Rapport moral du Président








télécharger 44.4 Kb.
titreRapport moral du Président
date de publication08.10.2017
taille44.4 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
AMICALE des AGENTS de L’ETAT-MAJOR

du SERVICE de la PRODUCTION HYDRAULIQUE

(2APH)
- :- :- :- :- :-

Procès-verbal de l’Assemblée GéNéRALE

du jeudi 29 mars 2012

-:- :- :- :- :-


Allocution d’accueil du Président



Le Président ouvre la séance qui rassemble 30 membres présents et 20 représentés. Le quorum étant atteint, l’Assemblée Générale peut valablement délibérer.
Il salue amicalement les participants.
Il rappelle les différents points de l’ordre du jour :
- Points d’actualité de l’Entreprise par François Mazouer et Jean-Marc Raschi,
- Le devenir de l’Amicale.
Rapport moral du Président

Pour l’année 2011, l’effectif de l’Amicale s’élevait à 69 membres, dont 10 actifs (coordonnées des membres en Annexe 1).
Une personne a donné sa démission : Nicole Pourpoint.
[Il est rappelé que dans le tableau des coordonnées des membres de l’Amicale, la ligne en grisé correspond aux modifications survenues depuis la dernière mise à jour (nous vous suggérons de mettre alors votre fichier d’adresses mèl à jour pour que vos correspondants puissent recevoir vos messages). N’oubliez pas également de retirer les démissionnaires annoncés].
[Il est rappelé également que le moindre changement dans vos coordonnées personnelles et/ou professionnelles est à signaler en priorité à la Secrétaire de l’Amicale].
Nous avons appris avec beaucoup de tristesse, le décès de nos amies et collègues Denise Leduce (survenu le 31/10/2011) et Réjane Viande (le 29/11/2011). Une gerbe a été déposée au nom de l’Amicale le jour des obsèques de Réjane Viande. Pour Denise Leduce, il avait été stipulé : « sans fleurs, ni couronnes ».
Puis, le Président donne quelques informations générales sur le fonctionnement de l’Amicale durant l’exercice écoulé.
Le Bureau s’est réuni les 29/11/2011 et 09/02/2012 pour préparer l’Assemblée Générale.

Rapport financier du trésorier



La Trésorière commente les comptes de l’exercice écoulé.
L’année s’est terminée avec un solde positif de 1 017,16 € (voir Annexe 2).
La cotisation annuelle pour 2012 reste fixée à 15 €.
Pour ceux qui ne l’auront pas réglée lors de la présente Assemblée, la cotisation est à adresser à William Varoquaux (chèque libellé à son nom).
Il est rappelé que la date limite de paiement est fixée au 1er juillet 2012 (dernier délai).
A l’unanimité, l’AG approuve le rapport financier et le montant de la cotisation pour 2012.

Le devenir de l’Amicale et

le renouvellement des membres du Conseil d’Administration
Suivant les Statuts de l’Amicale, le Conseil d’Administration est renouvelable par moitié tous les ans.
Compte tenu des différentes interventions et du programme chargé de l’AG de l’année dernière, aucune discussion n’avait pu s’engager et aucune décision n’avait pu être prise pour le renouvellement du Conseil d’Administration et du Bureau.
De ce fait, pour 2011, la composition du Conseil d’Administration et du Bureau est restée identique à celle de 2010, mis à part le départ de Daniel Ducloux qui avait annoncé son non renouvellement en début de séance.
Pour 2012, les 11 membres à renouveler sont les suivants :
Pierrette Cerveaux, Annick Debras, Elisabeth Tonnoir, Dominique Wilkie,

Jean-Yves Bernard, Jean-Marc Besanceney, Jean Evrard, Jean-Marc Raschi, Jean-Pierre Rouyer,

Antoine Schwab, William Varoquaux.
Lors de l’AG 2011, le Président avait appelé l’attention de tous sur l’intérêt d’un renouvellement au sein du CA et sur l’importance de l’arrivée de nouvelles candidatures, pour la vie et la pérennité de notre Amicale.
Compte tenu des difficultés à organiser des rencontres ou des sorties collectives, l’Assemblée Générale semble demeurer la seule occasion de rencontre pour la grande majorité d’entre-nous ; par ailleurs, l’objectif essentiel de notre Amicale, qui semble également partagé par la majorité, est de ne pas se perdre de vue et de garder des liens amicaux.
En conséquence et comme nous l’avions annoncé dans le PV de l’AG 2011, nous avons lancé un appel à candidatures (le 19/12/2011) à l’ensemble des membres et demandé à chacun des membres renouvelables du CA sortant s’il souhaitait se représenter ou pas.
En réponse à ce courrier et le jour de l’AG (29 mars 2012) :
Ne se représentent pas :
Pierrette Cerveaux, Annick Debras, Elisabeth Tonnoir,
Jean-Yves Bernard, Jean-Marc Besanceney, Jean-Pierre Rouyer, Antoine Schwab,


Se représentent :
Dominique Wilkie,
Jean Evrard, Jean-Marc Raschi, William Varoquaux,
Se porte candidat :
Jean Rabaud
Après discussions au cours de l’AG, trois nouvelles personnes se présentent :
Brigitte Fargevieille, François Mazouer, Gisèle Merle.
Les membres du Conseil d’Administration se représentant sont réélus et les nouveaux membres sont élus à l’unanimité par les membres de l’Amicale (coordonnées en Annexe 3).
A l’issue de cette élection, les membres du Conseil d’Administration se sont réunis pour composer le nouveau Bureau et ont élus :
Président Dominique Wilkie
Vice-Présidents Jean Rabaud, Jean-Marc Raschi
Secrétaire Gisèle Merle
Secrétaire Adjoint Brigitte Fargevieille
Trésorier William Varoquaux
Trésorier Adjoint Brigille Fargevieille
L’Assemblée Générale a approuvé la composition du Bureau à l’unanimité.
A l’issue de ces votes, une discussion s’engage sur le devenir et l’évolution de l’Amicale avec une nouvelle équipe.
Des pistes sont évoquées concernant le statut, le recrutement éventuel de nouveaux membres (nouveaux retraités, actifs, par exemple), la forme de l’AG, les attentes, etc. ….
A l’issue de la discussion, une réunion sera organisée le 7 juin 2012 entre la nouvelle équipe et les anciens membres du Bureau pour assurer la transition.

Apercu des grands dossiers 2011 - 2012 par F. Mazouer et J-M. Raschi,
1 - actualité sociale générale : la grisaille
Salaires (SNB) des actifs : hausse limitée à 1,6 % au 01/01/12.
Avancements : diminution du nombre d’avancements individuels au choix (NR) de l’ordre de 30 % au 01/01/2012.
Intéressement : le montant brut augmente (+ 15 %), mais, compte tenu des modifications des modalités d’abondement, l’augmentation moyenne (intéressement + abondement) ressort à + 2 %.


La protection sociale des retraités : augmentation de 8,55 % en moyenne de la cotisation à la Couverture Supplémentaire Maladie des Retraités – CSMR - (0 pour la première tranche dite « gratuite » car financée intégralement par le 1%, puis augmentation allant jusqu’à + 20 % pour la tranche 4 – décision du CA de la CCAS.
Causes : gel de la participation du 1 % au CSMR + instauration de la taxe sur les contrats d’assurance (7 %) + évolution des coûts de santé (2 %) + situation déficitaire (1,6 M€).
Les évolutions du régime de retraite :


  • (décret de mars 2011) : suppression à compter du 01/01/2017 des possibilités de départ anticipé pour les parents avec enfants,




  • (rappel) : relèvement de l’âge légal de départ à la retraite, à compter de 2017, de 4 mois par an pour atteindre 62 ans pour les sédentaires et 57 ans pour les salariés qui totalisent au moins 15 ans de services actifs.


Les attaques sur le régime de retraite : « Sauvegarde des retraites » a diffusé une pétition et un tract comportant des informations mensongères, car tronquées, sur le financement de notre régime de retraite. La réalité : le premier bilan quinquennal à fin 2010, matérialisé par un rapport au Parlement, a démontré la neutralité du dispositif d’adossement, tant vis-à-vis de la CNAV que de l’ARRCO et de l’AGIRC.
L’égalité professionnelle : accords de branche (décembre 2011) et EDF SA (février 2012). Thèmes : évolution durable des mentalités, mixité de l’emploi et du recrutement, parcours professionnels, égalité salariale, articulation vie professionnelle /vie privée.
La QVST (qualité de vie/santé au travail) : accords de branche (février 2010), EDF SA (novembre 2010) et note DPI (mai 2011) :


  • fondamentaux de la QVST : pratiques managériales/politiques RH, santé mentale, santé physique, environnement du travail,




  • démarche de prévention : action sur les causes, sur les manifestations et gestion des situations difficiles,




  • création de groupes multi disciplinaires management /partenaires sociaux/médecine du travail /SST.


2 - l’hydraulique
La spécificité des métiers (suite de l’accord de branche du 16/04/2010) :


  • Suppression des services insalubres,




  • Réexamen des services actifs : établissement d’un référentiel des emplois types (une vingtaine pour l’Hydraulique) avec 5 critères communs d’évaluation (efforts physiques importants, postures non naturelles et pénibles, travail physique dans un espace clos à température extrême, travail manuel contraint effectué à l’extérieur et par conséquent exposé aux intempéries, horaires pouvant avoir un impact sur le cycle du sommeil),




  • Seuls les services continus et le travail de nuit (270 h/an) donnent droit au 100 %,




  • Taux de 20 % pour les salariés d’astreinte (pour autant que leur sujétion de service suppose quelques sorties ou sollicitations nocturnes),



  • Maintien des anciens taux pendant 10 ans pour ceux actuellement en poste,




  • Création, pour les salariés embauchés depuis le 01/01/2009, d’un compte épargne jour retraite avec octroi de 10 jours /an pour un taux de 100 %,




  • Entrée en vigueur des nouveaux taux en juin 2012.


Le bruit (Relevé de conclusions du 21 décembre 2011)


  • Effort (encore modeste – 5 m€/5 ans) de réduction du bruit à la source,




  • Définition des niveaux d’atténuation applicables aux PICB (Protections Individuelles Contre le Bruit),




  • Application de ces niveaux d’atténuation pour définir l’exposition au bruit des salariés et actualisation des heures d’exposition au bruit,




  • Mise en œuvre au sein des Commissions Locales d’Insalubrité,




  • Sensibilisation accrue des agents à la problématique du bruit.


3 dossiers à enjeux présentés en CCE (Comité Central d’Entreprise)

(Infos non actualisées depuis leur date de présentation en CCE)
Concessions (janvier 2012)


  • Premier « paquet » mis en concurrence (2011 - 2015) : 20 % de la puissance hydraulique EDF/15 % du productible hydraulique EDF, dont : Truyère aval et Lot amont, Drac amont, Bissorte et Super-Bissorte, Dordogne amont,




  • Figures imposées pour les offres : redevance, projet énergétique, offre socio-environnementale,




  • Critères de jugement et de sélection des offres non stabilisés,




  • Incertitude sur les droits d’entrée (indemnité d’éviction, investissements non amortis et valorisation des biens de reprise),




  • Posture volontariste EDF de gagnant.


Politique industrielle (février 2012)


  • Dépenses d’exploitation et d’investissement multipliées par 4 entre 2005 et 2010,




  • Recherche d’équilibre entre d’une part le maintien des compétences indispensables à l’activité d’exploitant et d’ingénierie et d’autre part entre un panel d’entreprises compétentes et fidélisées aptes à répondre à nos besoins,




  • Zoom sur :




    • Maintenance mécanique spécialisée : maintien de la compétence interne sur l’ensemble de la chaîne de valeur - sous-traitance décidée localement en fonction des besoins,




    • Modernisation et standardisation de l’hydraulique (MSH) concerne le contrôle-commande) : ambition de moderniser 220 centrales en un palier technologique sur une dizaine d’années, ingénierie EDF concepteur et ensemblier, recours à la sous-traitance d’ingénierie pour l’appui au déploiement, appel aux prestataires installateurs et constructeurs,




    • Petits aménagements hydrauliques (PAH) : référentiels adaptés, ressources dédiées (sous-traitance de l’ingénierie à Hydrostadium, filiale à 100 % du Groupe EDF), maintenance et exploitation restent en UP,




  • Sécurité des prestataires : plan d’actions pour améliorer l’accidentologie des prestataires,




  • Compétence et formation : GEPEC en cours (on en est à l’état des lieux) - croissance des effectifs -embauches > départ à la retraite depuis 2008 - pyramide des âges déséquilibrée 53,1 % des effectifs > 45 ans.


Déploiement généralisé de Renouveau (mars 2012)


  • REX des deux pilotes (UP Est pour « maintenir » et UP Sud-Ouest pour « exploiter »,




  • Trajectoire de déploiement jusqu’en 2017 (« produire » et « maintenir »),




  • Evolution forte des modes de fonctionnement : ingénierie de production régionale, renforcement du pilotage de la performance, renforcement du pilotage de la maintenance et de la gestion d’activités, évolution des métiers dues aux nouveaux outils et aux modes de fonctionnement,




  • Bilan emploi à la cible en UP : + 250 ETP (dont 60 pour le déploiement),




  • Description et cotation des emplois : à venir,




  • Volet conduite du changement.



Avancement chantier de Gavet (vallée de la Romanche)


  • Les travaux de sécurisation de la falaise en rive droite sont pratiquement terminés,




  • Début des travaux de la caverne pendant l’été 2012,




  • Début des travaux pour les accès des tunneliers (d’aval en amont depuis la fenêtre des Ponants vers la prise d’eau, d’amont en aval, depuis la fenêtre des ponants vers la cheminée d’équilibre),




  • Mise en service de la dérivation de la Romanche pour réaliser la prise d’eau prévue pour fin 2012.

Pour mémoire, la mise en service est prévue au 1er trimestre 2017. Le coût des travaux est évalué à 250 M€.
REX de l’épisode grand froid de février 2012


  • Selon Météo France, la vague de froid de février 2012 présente un caractère exceptionnel mais sans commune mesure avec l’hiver 1963 ou 1956, 1985 ou 1987,




  • Le 8 février au matin, la consommation globale France est supérieure à la prévision de plus de 2000 MW ce qui a conduit RTE à revoir en début d'après midi la valeur de consommation de la pointe du soir de 99 900 MW à 102 700 MW,



  • En infra-journalier, la pointe du soir du 8 février est vue … très difficile : sur le périmètre EDF, il manque a priori 1 500 MW pour passer la pointe,




  • Partage de la situation de COPM vers DPIH-MPHy pour recherche de tous les leviers possibles,




  • 900 MW sont trouvés :




    • 640 MW de « conduite fine » (prise en manuel des usines sur programme type, sur-éclusées, passage de Pcmax à Pmax des usines non téléconduites, modes de conduite exceptionnels),




    • 144 MW de « dépassements environnementaux » (débits de déversement max augmentés, arrêt pour dévalaison différé),




    • 120 MW d’aléa favorable (un départ en maintenance pour presque avarie n’a pas pu être réalisé du fait de la glace et tout début de mise en œuvre de la loi POPE sur Serre-Ponçon),




    • 23 MW de gestion des indisponibilités (des groupes en maintenance ont pu être rendus pour passer la pointe). En tout ce sont 650 MW supplémentaires qui sont mobilisés sur le non téléconduit.




    • § -


La 13ème Assemblée Générale est fixée au mardi 26 mars 2013


    • § -




- -

similaire:

Rapport moral du Président iconRapport moral du Président

Rapport moral du Président iconRapport moral du Président

Rapport moral du Président icon2-rapport moral du Président

Rapport moral du Président iconRapport Moral du Président
«Station Voile du Boulonnais» furent enregistrés en sous préfecture en novembre 2010. Celle ci réunit les 3 clubs de voile de la...

Rapport moral du Président iconRapport moral du Président
«charme et efficacité», à sa création et à son bon fonctionnement, à savoir Christiane Durand et Elisabeth Tonnoir

Rapport moral du Président iconNous rappelons que le snppsy, lors de sa dernière assemblée générale,...

Rapport moral du Président icon1- rapport moral 2015 ( par jm martin, président )
«fibré». Les mêmes offres sont disponibles en boutique depuis le 30/12/2015. Le raccordement à chaque foyer a commencé depuis mi-janvier...

Rapport moral du Président iconRapport moral

Rapport moral du Président iconRapport moral 3

Rapport moral du Président iconRapport moral








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com