Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire








télécharger 0.92 Mb.
titreRapport d’evaluation interne 2013 sommaire
page6/17
date de publication05.11.2016
taille0.92 Mb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

PAQ N° 20 LT: concernant le fonctionnement de l’établissement, une demande faite lors du dernier CVS met en évidence un manque de repères et d’informations. Il est proposé un groupe de travail pour élaborer un document d’accueil et un tutorat avec les familles
L’établissement facilite-t-il le vote des personnes accueillies (accompagnement ou vote par procuration) ?

Oui Soit les gendarmes viennent directement à la Résidence faire les papiers de procuration soit les personnes sont accompagnées par les animatrices ou leur famille au bureau de vote. En amont, chacun résidant est sollicité sur sa volonté de voter.
PAQ N° 24 : Nombre de votants aux prochaines élections 2014 et % de personnes conduites en mairie et de procurations ?
1.3.2 - Le respect de la dignité, de l’intégrité, de la vie privée et de l’intimité de la personne

L’établissement répond-il aux besoins biologiques de la personne ?

Oui Réponses systématiques et personnalisées aux nécessités alimentaires, hydriques, de repos et sommeil, d’homéostasie, de lutte contre la douleur… voir Projet de soins (PS Global contenu dans le PE, et PSI individualisé), Dossiers résidents…
L’établissement répond-il aux besoins psychologiques de la personne ?

Oui Présence de la psychologue, convention avec l’équipe mobile de géronto psychiatrie, équipe mobile soins palliatifs, et France Alzheimer
L’établissement répond-il aux besoins sociaux de la personne ?

Oui visites libres 24h/24 ; association de bénévoles, sorties libres (sauf cas particuliers, avec sorties accompagnées si besoin), accès libre à l’information (presse écrit, audio, TV…), Intense politique d’animation, participation à la vie de la cité (cinéma, piscine, expos, repas des aînés organisé par et à la mairie…), Liens familiaux privilégiés (grande fête des familles, accompagnement lors des animations…), écoute attentive de leurs désirs et intégrations des activités imprévues toutes les fois où on le peut. Certains résidents sont conduits dans les magasins de vêtements par un professionnel afin de répondre à leur besoin vestimentaire, d’autres sont amenés à raison de deux fois par semaine à l’hopital de jour d’Elne, ou encore, certains sont amenés au match de rugby le WE au stade d’Elne….
L’établissement prend-il en compte les attentes de la personne ?

Oui Dans la mesure maximale de ses possibilités : cahier de liaison en chambre ou collectif, à l’accueil ; réunion de citoyenneté de l’animatrice ; CVS ; Commission des menus ; demandes directes
PAQ N° 25 : à faire pour le MT, dans le domaine de la traçabilité de ces participations
1.3.3 – La prise en charge et l’accompagnement individualisé

Dans le cadre de la prise en charge et de l’accompagnement de la personne, dans le projet de vie, les habitudes de vie, sociales, culturelles, religieuses sont-elles prises en compte ?

Oui 7
Un plan de soin individualisé est-il mis en place ?

Oui

Réunion de secteurs depuis le 2/9/13, en vue de réévaluation de ces PSI ; ce qui permet un respect de la cohérence des pratiques de traçabilités.

1.3.4 – L’information

La personne (qui peut être assistée d’une personne de son choix) dispose-t-elle d’une information claire, compréhensible, adaptée à la mise en œuvre de son projet ?

Oui

La psychologue a un entretien individualisé avec le résident, accompagné ou pas ; les équipes soignantes communiquent quotidiennement (et informellement), et participent ainsi à l’information du bénéficiaire, autour de la mise en place de son PVI.
1.3.5 – La participation institutionnelle

Le projet individualisé de la personne est-il réalisé avec la participation du résident et le cas échéant de son représentant légal ?

Oui

Participation résident et/ou représentant légal si besoin, annoté sur PVI ; La psychologue trace ses entretiens avec familles, résidents représentants légaux, dans le PSI
Le conseil de la vie sociale ou une autre forme de participation conformément à « l’article L311-6 du code de l’action sociale et des familles », se réunit-il au moins trois fois par an ?

Oui

Cf. Comptes rendus, avec nominations des présents et excusés…
PAQ N° 25 : à formaliser pour le CT, dans le domaine de l’émargement des résidents, familles, ou représentants légaux
1.3.6 – La protection

Le principe de la confidentialité des informations est-il garanti ?

Oui

Les accès PSI sont nominatifs et codifiés.

Les informations médicales sont classées à l’infirmerie dans une armoire n’étant pas sous clé. Seuls les professionnels y ont accès
la présence d’une secrétaire médicale pourrait améliorer la gestion des dossiers papiers et informatiques
L’établissement prend-il les dispositions nécessaires permettant les mesures de protection juridique ?

Oui

Dès qu’une situation délicate se manifeste, la psychologue mène une enquête afin de délimiter le contexte et le formulaire de demande de protection judiciaire est rempli par la Résidence et envoyé au procureur (en collaboration avec la famille si présente et volontaire).
PAQ N°26 : Ecrire la procédure de mise sous tutelle
1.4 - Relations avec les familles

1.4.1 - Information et soutien

1.4.2 - Maintien du lien familial

1.4.3 - Participation des familles
1.4.1 – Information et soutien

Un référent familial (interlocuteur privilégié à distinguer du tuteur ou de la personne de confiance) est-il désigné par le résident (ou les membres de la famille) chaque fois que cela est possible, et ses coordonnées sont-elles mises à jour ?
Oui A l’admission, le référent est désigné par le résident ou par la famille, sur les documents administratifs sous l’intitulé « personne de confiance »
La famille est-elle informée et peut-elle être associée au projet individualisé du résident ?

Oui Le résident et sa famille sont consultés, informés et invités à participer à la réunion pluridisciplinaire d’élaboration du PVI
Le référent (et / ou la tutelle) est-il averti de tout incident majeur ou accident concernant le résident ?

Oui
La famille peut-elle être invitée à participer à certaines activités collectives proposées aux résidents ?

Oui L’accès aux activités n’est pas limité, un programme des activités prévues est affiché tous les mois, et des invitations sont envoyées par SMS pour les activités spécifiques. Ces informations sont disponibles sur le site internet
Des rencontres individuelles entre la famille et un représentant de l’institution sont-elles organisées ?

Oui Des rencontres sont organisées à la demande (grande réactivité), ou, lors du recueil d’information pour les PVI

Des documents concernant la vie et l’évolution de l’établissement sont-ils remis à la famille sous forme de journal interne, bulletin mensuel et/ou notes d’information

Oui Un journal interne est édité tous les mois, et accessible sur le site internet
PAQ N°27 MT : prévoir des bannettes à tous les étages pour mettre des exemplaires à disposition, et proposer un abonnement par mail, pour un envoi numérique systématique
Des groupes de parole sont-ils organisés de façon régulière ?

Oui Des groupes de parole libre ont été organisés dans le passé et se sont arrêtés par manque de participants

Sur l’année qui vient de passer, 4 groupes de paroles à thème ont été proposés
PAQ N°28 : prévoir ces temps d’échange plus à l’avance

Des réunions d’information et d’échange sont-elles organisées au moins une fois par an ?

Oui Rencontre « Partage et vie », CVS, CA
1.4.2 – Maintien du lien familial

Le personnel peut-il le cas échéant accompagner le résident lors d’évènements familiaux ?

Oui Au cas par cas
Le résident a-t-il la possibilité pour un repas ou un goûter, de recevoir un ou des membres de sa famille dans un lieu adapté ?

Oui Sur la Salle à manger, et les petits salons
Le résident a-t-il la possibilité de recevoir un ou des membres de sa famille dans un lieu respectant l’intimité (important dans le cas ou subsiste des chambres doubles) ?

Oui Il n’y pas de chambre double
Existe-t-il dans l’établissement, des possibilités d’hébergement pour la famille ?

Oui En cas de besoin, un lit pliant est proposé
En cas de besoin identifié, la famille a-t-elle la possibilité d’accompagner nuit et jour le résident?

Oui
Existe-t-il des horaires de visite ?

Non
Les sorties en famille sont-elles favorisées et organisées, par rapport aux médicaments notamment ?

Oui Le traitement est prévu par les IDE pour la durée de sortie
1.4.3 – Participation des familles

Une enquête de satisfaction est-elle remise au référent familial :

- 1 fois tous les 2 ans
Les limites d’intervention des familles sont-elles définies au cas par cas (par rapport aux soins, aux horaires de visite, aux repas) ?

Oui Les situations sont étudiées au cas par cas

Une charte « d’un repas apaisant » a été rédigée, limitant l’accompagnement du repas à une personne par résident
La famille peut-elle être invitée à participer à certaines activités collectives proposées aux résidents ?

Oui
La famille peut-elle être invitée à participer à certains évènements (anniversaires…) proposés aux résidents ?

Oui
1.5 - Bientraitance

1.5.1 - Evaluation des risques et des fragilités

1.5.2 - Liberté d'aller et venir

1.5.3 - Gestion des risques de maltraitance

1.5.4 - Formation

1.5.5 - Partenariat

1.5.6 - Accompagnement des professionnels et partage des compétences

1.5.7 – Le numéro national Allo Maltraitance

1.5.8 – Le référent maltraitance

1.5.9 – La charte bientraitance

1.5.10 – Les personnes qualifiées
1.5.1 – Evaluation des risques et des fragilités

Une évaluation des risques et des fragilités est effectuée et réactualisée pour chaque personne :

Oui
Les mesures prises en rapport à l'évaluation des risques sont expliquées à la personne et à son entourage

Oui
1.5.2 – Liberté d’aller et venir

La personne dispose-t-elle la journée de l'accès libre à sa chambre et aux zones collectives ?

Oui
En fonction de l'évaluation des risques, la liberté d'aller et venir à l'extérieur de l'établissement est-elle assurée ?

Oui

Concernant la liberté d’aller sur l’extérieur, 4 résidants sortent seuls. Les autres peuvent le faire mais ne le font pas…soit parce qu’ils ne se le sentent pas soit parce qu’ils souffrent d’une Démence de Type Alzheimer.

4 résidants avaient en juin 2013 un bracelet anti fugue. Aujourd’hui, grâce à l’accompagnement personnalisé et sécurisé nous les avons tous retirés. Tous les autres sont en sortie accompagnée soit par le personnel, un bénévole ou la famille car ne se sentent pas en sécurité pour y aller seuls. Ils aiment les sorties mais encadrées et accompagnées (pique-nique, piscine, marché, restaurant, bateau, plage/glacier, courses, char pour le carnaval, repas des ainés à la salle des fêtes). On essaie de les faire sortir au moins une fois dans l’année chacun…
1.5.3 – Gestion des risques de maltraitance

Existe-t-il une procédure de gestion des évènements indésirables ?

Oui
Existe-t-il une procédure de traitement des faits de maltraitance ?

Non pas de procédure écrite mais la fiche d’évènements indésirables nous permet de traiter les faits de maltraitance.
1.5.4 – Formation

Des formations favorisant la bientraitance sont-elles inscrites dans le plan de formation. Quelle est la proportion de membres du personnel concerné et de l'équipe de direction en bénéficiant ?

- Moins de 30 % □ - De 30 à 60 % □

- De 60 à 90 % □ - Plus de 90 % x
Des formations sur la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées sont-elles inscrites dans le plan de formation ? Quelle est la proportion de membres du personnel et de l'équipe de direction en bénéficiant ?

- Moins de 30 % □ - De 30 à 60 % □

- De 60 à 90 % □ - Plus de 90 % x
Des formations sur la douleur et la fin de vie sont-elles inscrites dans le plan de formation ? Quelle est la proportion de membres du personnel et de l'équipe de direction en bénéficiant ?

- Moins de 30 % x - De 30 à 60 % □

- De 60 à 90 % □ - Plus de 90 % □
L'impact de ces formations est-il évalué au regard des pratiques professionnelles ?

- Jamais □ - Parfois □

- Souvent □ - Toujours x à travers la mise en œuvre de notre projet d’établissement.
En vue de l'actualisation des connaissances des membres du personnel et de l'équipe de direction, une veille informative est-elle assurée ?

- Jamais □ - Parfois □

- Souvent □ - Toujours x les jeudi lors des relèves à thème
1.5.5 – Partenariat

En vue de favoriser l'activité des résidents, un partenariat est-il réalisé avec des structures extérieures ?

Oui
Un partenariat est-il institué avec les instituts de formation afin d'accueillir régulièrement des stagiaires ?

Oui
1.5.6 – Accompagnement des professionnels et partage des compétences

L'organisation de l'établissement favorise-t-elle le partage, la formalisation et la transmission des informations au quotidien ? (il s’agit d’un état d’esprit)

Oui
Existe-t-il des réunions régulières et documentées de l'équipe de direction (Directeur, IDE coordonnateur, médecin-coordonateur…) ?

- Hebdomadaires x - Mensuelles □

- Semestrielles □ - Jamais □
Les ressources et compétences spécifiques des professionnels (ex : soins favorisant l'estime de soi…) sont-t-elles identifiées et mises à profit ?

x Oui 8

Les nouveaux membres du personnel sont-ils accompagnés dans leur prise de poste (accompagnement et travail en doublure, formations spécifiques, accès aux informations…) ?

Oui en matière de doublon sur 3 jours et de formations/accès aux informations.
1.5.7 – Le numéro national Allo Maltraitance

Le numéro national d’appel - Allo Maltraitance - 3977 est-il affiché à l’entrée de l’établissement?

Non, un PAQ mentionnant ce tableau d’affichage est déjà inscrit dans le tableau.
1.5.8 – Le référent maltraitance

L’établissement a-t-il nommé un référent maltraitance ?

Non, il s’agit d’un référent bientraitance
Celui-ci est-il connu :

  • Des résidents ? □ Oui x Non

  • Des familles ? □ Oui x Non

  • Du personnel ? □ Oui x Non

  • Des partenaires ? □ Oui x Non



PAQ N° 29 : Favoriser la connaissance auprès du personnel, des familles, des résidants et partenaires de la fonction de R Burkhart, référente bientraintance sur la résidence

Celui-ci a-t-il bénéficié de formations adaptées ?

x Oui
1.5.9 – La charte bientraitance

L’établissement dispose-t-il d’une charte bientraitance ?

x Oui
Celle-ci est-elle affichée à l’entrée de l’établissement ?

x Non
Dans les lieux collectifs ?

x Non
1.5.10 – Les personnes qualifiées

Les coordonnées des personnes qualifiées sont-elles affichées à l’entrée de l’établissement ?
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconRapport d’Évaluation

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconCompte-rendu sommaire de la seance du conseil municipal du 13 septembre 2013

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconCompte-rendu sommaire de la seance du conseil municipal du 15 novembre 2013

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconRapport D’évaluation Finale

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconRapport d'évaluation des moyens d'aération

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconDeliberation approuvant le rapport de la commission locale d’evaluation...

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconRapport préalable Mars 2006 sommaire

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconBibliographie ethique-orthophonie
«le contrat thérapeutique en rééducation vocale» Rééducation Orthophonique n°254 : L’évaluation vocale, 2013. Isbergues 311-320

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconRapport annuel 2013

Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire iconRapport d’activité 2013








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com