Rapport les médicaments géNÉriques








télécharger 89.57 Kb.
titreRapport les médicaments géNÉriques
page3/6
date de publication20.12.2016
taille89.57 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4   5   6

a) PROBLÈMES PRATIQUES :


comprimé qui devient une gélule (générique Teva d'ANAFRANIL, générique Teva d'INEXIUM 20, générique Mylan d'INEXIUM 40 ...), ou inversement (générique Mylan du PROZAC… ) ;

autres taille, forme, couleur, goût, odeur ;

comprimé que l'on ne peut plus couper en deux, ou qui se casse en miettes ou en parties inégales (génériques de LEXOMIL, d'ALDACTAZINE, de TÉNORMINE ...) ;

comprimé qui met tellement de temps à se dissoudre dans l'eau que « vous avez le temps d'aller faire vos courses » (génériques de DOLIPRANE, DAFALGAN, SOLUPRED …) ;

génériques d'antibiotiques en sirop ou injectables, avec mélange de poudre et d'eau, qui font des grumeaux ou sont troubles (AUGMENTIN, ORELOX, ROCÉPHINE …) ;

générique du CÉTORNAN (poudre à diluer dans de l'eau) qui est gluant ;

comprimé pelliculé (= lisse au toucher) qui devient enrobé (= rugueux, difficile à avaler) (générique Sandoz de ZINNAT).

Conséquences : générique pas pris (mauvais goût; le patient pense que le médecin ou le pharmacien se sont trompés ...), ou à une dose inférieure, ou traitement pris deux fois, générique et princeps (le patient croyant que le générique est un médicament supplémentaire) ; erreur de médicaments pris entre princeps et génériques (personne ne sachant pas lire, ou ayant une maladie neurologique cérébrale, ou un problème de vue ...).

b) INEFFICACITÉ :


Certains génériques se distinguent par leur inefficacité qui peut mettre en danger la vie du patient :

Tous les génériques des anti-infectieux (contre les bactéries, les antibiotiques ; contre le virus de l'herpès ; et contre les champignons, les antimycosiques) ont la médaille d'or de l'inefficacité : c'est 100% de non-guérison (génériques de CLAMOXYL, AUGMENTIN, ORELOX, CIFLOX, MONURIL, FLAGYL, ZOVIRAX, ZÉLITREX, LAMISIL, PÉVARYL…). Passons sur les infections qui ne s'aggravent pas avec le générique, mais traînent… puis guérissent toujours avec le princeps, situation vue des centaines de fois (angine, toux, abcès dentaire, panaris, plaie ...). Parfois, il en va tout autrement : bronchite qui se transforme en pneumonie ; infection urinaire sans gravité (la cystite) qui devient une pyélonéphrite avec 40°c (infection remontant de la vessie au rein) ; explosion du nombre des infections post-opératoires en chirurgie orthopédique depuis l'utilisation des génériques d'antibiotiques en milieu hospitalier ; abcès intra-abdominal, après chirurgie digestive, qui ne disparaît pas après un mois et demi de traitement avec un générique d'antibiotique ... et qui guérit en 15 jours avec le princeps du même antibiotique ; énorme « bouton de fièvre » (herpès labial) (inesthétique et très contagieux) malgré 5 jours de traitement avec un générique de ZÉLITREX ... et qui guérit avec le princeps ; opération de chirurgie plastique sur le visage qui s'infecte malgré un générique d'antibiotique et s'étend dangereusement, et guérit avec le princeps du même antibiotique. Et comme les génériques des antibiotiques ne marchent pas, ils augmentent la résistance des bactéries.

Les génériques du LASILIX, un médicament utilisé pour le cœur, sont connus depuis longtemps pour faire uriner 2 heures après sa prise, au lieu d'une demi-heure, et à peine plus que la normale. Et la surveillance d'une défaillance cardiaque, traitée avec le LASILIX, s'effectue par le dosage sanguin d'un « marqueur », le NT-proBNP. Exemple : un malade âgé modérément essoufflé avec le LASILIX suffoque après 3 mois de prise d'un générique, et le taux de ce marqueur passe de 800 à 8500, pour revenir à la normale avec le princeps. En juin 2013, les 5 patients dont les médias ont parlé ne sont pas morts d'avoir pris un somnifère à la place du générique du LASILIX du laboratoire Teva, à cause d'une erreur de conditionnement, mais tout simplement d'avoir pris un générique du LASILIX (qu'il soit de chez Teva ou d'un autre laboratoire). La Ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine, a pourtant redoré le blason des génériques en disant que c'est une dame âgée qui a fait une erreur de manipulation de comprimés, que le principe de précaution a été appliqué avec le retrait immédiat de 2 lots du générique peut-être en cause, et que l'autopsie des personnes décédées n'a pas révélé la présence de somnifère ; et l'affaire a été « classée sans suite ». Moralité : l'inefficacité d'un générique peut tuer.

Tous les génériques des anti-ulcéreux sont moins efficaces (MOPRAL, INEXIUM, INIPOMP, PARIET ...) : au minimum, persistance ou réapparition des douleurs de l'estomac. Plus grave : personne sous MOPRAL depuis 10 ans pour éviter de faire un ulcère à cause de la prise d'Aspirine à petite dose pour protéger les artères ; après 3 mois avec un générique du MOPRAL (du laboratoire Arrow) vomissements de sang rouge ... dus à un ulcère. Les « vrais » antiulcéreux sont tellement efficaces qu'il est impossible d'en faire un.
Moralité : l'inefficacité d'un générique peut tuer.

Et la Haute Autorité de Santé affirme que les génériques ont la même efficacité.

Réapparition des crises d'asthme avec les génériques du SINGULAIR et de la VENTOLINE.

Déséquilibre du diabète avec un générique du GLUCOPHAGE, mesurable en laboratoire par le dosage du taux de sucre dans le sang (la glycémie et l'HbA1c), et qui se corrige après retour au princeps.

Générique du DIPRIVAN, utilisé en anesthésie : nécessité d'injecter une et demi ou deux ampoules, au lieu d'une seule, pour que le malade s'endorme.

Comme déjà vu, deux fois plus de patients non traités avec un générique du PLAVIX au lieu de l'original. Conséquence : les petites artères du cerveau ou du cœur, les coronaires, qui se bouchent, et le patient qui se retrouve paralysé ou avec un infarctus.

Les génériques des « bêta-bloquants » (AVLOCARDYL, SOTALEX ...) qui ne ralentissent pas le cœur.

Les génériques des somnifères (STILNOX, IMOVANE) qui ne font pas dormir.

Les symptômes qui reviennent avec les génériques des anti-allergiques (AERIUS, XYZALL ...).

... et la preuve évidente de l'efficacité inférieure de certains génériques est la recommandation de l'AFSSAPS / ANSM de ne pas substituer par des génériques le traitement de certaines maladies : TÉGRÉTOL, DÉPAKINE, KEPPRA dans l'épilepsie, LÉVOTHYROX dans l'hypothyroïdie (la glande thyroïde qui fonctionne au ralenti), CELLCEPT pour éviter le rejet de greffe, et les médicaments à base de morphine (DUROGÉSIC). Le dosage dans le sang de l'hormone TSH qui surveille l'efficacité du LÉVOTHYROX dans l'hypothyroïdie remonte souvent avec un générique.
1   2   3   4   5   6

similaire:

Rapport les médicaments géNÉriques iconRapport les médicaments géNÉriques
«biosimilaires» qui commencent à arriver : ce sont aussi des génériques, non pas de molécules chimiques, mais de produits biologiques,...

Rapport les médicaments géNÉriques iconRapport d'activité d'apm a pleines Mains
«médicamenteux» (gants, bandages, seringues, …) et achat de 2 armoires réfrigérées afin de mieux conserver les médicaments contre...

Rapport les médicaments géNÉriques iconLoi sur les medicaments du 25 mars 1964, maj le 31/12/2010

Rapport les médicaments géNÉriques iconRapport bénéfice/risque. Phase IV après sa mise sur le marché le...
«La Pharmacovigilance a pour objet la surveillance du risque d’effet indésirable résultant de l’utilisation des médicaments et produits...

Rapport les médicaments géNÉriques iconAtsem distribution de médicaments
«associe l'enfant ou l'adolescent, sa famille, l'équipe éducative ou d'accueil, les personnels de santé rattachés à la structure,...

Rapport les médicaments géNÉriques iconCet échantillon comporte plus de 110 000 produits élémentaires
«variétés» : IL s'agit de produits génériques, au nombre de 1 000, représentatifs de l'ensemble des produits consommés par les ménages....

Rapport les médicaments géNÉriques iconFinancement des Hôpitaux : analyse critique du «tout T2A»
«liste en sus», hors dotation annuelle, pour les médicaments et dispositifs innovants et très coûteux

Rapport les médicaments géNÉriques iconQuestionnaire
«compétences génériques» propres au médecin généraliste. Vous êtes aujourd’hui concernés par ce questionnaire si vous exercez en...

Rapport les médicaments géNÉriques iconPremier Acte
«Larissa – Médicaments». Homme au corps lourd, 75 ans, le visage douceâtre avec des yeux méchants, qui se cachent derrière les verres...

Rapport les médicaments géNÉriques iconComment étudier la variabilité pharmacocinétique et pharmacodynamique de l’effet des médicaments








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com