«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant








télécharger 110.79 Kb.
titre«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant
page2/2
date de publication27.12.2016
taille110.79 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   2


Gaustad, Edwin. Sworn on the Altar of God : A Religious Biography of Thomas Jefferson. Grand Rapids, Mich. : Eerdmans, 1996.

Galilei Galileo. « Lettre à la Grande-Duchesse Christine de Toscane », 1615.

Gould, Stephen Jay Gould. « Darwinism Defined : The Difference Between Fact and Theory ». Discover 8 (1987) : 64-70.

————. Et Dieu dit : « Que Darwin soit ! ». Paris : Seuil, 2000.

Gross, Paul & Norman Levitt. Higher Superstition : The Academic Left and Its Quarrel with Science. Baltimore, MD : Johns Hopkins University Press, 1994.

Hofstadter, Richard. Anti-Intellectualism in American Life. New York : Vintage Books, 1966.

Larson, Edward J. Trial and Error : The American Controversy Over Creation and Evolution. New York : Oxford University Press, 1989.

Lecourt, Dominique. L’Amérique entre la Bible et Darwin. Paris : Presses Universitaires de France, 1998.

McInerney, Joseph. « Voting In Science : Raise Your Hand If You Want Humans To Have 48 Chromosomes ». American Biology Teacher 55 (1993) : 132-33.

Meek, James Gordon. « Alito's Mom : 'Of Course, He's Against Abortion' ». Daily News (1 novembre 2005).

Mooney, Chris. The Republican War on Science. New York : Basic Books, 2005.

Orban, Edmond & Michel Fortmann. Le Système politique américain. Montréal : Presses de l’Université de Montréal, 2001.

Orr, H. Allen. « Critics and David Berlinski ». Commentary 102 (1996) : 49-63.

Sober, Elliott. Philosophy of Biology. Boulder, Col. : Westview Press, 1993.

Pennock, Robert T. « Why Creationism Should Not Be Taught in Public Schools ». Intelligent Design Creationism and Its Critics. Dir. Robert T. Pennock. Cambridge, Mass. : Massachusetts Institute of Technology Press, 2001. 756-77.

Wills, Gary. Under God : Religion and American Politics. New York : Simon & Schuster, 1990.

Witham, Larry. Where Darwin Meets the Bible : Creationists and Evolutionists in America. New York : Oxford University Press, 2002.


1 Cette théorie affirme que les organismes vivants sont trop complexes pour ne pas être l’œuvre d’un créateur. Les partisans de l’Intelligent Design ne parlent pas de « Dieu » en tant que tel. Il faudrait cependant être aveugle pour ne pas voir dans le contenu de leurs spéculations une variante de l’argument du « dessein » exposé par le théologien britannique William Paley au XIXe siècle.

2 Le texte intégral de la décision est disponible sur Internet à l’adresse suivante : .

3 La presse américaine a d’ailleurs rebaptisé le procès Kitzmiller v Dover Area School District « Dover Panda Trial » en référence au « procès du singe de Dayton » et au titre du manuel scolaire choisi l’année dernière par le Comité des programmes : Percival Davis et Dean H. Kenyon, Of Pandas and People : The Central Question of Biological Origins (Richardson, Texas : Foundation for Thought and Ethics, 2004).

4 Le naturalisme postule que rien n'existe en dehors de la nature et exclut par conséquent toute explication du monde ayant recours au surnaturel.

5 Le philosophe Jacques Arnould réduit le créationnisme à six principes majeurs :

L’univers et le système solaire ont été créés soudainement, tout comme la vie.

Aucun genre (humain, animal ou végétal) actuellement vivant n’a évolué depuis la création et la variation génétique n’est survenue qu’à l’intérieur d’étroites limites.

La mutation et la sélection naturelle sont insuffisantes pour provoquer ou avoir provoqué quelque apparition que ce soit de genres actuellement vivants à partir d’un organisme primordial simple.

L’homme et le singe descendent d’ancêtres distincts dès l’origine.

Les caractéristiques géologiques de la Terre ont apparemment été déterminées en grande partie par des processus rapides et catastrophiques qui ont affecté la terre à une échelle globale et régionale.

Il se peut que la Terre et les espèces soient d’origine relativement récente (moins de 10 000 ans). Voir Jacques Arnould, Les Créationnistes (Paris : Cerf, 1996) 73-74.

6 Cette année-là, devant l’Académie pontificale des sciences, le Pape Jean-Paul II a déclaré qu’il n’y avait pas d’opposition entre la théorie de l’évolution et la doctrine chrétienne. « Aujourd’hui, […] de nouvelles connaissances conduisent à reconnaître dans la théorie de l’évolution plus qu’une hypothèse. Il est en effet remarquable que cette théorie se soit progressivement imposée à l’esprit des chercheurs, à la suite d’une série de découvertes faites dans diverses disciplines du savoir. La convergence, nullement recherchée ou programmée, des résultats des travaux menés indépendamment les uns des autres constitue en elle-même un argument significatif en faveur de cette théorie ». Cité par Stephen Jay Gould dans Et Dieu dit : « Que Darwin soit ! » (Paris, Seuil, 2000) 83.

7 Cité par Larry Witham, Where Darwin Meets the Bible: Creationists and Evolutionists in America (New York : Oxford University Press, 2002) 126.

8 Interview extraite d’un programme télévisé de PBS intitulé « Faith and Reason », et retranscrite sur , site de la chaîne publique.

9 Extrait d’une lettre de Galilée à la grande-duchesse Christine datant de 1615, disponible à l’adresse .

10 Phillip Johnson, réagissant en septembre 1996 à l’article publié deux mois auparavant par le mathématicien David Berlinski dans la revue Commentary. Cité par H. Allen Orr, « Critics and David Berlinski », Commentary 102 (1996) : 49-63.

11 Autre extrait de l’émission « Faith and Reason », dont Margaret Wertheim était précisément l’animatrice.

12 Selon une étude récente de l’université Northwestern à Chicago, un Américain sur cinq croit que le Soleil tourne autour de la Terre. Lire à ce sujet Cornelia Dean, « Scientific Savvy ? In U.S, Not Much », New York Times, 30 août 2005.

13 L’omniprésence des tribunaux aux États-Unis peut d’ailleurs être considérée comme le signe d’un déclin du politique. « Tant de citoyens auraient-ils recours à un tribunal s’ils n’avaient un tel sentiment d’impuissance politique ? », se demandait ainsi Marianne Debouzy dans un article paru en avril 2003. Voir Marianne Debouzy, « Droits et Mouvements Sociaux aux États-Unis », Le Mouvement Social 203 (2003) : 19-32.

14 Rien d’étonnant à ce qu’on ait soupçonné certains législateurs d’avoir subi des pressions de la part de groupes conservateurs comme la Moral Majority de Jerry Falwell.

15 Rappelons que, selon le Premier Amendement à la Constitution, « le Congrès ne fera aucune loi qui touche l’établissement ou interdise le libre exercice d’une religion, ni qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse, ou le droit qu’a le peuple de s’assembler pacifiquement ou d’adresser des pétitions au Gouvernement pour la réparation des torts dont il a à se plaindre ». Cité par Edmond Orban et Michel Fortmann, Le Système politique américain (Montréal : Presses de l’Université de Montréal, 2001) 430.

16 Cité par Robert T. Pennock, « Why Creationism Should Not Be Taught in Public Schools », Intelligent Design Creationism and Its Critics, dir. Robert T. Pennock (Cambridge, Mass., MIT Press, 2001) 766.

17 Cité par R. T. Pennock, Ibid., 764.

18 Cité par Robert T. Pennock, « Why Creationism Should Not Be Taught in Public Schools », 766.

19 Stephen Jay Gould, « Darwinism Defined: The Difference Between Fact and Theory », Discover 8 (1987) : 64-70.

20 Voici par exemple un « disclaimer » extrait d’un manuel de biologie de l’Alabama : « This textbook discusses evolution, a controversial theory some scientists present as a scientific explanation for the origin of living things, such as plants, animals and humans. No human was present when life first appeared on earth. Therefore, any statement about life’s origins should be considered as a theory, not fact ». Cité par Robert T. Pennock, « Why Creationism Should Not Be Taught in Public Schools », 758.

21 Cité par R. T. Pennock, Ibid., 766.

22 Paul Gross et Norman Levitt, Higher Superstition: The Academic Left and Its Quarrel with Science (Baltimore, MD : Johns Hopkins University Press, 1994) 256.

23 Les résultats du sondage sont consultables sur le site du Pew Research Center for the People and the Press, < www.pewresearch.org>.

24 Pour une analyse de ce caractère non-démocratique des faits scientifiques, lire l’article de Joseph McInerney ironiquement intitulé « Voting In Science: Raise Your Hand If You Want Humans To Have 48 Chromosomes », American Biology Teacher 55 (1993) : 132-33.

25 Elliott Sober, Philosophy of Biology (Boulder, Col. : Westview Press, 1993) 27.

26 Michael Denton, Evolution: A Theory In Crisis, (Bethesda, MD : Adler & Adler, 1986).

27 Robert T. Pennock, « Why Creationism Should Not Be Taught in Public Schools », 768.

28 Citée par James Gordon Meek, « Alito's Mom: 'Of Course, He's Against Abortion' », Daily News, 1 novembre 2005.

29 Extrait du blog de Chris Mooney, consultable à l’adresse suivante : .

30 Chris Mooney, The Republican War on Science (New York : Basic Books, 2005).

31 Celle-ci a fondé le NCSE (National Center for Science Education) en 1986. Elle n’a cessé depuis d’organiser la riposte aux incursions créationnistes dans les conseils d’éducation des États-Unis.

32 Cité par Dominique Lecourt, L’Amérique entre la Bible et Darwin (Paris : PUF, coll. « Quadrige », 1998) 186.

33 Edward J. Larson, Trial and Error: The American Controversy Over Creation and Evolution (New York : Oxford University Press, 1989).

34 La mise en orbite, en octobre 1957, du satellite soviétique non habité Spoutnik avait notamment démontré la nécessité pour les Américains de financer la recherche scientifique de façon massive.

35 Edward J. Larson, Trial and Error, 119.

36 Cité par E. Orban & M. Fortmann, Le Système politique américain, 290.

37 Anne-Marie Delupy, « La campagne du lobby chrétien contre l’avortement de 1977 à 1995 », mémoire de maîtrise, université Paris I-Panthéon-Sorbonne,1996.

38 Propos d’une sénatrice, rapportés par Larry Witham, Where Darwin Meets the Bible, 242.

39 Cité par Larry Witham, ibid., 108.

40 Cité par Larry Witham, ibid., 142.

41 Edward Caudill, Darwinism in the Press: The Evolution of an Idea (Hillsdale, N.J. : Erlbaum, 1989) 110.

42 Pour une étude de l’anti-élitisme américain et de son corollaire logique, l’anti-intellectualisme, consulter l’ouvrage toujours actuel de Richard Hofstadter, Anti-Intellectualism in American Life (New York : Vintage Books, 1966).

43 Cité par Edwin S. Gaustad, Sworn on the Altar of God: A Religious Biography of Thomas Jefferson (Grand Rapids, Mich. : Eerdmans, 1996) 66.

44 Enquête réalisée en 1994 par les musées américains et citée par Larry Witham, Where Darwin Meets the Bible, 6.

45 Gary Wills, Under God: Religion and American Politics, (New York : Simon & Schuster, 1990) 124.

46 Cité par Edward J. Larson, Where Darwin Meets the Bible, 184.

Aurélie Godet, « "In Dubious Battle" : Droit et usages du droit dans la controverse opposant Évolution et Création aux États-Unis », Cercles 17, 70-87.
1   2

similaire:

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconMaster 2 – Droit de la famille
«Selon l’article 9 du Code civil, chacun ayant droit au respect de sa vie privée, le salarié se trouve implicitement englobé dans...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconA. Le droit constitutionnel b. Le droit administratif c. Le droit...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconRapport du droit pénal général et du droit pénal spécial
«S’il n’y a pas de droit pénal spécial, le droit pénal général serait en réalité un cadre vide». Le droit pénal général est la grammaire...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconLa leçon d’Aristote
«droit», de «justice», et de «loi». Ces textes définissent l’origine et la finalité du droit. Dans les cités grecques, les penseurs...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconIntroduction générale Au Droit
«introduction générale au droit», auteur : François T; Jean Luc Aubert, collection U«Intro droit et thèmes fondamentaux du droit...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconLe droit communautaire n'est pas du droit européen. Le droit communautaire...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconDocteur en droit public, Maître de conférences à la Faculté de droit...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconLe droit pénal est un droit atypique. Entre autres, seule cette branche...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconThème 1 : Qu’est-ce que le droit aujourd’hui ?
«civiliser» les relations sociales. IL remplace les rapports de force par des rapports de droit. Le droit assure à tous les hommes...

«In Dubious Battle» : Droit et usages du droit Dans la controverse opposant iconL'alliage entre le droit positif et le droit musulman dans les pays arabes, notamment en Égypte








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com