Cours de droit constitutionnel








télécharger 146.21 Kb.
titreCours de droit constitutionnel
page3/4
date de publication07.10.2017
taille146.21 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > loi > Cours
1   2   3   4

Le Sultan Moulay Youssef


 

-         Malgré le fait que le sultan conserve les apparences du pouvoir, l'autorité réelle est en réalité entre les mains du résident-général Lyautey qui dirigea la Maroc entre 1912 et 1925.



-         Dès 1919, des foyers d'insurrection éclatent dans le Rif espagnol.

-         Les montagnards riffains, violemment opposés à la domination européenne, infligèrent de cruels échecs militaires aux Espagnols menacés jusque dans Melillia.

Abdelkrim El Khattabi


-         Ce ne fut que grâce à l'intervention musclée des troupes françaises que le leader de l’insurrection, Abdelkrim El Khattabi, fut contraint à déposer les armes en 1926.

-         Ce ne fut toutefois qu’en 1934 que l’ensemble du territoire fut « pacifié ».

-         Mais, la résistance marocaine n'en restait pas moins vivace dans tout le pays.

-         Le 18 novembre 1927, le jeune prince Sidi Mohammed Ben

Youssef accéda au trône à l’age de 17 ans.
b. L’action nationaliste du Sultan Mohammed V :

S. M. Mohammed V



-         C’était le plus jeune des trois fils du Sultan Moulay Youssef.

-         Il allait s’avérer être un solide allié de la résistance à l’occupation étrangère dont l’activisme insurrectionnel se faisait de plus en plus sentir.

-         L’ébauche d’une politique coloniale outrancière au début des années 30 provoque l'émergence d'une nouvelle opposition nationaliste

-         L’ accélération de la colonisation rurale, l’administration directe du territoire, la volonté de la suppression de la loi islamique traditionnelle au profit de la loi coutumière en pays berbère devaient constituer autant de mobiles à la mobilisation anti-coloniale.

-         Un dahir de 1930 retira la juridiction des populations berbères au sultan, responsable de la loi musulmane, et leur établit des tribunaux propres appliquant le droit coutumier.

-         Ce fut l'occasion d'un nouveau réveil de l'opposition à l’occupation coloniale.

-         Le Sultan contribua activement et de multiples manières à l'action revendicatrice du mouvement national: il en fut le symbole et le défenseur privilégié.
c. Le mouvement national et la lutte pour l’indépendance :
-         Le mouvement nationaliste fut influencé par les doctrines réformistes et le panarabisme qui se développaient alors dans toutes les sociétés musulmanes du moyen orient.

-         En 1934, Allal Al Fassi, Mohamed Ouazzani et Ahmed Balafrej fondèrent le Comité de l'Action Marocaine, véritable parti politique réclamant l’application stricte du traité de protectorat.

Allal El Fassi


 

-         Non Seulement ils demandèrent à la France de respecter l'accord de Fès mais lui présentèrent également un plan de réformes globales : élections communales et régionales, chambres de commerce, libertés, égalité fiscale pour les paysans...

-         En 1937, le Comité se sépara entre l'Istiqlal et le Parti démocratique de l'indépendance .

-         En effet, sous l’animation de jeunes élites urbaines telles que Allal El Fassi, Mohamed Hassan El Ouazzani, Abdelkhalek Torres et Ahmed Balafrej, le mouvement nationaliste mènera quelques années plus tard à la création du « parti de l'Istiqlal » à Fès en 1943 (حــــز ب الإســـــتــــقــــلال), suivi immédiatement, de la création du « Parti Démocrate de l’Indépendance » en 1946 ( حـزب الـشـورى و الإسـتقـلال ) .

-         Ces deux partis furent immédiatement interdits et leurs leaders

envoyés en exil : Allal El Fassi fut envoyé au Gabon et

Mohammed Hassan El Ouazzani au Sahara, considéré alors


Les Membres du Bureau National du PDI ( حـزب الشورى و الإستقلال)

(De gauche a droite : Moulay Ahmed Alaoui, Ahmed Ben Souda, Ahmed

Maaninou, Ibn al-Muwaqit, Mohamed Hassan Ouazzani, Abdelkader

Benjelloun et Abdelhadi Boutaleb).

 

 

-         La défaite française de 1940 devant les Allemands affaiblit encore la position de la France.

-         L'Espagne occupa Tanger de 1940 à 1945.

-         Pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes marocaines combattirent aux côtés de la France libre.

-         Mais ce fut surtout la rencontre historique à Anfa, en juin 1943, entre le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef et le président américain Franklin Roosevelt qui accentua les revendications nationalistes.

-         En 1944, Mohammed V refusa de ratifier les décisions du résident général.
-          Dès 1944, les nationalistes commencèrent à réclamer ouvertement l'indépendance : ce fut le manifeste du 11 janvier 1944 [ cliquez ici ]

-         A son tour, le Sultan Mohamed V la réclama publiquement dans un discours prononcé à Tanger, en avril 1947.

-         Le refus français de toute évolution précipita une crise qui atteint son apogée en 1953,

-         En effet, en 1951, sous la pression des autorités françaises, soutenues par le pacha de Marrakech, Al-Hadj Thami El-Glaoui, le Sultan fut contraint de renvoyer ses collaborateurs membres de l'Istiqlal.

1   2   3   4

similaire:

Cours de droit constitutionnel iconCours de droit constitutionnel

Cours de droit constitutionnel iconCours de droit constitutionnel

Cours de droit constitutionnel iconCours de droit constitutionnel
«Constituants» des divers pays, les organes législatifs sont divisés en «Chambres»

Cours de droit constitutionnel iconCours n°13 1ère partie : La Médecine Humanitaire dans l’Hexagone
«on ne doit pas laisser une personne sans soin». Le droit à la santé est un droit fondamental, constitutionnel et concerne tout le...

Cours de droit constitutionnel iconA. Le droit constitutionnel b. Le droit administratif c. Le droit...

Cours de droit constitutionnel iconCours de droit constitutionnel
«führers», «caudillos», présidents de conseils de révolution, dictateurs militaires, en passant également par les particularismes...

Cours de droit constitutionnel iconCours de droit constitutionnel
...

Cours de droit constitutionnel iconCours de droit constitutionnel africain
«une manière de conduire la pensée»2, un «ensemble de démarches raisonnées, suivies, pour parvenir à un but «L’idée de méthode est...

Cours de droit constitutionnel iconDroit Constitutionnel

Cours de droit constitutionnel iconLe droit constitutionnel est rattaché au droit public
Les fonctions judiciaires sont distinctes et demeurent toujours séparées des fonctions administratives








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com