Rapport d’activités 2015-2016








télécharger 164.35 Kb.
titreRapport d’activités 2015-2016
page2/4
date de publication07.10.2017
taille164.35 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > loi > Rapport
1   2   3   4

Conseil d’administration



Yves Laurin, président (en poste)

Association des personnes handicapées physiques et sensorielles secteur Joliette (local/supralocal) / MRC de Joliette
Carol Lépine, vice-présidente (en poste)

Parrainage civique Lanaudière (régional)
Catherine Pelletier, trésorière (en poste – a quitté fin juin pour congé maternité)

Association des personnes handicapées visuelles du Sud de Lanaudière (local/supralocal) / MRC Les Moulins

Mélanie Boisvert, trésorière (en poste depuis septembre en remplacement de Catherine Pelletier)
Nancy Juneau, secrétaire (en poste)

Les Amis de la déficience intellectuelle Rive-Nord (local/supralocal) / MRC de L'Assomption
Mathieu Harnois, administrateur (en poste)

Utilisateur (coopté) / MRC de Joliette


Permanence

Natalie Savard, directrice

Bénévole
Ghislaine Parent (2 heures/semaine)

Cheminement

C

‘est le 11 juin 2015, au Centre de réadaptation La Myriade, à Joliette, que le RUTAL a tenu sa 18e Assemblée générale annuelle (AGA) à laquelle ont assisté une quinzaine de personnes, notamment des représentants d’associations de personnes handicapées, des attachés politiques, des utilisateurs, des parents d’utilisateurs et la directrice générale de notre instance provinciale (ARUTAQ), madame Rosanne Couture, qui a fait une brève allocution sur certains dossiers du transport adapté qui relèvent du provincial.
À un autre niveau, les administrateurs ont veillé à la saine gestion de l’organisme en tenant sept (7) rencontres régulières, une (1) rencontre spéciale et une (1) rencontre du Comité stratégique pour élaborer le projet – Levée de fonds, lequel servira à financer certains déplacements régionaux (inter-MRC) qui auront été refusés à des usagers.




Gestion financière et développement
Sacais

C

haque année, nous poursuivons nos démarches auprès du Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS) pour l’obtention d’une majoration de notre financement, afin de consolider la permanence de l’organisme par l’embauche d’une deuxième ressource humaine.
Actions réalisées cette année


  • Une lettre de demande de rehaussement de notre financement a été adressée à madame Julie Goulet, directrice générale du SACAIS.




  • Un tableau quantitatif représentant nos besoins réels (127 955 $) pour un regroupement régional d’organismes de base a également été envoyé au SACAIS.




  • Tous les documents demandés par le SACAIS ont été acheminés à qui de droit, afin de s’assurer d’un financement qui est toujours de l’ordre de 48 517 $. Rappelons que cette subvention récurrente n’a jamais été indexée au fil des ans.


RODCD
Comme à chaque année, nous suivons les travaux et appuyons certaines actions initiées par le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD) qui est l’interlocuteur privilégié au SACAIS.


  • Nous avons signé la pétition suivante :


« LES DROITS, ÇA SE DÉFEND COLLECTIVEMENT ! »
Pour une plus grande reconnaissance et un meilleur financement des organismes en DÉFENSE COLLECTIVE DES DROITS
Texte de la pétition

CONSIDÉRANT QUE les organismes en défense collective des droits du Québec défendent les droits sociaux : revenu décent, travail décent, logement, égalité, justice, éducation, santé, environnement, alimentation;

CONSIDÉRANT QUE les organismes en défense collective des droits font face, depuis des décennies, à un sous-financement critique, avec une moyenne de moins de 56 000 $ de subvention par année par organisme, ce qui représente moins de 18 millions $ par année;

CONSIDÉRANT QUE 65 % des organismes de défense collective des droits reçoivent moins que la moyenne de subvention de 56 000 $ par année;

CONSIDÉRANT QUE les subventions des organismes en défense collective des droits n’ont jamais été indexées, ce qui a comme conséquence leur appauvrissement continu;

CONSIDÉRANT QUE le gouvernement du Québec vient de réduire de moitié la durée des subventions des organismes en défense collective des droits, les faisant passer de trois ans à 18 mois;

CONSIDÉRANT QUE plus les droits sont attaqués, plus les besoins de les défendre sont grands, et plus le rôle des organismes qui aident les gens à défendre leurs droits est essentiel;

CONSIDÉRANT QUE l’austérité budgétaire imposée par le gouvernement québécois menace les droits sociaux et les conditions de vie et de travail d’une grande partie de la population;
Nous, citoyens et citoyennes du Québec, demandons au gouvernement du Québec de reconnaître la contribution essentielle des organismes en défense collective des droits (1) en leur accordant un rehaussement de 40 millions $ de leur financement, permettant ainsi le financement de nouveaux groupes, (2) en indexant annuellement leurs subventions, (3) en leur accordant des sommes supplémentaires pour couvrir les frais liés à la pleine participation des personnes ayant des limitations fonctionnelles et (4) en signant avec eux des ententes de financement d’une durée minimale de 3 ans.
Période : Du 25 juin 2015 au 17 septembre 2015

Nombre de signataires : Près de 12 000
Déposée à l’Assemblée nationale, à Québec, le 18 septembre 2015, lors d’une mobilisation témoignant de l’appui de la population envers le travail et l’approche d’intervention collective indispensable à la démocratie et à la défense des droits sociaux pratiquée par ces quelque 300 organismes en défense collective des droits (DCD), au Québec.

  • Toujours en appui aux actions du RODCD, le 30 octobre 2015, le RUTAL a acheminé une lettre adressée au ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, monsieur Sam Hamad, ayant pour objet : 




« Renouvellement des protocoles des organismes en défense collective des droits et rehaussement de leur financement »
En bref

Le Regroupement des usagers de transport adapté de Lanaudière (RUTAL), demande de reconnaître la contribution essentielle des organismes en défense collective des droits, ceci en :

  • renouvelant nos ententes pour un minimum de trois (3) ans;

  • nous accordant un rehaussement de 40M $ de notre financement (incluant le financement de nouveaux groupes);

  • appliquant l’indexation annuelle de nos subventions selon le coût de la vie;

  • nous accordant des sommes supplémentaires pour couvrir les frais liés à la pleine participation des personnes ayant des limitations fonctionnelles.


Peu de temps après ces actions, soit le 6 novembre 2015, un communiqué de monsieur Sam Hamad, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, est sorti pour annoncer notamment le renouvellement des protocoles d'entente avec les organismes communautaires pour une durée de trois (3) ans. C’est une bonne nouvelle !

Organismes en défense collective des droits de lanaudière
Les quinze (15) organismes en défense collective des droits de la région de Lanaudière ont été actifs cette année :


  • Les organismes en défense collective des droits, dont le RUTAL, ont fait une présentation, lors de l’Assemblée générale annuelle de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL), le 25 mai 2015, pour sensibiliser les organismes financés par d’autres ministères, à la réalité et l’impact de notre sous-financement en DCD. Nous avons également invité les gens à signer la pétition, en ce sens.



  • Au début de juin 2015, chaque organisme a préparé une affiche qui a été jointe à une lettre cosignée et envoyée à la ministre responsable de la région de Lanaudière, madame Lise Thériault, avec des copies conformes aux députés de la région. Cette action a été effectuée dans le cadre de la campagne nationale de mobilisation pour un meilleur financement et une reconnaissance des organismes communautaires œuvrant en défense collective des droits.


En réponse à cette lettre, nous avons reçu une lettre de l’opposition officielle dans Lanaudière, le Parti québécois, nous assurant de son appui dans nos demandes spécifiques et que le porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d’économie sociale, monsieur Harold Lebel, s’assurera que le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale ne néglige pas nos demandes.


  • Le 2 novembre 2015, des représentants des organismes en DCD étaient présents lors de la visite du ministre Jean-Denis Girard (remplaçant de madame Lise Thériault), au Château Joliette. Un communiqué demandant une rencontre avec la ministre responsable du territoire de Lanaudière, madame Lise Thériault, a été déposé, en cette occasion.




  • Lors des Commissions populaires du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), le 19 janvier 2016, différents organismes provenant de divers ports d’attache ont fait des témoignages. Les organismes en DCD, dont fait partie le RUTAL, a également fait une présentation Power point accompagnée d’affiches sur lesquelles étaient inscrits des témoignages appuyés de statistiques.




  • Depuis l’automne, les organismes en DCD sont en lien avec l’attaché politique de la ministre Lise Thériault, monsieur Pierre-Luc Bellerose. Suite à notre demande de rencontre faite en novembre 2015, monsieur Bellerose nous a proposé une rencontre avec la ministre Lise Thériault, en mai 2016. Un sous-comité a été formé pour préparer la rencontre.


Un sondage a été rempli par les quinze (15) organismes en DCD, afin que le sous-comité ait toutes les informations nécessaires pour monter un dossier complet sur les réalités des organismes. Ce document sera présenté et remis lors de la rencontre avec la ministre responsable du territoire de Lanaudière.


Organismes financés autres que santé et services sociaux (SSS)
Organisée par la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL), une rencontre des organismes financés par les autres ministères que santé et services sociaux, dont le RUTAL, a permis de partager les enjeux de chacun et de faire une mise à jour du portrait régional des organismes.


Accueil, soutien et référence
Tout au long de l’année, le RUTAL offre un soutien et une aide diversifiée à ses membres :


  • Rédaction de lettres

  • Rédaction de plaintes

  • Rédaction de demandes de dérogation

  • Lettres types

  • Transmission de documents, références

  • Accompagnement pour des demandes d’admission au transport adapté et de révision

  • Rencontres individuelles et collectives

  • Médiation entre un service de transport adapté et un usager

  • Écoute active (la ligne sans frais est très appréciée des membres)



Plaintes et commentaires
Cette année, trente-quatre (34) plaintes officielles ont été déposées au RUTAL, comparativement à quarante-neuf (49) plaintes l’an passé… et plus d’une centaine de commentaires ont été reçus au bureau du RUTAL. Plusieurs doléances se sont également réglées par voie téléphonique, permettant ainsi de gérer plus rapidement une problématique, tout en évitant un processus de plainte parfois ardu. Le partenariat établi au fil du temps avec les gestionnaires des services aide à cette forme de résolution de problème.
Il est à noter que plusieurs autres plaintes sont envoyées directement aux services de transport adapté, sans toutefois que nous en soyons tenus informés. À ce niveau, le RUTAL a rappelé à ses membres qu'il est primordial dans l'avancement des dossiers, d'ajouter aux plaintes et/ou demandes écrites en lien avec le transport adapté, des copies conformes à notre organisme.  Ceci témoigne, entre autres, de la reconnaissance en l'instance régionale de défense de droits en transport adapté qu'est le RUTAL. De plus, inscrire le RUTAL en copie conforme nous permet également d'être informés des besoins en transport et de mieux défendre nos dossiers en s'appuyant sur des faits bien concrets. 
Voici les motifs des plaintes/commentaires exprimés par les utilisateurs, proches, organismes et intervenants, cette année :


  • Absence d’interconnexion régionale (impacts sur soins de santé, travail, études, réadaptation, loisirs)

  • Non-respect des heures demandées

  • Circuits non adaptés aux personnes handicapées/impacts sur soins de santé, travail

  • Longueur dans les trajets (intra-MRC et hors territoire)

  • Sécurité : fauteuils mal ancrés dans les véhicules, ceinture du véhicule non attachée, ceinture plate-forme élévatrice trop ample

  • Exemption ceinture SAAQ

  • Intimidation service TA

  • Accès aux divers domiciles non adéquat/rampe/entrée

  • Pénalités pour voyages en blanc/annulation non justifiées

  • Mauvaise gestion places à bord du véhicule/déplacement médical annulé

  • Pas de disponibilité pour retour sur appel/mauvaise communication taxi et TA

  • Véhicules défectueux/fuite de gaz/portière

  • Aides et attitudes de certains chauffeurs non adéquates/service porte-à-porte

  • Déplacements refusés/dossier inactif/erreur

  • Problèmes point correspondance Pierre-Le Gardeur

  • Déplacement en taxi privé non sécuritaire

  • Problèmes points de correspondance région métropolitaine

  • Problèmes rencontrés chaîne de déplacement/déplacements métropolitains



Site Internet
Notre site Internet accessible (www.rutalanaudiere.com) répond au standard du gouvernement du Québec sur les ressources informationnelles (SGQRI 008-01). Il semble toujours être apprécié de nos membres et partenaires. Il arrive également que certaines personnes du public en général visitent notre site et décident de nous appeler, afin de recevoir de plus amples informations.
Plus de trois cent trente (330) visiteurs/mois en moyenne ont navigué sur le site Internet du RUTAL, cette année, comparativement à une centaine/mois l’an passé.
Voici les 10 pages les plus visitées :


  • Admissibilité T.A.

  • Nous joindre

  • Ressources

  • Actualités

  • Publications

  • Mission

  • Plaintes

  • Formulaire

  • Revue de presse

  • Liens


Les mises à jour sont effectuées régulièrement par la directrice du RUTAL qui achemine les modifications à la compagnie Cogito.


Dépliant promotionnel
Le nouveau dépliant promotionnel du RUTAL a été présenté en primeur et remis, aux personnes présentes à notre Assemblée générale annuelle, le 11 juin 2015. Il a également été distribué, au cours de l’année, lors des différentes représentations et conférences, puis également au service de transport adapté du Joliette Métropolitain qui le remet, à chaque nouvelle admission.
Il est important de mentionner l’aide financière reçue des sept (7) députés de la région de Lanaudière, dans le cadre du Programme d’aide au soutien à l’action bénévole (PSAB); un montant total de 1 450 $ pour la réalisation du nouveau dépliant. Ceci nous a grandement aidés financièrement et nous tenons sincèrement à les remercier :


Madame Véronique Hivon, députée de Joliette (500 $)


Monsieur Mathieu Traversy, député de Terrebonne (150 $)


Monsieur Nicolas Marceau, député de Rousseau (150 $)


Monsieur André Villeneuve, député de Berthier (150 $)



Monsieur Mathieu Lemay, député de Masson (250 $)


Monsieur François Legault, député de L’Assomption (250 $)
1   2   3   4

similaire:

Rapport d’activités 2015-2016 iconRapport d’activités 2015

Rapport d’activités 2015-2016 iconRapport d’activités 2014-2015

Rapport d’activités 2015-2016 icon1- rapport moral 2015 ( par jm martin, président )
«fibré». Les mêmes offres sont disponibles en boutique depuis le 30/12/2015. Le raccordement à chaque foyer a commencé depuis mi-janvier...

Rapport d’activités 2015-2016 iconTel que visé par les dispositions de l’article 42-1° de l’Ordonnance...

Rapport d’activités 2015-2016 iconRapport rapport au Président de la République relatif à l’ordonnance...

Rapport d’activités 2015-2016 iconRapport sur la territorialisation des activités d’urgences
...

Rapport d’activités 2015-2016 iconDécision n° 2016-548 qpc du 1er juillet 2016
«dans sa rédaction antérieure à la loi du 14 octobre 2015 d'actualisation du droit des outre-mer»

Rapport d’activités 2015-2016 iconRapport d’activités et rapport financier 2014

Rapport d’activités 2015-2016 iconProgramme 2015 2016

Rapport d’activités 2015-2016 icon1es mathématiques 2015/2016 A. Coco








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com