.
- il tarde à obéir et continue de l'avant : infligez avec la longe une saccade en arrière, saccade d'autant plus forte que votre élève fait la sourde oreille.
Lorsque votre chien revient vers vous encouragez de la voix, frappez dans vos mains ou même accroupissez vous dans une attitude accueillante. Le but est que votre chien revienne le plus rapidement possible vers vous.

Votre chien reviendra rapidement et joyeusement à vous parce qu'il respecte son maître mais surtout parce que son retour au pied est synonyme de plaisir, de caresses, de flatteries, de récompenses. Il est donc essentiel de ne pas associer l'ordre de rappel à une punition.
Ainsi travaillé, votre chien fera vite le rapprochement "je tarde à revenir = c'est désagréable pour moi", "je reviens immédiatement = c'est la fête !!!". Pendant la période d'apprentissage au rappel, ne sortez pas votre chien sans sa longe.
Comme pour la suite en laisse vous avez à répéter et répéter et répéter (etc...) cet exercice jusqu'à ce que le rappel avec la longe soit parfait. Varier les distances et les circonstances de rappel : vous rappelez une fois à 1 mètre, une autre fois à 3 mètres lorsqu'il a le nez au sol, ...

Quelques erreurs à éviter :
- Arrêter trop vite les séances de rappel avec la longe. Lors des premières leçons, ne laissez JAMAIS partir votre chien sans longe. Vous devez pouvoir intervenir IMMEDIATEMENT sur votre chien dès que celui si tente de se sauver. Votre chien doit être toujours sous votre contrôle.
- lors de l'apprentissage à la longe de jamais alterner les promenades en longe ("sous contrôle") et les promenades en liberté totale. Votre élève comprendrait alors trop facilement : avec la longe, je dois être docile et respectueux des commandements; sans la longe c'est la liberté absolue de faire ce que je veux.
- Cas que vous rencontrerez sûrement : votre chien revient bien au pied mais s'immobilise à 1 mètre de vous, ou fait la danse du scalp, ou jappe devant vous. Sachez qu'en faisant ainsi il vous invite au jeu. Ce qu'il ne faut surtout pas faire ? Vous transformer en rugbyman pour tenter un placage de haute volée. Votre chien trouvera cela très marrant. Reprenez la longe, infligez une saccade et rappelez votre fantaisiste "au pied". Il se fera féliciter uniquement lorsqu'il sera en position correcte à votre hauteur ... et non pas à 1 mètre de vous !
- A ne pas faire : poursuivre un chien qui tarde à venir vers vous. A ce moment, le rappel devient un jeu pour votre chien qui ne se laissera rattraper que lorsqu'il sera épuisé ... sauf si vous vous essoufflez avant lui.
- rappelez vous que vous devez le féliciter ... même si cela fait 15 minutes que vous vous égosillez pour le faire revenir. Je sais que cela n'est pas toujours facile mais un bon éducateur doit pouvoir maîtriser ses nerfs.

Un conseil : Il est important de commencer l'apprentissage au rappel le plus tôt possible en sachant qu'un chiot n'aime pas se retrouver seul, avoir l'impression d'être perdu. Avec un chien adulte dominant, il sera peut-être nécessaire de revenir de temps en temps aux exercices de bases : suite en laisse rigoureuse, assis, couché. Une suite en laisse rigoureusement faite avec obligation de s'arrêter aux arrêts, de rester constamment à votre hauteur, va renforcer votre autorité sur lui et améliorera votre rappel.
LA PROPRETE DU CHIOT


Ce n’est qu’au fur et à mesure de sa croissance que le chiot va apprendre à se contrôler pour ses besoins. Jusqu’à l ‘âge de 10 semaines, il est incapable de retenir ses sphincters et, en dehors de son panier ou de sa couverture, il aura tendance à déféquer là où il se trouve.
Pour lui, la maison et ses différentes pièces ne sont qu’un immense « dépotoir »...
A vous donc de lui apprendre les bonnes manières.

D’abord, désodorisez toutes les traces qu’il laisse dans la maison en utilisant un produit spécifique ou une solution à base de vinaigre blanc dilué. Pas de produits ammoniaqués qui ne feraient que fixer les odeurs d’urine et l’attireraient au même endroit. Procédez à ce « démarquage » en l’absence du chiot.


A l’intérieur



Jusqu’à 10 semaines, et selon votre mode de vie, fixez l’endroit où le chiot devra faire ses besoins. Un endroit facile d’accès pour lui, et relativement éloigné (environ 2 mètres) de son lieu de couchage et d’alimentation. Préparez-y une litière (bac d’élimination) ou quelques feuilles de journal. Surveillez votre chiot. Dès qu’il renifle le sol avec insistance, et en règle générale au réveil et ¼ d’heure après les repas, conduisez-le à l’endroit désiré. Dès qu’il a fait ses besoins, félicitez-le par des caresses ou une friandise. S’il défèque ou urine dans un endroit non prévu à cet effet, stoppez-le immédiatement et conduisez-le là où il faut.
Ne le grondez pas, il ne ferait pas le rapprochement avec son action et cela risquerait de le déstabiliser. Ce n’est qu’à force d’habitude que la leçon portera.


A l’extérieur



Dès l’âge de 8 semaines, vous devez le sortir souvent pour commencer à lui apprendre le caniveau. Au début toutes les heures, et plus ponctuellement après les repas, les jeux et au réveil.
Ne le laissez pas aboyer pour demander à sortir. Permettez seulement des gémissement ou un léger grattage de porte. Une récompense à chaque fois qu’il le fait lui apprendra rapidement la conduite à tenir.
Emmenez-le toujours au même endroit.
Ne le laissez pas jouer tant qu’il n’a pas fait ses besoins, sinon il voudrait ensuite sortir à tout bout de champ, et le fait de folâtrer lui ferait oublier de se soulager.
Félicitez-le, même de façon excessive, dès qu’il a fait ses besoins. Continuez ensuite la promenade pour ne pas qu’il assimile le fait de faire ses besoins et le fait de rentrer immédiatement. Il retarderait d’autant son soulagement.


La nuit



Au début, sortez-le la nuit, au moins une fois. Le chiot ne peut se retenir au-delà de 6 heures.

Quel que soit son mode vie, le chiot doit être propre dès l’âge de 4 mois. Il se peut toutefois que jusqu’à 6 mois, il ait quelques « oublis » en étant resté seul trop longtemps par exemple.
Si passé ce délai votre chiot continue à uriner où il ne faut pas, ou si après avoir été propre il se remettait à s’oublier, prenez conseil du vétérinaire.

Attention : Ne confondez pas ses besoins urinaires avec les quelques gouttes qu’il pourrait laisser échapper lors d’une émotion, joie de vous revoir par exemple ou sur le coup d’une remontrance. Ce comportement passera avec l’âge.
Enfin, soyez conscient que pour cet apprentissage, comme pour toutes les autres règles que vous voudrez inculquer à votre compagnon, il vous faudra parfois beaucoup de patience.

similaire:

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Le certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation ou csau...

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Le certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation ou ‘’ C. S. A. U ‘’

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Commission d'utilisation nationale

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Commission d’utilisation nationale

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Annexe du cahier des charges national «Formations conduisant au certificat...
«Formations conduisant au certificat individuel pour l’utilisation professionnelle des produits phytopharmaceutiques» Au titre de...

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Annexe du cahier des charges national «Formations conduisant au certificat...
«Formations conduisant au certificat individuel pour l’utilisation professionnelle des produits phytopharmaceutiques» Au titre de...

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Lignes directrices pour l’établissement d’une fonction de conformité
«qsc» (pour utilisation par les agences générales dans le cadre de leur processus de sélection servant à évaluer l’aptitude à exercer...

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Droits d’utilisation de la version d’Évaluation. Si le logiciel est...

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\La legislation sur les chiens
«pit-bulls», dont la morphologie ressemble aux chiens de races Staffordshire terrier et American Staffordshire terrier, les chiens...

C. S. A. U. Certificat de sociabilité et d\Sommaire
«une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable» et oblige pour la première fois les Etats membres à adopter...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com