1La Liberte








télécharger 485.14 Kb.
titre1La Liberte
page1/14
date de publication20.12.2016
taille485.14 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14



PHILOSOPHIE
Lycée Célony

2014-2015

LIBERTE

JUSTICE ET LOI

PROF

Nom : :……………………………………………………..

Prénom :……………………………………………………..

1La Liberte

1.1Petites questions apéritives


  • Sommes-nous libres ?

  • La liberté, est-ce que c’est faire tout ce que l’on veut ?

  • Les autres m’empêchent-ils d’être libre ?

  • Peut-on être libre « dans sa tête »  même si on est en prison ?

Etc…

http://www.caes.cnrs.fr/culture/images/cerveau.jpg/image_preview

1.2Ouverture : Qu’ont-ils voulu dire ?


  • « Nous n’avons jamais été aussi libre que sous l’occupation (allemande) » Sartre 

  • «  La liberté consiste à vouloir que les choses arrivent, non comme il te plaît, mais comme elles arrivent ».Epictète



1.3Sommes-nous libres ?


Nous retiendrons trois grandes façons de se positionner face à la liberté :

  • Fatalisme

  • Déterminisme

  • Libre-arbitre



1.3.1Le fatalisme



Au sens commun, le fatalisme considère que tout se déroule conformément à ce qui aurait été dit ou écrit par une volonté supérieure à celle des hommes et qui ne leur laisserait pas de choix. Le fatalisme désigne donc la croyance en la détermination des événements par des causes indépendantes de la volonté humaine, qu’il s’agisse de Dieu, de la nécessité naturelle ou des lois gouvernant l’Histoire.
Fatalisme vient de fatum[1], « destin », en latin. Est donc « fataliste » celui qui croit à une fatalité !

Le fatalisme pose donc la question de la responsabilité humaine. Une personne est considérée comme responsable si elle est considérée et se considère comme solidaire de ses actes. (Elle les assume, ce qui suppose conscience et liberté).

Mais si tout est écrit, il y a alors irresponsabilité car bien faire ou mal faire n’a plus de sens si l’acte accompli ne dépend pas de moi.

Pour que l’homme soit responsable et qu’on exige de lui qu’il assume ses fautes, il faut donc que ses actions soient autonomes et volontaires. Or, l’idée d’un destin aveugle fait de l’homme un objet et non un sujet de sa vie.

Le loup qui égorge l’agneau n’a pas le choix et n’a pas conscience de « mal agir » ! Le loup n’est ni libre ni arbitre, il est le jouet de ses pulsions et de ses besoins vitaux.

1.3.1.1Œdipe est-il victime de la fatalite ?


http://www.lalettredelatelecardiologie.fr/images/oedipe/oedipe2.png


Le mythe d’Oedipe

Oedipe est le fils de Laïos et de Jocaste, roi  et reine de Thèbes. Quelques temps avant la naissance d’Œdipe, l’oracle annonce à Laïos  qu’Oedipe tuera  son père et épousera sa mère. Laios décide alors d’abandonner son fils dans la montagne. Il  lui attache les pieds et les perce. Mais le serviteur chargé de la besogne est ému par les cris du nouveau-né. Il prend l’enfant et le confie à des bergers du roi de Corinthe. Celui-ci l’adopte et lui donne comme nom  Oedipe : «  celui qui a les pieds enflés » . Il l’élève comme son propre fils. 

Œdipe apprenant un jour la malédiction dont il est l’objet, quitte Corinthe pour ne pas que la prédiction se réalise. En chemin,  comme l'oracle l'avait prédit, il croise un vieillard sur un char, se querelle avec lui et le tue. Il ne le sait pas mais c’est  son père Laïos.

Œdipe arrive à Thèbes, affronte le Sphinx, lion à tête de femme . La créature bloquait les routes menant à la ville, tuant et dévorant les voyageurs qui ne pouvaient résoudre l'énigme fameuse qu'elle leur proposait : " Quel est l'animal qui le matin marche sur quatre pieds, à midi sur deux et le soir sur trois ?". Œdipe répond sans hésiter que c'est l'homme, qui au matin de sa vie marche à quatre pattes, va sur ses deux jambes à l'âge adulte et s'aide d'une canne pour soutenir sa vieillesse. Le Sphinx, vexé, se suicide. Œdipe s'attire les faveurs de la ville pour avoir libéré Thèbes du Sphinx. En remerciement, les Thébains le font roi et lui donnent comme épouse la veuve de Laïos, Jocaste. Pendant de nombreuses années, le couple vit heureux, ne sachant pas qu'ils sont en réalité mère et fils. La seconde partie de l'oracle est accomplie.

Les années passent, des enfants naissent du couple incestueux, deux garçons (Etéocle et Polynice) et deux filles, Antigone et Ismène. Les dieux, qui ont longtemps favorisé le règne d'Œdipe, s'aperçoivent soudain, dans un spectaculaire accès de mauvaise foi, que ce roi est un meurtrier.  La peste ravage alors le pays. Œdipe  envoie son oncle Créon à Delphes, et l'oracle de Delphes proclame que le meurtre de Laïos doit être puni et que la maladie ravagera la cité tant que son meurtre ne sera pas vengé. Œdipe prononce alors contre le meurtrier une malédiction  et consulte le devin Tirésias pour connaître le nom du coupable. Tirésias esquive, feinte, suscite même contre lui des soupçons. Finalement, excédé, il conseille à Œdipe de consulter ses serviteurs. L'un d'eux  est ce même esclave qui autrefois a "perdu" l'enfant sur le Mont Cithéron. La vérité est dévoilée :  Jocaste   se tue et Œdipe se crève les yeux. Il quitte Thèbes, conduit par sa fille, Antigone, et vient chercher refuge dans l’Attique. 
Plus tard, ses deux fils, Etéocle et Polynice, se disputèrent le trône de Thèbes et se tuèrent l’un l’autre. Créon, devenu roi, fit ensevelir Etéocle, mais interdit qu’on rendît les honneurs funèbres à Polynice.
Antigone ne put supporter l’idée que l’un de ses frères restât sans sépulture et elle désobéit à l’ordre de Créon au prix de sa vie.
Petite réflexion autour D’ŒDIPE macintosh hd:applications:microsoft office 2011:office:media:clipart: business.localized:bu005259.png
C’est en cherchant à se soustraire à son Destin qu’Œdipe accomplit la prédiction de l’oracle de Thèbes. Qu’aurait-il fallu qu’il fasse, alors ?
Selon le fatalisme, il existerait donc une nécessité qui s’imposerait à l’homme et qui ne lui laisserait aucune liberté. Mais si notre vie est déjà toute tracée, tout effort devient illusoire….

Pas si simple !

La seule sagesse serait alors de l’accepter et à vouloir que les choses soient comme elles sont : c’est le déterminisme stoïcien


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

1La Liberte iconIntro : Qu’est ce que la liberté ?
«Liberté, égalité, fraternité». De façon générale, la liberté représente l’ensemble des possibilités qu’a une personne. Mais dans...

1La Liberte iconPhilosophie Champ : la morale Notion : La liberté
«Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une...

1La Liberte iconLiberté “de ton
«absolument nécessaires pour la conservation de la société» et celles qui servent «à la rendre plus commode et plus agréable»2, IL...

1La Liberte iconLa théorie de la liberté chrétienne comme liberté d’obéissance et...

1La Liberte iconLe ce et la liberté du commerce et de l’industrie Chloé Zylberbogen
«il n’y a ni privilège, ni maîtrise, ni jurande, ni limitation à la liberté du commerce et à l’exercice de l’industrie et des arts...

1La Liberte icon1La liquidité bancaire et le multiplicateur de crédit
«taux de réserve obligatoire» exigé par la banque centrale. On définit le «degrés de liquidité» comme IL suit

1La Liberte iconRésumé Les libertés d’association et de manifestation sont garanties...

1La Liberte iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
«Pain, Paix et Liberté» soient réalité pour tous les Humains et que la République affirme dans les faits «liberté, égalité, fraternité,...

1La Liberte iconLinky, le film choc de Josh del sol : Regardez seulement les deux premières minutes
«Le secret du bonheur, c’est la liberté. Le secret de la liberté, c’est le courage.»

1La Liberte iconA. La liberté comme absence d’entraves (Hobbes) 2
«liberté» signifie simplement : je désire cet idéal, et tout le monde devrait le désirer, car tout le monde veut être libre…








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com