Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu'il représente sur le vrai mode du baptême d'eau sous l'Ancienne Alliance,








télécharger 186.7 Kb.
titreNote ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu'il représente sur le vrai mode du baptême d'eau sous l'Ancienne Alliance,
page5/5
date de publication07.10.2017
taille186.7 Kb.
typeNote
l.21-bal.com > loi > Note
1   2   3   4   5
c'est-à-dire quand ils furent revenus de l'endroit où était l'eau. Les peintures les plus anciennes des catacombes (2ième siècle) représentent le baptiseur et le baptisé dans une cuve de 30 à 40 cm d'eau avec de l'eau jusqu'à mi-cuisse. Les expressions "descendre dans l'eau" et "remonter hors de l'eau" qui servent d'arguments aux immersionistes ne sont pas du tout déterminantes. Francis Schaeffer écrit: "Une année où nous étions en vacances au bord de la mer, une de mes fillettes descendait dans l'eau et en remontait, mais nos encouragements les plus tendres n'ont jamais pu la convaincre de mettre la tête sous l'eau. Jésus est probablement entré dans l'eau jusqu'à la hauteur des chevilles."

 

9.3 Objection #2: "L'immersion est le mode le plus ancien du baptême dans l'histoire de l'Église".

 

9.4 Cette objection s'appuie sur une conception erronée de l'histoire de l'Église. Si quelqu'un commence l'histoire de l'Église avec le Nouveau Testament, mieux encore avec l'Ancien, il n'ose pas faire une telle affirmation. La présente étude a fait ressortir suffisamment que non seulement l'immersion est étrangère au Nouveau Testament, mais elle n'était pas le mode du baptême. C'est la Bible qui est notre base, et non pas l'histoire de l'Église. "A la loi et au témoignage ! Si l'on ne parle pas ainsi, c'est qu'il n'y aura point d'aurore pour le peuple." (Esaïe 8:20). Puisqu'elle est contraire à la Parole de Dieu, cette pratique doit être rejetée.

 

10. Quelques questions posées aux immersionistes.

10.1 Il est écrit en Actes 2:41 et Actes 4:4: "Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et en ce jour-là, furent ajoutées environ trois mille âmes." "Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la Parole crurent, et le nombre des hommes s'éleva à environ cinq mille." A la Pentecôte et après, en réponse à la prière de notre Seigneur Jésus-Christ: "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font" (Luc 23:34), des milliers de personnes ont entendu et cru la Bonne Nouvelle. A la Pentecôte, 3000 furent baptisées. Tôt après, 5000 hommes crurent. Il n'est pas spécifié que ces 5000 furent baptisés en un seul jour. Limitons-nous donc au baptême de la pentecôte.

 

10.2 Vu que les données bibliques ne nous disent rien sur le mode de baptême de la pentecôte, il est certainement très raisonnable de penser que la façon normale de baptiser fut utilisée, soit l'aspersion d'eau. Évidemment, pour ceux qui ont décidé à l'avance que l'immersion est la seule bonne façon de baptiser, rien ne les convaincra. Ils feront beaucoup d'efforts pour calculer mathématiquement le temps requis pour immerger ces gens, etc, etc... Cela frise le ridicule quand on considère que qu'elles qu'aient été les possibilités, les probabilités de l'immersion sont nulles. Il est supposé par les immersionistes que ces baptêmes eurent lieu à la piscine de Salomon. On nous dit que c'est la seule place pratique vue sa location immédiate et vu sa quantité suffisante d'eau; le Jourdain était trop éloigné pour avoir été utilisé dans ce cas. Alors qu'en est-il de cette piscine de Salomon? L'eau de cette piscine était apportée de très loin (certains disent du mont Liban) par un aqueduc et elle était soigneusement gardée comme l'une des principales sources d'approvisionnement pour les besoins des habitants, qui s'y rendaient pour remplir leurs contenants pour leur utilisation domestique et pour boire. La venue soudaine de 3000 personnes pour y être baptisé par immersion totale n'aurait certainement pas été tolérée par les Juifs, surtout que les chrétiens étaient perçus comme une secte par les juifs. Les juifs étaient très jaloux de leurs prérogatives et ils étaient toujours prêts à utiliser toutes les formes de répression possible contre ces fanatiques de chrétiens. De plus, cela aurait dû se dérouler sous l'observation et la surveillance directe d'un groupe de soldats romains localisés dans la Tour d'Antonie. La responsabilité de ces soldats était de réprimer tout regroupement ou tout rassemblement suspicieux de gens. Imaginer que ces 3000 baptêmes se sont déroulés à la piscine de Salomon est donc en violente contradiction avec toutes les probabilités.

 

10.3 Si les ennemis du Seigneur Jésus-Christ qui, sept semaines plus tôt avaient planté Sa croix sur le Calvaire, et depuis ce jour avaient fait emprisonner et battre les chrétiens, s'ils sont maintenant prêts à mettre leur réserve d'eau à la gracieuse disposition de cette secte et de leur rite, il faut démontrer comment cela est possible. En réalité, cette extraordinaire courtoisie des Juifs envers leurs ennemis mortels n'a jamais eu lieu. Une telle piscine ne serait-elle pas devenue célèbre?

 

10.4 Alors, comment ces baptêmes se sont-ils déroulés? Cela est très facile à déterminer si on se rappelle les paroles du Psaume 51: "Purifie-moi avec l'hysope." Si les apôtres ont utilisés une branche d'hysope, l'ont plongé dans l'eau et en ont aspergé le groupe entier, en masse, il ne reste plus aucun problème. Cependant, pour les immersionistes, tout le problème demeure. Le fardeau de la preuve leur appartient: Où est la preuve qu'ils n'ont pas tout simplement utilisé la façon de baptiser de l'Ancien Testament, c'est-à-dire l'aspersion ?

 

10.5 Le baptême de l'eunuque. Vu que le contexte est explicite, mentionnant que cela se passe sur un chemin désert (Actes 8:26), on aurait pensé que les immersionistes ne soulèveraient jamais ce texte. Pourtant, ils le font. Mais réfléchissons. Le récit du baptême de l'eunuque éthiopien en Actes est souvent regardé comme une "preuve" biblique forte en faveur du baptême par immersion, mais elle ne peut pas être considéré comme une preuve. En effet, une étude attentive de l'utilisation par Luc de "eis" montre qu'il utilisait ce mot non seulement dans le sens de "dans", mais aussi dans le sens de "à" et "vers"; cela veut dire qu'il est très possible de lire le verset 38 ainsi: "et ils sont allés à l'eau (ou vers l'eau) ensemble..." De même, au lieu de "quand ils sont ressortis de l'eau", on pourrait très bien traduire "quand ils ont remontés de l'eau", c'est-à-dire quand ils furent revenus de l'endroit où était l'eau. Supposons que les mots veulent dire "ils sont allés dans l'eau": ça ne prouve pas encore le point car selon les représentations et dessins qu'on a retrouvé de l'époque, ceux qui étaient baptisés par aspersion se tenaient souvent dans l'eau. Peut-on entrer dans l'eau sans être immergé ? Bien sûr !

 

10.6 Mais il y a plus. La route suivi par Philippe s'étend à travers le Négueb, une bande de terre désertique et sans population au sud de la Judée. Il n'y avait pas dans cette région suffisamment d'eau pour une immersion, même s'ils l'avaient voulu. Je suis bien conscient que certains disent qu'il faut supposer qu'il devait y avoir là en quelque part une rivière. S'il y en avait une, elle est apparue miraculeusement et pour ce baptême seulement, car jamais avant ni après il n'y a eu des traces d'une rivière à cet endroit. C'est un fait établi qu'aucune rivière ni courant ne se trouve dans cette région, et il n'y a aucune indication géographique qu'il n'y en ait jamais eu une. La seule eau disponible pouvait être celle d'une petite source occasionnelle qui pouvait former une petite piscine dans le sable. L'exclamation de l'eunuque: "Voici de l'eau", montre la surprise de sa découverte. Souvenons-nous que c'était la saison sèche dans un pays désertique, destitué d'eau en temps normal En tant que preuve positive du baptême par aspersion, les circonstances de cette occasion sont très concluantes.

 

10.7 Le baptême de Paul. Il est écrit en Actes 9:18 et 22:12-16: "Lève-toi, sois baptisé" / "Il se leva et fut baptisé". Comment Paul a-t-il pu être immergé s'il a été baptisé sur place en se levant? Les baptisés recevaient le baptême debout. Qu'est-ce qui nous indique en Actes 9:18 que Paul a quitté l'endroit où Ananias l'avait trouvé pour être immergé dans une piscine ou une rivière ? Rien !

 

10.8 Est-ce que le récit du baptême de Corneille ne donne pas l'impression que de l'eau a été apportée et que les gens présents ont été baptisés en plein dans la maison ? (Actes 10:47-48)

 

10.9 Le baptême du geôlier de Philippes. Dire que l'histoire d'Actes 16 enseigne le baptême par immersion est presque incroyable. Réfléchissez aux circonstances. Il est minuit, et "à cette heure même de la nuit, il fut baptisé, lui et tous les siens." Il est supposé par les immersionistes que peu de temps après minuit, Paul et Silas sont partis dans une rivière pour baptiser par immersion le geôlier et sa famille. Très étrange! De plus, souvenez-vous dans quel état Paul et Silas se retrouvaient: ils venaient d'être battus de verges, roués de coups, jetés en prison et on leur avait mit des ceps aux pieds. Se rendre à une rivière après minuit pour immerger une famille était toute une tâche pour ces deux hommes. N'est-il pas beaucoup plus raisonnable de penser qu'ils ont utilisé la façon biblique de baptiser, c'est-à-dire l'aspersion? Paul et Silas ont probablement utilisé l'eau du bassin que le geôlier avait apporté pour laver leurs plaies. Mais cela ne suffit jamais aux contradicteurs. Ils disent: "Le texte dit: il les prit avec lui. Cela signifie qu'ils sont tous sortis dehors vers un point d'eau suffisamment profond pour être immergés complètement." Non. Ce n'est pas ce que disent ces mots. Le contexte de ce passage dit que Paul et Silas avaient été jeté dans la prison intérieure (Actes 16:24). Actes 16:29 nous indique que le geôlier se rend aux pieds de Paul et Silas, donc dans la prison intérieure. De cette prison intérieure, le geôlier les prit avec lui. Où est la preuve que le geôlier de Philippes n'a pas été baptisé dans ou près de la prison, mais qu'il a amené tous les prisonniers avec lui à une rivière, pour qu'il puisse être immergé ? Aurait-il osé les sortir de la ville alors qu'il avait reçu l'ordre de les garder en-dedans ? (Actes 16:22-33).

 

10.10 Où sont les textes bibliques qui sont contraignants au point de nous laisser entendre qu'un baptême administré par aspersion est nul et non avenu? Où sont ces textes? Où sont-ils?

 

10.11 Que faites-vous des complications d'ordre pratique que l'immersion entraîne? Par exemple, il y a plusieurs catégories de personnes qu'on ne peut pas immerger, par exemple celles qui sont malades ou physiquement handicapées. Doit-on les priver du sacrement du baptême? Le Seigneur veut que Ses sacrements soient universels, disponibles pour tous. Non? Le baptême par aspersion n'offre aucun danger pour personne. Enfants, vieillards, infirmes, malades, mourants, tous peuvent le recevoir également, en toute saison, sous tous les climats. Le baptême par aspersion est applicable à tous dans les diverses circonstances de la vie. Si l'immersion est la seule façon de baptiser, l'universalité des sacrements est détruite. Les sacrements ne peuvent pas être administrés en tous lieux sur la terre. En effet, ceux qui vivent dans le désert, ceux qui vivent dans des endroits très, très froids, et les malades qui ne quittent jamais leurs lits ne peuvent pas être baptisés, même s'ils le veulent. Il y a de nombreuses régions du globe où les chrétiens en seraient inévitablement privés. L'aspersion, elle, peut se pratiquer partout !

 

10.12 Le baptême par immersion ne manque-t-il pas de bienséance? Le baptême par aspersion, lui, est bienséant. Il ne choque pas les convenances dans aucun pays ni à aucune époque. Les femmes aussi bien que les hommes peuvent le recevoir de la sorte sans que la moindre idée d'indécence s'y ajoute pour les profanes. Les moqueurs n'y trouvent pas matière à de sottes plaisanteries. Il ne prête point à rire par une mise en scène étrange. Le recueillement que demande cet acte solennel n'y est pas troublé. Cette simplicité n'offre-t-elle pas un grand avantage, auquel il ne faut pas renoncer, à moins que l'Évangile nous le commande?

 

10.13 Comment la quantité d'eau pourrait-elle changer la nature et l'efficacité du baptême? Plus la forme est simple, plus elle répond à son but, non?

 


Conclusion

Les preuves sont concluantes. La signification et la bonne façon de baptiser sont clairement établies dans l'Écriture Sainte. Le baptême signifie la purification et l'union avec Christ. Il doit s'administrer par aspersion. Notre confession de foi dit à ce sujet: "Il n'est pas nécessaire de plonger la personne dans l'eau; mais le baptême est droitement administré par versement ou aspersion d'eau sur elle." (Westminster XXVIII,3) Essayer de maintenir que seul le baptême par immersion totale est valide, ca ne peut pas se faire en s'appuyant sur la Bible. Prétendre qu'il faille absolument toujours et exclusivement plonger totalement dans l'eau le baptisé sans quoi le baptême n'est pas bon, ce n'est pas biblique. C'est insoutenable. Prétendre que l'immersion est une nécessité absolue est une grande erreur. Cette étude biblique est plus que suffisante pour montrer que la Parole de Dieu n'enseigne pas l'immersion comme façon de baptiser.

 

Liste de quelques ouvrages consultés pour préparer cette étude

1. Apartian, Dibar, Pourquoi vous faire baptiser, .U.S.A., 1992, pages 4 et 5.

2. Adams, Jay E., The meaning and Mode of Baptism, U.S.A., 1975, 56 pages.

3. Barth, Karl, La doctrine ecclésiastique du baptême, dans "Foi et vie", France, 1949, pages 2-3.

4. Berkhof, Louis, Systematic theology, U.S.A., 1984, pages 627-631.

5. Berney, Jean-Paul, Le baptême chrétien, pages 9-10.

6. Bonar, Horatius, The Blood of Sprinkling, pages 14 à 17, dans "Free Grace Broadcaster" N°155, Winter 1996.

7. Calvin, Jean, L'Institution chrétienne, Livre 4, pages 314 à 346.

8. Coussirat, D., Du baptême chrétien - Réponse à deux questions, Canada, 1952, pages 3 à 8.

9. Gerstner, John H, / Douglas F. Kelly / Philip Pollension, A Guide - The Westminster Confession of Faith - Commentary, U.S.A., 1992, page 142.

10. Kayayan, Aaron R., Le baptême biblique, U.S.A., 1978, pages 54 à 57.

11. Kuen, Alfred, Le baptême, France, 1970, pages 130 à 142.

12. Laberge, Léo, Faut-il baptiser par immersion?, dans "Le feuillet biblique", 17 mai 1981.

13. Les Pères apostoliques - Ecrits de la primitive Eglise, France, 1980, page 97.

14. Murray, Andrew, The Sprinkling of Blood, and the Trinity, pages 1 à 7, dans "Free Grace Broadcaster" N°155, winter 1996.

15. Nouveau Dictionnaire Biblique, Suisse, 1961, pages 82-83.

16. Quel est le but principal de la vie de l'homme ? Les textes de Westminster, France, 1988, page 55.

17. Schaeffer, Francis, Le baptême, France, 1986, pages 8 à 12.

18. Van Dyk, Wilbert M., The Baptism of Infants, U.S.A., 1985, page 14.

19. Williamson, G.I, The Westminster Confession of faith for Study Classes, U.S.A., 1964, page 210.

 


Le baptême par immersion totale est-il le seul baptême valide?

Introduction Plusieurs personnes enseignent que ________ le baptême par immersion totale est un baptême valide. Elles disent que le commandement de baptiser est un commandement d'immerger totalement, car baptiser signifie immerger, plonger, submerger. Cela exige que le corps tout entier, y compris la tête, soit plongé dans l'eau.

Dans la présente étude, nous allons considérer cette façon de voir les choses en examinant cette position à la lumière de la __________, Parole de Dieu. Nous verrons que les immersionistes ont tort, et que leur doctrine ne cadre pas bien avec l'ensemble des données de la révélation biblique. Nous verrons que l'__________________ est la façon biblique de baptiser. Asperger signifie arroser légèrement.

Cette question revêt une certaine importance pour au moins deux raisons:
1° Tout ce qu'enseigne la Parole de Dieu est ______________________.
2° La façon de baptiser ne peut pas être séparée de sa ____________________.
A - La signification du mot "Baptizo".
1. Comment savoir ce que signifie ce mot? _____________________________________

2. Est-ce vrai que Baptizo signifie toujours et uniquement immerger totalement? _________

3. Charles Hodge dit: "Les mots bapto, baptizo et leurs semblables sont utilisés avec une latitude telle qu'il est tout à fait __________________ et non permis de proclamer que le commandement de baptiser est le commandement d'immerger totalement."

 

B - Qui a inventé le baptême? Est-ce Jean-Baptiste?

1. Une bonne étude sur la question du baptême ne doit-elle pas commencer sur le __________ de cette institution?

____________________________________________________

2. La Bible nous donne-t-elle des indications sur le commencement du baptême? __________

3. Y a-t-il des indices dans le Nouveau Testament que le baptême soit une nouveauté, du jamais vu?

_______________________________________________________________

4. Regardez Jean 1:25. Pourquoi ces juifs assument-ils que Jean-Baptiste est un prophète?

__________________________________________________________________

5. Par leur question, est-ce que nous devons comprendre que l'Ancien Testament prédisait la venue d'une personne qui allait baptiser, et que baptiser allait être une des caractéristiques qui allaient le distinguer? ________. Donc, le baptême n'était pas une nouveau _______ inconnu.

6. Si le baptême était connu des prophètes de l'Ancien Testament, où exactement est-il prédit que le Christ, ou Elie, ou le prophète allait un jour immerger totalement quelqu'un? ________ _________________!

7. Y a-t-il alors des prophéties explicites où l'aspersion est clairement et intimement associée avec la venue du Messie et de Son ère? ______, par exemple _______________________.

8. Si Jean-Baptiste n'a pas inventé le baptême, alors pourquoi l'appelle-t-on "le baptiste"?

__________________________________________________________________

9. Le prophète dont on parle en Jean 1:25 se réfère à qui ? _________________________

10. Deutéronome 18:15-19 parle-t-il du baptême? _____ spécifiquement. Alors comment se fait-il que les Juifs s'attendaient à ce que le prophète à venir baptise? Puisque Moïse déclarait que le prophète à venir serait semblable à lui-même, les Juifs assumaient probablement que le prophète à venir allait exercer des fonctions semblables à celles que Moïse exerçaient. Or, il est clair, par d'abondantes preuves, que Moïse était souvent impliqué dans des aspersions, comme nous allons le voir très clairement dans un moment. Mais jamais nous ne voyons Moïse ________________ totalement.

Les aspersions de l'Ancien Testament sont des baptêmes.

 

C - L'origine du baptême

1. Où se trouvent les premières mentions bibliques du baptême? _____________________

2. Les purifications cérémonielles sont des _______________. Cela est capital. C'est ;le Nouveau Testament qui qualifient ces cérémonies de baptêmes. Par exemple: Hébreux 9:10 parle des "diverses sortes de baptêmes". Ces baptêmes se faisaient tous par ________________ , cet argument est impossible à réfuter.(Hébreux 9:13, 19, 21 / Nombre 19;17-22 / Exode 24;6-8 / Lévitique 8:19 et 16:14 /

3. La loi de Moïse ne dit pas un seul mot d'immersions totales, encore moins de ___________ sortes d'immersions totales. De plus, il est évident que les mots "diverses sortes" indiquent que les baptêmes de l'Ancien Testament n'étaient pas tous de la même sorte. Les ____________ doivent, nécessairement, être toutes de la même sorte. Comment une immersion peut-elle différer d'une autre immersion? S'il est impossible de trouver une seule sorte d'immersion dans l'Ancien Testament, combien encore plus difficile est-il de trouver diverses sortes d'immersions! C'est certain: il y avait diverses sortes de baptêmes dans l'Ancien Testament. En quoi étaient-ils divers? L'aspersioniste n'a aucune difficulté à répondre à cette question. Il accepte le témoignage de l'Ancien Testament et l'interprétation qu'en fait Hébreux 9: il y avait des aspersions d'eau seulement, des aspersions d'eau et de cendres, des aspersions d'huile et des aspersions de sang. L'immersioniste ne peut pas répondre à cette question. Il ne peut en aucune façon expliquer diverses sortes d'immersions. Impossible. Il ne peut même pas montrer une seule immersion totale dans tout l'Ancien Testament. Il doit être apparent à tous qu'il n'y a aucune explication satisfaisante d'Hébreux 9 du point de vue de l'immersioniste. Aucune.

4. Les faits sont donc clairs: le baptême de Jean-Baptiste n'était pas quelque chose de nouveau. On baptisait depuis l'époque de Moïse, dit l'épître aux Hébreux. Il n'y a aucun commandement d'immerger dans l'Ancien Testament. Mais diverses sortes de baptêmes étaient requis et pratiqués par aspersion. Ils différaient selon l'élément utilisé.

5. Il est significatif que le baptême, à son origine, était administré par aspersion, et non pas par immersion. A moins de découvrir des preuves irréfutables que cette façon de baptiser a été changée, nous sommes obligés de considérer que les autres baptêmes de la Bible furent accomplis par aspersion. Mais nulle part la Bible ne parle de tels changements. Au contraire, le Nouveau Testament lie constamment les baptêmes de l'Ancien Testament avec les baptêmes du Nouveau Testament. Le même mot est utilisé tout le long de la Bible.

 

D - Jean-Baptiste baptisait-il par immersion totale?

1. Les immersionistes disent oui, en se basant sur Jean 3:22-24. C'est leur _____________.

2. "Beaucoup de ____________ d'eau", et non pas "beaucoup d'eau".

 

E - Le baptême de Jésus

1. Comment réagit Jean-Baptiste lorsque Jésus veut être baptisé par lui? _______________

2. Pourquoi?

____________________________________________________

3. Comment Jésus convainc-t-il Jean-Baptiste d'accepter? _________________________

4. Que signifie accomplir toute justice"? Mettre en pratique la ________ de Dieu (Deut. 6:25)

5. Le baptême de Jésus est Son ordination comme _____________. Selon la loi, il y avait trois exigences pour être prêtre: a) avoir au moins ______ ans (Nombres 4;3,47 / Luc 3:23) b) être ____________ par Dieu (Exode 28:1 / Hébreux 5:4-10) c) être ____________ d'eau (Nombres 8:6-7 / Matthieu 3:14-17).

6. Quand Jésus fut-Il oint, si ce n'est pas à Son baptême? Si la descente de l'Esprit dans Sa vie s'est faite lors de Son baptême, comment Son baptême pourrait-il symboliser autre chose que cela? Comment symboliser une onction, une descente et un repos par une ____________ totale? La vérité simple et pure, c'est que Jésus n'a pas été immergé, mais aspergé par Jean-Baptiste. De la sorte, Il fut appointé dans Son travail messianique comme l'Oint, le Messie, par Jean-Baptiste, le "représentant" de Dieu. Si Jésus a été immergé totalement, Il n'est pas le Christ, ou le Messie, puisque ces mots signifient en Grec et en Hébreu "l'Oint". Finalement, si Jésus a été immergé totalement, Il n'a pas accompli toute justice, car, souvenez-vous, nous avons vu qu'il n'y avait aucune immersion requise dans tout l'Ancien Testament. Il est donc certain que Jésus n'a pas pu être immergé totalement, et qu'Il fut baptisé par aspersion.

 

F - Baptême d'eau et baptême de l'Esprit sont liés.

1. Le baptême d'eau est le symbole extérieur de la réalité intérieure qu'est le baptême de l'Esprit.

2. La _______________ est un baptême (Jol 3:1-5 / Matthieu 3:11 / Luc 3:16 / Actes 1:4-5 / 2:1-33 / 11:15-16). Et c'est un baptême par _____________.

 

G - Et Romains 6:3-4 alors?

1. Dans ce texte, l'apôtre Paul n'a pas du tout l'intention d'expliquer aux Romains quel doit être le mode d'administration du baptême. Il combat les antinomiens.

2. Dans ce texte, il n'est jamais question de l'eau. Il est impossible dans le contexte de trouver une seule goutte d'eau dans ce texte. Si les immersionistes disent qu'il n'est pas nécessaire que l'eau soit mentionnée pour prouver leur cause, il y a lieu de questionner: n'est-ce pas étrange que la doctrine immersioniste qui parle d'être enseveli dans les eaux du baptême soit basée sur un passage qui non seulement ne parle pas du tout d'eau, mais en plus omet tout indice qui suggérerait un baptême d'eau?

3. La mort, l'ensevelissement et la résurrection de Jésus ne correspond pas au symbolisme de l'immersion. Il est dit que nous sommes baptisés en Sa mort parce que nous sommes baptisés en Christ-Jésus. Mais Jésus est mort sur une croix; l'immersion en aucun sens ne signifie la crucifixion. L'ensevelissement de Jésus, c'est Son corps qui a été placé dans une chambre et la porte fermée. Cela ne peut pas symboliser l'immersion. La résurrection de Jésus ne peut pas non plus être représentée par l'immersion: le corps ressuscité de Jésus passe à travers les bandelettes sans les déplacer. Ces faits extraordinaires et d'un glorieux mystère ne sont aucunement représentés par l'immersion.

 

H - Les deux sens du baptême: purification du péché et union avec Christ.

1. Purification: Dieu _____________ du péché.

2. Union avec Christ: Dieu identifie le croyant avec Jésus et met à son ____________ l'obéissance parfaite de Jésus.

 

I - Quelques objections soulevées

1. "Marc 1:9-10 / Matthieu 3:16 / Actes 8:38-39: les prépositions n'impliquent-elles pas l'immersion totale?"

___________________________________________________

2. "L'immersion est le mode le plus ancien du baptême dans l'histoire de l'Eglise".

__________________________________________________________________

 

J - Quelques questions posées aux immersionistes 1. Si les 3000 baptisés du jour de la Pentecôte furent baptisés par immersion totale, où cette eau fut-elle prise?

a) dans la piscine de Salomon? _______________________________________

b) et si cela fut fait en plongeant une branche d'____________ pour en asperger le groupe entier, en masse?

2. Où est la preuve que les apôtres n'ont pas tout simplement utilisé la façon de baptiser de l'Ancien Testament, c'est-à-dire l'apsersion?

3. Vu que le baptême de l'eunuque eut lieu sur un chemin désert, comment ce baptême put-il se faire par immersion totale?

a) grâce à l'apparition miraculeuse d'une généreuse rivière? __________________

b) peut-on descendre dans l'eau sans être totalement immergé? _________________

c) des représentations et dessins variés qu'on a retrouvé de l'époque nous montrent que ceux qui étaient baptisés par aspersion se tenaient souvent dans l'eau.

4. Est-ce que le baptême de Corneille ne donne pas l'impression que l'eau a été apportée et que les gens présents ont été baptisés en plein dans la maison? (Actes 10:47-48).

5. Comment Saul de Tarse a-t-il pu être immergé s'il a été baptisé sur place en se levant? (Actes 9:18 / 2:12-16). Les baptisés recevaient le baptême debout. Qu'est-ce qui nous indique avec certitude en Actes 9:18 que Paul a quitté l'endroit où Ananias l'avait trouvé pour être immergé dans une piscine ou une rivière?

6. Dans le baptême du geôlier de Philippes, qu'est-ce qui indique une immersion? Paul et Silas, qui venaient d'être battus de verges, roués de coups et jetés en prison avec des ceps aux pieds sont-il partis dans la nuit chercher une rivière pour immerger quelqu'un? N'est-il pas beaucoup plus raisonnable de penser qu'ils ont utilisé la façon biblique de baptiser, c'est-à-dire l'aspersion? Pourquoi n'auraient-ils pas pris l'eau du bassin apporté pour laver leurs plaies?

7. Où sont les textes bibliques qui sont contraignants au point de nous laisser entendre qu'un baptême administré par aspersion est nul et non avenu? Où sont-ils? Sur quelle base?

8. Si l'immersion est la seule bonne façon de baptiser, l'universalité des sacrements n'est-elle pas alors détruite? Autrement dit, est-ce que cela n'empêche pas les malades, les handicapés, les vieillards, les mourants de recevoir le baptême? La pratique biblique de l'aspersion n'est-elle pas beaucoup plus pratique?

9. Le baptême par immersion ne manque-t-il pas de bienséance?

10. Comment la quantité d'eau peut-elle changer la nature et l'efficacité du baptême? Conclusion La signification du baptême et la bonne façon de baptiser sont clairement établies dans l'Écriture Sainte. Le baptême signifie la purification du péché et l'union avec Christ. Il doit s'administrer par aspersion. Les preuves bibliques sont concluantes. Essayer de maintenir que seul le baptême par immersion totale est valide, cela ne peut pas se faire en s'appuyant sur la Bible; c'est insoutenable.

 

A Christ seul soit la Gloire



1   2   3   4   5

similaire:

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\10. 1 L’Importance Vitale Du Baptême
«Le salut vient des Juifs» (Jean 4: 22) dans le sens que les promesses qui concernent la salut ont été faites à Abraham et à sa descendance....

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Sur la loi relative au financement de la sécurité sociale pour 2017
«Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Littérature russe
Il y a plusieurs siècles, a-t-il dit, que la Vérité est apparue avec le Christ au monde. Quand le Christ remonta au ciel, IL nous...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Les lavoirs, les laveuses & les lavandières
«En été, on faisait l’économie de l’eau (…) IL fallait d’abord faire boire les bêtes… L’eau de la salade servait pour le linge, puis...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Coeurs et à éclairer la terre, en vue de son retour
«sous ce pédagogue», étant «fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ». Pour Waggoner, par contre et cela est juste, les dix commandements,...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\La cérémonie du baptême civil Nos conseils pour organiser le baptême...
«civil» très clair, un site catholique très complet et le site de la Mairie de Perpignan, bien documenté. Bonne lecture sur Tambourinpédia...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Dissolution des membres personnes morales, pour quelque raison que...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Que sait-on sur l’alcool ? – Vrai ou faux ?
«bière, vin ou spiritueux (fort)» n’a pas d’importance. C’est plutôt la quantité d’alcool contenue dans un verre qui peut affecter...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Contenu
«Alliance Valaisanne d’AirSoft», de son nom court «avas» ou de son synonyme «Association Valaisanne d’AirSoft», a été décidée et...

Note ce document indispensable a été retiré du net pour quelque raison obscure. Vu son importance et la vérité scripturaire qu\Note d’information pratique
«donneur d’ordre» ou «expéditeur». En effet, nous attirons l’attention des remettants sur le fait que la lettre de voiture est un...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com