Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents








télécharger 23.53 Kb.
titreObjet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents
date de publication07.10.2017
taille23.53 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos

Rencontre Bibliothécaires-libraires de Rennes Métropole Compte-rendu de la rencontre du jeudi 17 avril 2014


Compte-rendu de la rencontre organisée par Rennes Métropole le 17 avril 2014 de 10h à 13h, à l’Hôtel de Rennes Métropole

Objet 


Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole

Présents 


Organisateurs : Marine Bedel (Rennes Métropole), Christian Ryo (Livre et lecture en Bretagne), Florence Le Pichon (Livre et lecture en Bretagne), Delphine Le Bras (Livre et lecture en Bretagne),

Bibliothécaires : Sylvain Urvoy (Bibliothèque de Gevézé), Marielle Duschene (Bibliothèque de Noyal-Chatillon-sur-Seiche), Anabelle Hamon (Bibliothèque de Pacé), Elisabeth André (Bibliothèque de Vern sur Seiche), Bénédicte Gornouvel, Armand Meignan et Laure Offret (Bibliothèque de Rennes métropole), Béatrice Gandon, Marie-Annick Marion, Marie-Sophie Millet et Maryse Loison (Bibliothèques de Rennes).

Intervenants : Daniel Cousinard (Librairie Durance, Nantes), François Bonnerot (association des libraires indépendants des Pays de la Loire)

Contexte économique de la librairie indépendante


En 10 ans (2003-2013), le CA des librairies indépendantes a chuté de 6 à 7 %

Rappel définition librairie indépendante : point de vente spécialisé dans la vente de livres neufs non détenu par un groupe extérieur à la librairie.

La librairie indépendante représente 18 % de la vente de livres en points de vente physiques

Typologie des librairies :

  • Petits = moins de 300 000€ de chiffre d’affaire annuel

  • Moyens = entre 300 000 et 1 million d’€ de chiffre d’affaire annuel

  • Gros = plus d’un million d’€ de chiffre d’affaire annuel

Définition du label LIR : Le label LIR est un label qui reconnaît, valorise et soutient les engagements et le travail qualitatif des libraires indépendants. Il est attribué pour trois ans par le CNL, après examen des dossiers déposés par les librairies demandant la labellisation. Plus d’information sur le label : http://www.centrenationaldulivre.fr/fr/libraire/lr_un_label_de_reference/presentation/

Une étude sur la situation économique de la librairie indépendante :

Etude Xerfi : http://www.syndicat-librairie.fr/images/documents/la_situation_conomique_et_financi_re_des_librairies_ind_pendantes_2013_rapport_definitif.pdf

Comment fonctionne une librairie ?


Les contacts se font bien davantage avec les diffuseurs qu’avec les éditeurs.

La trésorerie


Les libraires doivent gérer précisément leur trésorerie : un livre présent en rayon depuis deux mois a été payé par le libraire mais il n’a pas encore été acheté, s’il le retourne il ne sera crédité qu’ultérieurement (et sous forme d'avoir). Il y a donc en permanence un besoin de trésorerie (pour maintenir un fonds et continuer à acheter des nouveautés).

Ex : la librairie Durance à Nantes a 600 000 euros d’immobilisation de stock en permanence

L’Office


L’office en librairie : « Un office est le service d’envoi des nouveautés : il assure l’envoi des nouvelles parutions aux libraires. A l’origine « envoi d’office » de toute la production d’un éditeur à un libraire, il prend aujourd’hui différentes formes plus souples : office d’information unitaire, office sur grille personnalisée, office à façon et office de parution exceptionnelle.
> Pour en savoir plus, voir le protocole sur les usages commerciaux de 2008. L’office fait obligatoirement l’objet d’un contrat écrit qui est en principe négocié chaque année. Chez un gros distributeur, il part en moyenne quatre offices par mois regroupant les nouveautés de l’ensemble des éditeurs distribués. » (définition du SNE, Syndicat national des éditeurs).

L’office est une question délicate en librairie : trop d’office met en péril la trésorerie (les livres sont payés et occasionnent des frais de livraison), trop peu entraîne une baisse de la remise attribuée au libraire par le diffuseur. Le libraire doit donc maîtriser sa grille d’office afin d’atteindre un équilibre.

Le taux de rotation


Le taux de rotation est un indicateur que l’on utilise à propos des librairies. Il correspond au nombre de fois où le stock est renouvelé par an. Idéalement, une rotation devrait être de 5. Economiquement, elle ne peut normalement descendre en-dessous de 3.5.

Dans les faits, certaines librairies ont un taux de rotation inférieur.

Le taux de retour


Selon les conditions commerciales négociées, les libraires peuvent retourner les ouvrages invendus. Ces retours ne peuvent s’effectuer ni trop tôt (le livre n’a pas eu sa chance d’être vendu) ni trop tard (le livre n’est plus repris par le diffuseur-distributeur). Selon les points de vente, le taux de retour oscille entre 16 et 30%.

Un fort taux de retour pèse également sur la trésorerie du libraire : les livres ont été payés par le libraire mais n’ont pas été vendus à un client final. De l’argent a donc été immobilisé et le libraire ne sera crédité par le diffuseur que 30 jours après le traitement du retour. De plus, c’est le libraire qui paie le transport des livres, à l’aller comme au retour.

Les remises


Les remises accordées aux bibliothèques sont encadrées et ne peuvent excéder 9 %. A cette remise, s’ajoute pour le libraire le coût versé à la Sofia, qui correspond à 6%.

La Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit) est une société civile de perception et de répartition de droits, dans le domaine exclusif du livre. C’est la seule société agréée par le Ministère de la Culture et de la communication pour la gestion du droit de prêt en bibliothèque. Elle procède à la répartition de la rémunération provenant du droit de prêt en bibliothèque, en attribuant les fonds perçus aux auteurs et éditeurs, à parts égales. 25% des sommes perçues sont affectées à l’action culturelle et à la formation des auteurs. Pour en savoir plus : www.la-sofia.org

Quid des livres d’occasion ?


C’est un secteur qui fonctionne avec un tout autre réseau. Dans la plupart des librairies de livres neufs, quand il y a un rayon de livres d’occasion, il reste marginal. C’est un secteur qui repose énormément aujourd’hui sur la vente en ligne.

La librairie et les marchés publics


Certains secteurs restent en librairie grâce aux marchés publics (certains rayons spécialisés en droit ou en sciences par exemple ne seraient plus dans la librairie Durance si la bibliothèque universitaire n’était pas en marché avec elle).

Les marchés publics jouent donc sur le volume de livres (et donc sur la remise accordée par les diffuseurs) et sur l’étendue de l’assortiment. Certaines librairies, en marché avec des bibliothèques universitaires, pâtissent aujourd’hui de la baisse des commandes de livres papier.

Qu’ils soient en marché ou non avec une collectivité, les libraires du territoire peuvent mener des actions de médiation et d’animation avec les médiathèques. Cette question de médiation est primordiale car sans elle, à terme, on ne proposera en librairie et en médiathèque que ce qui tourne tout seul. Si l’on veut préserver une certaine bibliodiversité et proposer un accès à la culture à tous, il faut se montrer très vigilants sur ce point. Pour rappel, la loi Lang en France a été pensée pour préserver le tissu des librairies indépendantes, pour que des livres différents aient leur chance dans de multiples points de vente. Si aujourd’hui, la situation de la librairie indépendante inquiète de nombreux professionnels en France, c’est parce que l’on sait que l’effondrement des éditeurs indépendants suit de près celui des librairies indépendantes.

Pour établir l’appel d’offres pour un marché public, il serait utile de savoir quel impact financier a le choix de demander un office ou une commande.

La question de la livraison de l’office dans la médiathèque ou de la possibilité de venir en librairie pour le découvrir a également été posée. Forcément une livraison a un impact financier sur le libraire (ce sont des frais supplémentaires). Avant, la BDP 35 organisait un office pour les bibliothèques de son territoire (ce devait être dans le marché qu’elle avait passé avec son libraire).

Les professionnels des bibliothèques étaient partagés sur la question du conseil du libraire. Certains le trouvent nécessaire pour découvrir des ouvrages et constituer leurs collections, d’autres non. Pour gagner du temps, certains préfèrent ainsi se passer du conseil proposé par le libraire et recherchent davantage une efficacité dans les temps de livraison.

Enfin, a été abordée la question de la rédaction du cahier des charges et des critères, à adapter en fonction de chaque établissement. Il conviendra également de réinformer les bibliothécaires sur les seuils et les procédures.

rappel sur les procédures :


Source : http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23371.xhtml

Marché de fourniture et de services pour les collectivités territoriales et les Epic locaux

Marché sans mise en concurrence : jusqu'à 14 999 €

Procédure adaptée (MAPA) : de 15 000 € à 206 999 €

Procédure formalisée : à partir de 207 000 €

Types de procédure

Marché sans publicité ni mise en concurrence


En dessous du seuil de 15 000 € (appelé "seuil de dispense de procédure"), le marché peut être passé sans publicité ni mise en concurrence préalable.

Il n'y a pas d'obligation en matière de :

  • publicité du marché,

  • mise en concurrence préalable,

  • notification du marché (sous forme écrite) avant le début d'exécution.

L'acheteur public et son fournisseur déterminent librement le contenu du contrat public.

Marché à procédure adaptée (Mapa)


Les modalités de mise en concurrence et de publicité sont fixées par l'acheteur public en fonction des besoins à satisfaire, du nombre ou de la localisation des entreprises susceptibles d'y répondre ainsi que des circonstances de l'achat.

La personne publique doit respecter la liberté d'accès à la commande publique, l'égalité de traitement des candidats et la transparence des procédures.

Les Mapa peuvent être négociés si cette possibilité est prévue au départ dans les documents de la consultation.

Entre 15 000 € HT et les seuils de procédures formalisées, il existe un seuil supplémentaire intermédiaire qui n'influe que sur la publicité et non sur la procédure. Il est fixé à 90 000 € HT. Lorsque le besoin est inférieur à ce montant, la procédure est adaptée et la publicité l'est aussi. C'est l'acheteur public qui en détermine librement les modalités. Ce seuil franchi, on reste dans la procédure adaptée, mais la publicité doit obligatoirement être publiée au BOAMP ou dans un journal d'annonces légales et complétée, si nécessaire, par une publicité dans un journal spécialisé (http://www.boamp.fr/BOAMP/Comprendre-les-marches-publics/Le-guide/3.-Les-seuils).

L'acheteur peut également décider d'appliquer, en dessous des seuils qui les rendent obligatoires, les modalités de procédures prévues pour des marchés formalisés : dans ce cas, il doit mettre en œuvre toutes les règles les concernant.

Appel d'offres


L'acheteur public désigne sans négociation le titulaire du marché sur la base de critères rendus publics au préalable.

La procédure d'appel d'offres peut être utilisée pour tout marché, mais elle est obligatoire à partir d'un certain montant.

Elle est, au choix de l'acheteur :

  • ouverte : tout entrepreneur peut remettre une offre,

  • ou restreinte : seuls les candidats sélectionnés peuvent déposer une offre.

Il existe également un Vade-mecum de l’achat public de livres (dernière mise à jour : janvier 2012) : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Disciplines-et-secteurs/Livre-et-Lecture/Actualites/Vade-mecum-de-l-achat-public-de-livres-mise-a-jour-modification-des-seuils-et-du-taux-de-TVA

similaire:

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconJournal documentaire, de Philippe Billé
«homme vivant parmi les livres». Cela peut désigner les gens des métiers du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires) ainsi que...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconL’émergence de la notion de valorisation dans le contexte français...
...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconReglement du jeu et du tirage au sort «defi inter-entreprises- tous éco-mobiles !»
...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconLa Métropole n'étant pas encore prête, les transferts de compétences...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconIntroduction: les métamorphoses successives du système sorcier au...
«bagne collectif» dans lequel la population, «encadrée» très étroitement par l’administration des «districts», les «compagnies concessionnaires»...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconConcernant les limites maximales applicables aux résidus de pesticides...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconPrésentation du contexte

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconAnnexe courrier 038-2016
«loi maptam») a créé la Métropole du Grand Paris qui a compétence dans quatre (04) grands domaines : l’amélioration du cadre de vie,...

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconContexte et enjeux présentation d’agefos pme

Objet Présentation du contexte professionnel dans lequel évoluent les libraires aux bibliothécaires de Rennes Métropole Présents iconFiche pratique juridique
La ffsurf met tout en œuvre pour rédiger des documents conformes au droit en vigueur. Ils ne constituent pas à eux seuls un avis...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com