Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ?








télécharger 71.29 Kb.
titreLe commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ?
page4/4
date de publication19.12.2016
taille71.29 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4
op. cit., p. 84.

15 FLONNEAU, op. cit., p. 53.

16 Archives Nationales (AN), F23 523, Organisation du service des viandes dans le département de la Seine, 1943.

17 Ibid.

18 Ibid.

19 Ibid.

20 Yves DURAND, La France dans la Seconde Guerre Mondiale, Colin, 2002, p. 77.

21 Marie-Thérèse FRANK, enquête « Le temps des restrictions en Seine-et-Oise », IHTP, 1994.

22 Dominique VEILLON, Vivre et survivre en France (1939-1947), Payot, 1995, p. 121.

23 Michel MARGAIRAZ, « L’État et les restrictions en France dans les années 1940 », dans D. VEILLON et J-M. FLONNEAU (dir.), op. cit., p. 31-32.

24 SAUVY, op. cit., p. 131.

25 Éric ALARY, Les Français au quotidien 1939-1949, Perrin, 2006, p. 244-245.

26 SANDERS, op. cit., p. 276.

27 Ibid., p 277.

28 GRENARD, op. cit., p. 246.

29 APPP, BA 1806, rapport du 20 janvier 1942.

30 APPP, BA 1808, rapport du 30 octobre 1942 sur les restaurants.

31 APPP, BA 1806, rapport du 3 juillet 1942.

32 APPP, BA 1806.

33 HEILBRONNER, op. cit., p. 1677.

34 SANDERS, op. cit., p. 136.

35 ALARY, op. cit., p. 263.

36 GRENARD, op. cit., p. 113.

37 Maurice Bonhomme, président du Syndicat de la Boucherie en gros de Paris entre 1937 et 1943, semble avoir été, lui aussi, un collaborateur ardent du régime de Vichy. Pierre HADDAD, Les chevillards de la Villette, thèse de doctorat, Paris X, 1995, p. 323-366.

38 Le décret du 5 décembre 1942 prévoit que la corporation doit détenir, dans un délai de 6 mois, tous les pouvoirs économiques détenus par les CO. La boucherie dépend de trois CO : comité général du commerce, comité des commerces de l’alimentation et comité des viandes. Le Crom pense que la corporation de la boucherie n’a cependant jamais pu jouer le moindre rôle économique. Jean-Pierre LE CROM, « Comités d’organisation et comité sociaux, ou l’introuvable interpénétration de l’économique et du social », dans Hervé JOLY (dir.), Comités d’organisation et l’économie dirigée du régime de Vichy, Caen, Centre de recherche d’Histoire quantitative, 2004, p. 260.

39 En juillet 1941, la Chambre syndicale patronale de la Boucherie de Paris et les deux syndicats ouvriers (CGT et CFTC) trouvent un accord sur les salaires et les congés payés (indemnité compensatrice) et forment le Comité social corporatif de la Boucherie de la Seine. Avec d’autres syndicalistes patronaux, René Serre est impliqué en 1942 dans une affaire de trafic d’influence à St-Denis pour l’acquisition de boutiques aryanisées. Centre de Documentation Juive Contemporaine, Fonds du Commissariat général aux questions juives, CXVII.60.

40 Pour plus de détails sur l’UPCB, je renvoie à mon article, « De l’étal à l’église : l’Union professionnelle catholique de la boucherie (1930-1980) », Revue de l’histoire des religions, n°221, 2004, p. 191-225.

41 Voir Steven L. KAPLAN, « Un laboratoire de la doctrine corporatiste sous le régime de Vichy : l’Institut d’études corporatives et sociales », Le Mouvement social, n° 195, 2001, p. 35-77.

42 Bernard ZARCA, L'artisanat français: du métier traditionnel au groupe social, Economica, 1986, p. 56.

43 Sur l’évolution des effectifs et des crédits administratifs, je renvoie à Michel CÉPÈDE, op. cit., p. 110-111.
1   2   3   4

similaire:

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? icon1La Liberte
«Nous n’avons jamais été aussi libre que sous l’occupation (allemande)» Sartre

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconAdresse : epouse
«tsarine», Société à responsabilité limitée au capital de 10. 000,00 €, dont le siège est à paris (1er arrondissement), 22. Place...

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconLa Société tesei immo, E. U. R. L. au capital de 8 000 €, dont le...

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconLa société stratx (ci-après désignée "StratX") enregistrée au registre...

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconLa Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconLe manuel retient le chiffre de 25 000 mais ce dernier est encore très discuté
Selon une évaluation de 1946, le nombre total de fusillés du fait de l’occupation allemande s’élèveraient à25 000 environ dont 5251...

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconL’interruption d’un traitement mis en œuvre par la Société M
«la société» a pour activité le commerce de gros d'habillement et de chaussures destinés au secteur militaire, sous l’enseigne La...

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconUn expose sur la resistance et le terrorisme en irak sous l’occupation l’’exposé (résumé)

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconL’atelier, objet de la présente consultation, d’une surface de 115 m² est situé au 1
«candidature pour l’occupation de l’atelier 2 sis 20, rue Primo Levi 75013 Paris»

Le commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ? iconLa méthode d’abattage islamique
«Ils t’interrogent sur les boissons alcoolisées et les jeux de hasard. Dis : «Dans les deux, IL y a un grand péché et quelques avantages...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com