Rapport les médicaments géNÉriques








télécharger 92.7 Kb.
titreRapport les médicaments géNÉriques
page1/6
date de publication20.12.2016
taille92.7 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
  1   2   3   4   5   6


Docteur Julien BLAIN

MÉDECINE GÉNÉRALE

10 novembre 2013

RAPPORT

LES MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES

DES MÉDICAMENTS (LÉGALEMENT) DANGEREUX

6 ANS D'ENQUÊTE


78, rue de la Planchette
Bâtiment H2
95350 SAINT-BRICE
Tél. : 01.39.92.19.15







PLAN

I°) INTRODUCTION

II°) DÉFINITION DES MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES

III°) CONDITIONS DE DÉLIVRANCE D'UN PRINCEPS ET D'UN GÉNÉRIQUE

IV°) EFFICACITÉ, SÉCURITÉ DES GÉNÉRIQUES CONTROVERSÉES : MYTHE OU RÉALITÉ ?

V°) LES EFFETS SECONDAIRES

VI°) UNE COMPOSITION DIFFÉRENTE

VII°) QUE DISENT LES TEXTES OFFICIELS (sur la composition, l'efficacité et la sécurité des génériques) ?

VIII°) LES GÉNÉRIQUES : DES ÉCONOMIES POUR LA SÉCU ?

IX°) CONCLUSIONS

I°) INTRODUCTION


Les sujets « chauds » ne manquent pas en France ; les médicaments génériques en sont un.

Ce dossier n'a pas pour but de convaincre, mais d'informer (puisque la réalité sur les génériques est censurée, sinon déformée).
Il se veut être aussi le porte-parole de tous ceux que l'on ne veut pas écouter (malades, pharmaciens et médecins ; certains se reconnaîtront au travers d'exemples).

Documents officiels à l'appui, il explique ce que sont les génériques, le pourquoi, et les conséquences.

La manière objective de parler des génériques est d'abord de partir de constatations (l'examen des malades ; des données sur la fabrication des génériques ; et les notices des génériques) ; ensuite de lire les textes de loi ; enfin de confronter ces constatations et les textes, pour voir s'il y a un lien de cause à effet, si « ceci explique cela ».

Il y a «un avant et un après » les génériques : à partir du début des années 2000, quand le même médecin voit revenir plusieurs de ses patients qui ne guérissent plus, ne s'améliorent pas ou s'aggravent, et quand le témoignage de plusieurs médecins de la France entière vont dans le même sens, il peut et doit se poser des questions ; réflexion faite, tous ces patients ont un point commun, celui de prendre des médicaments génériques.

Personne n'est malade pour le plaisir : alors, quand des médicaments vous empêchent de guérir ou vous rendent encore plus malades, il est un devoir de santé publique de dénoncer le système légal mis en place pour soigner avec des médicaments moins efficaces ou dangereux, voire mortels.

Il va de soi que les preuves existent de tout ce qui est écrit. Ce sont des affirmations, pas des « intimes convictions ».

II°) DÉFINITION DES MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES


Ils sont de 2 sortes : les « bons » et les « mauvais ».

Commençons par les « bons » : ce sont ce que l'on appelle les « auto-génériques ». En fait, ce ne sont pas des génériques : ce sont des médicaments originaux, ou « princeps» mis par leur laboratoire dans une autre boîte, avec un autre nom, celui de la molécule, ou « Dénomination Commune Internationale » (DCI), suivi du nom du laboratoire (par exemple, PLAVIX devient : clopidogrel Zentiva), et à un prix inférieur à celui du princeps. On peut avoir toute confiance en eux, mais ils sont très rares, et le médecin ignore pour quels princeps génériqués il en existe un, et si le pharmacien l'a ou pourra se le procurer.

Les « mauvais » génériques, tous les autres, sont les plus nombreux, objet de cette étude. Ce sont des princeps fabriqués par un ou plusieurs laboratoires pharmaceutiques autres que ceux qui les ont mis au point, parce que tous leurs brevets sont tombés dans le domaine public. Eux aussi ne portent plus le nom commercial des princeps, mais le plus souvent (pas toujours) celui de la molécule, la DCI, suivi du nom du laboratoire (par exemple, PLAVIX et clopidogrel Biogaran). Leur composition, supposée et présentée comme identique à celle des princeps, ne l'est jamais, légalement, à l'origine de tous les problèmes.

Disons quelques mots des « biosimilaires » qui commencent à arriver : ce sont aussi des génériques, non pas de molécules chimiques, mais de produits biologiques, comme les vaccins; certaines insulines (dites recombinantes), et les anticorps monoclonaux.

Plus de 500 princeps sont génériqués (dont des médicaments non remboursés : ADARTREL, RHINATHIOL, EXOMUC …). Presque toutes les maladies peuvent donc être traitées avec des génériques, même les plus graves, comme les cancers ou en réanimation (DOBUTREX) et en anesthésie (DIPRIVAN). Ils sont omniprésents à l'hôpital. Environ 500 autres princeps pourraient être génériqués, comme ils le sont dans d'autres pays d'Europe (c'est l'État français qui décide).

Il n'existe pas de liste des princeps génériqués ; en établir une est possible, qui relève du parcours du combattant, et qu'il faut mettre à jour, car il en sort de nouveaux régulièrement.

De nombreux princeps génériqués ont plusieurs dosages et présentations (comprimé, goutte, sachet, injection, crème ... ) pour lesquels il n'existe pas 1, mais plusieurs génériques, une dizaine en moyenne. Si bien que ce sont plus de 7000 génériques sur le marché français. Le pharmacien ne peut pas tous les stocker, et si le médecin prescrit un auto-générique ou un générique de tel laboratoire, il y a peu de chances pour que le pharmacien l'ait. En 10 ans, les génériques ont envahi les pharmacies ; bientôt, les princeps seront à la cave.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Rapport les médicaments géNÉriques iconRapport les médicaments géNÉriques
«biosimilaires» qui commencent à arriver : ce sont aussi des génériques, non pas de molécules chimiques, mais de produits biologiques,...

Rapport les médicaments géNÉriques iconRapport d'activité d'apm a pleines Mains
«médicamenteux» (gants, bandages, seringues, …) et achat de 2 armoires réfrigérées afin de mieux conserver les médicaments contre...

Rapport les médicaments géNÉriques iconLoi sur les medicaments du 25 mars 1964, maj le 31/12/2010

Rapport les médicaments géNÉriques iconRapport bénéfice/risque. Phase IV après sa mise sur le marché le...
«La Pharmacovigilance a pour objet la surveillance du risque d’effet indésirable résultant de l’utilisation des médicaments et produits...

Rapport les médicaments géNÉriques iconAtsem distribution de médicaments
«associe l'enfant ou l'adolescent, sa famille, l'équipe éducative ou d'accueil, les personnels de santé rattachés à la structure,...

Rapport les médicaments géNÉriques iconCet échantillon comporte plus de 110 000 produits élémentaires
«variétés» : IL s'agit de produits génériques, au nombre de 1 000, représentatifs de l'ensemble des produits consommés par les ménages....

Rapport les médicaments géNÉriques iconFinancement des Hôpitaux : analyse critique du «tout T2A»
«liste en sus», hors dotation annuelle, pour les médicaments et dispositifs innovants et très coûteux

Rapport les médicaments géNÉriques iconQuestionnaire
«compétences génériques» propres au médecin généraliste. Vous êtes aujourd’hui concernés par ce questionnaire si vous exercez en...

Rapport les médicaments géNÉriques iconPremier Acte
«Larissa – Médicaments». Homme au corps lourd, 75 ans, le visage douceâtre avec des yeux méchants, qui se cachent derrière les verres...

Rapport les médicaments géNÉriques iconComment étudier la variabilité pharmacocinétique et pharmacodynamique de l’effet des médicaments








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com