Ce cours traitera des questions suivantes








télécharger 206.59 Kb.
titreCe cours traitera des questions suivantes
page4/4
date de publication05.02.2018
taille206.59 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > loi > Cours
1   2   3   4

C. Voir le positif en l’autre est une manière de ressembler à D.

Pour introduire les sources suivantes, nous devons nous rappeler que chaque mitsva rapproche l’humanité de D. (Rambam, Hilkhot Téchouva 3 : 4). Selon le niveau de la personne qui l’a accompli, son intention, et divers autres facteurs, une mitsva peut avoir des effets à plusieurs niveaux sur la nature du monde. De plus, toutes les actions ont une essence spirituelle, au-delà du monde matériel (Pirké Avot 4 : 11, R’ Ovadia de Barténoura ibid.). La « maison » d’une personne dans le monde futur sera composée de la structure qu’il a construit par ses mitsvot pendant sa vie.
L’idée exprimée dans la source qui suit est que D. permet aux mitsvot d’avoir un impact beaucoup plus fort que les transgressions sur la nature du monde, et que leur existence spirituelle est bien plus réelle et durable que celle des transgressions.
1. Rabbi Moché Cordovéro, Tomer Dévorah Ch. 1, Le Huitième Attribut – D. permet à nos mitsvot d’avoir un impact spirituel éternel à notre avantage, et Il limite le pouvoir des transgressions.

D. agit avec le peuple juif avec l’attribut appelé « Restreindre la puissance des méfaits ». Cela signifie que tandis que les mitsvot fleurissent et s’élèvent à l’endroit le plus haut, se présentant devant D. Lui-même, les mauvaises actions n’ont pas droit d’accès devant D.
… Malgré le fait que D. ait conscience de toutes les actions de l’homme, bonnes ou mauvaises, il existe néanmoins une différence entre elles. Les bonnes actions s’élèvent et s’unissent pour former et construire toute une structure. Les transgressions, cependant, ne s’associent pas pour former une entité ; elles demeurent séparées, ne formant jamais une entité unifiée, et elles n’entrent pas devant D.

הקב"ה מתנהג עם ישראל במידה זו והיא סוד כבישת העון. כי הנה המצוה היא כפורחת עלתה נצה, ובוקע ועולה עד אין תכלית לכנוס לפניו ית', אמנם העונות אין להם כניסה שם ח"ו.


...עם היות שהוא משגיח על דרכי איש, הטוב והרע, עם כל זה הטוב אינו כובשו, אלא פורח ועולה עד למאד ונכלל מצוה במצוה ונבנה ממנו בנין...ועונות אין להם סגולה זו, אלא כובש אותם שלא יצליחו הצלחה זו ולא יכנסו פנימה.


D. a conscience de toutes nos actions, nos paroles, et même de nos pensées. Néanmoins, Il a décrété que les bonnes actions, qui sont constructives, ont un effet plus puissant que les mauvaises actions, au pouvoir destructeur. La Torah nous ordonne de ressembler à D. (Dévarim/Deutéronome 28 : 9, voir le cours de Moracha sur Etre comme D.). Comment ressembler à D. dans cette caractéristique particulière ?
2. Ibid. – Pour ressembler à D. nous devons nous rappeler les faveurs et les actions positives que les autres font pour nous, et oublier leurs actions négatives.

L’homme doit, également, imiter ce trait. Au lieu d’ignorer les services qu’une personne lui a rendu et de se concentrer sur les mauvaises choses qu’il a faites, il devrait faire le contraire. Il doit faire de son mieux pour oublier les choses négatives, et se rappeler constamment des bonnes choses. Il doit laisser l’impression de ces bonnes choses l’emporter sur toutes les autres choses que cette personne lui a faites.

L’homme ne doit pas essayer d’effacer les faveurs que l’autre lui a faites en disant : « Il est vrai qu’il m’a peut-être rendu service – mais il m’a aussi causé du tort ! » Lorsqu’il est question de méfaits, il doit se laisser apaiser le plus facilement possible, n’oubliant jamais les faveurs dont il a été le bénéficiaire. En minimisant les mauvaises choses qui lui ont été faites, il imite le trait de D. consistant à restreindre le pouvoir des transgressions.

אף מדה זו צריך האדם להתנהג בה, שלא יכבוש טובת חבירו ויזכור רעתו שגמלהו, אלא אדרבה יכבוש הרע וישכחהו ויזניחהו ... ותהיה הטובה סדורה תמיד לפניו, ויזכור לו הטובה ויגבירה לו על כל המעשים שעשה לו,

ולא ינכה בלבו ויאמר אם עשה לי טובה הרי עשה לי רעה וישכח הטובה, לא יעשה כן, אלא יתרצה על הרעה בכל דרך ריצוי שיוכל, והטובה אל יזניחה לעולם מבין עיניו, ויעלים עינו מן הרעה כל מה שיוכל, כדרך שהקב"ה כובש עונות.


3. Rabbi Alexander Ziskind, Yésode Véchorech Ha’Avodah 1 : 8 – Etant donné que nous sommes tous les enfants de D., Il veut que nous nous jugions favorablement les uns les autres, même si nous avons des défauts.

C’est la volonté du Créateur que les gens trouvent constamment du mérite à Ses enfants, la nation sainte, même lorsqu’ils ne font pas Sa volonté…
Ceci peut être comparé à un père dont le fils ne se comporte pas comme il devrait. Toute personne intelligente comprendrait que le père veut que les gens juge son fils favorablement et plaide son cas. Et si le père entend que quelqu’un juge son fils négativement, il en sera contrarié.
D’autant plus en ce qui concerne le Créateur… Il désire que tout le monde juge constamment Ses enfants favorablement.

שרצון הבורא ית' שילמדו סניגוריא בתמידות על בניו אף בשעה שאין עושים רצונו של מקום ...

כדמיון האב שיש לו בן שאינו הולך בדרך טובה – יודה על זה כל בר שכל שעם כל זה רצון האב שילמדו בני אדם על בנו זה תמיד סניגוריא ולדון אותו לכף זכות. ובודאי אם ישמע מאיזה אדם שלמד עליו חובה, דבר זה על אפו ועל חמתו.

כל שכן בהבורא ית'...שרצונו שילמדו על בניו סנגורים ולדון אותם בתמידיות לכף זכות.


Concluons avec l’histoire suivante, qui non seulement met en évidence l’importance de juger tout un chacun favorablement, mais illustre aussi le fait que les erreurs de jugement peuvent nous empêcher d’avoir une réelle vision des gens.
Dans le village de Radomsk vivait un boucher qui était considéré comme un homme avare, répondant rarement à toute activité de charité dans la communauté. Dans la ville, il y avait une soupe populaire où tous les gens qui avaient faim allaient pour les repas. Après la mort du boucher, la cuisine ne pouvait plus fournir de repas et on découvrit que le boucher « radin » faisait don secrètement de la nourriture, mais il ne voulait que personne soit au courant afin de ne pas courir le risque de devenir égotiste à ce sujet. Apparemment le boucher pensait qu’il ne suffisait pas d’être charitable, il devait aussi faire attention à ne pas le claironner. (Rabbi Abraham J. Twerski, M.D., Do Unto Others, Andrew McMeel Publishing, p. 142.)


Points clés de la Troisième Partie :


  • Juger les autres favorablement est une composante de la société. Cela remplace la négativité et la méfiance par des sentiments positifs et la confiance en l’autre. Et cela nous rend d’une compagnie plaisante.




  • D’innombrables querelles et de vies ruinées auraient pu être évitées si seulement les gens jugeaient les autres positivement. Réfléchissez comment vous vous sentiriez envers les autres si au lieu de penser : « Pourquoi est-il toujours aussi impoli et coléreux envers tout le monde ? », vous excusiez son comportement par « J’ai mal pour lui, il doit passer un moment très difficile ».




  • A un niveau plus profond, la façon dont nous jugeons les autres détermine le comportement de D. à notre égard. Au moment où nous interprétons les actions des autres, nous déterminons comment, positivement ou négativement, nos actions seront jugées par D. dans le futur.




  • Enfin, lorsqu’on se souvient des faveurs et actions positives que les autres font pour nous et oublions les actions négatives, nous ressemblons à D., car Il fait la même chose concernant nos actions. Il permet à nos mitsvot d’avoir un impact spirituel éternel à notre avantage, et Il limite le pouvoir de nos transgressions.



1   2   3   4

similaire:

Ce cours traitera des questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes

Ce cours traitera des questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes
«merci» courtois à un caissier fatigué, ou, au contraire, se faufiler dans la queue éveillant ainsi la colère des personnes autour...

Ce cours traitera des questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes
«l’exil grec», bien que le peuple juif n’ait pas été banni de leur pays en ce temps-là. L’exil était de nature spirituelle, l’héritage...

Ce cours traitera des questions suivantes iconCe cours permettra de répondre aux questions suivantes
«Je n’ai plus d’endroit où résider sur la terre. Ce n’est plus la mienne. D’ailleurs, je vais y ôter ma Présence.»

Ce cours traitera des questions suivantes iconCe cours abordera les questions suivantes
«éloigner du mensonge» n'interdit pas seulement les mensonges verbaux qui causent une perte directe ou indirecte à notre prochain,...

Ce cours traitera des questions suivantes iconLa prise en charge de la fin de vie– 31/01/2017
«Les points essentiels de la loi Leonetti», répondez aux questions suivantes

Ce cours traitera des questions suivantes iconEn vous aidant des documents ci-dessous, ou en suivant les liens,...
«Opération Litani» en mars 1978, opération «Paix en Galilée» en 1982, occupation de la zone dite «de sécurité» jusqu'en mai 2000

Ce cours traitera des questions suivantes iconQuestions de cours de pc*

Ce cours traitera des questions suivantes iconExamen : Interrogation écrite avec questions de cours
«personnes administratives»ou «autorité publique de l'État», et sont des agents au service de l'administration

Ce cours traitera des questions suivantes iconCours du prof. Denis baranger liste des questions de l’epreuve orale...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com