L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16)








télécharger 1.14 Mb.
titreL’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16)
page31/31
date de publication03.02.2018
taille1.14 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   23   24   25   26   27   28   29   30   31

Article premier


 

(L. 96-016 du 13 août 1996 – J.O n° 2381 du 26/08/96. p.1862)
Le bail emphytéotique de biens immeubles confère au preneur un droit réel susceptible d’hypothèque : ce droit peut être cédé et saisi dans les formes prescrites pour la saisie immobilière;


Ce bail est consenti pour une durée supérieure à dix huit ans ne devant pas excéder quatre dix neuf ans;
Ce bail est obtenu du bailleur par le preneur moyennant sa location pour une période librement déterminée par les parties dans les limites établies par la présente loi et sur la base d’un contrat de bail dûment enregistré;
Hormis l’enregistrement juridique du bail, aucune autre procédure légale ni administrative n’est requise pour que le bail soit consenti;
Avec l’assentiment du bailleur ce bail est librement cessible par le preneur à des tiers sur base d’un contrat signé et dûment enregistré;
Comme instrument négociable, le preneur peut librement laisser ce bail en sécurité ou nantissement d’un prêt ou de toute autre opération financières auprès des tiers y compris auprès de banques et institutions financière;
Les procédures juridiques mentionnées ci-dessus qui concernent le consentement et l’enregistrement d’un bail sont les mêmes, qu’il s’agisse de biens immobiliers publics ou domaniaux, voire privés, sachant que le bailleur peut être l’Etat ou la communauté qui en est propriétaire.

Article  2



Le bail emphytéotique ne peut être valablement consenti que par ceux qui ont le droit d’aliéner et sous les mêmes conditions, comme dans les mêmes formes;
Les immeubles appartenant aux mineurs ou interdits pourront être donnés à bail emphytéotique en vertu d’une délibération du conseil de famille homologués par le tribunal.

Article  3


 

La preuve du contrat emphytéotique s’établira conformément aux règles du droit commun. A défaut de conventions contraires, il sera régi par les dispositions ci-après.

Article  4


 

Le preneur ne peut demander la réduction de la redevance pour cause de perte partielle du fonds, ni pour cause de stérilité ou de privation de tout revenu à la suite de cas fortuits.


Article  5


 

A défaut de payement du prix de location convenu, dans les trois mois de son échéance, le bailleur est autorisé, après une sommation restée sans effet, à faire prononcer en justice la résolution de l’emphytéose. La résolution peut également être demandée par le bailleur en cas d’inexécution des conditions du contrat ou si le preneur a commis sur les fonds des détériorations graves. Néanmoins, les tribunaux peuvent accorder un délai suivant les circonstances.

Article  6


 

Le preneur ne peut se libérer de la redevance échue ni se soustraire à l’exécution des conditions du bail emphytéotique en délaissant le fonds.

Article  7


 

Le preneur ne peut opérer dans le fonds aucun changement qui en diminue la valeur. Si le preneur a fait des améliorations qui augmentent la valeur du fonds, il ne peut les détruire, ni réclamer à cet égard aucune indemnité. Néanmoins dans le cas où le preneur a édifié des constructions sur le fonds avec l’accord du bailleu , le bail peut prévoir que celles-ci appartiennent au preneur en toute propriété et qu’il doit en être dédommagé en cas de rupture du bail et à son expiration s’il n’est pas renouvelé; dans ce cas toute modification ou confrontation de constructions doit être soumise à l’agrément du bailleur .

Article  8


 

Le preneur est tenu de toutes les contributions et charges du fonds loué. Il répond de l’incendie conformément à l’article 1733 du Code Civil.

Article  9


 

L’emphytéote peut acquérir au profit du fonds des servitudes actives et le grever, par titre, de servitudes passives pour un temps qui n’excédera pas la durée du bail et à charge d’avertir le propriétaire.

Article  10



L’emphytéote profite du droit d’accession pendant la durée de l’emphytéose.


Article  11


 En cas d’expropriation pour cause d’utilité publique, le bailleur devra faire connaître le droit de l’emphytéote conformément aux dispositions de la loi sur l’expropriation pour cause d’utilité publique. Des indemnités distinctes sont accordées au bailleur et au preneur; les indemnités accordées au preneur représentent d’une part le dommage direct et immédiat en raison de l’arrêt imprévu du bail, d’autre part la valeur des constructions qui peuvent lui appartenir en propre.

Article  12


 

Le preneur a seul les droits de chasses et de pêche et exerce à l’égard des mines, minières, carrières et tourbières tous les droits de l’usufruitier.

Article  13



Les mutations de toute nature ayant pour objet, soit le droit du bailleur, soit le droit du preneur, sont soumise aux dispositions des lois et textes réglementaires concernant les transmissions de propriété d’immeubles.

Article  14


 

La présente ordonnance est applicables aux baux emphytéotiques domaniaux, en ce qu’elle n’est pas contraire à la législation relative au domaine privé national.

Article  15


 

La loi du 25 Juin 1902 sur l’emphytéose est abrogée. Toutefois, les baux emphytéotiques en cours , restent régis par les dispositions de cette loi jusqu’à leur expiration.

Article  16


 

La présente ordonnance sera publiée au Journal Officiel de la République Malgache.
Elle sera exécutée comme loi de l’Etat.


BAIL EMPHYTEOTIQUE
Validité du bail emphytéotique, l’existence d’un vice du consentement n’ayant pas été prouvé.
CA Mahajanga, 2ème section, n°194, 10/06/1998

[confirmation de: TPI Antsiranana, n°818, 09/12/1992]
1   ...   23   24   25   26   27   28   29   30   31

similaire:

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconCahier des charges reglement de consultation acte d’engagement
«a» du 2o de l’article R. 125-2, notamment, du code de la construction et de l’habitat, parus au décret n°2004-964 du 09 septembre...

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconSujet d’oral : enseigner la guerre d’algerie en classe de terminale
...

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconSommaire
Article L123-13-1 Modifié par L ‘Ordonnance n°2012-11 du 5 janvier 2012 art. 3

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconTel que visé par les dispositions de l’article 42-1° de l’Ordonnance...

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconCode des marchés publics et ordonnance n° 2005-649 du 6 juin 2005
«mesures utiles» de l'article L. 521-3 du Code de justice administrative ordonnant à l’ancien titulaire de communiquer les différentes...

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconExtrait du rituel Romain Latin-Français de 1962

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconAvenant n°2 a l’accord du 11 septembre 2014 instituant un regime...
«Frais de santé» est un régime à adhésion obligatoire mis en place au bénéfice de l’ensemble du personnel de l’une des entreprises...

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) icon16 octobre 1962 était promulgué la première Constitution du Burundi

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconL'autorite francaise en algerie rétrospective de la conquête à l'indépendance (1830-1962)

L’ordonnance n°62-072 du 29 septembre 1962 (article 15 et 16) iconArticle 3 Pouvoirs généraux 6 Article 4 Bâtiments dangereux 7 Article...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com