Molécule présente à la surface d'une cellule ou agent pathogène, capable de lier à un








télécharger 74.52 Kb.
titreMolécule présente à la surface d'une cellule ou agent pathogène, capable de lier à un
date de publication05.10.2017
taille74.52 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
Dictionnaire Immunologie


Antigène (AG)

molécule présente à la surface d'une cellule ou agent pathogène, capable de lier à un AC ou TCR et entraine ou pas une réponse immunitaire

Anticorps (AC)/Immunoglobuline (IG)

Composé de plusieurs types G A M E D, elles présentent toutes :

- 2 chaines lourdes identiques variables

- 2 chaines légères variables

=2 paratopes se trouvent entre la chaine légère et la chaine lourde=> se fixent sur les épitopes

Rôles :

- Neutralisation de l'AG

- Opsonisation

- Activation du complément

Auto-antigène

AG du soit

Allo-antigène

AG du non soit mais même espèce (un homme et un homme)

BCR

Récepteur antigénique spécifique, présent sur la membrane des LB

CD3+

Molécule membranaire des LT, doit être liée au TCR pour qu'il soit actif, également présent sur les LNK

CD4+

Récepteur des LT CD4, se lie aux CMH2

CD8+

Récepteur des LT CD8, se lie aux CMH1

CD16

Marqueur des LNK, permet de se lier aux AC

CD28

Molécule membranaire du LT, se lie à B7 pour participer à l'activation de la réponse immunitaire

CD34+

Marqueur de la cellule souche totipotente présente dans la MO et à l'origine de tout les cellules sanguines

CD40

Molécule membranaire des CPA, se lie au CD40L pour participer à l'activation de la réponse immunitaire

CD40L

Molécule membranaire des LT, se lie au CD40 pour participer à l'activation de la réponse immunitaire

CD56

Marqueur LNK

CD79a/CD79b

Molécules membranaire du LB, permet l''ancrage des BCR

CD80/CD86 ; B7

Molécule membranaire des CPA, se lie au CD28 pour participer à l'activation de la réponse immunitaire

Cellule épithéliale du Thymus

Présente aux Thymocytes la plupart des AG du soi afin de leur faire acquérir une tolérance immunitaire vis à vis des cellules et des protéines de l'organisme

Cellule présentatrice d'antigènes (CPA)

Cellules qui après avoir phagocyté l'agent pathogènes présente un épitope de l’antigène « grâce à une molécule CMH » aux TCR

Cellule présentatrice d’antigènes professionnelle(CPAP)

Cellule exprimant les CMH2 : Monocyte, macrophage, cellule dendritique mature, LB

Cellule dendritique immature

Cellules circulantes ou tissulaires, rôle dans la réponse immunitaire innée en phagocytant un agent pathogène++++

Au niveau du GALT

- Envoie des projection dendritiques entre les entérocytes jusqu'à la lumière du TD afin de capter l’antigène et exprime la chimiokines CX3CR1

- Si elle présente CCR6+ est dirigé dans le GALT organisé

- Si elle présente CCR6- est dirigée dans le GALT diffus

Cellule dendritique mature

Issue d'une cellule immature, rôle dans la réponse immunitaire adaptative en tant que CPAP +++ en migrant jusqu'aux GG...présente CCR7

CMH/HLA

Complexe majeur d'histocompatibilité :

- molécules spécifiques d'un épitope « par fixation sur un sillon central »

- qui sont portées par des CPA

- dans le but de présenter cette épitope aux TCR

CMH1

- Composé d'une chaine lourde polymorphe et une chaine légère monomorphe

- Expression quasiment ubiquitaire

- Reconnaissent les antigènes endogènes et les présentes aux LT CD8

CMH2

- Composé de 2 chaines lourdes polymorphes

- Exprimées par des cellules présentatrice d'antigènes professionnelles (CPAP)

- Reconnaissent les antigènes exogènes et les présentent aux LT CD4/auxiliaires

Commutation de classe (LB)

Une fois que le BCR exprime un AC très spécifique de l'AG son ADN ne se réarrange plus et les chaines légères et lourdes qui sont alors définitivement fixées....se réalise dans les centre germinatifs secondaires des OL2

Complément

Ensemble de protéines plasmatiques et tissulaire dont l'activation repose sur une cascade réactionnelle reposant sur 3 voies possibles :

- Voie classique : activée par la reconnaissance d'un complexe AG-AC (Igm+++Igg)

- Voie des lectines : activée par les MBL

- Voie alterne : activée par clivage spontanée de C3 en C3b qui se fixe à la membrane d'un agent pathogène

Toutes ces voies convergent vers l'activation de C3 et C5 convertases qui vont pourvoir

- former un complexe d'attaque membranaire dont le but est de faire un trou dans la cellule=>lyse osmotique

- avoir un rôle chimiotaxique

- un rôle dans l'opsonisation

CRP

- C réactive protéine, elle est synthétiser par le foie en cas de stimulation par l'IL1 secrété par le macrophage

- Son rôle est de se fixer sur les bactérie afin de déclencher l'opsonisation et l'activation du système du complément

Cytokines/chimiokines

Médiateurs de l'inflammation sécrétés par les phagocytes seulement en cas de phagocytose d'un agent pathogène, elles agissent sur place et à distance de l'infection

- prostaglandines=>vasodilatation, perméabilité vasculaire

- leucotriènes=>chimiotactisme c a d attire d'autres cellules immunitaires

- IL1, IL6, TNFalpha

DAMP

molécules intra-cellulaire des microbes, libérés en cas de lyse de leur membranes

Diapédèse

Processus par lequel une cellule passe du compartiment sanguin au compartiment interstitiel

Epitope 

c'est un des site reconnaissable de l'AG par AC et TCR(par le biais d'un CMH)

Epitope séquentiel

Epitope reconnu par la nature de ses molécules ( Gly-Ala-Ser)

Epitope conformationnel

Epitope reconnu par sa structure spatiale (par l'allure de la molécule...n'est plus reconnu après dénaturation)

Gram +

Bactérie se colorant en violet lors de la mise en présence de la coloration de GRAM grâce à sa paroi riche en peptidoglycanes

ex : Staphylocoque, pneumocoque, streptocoque

Gram -

Bactérie se colorant en rose (donc fixe moins le colorant) lors de la mise en présence de la coloration de GRAM car elle possède une membrane externe phospholipidique

Haptène 


Molécule antigénique reconnu par AC et TCR mais n'induit pas de réaction, sauf si lié à une protéine type P1 et P2

Hypermutation somatique (LB)

Lorsqu'un AG se fixe au BCR d'un LB il se produit une série de mutations de la chaine variable afin d'augmenter l’affinité pour cette AC et le rendre très spécifique ; les LT favorise ce processus....se réalise dans les centre germinatifs des OL2

Immunité adaptative

- Fait intervenir les LB et LT et met 4 jours pour se mettre en place avec un maximum d'efficacité entre 7 et 14 jours

- Stimule l'immunité innée grâce aux AC et cytokines

Immunité innée

- Fait intervenir toute les cellules de l'immunité (sauf LB et LT) ainsi que les protéines du complément et de l'inflammation immédiatement après l'infection

- Permet l'activation de l'immunité adaptative grâce aux CPA, cytokines

Interleukine 1 (IL1)

Cytokine sécrétée par les macrophage en cas d'infection

rôle dans la sécrétion de CRP par le foie, l'augmentation de la température par l'hypothalamus, l'inhibition de la multiplication de l'agent pathogène, et la prolifération des LT

Interleukine 4 (IL4)

- Stimule la prolifération des LT, LB, mastocytes

Interleukine 6 (IL6)

Cytokine sécrétée par les macrophages en cas d'infection

- rôle dans la sécrétion de MBL

- en association avec le TGFbeta=>différentiation des LT en LTth17

Liaisons AG-AC

Permettent la formation de ce complexe calculée par la loi d’action de masse Ka= [EP]/[E][P] ; elles sont de type :

- hydrogène

- électrostatique

- hydrophobe

- force de van der waals

- force de london

Lymphocyte B (LB)

Cellule de l'immunité adaptative il reconnaissent les épitopes des AG via

- un AC soluble

- un BCR c a d un AC membranaire....pas besoin d'une CPA

Se différencie en plasmocytes et LB mémoires après avoir étaient présentés à un AG

Lymphocyte B immature

Encore présent dans la MO et n'ayant pas encore passé le test de la tolérance immunitaire

Lymphocyte B mémoire

LB différentié qui garde en mémoire l'épitope de l'AG qui lui à été présenté, permet de réagir plus vite et plus efficacement « par autoclonage » lors d'une seconde infection par un AG identique=>différentiation en plasmocytes et autre LB mémoires

Lymphocyte NK

Cellule de l'immunité innée, phagocyte les agents pathogènes (même les virus) et secrètent des cytokines/chimiokines

LNK récepteur activateur

Sensible à l’antigène de la cellule cible (cellule étrangère)=>favorise la phagocytose

LNK récepteur inhibiteur

Sensible à la présence de molécules CMH1 de l'organisme=>empêche la phagocytose

Lymphocyte T (LT)

Cellule de l'immunité adaptative (doivent être présentées à un AG par une CPA) présentant le marqueur CD3 et peuvent être de plusieurs types

Lymphocyte T mémoire

Cellule circulante dans le sang et la lymphe, gardant en mémoire l’antigène qui lui fut présenté, dans le but d'activer une réponse immunitaire plus rapide en cas de nouvelle infection par le pathogène présentateur de cet AG

Lymphocyte T naïf

Ils sont éduqués par le thymus et migrent dans les organes lymphoïdes secondaires, et y résident dans l’attente être activés

Lymphocyte T activé

LT qui a été présenté à un AG et qui devient circulant pour accomplir sa mission

Lymphocyte T CD8/cytotoxique

Elles présentent le marqueur CD8 et sont capable de détruire les cellules du soi (marqueur CMH1) qui sont infectés par un pathogène

Lymphocyte Th CD4/auxiliaire

Elles présentent le marqueur CD4 et sont capable de moduler et coordonner la réponse immunitaire par le biais de cytokines

Lymphocyte T reg

Freine l'activité des Lymphocytes afin qu'il ne deviennent pas auto-immun ou en fin de réaction immunitaire

Macrophage

Cellule de l'immunité innée issu d'un monocyte différentié et passé dans le compartiment extracellulaire, rôles :

- Phagocytose de débris ou d'un agent pathogène, par reconnaissance innée, ou opsonisé par le complément et les AC

- CPA

- Sécrétrice de cytokines de protéines du complément …...bref il est trop fort

Mastocytes

Cellule exclusivement tissulaire, sécrétion de cytokines et chimiokines, rôle dans les réaction allergique et inflammatoire...pas de phagocytose !

MALT

Tissus lymphoïde associé aux muqueuses, dans l'intestin il peut être de type :

- Diffus : cellules immunitaire éparpillées

- Organisé : cellules immunitaire regroupées

Sont connectés aux circuit sanguin et lymphatique

MBL

- Protéine synthétisée par le foie lorsque stimulé par l'IL6

- se fixe sur les glycoprotéines microbiennes dans le but de les lyser ou pour permettre l'opsonisation

Moelle osseuse MO

- Tissus hématopoïétique permettant le développement de toutes les cellules du sang

Monocyte

Cellule circulante, rôle de CPA et peuvent qui se différentier en macrophage et cellules dendritiques

Microbiote

Composé des bactéries symbiotes de la flore commensale, rôles dans la digestion et immunité car protègent leur territoire des bactéries pathogènes

Leur prolifération est favorisée par : alimentation fibreuse, accouchement par la chatte, allaitement, expo aux germes, probiotiques et génétique de l'individu

Noeud/GG lymphatique

En forme de haricot et nombre de 500-1000 pour un poids de 500-1000,

leur rôle est de filtrer la lymphe (surplus de plasma tissulaire) amenée par les conduits lymphatiques afférents afin de présenter aux LB et LT naïf qui y résident un antigène provenant d'un tissu infecté

Opsonisation

Recouvrement de la membrane d'un agent pathogène par des opsines ( AC et molécules du complément ) dans but le faire phagocyter par certaines cellules (macrophage cellule dendritique)

Organe lymphoïde primaire/Thymus

Permet la maturation des prolymphocytes T, acquisition de la tolérance des des auto-antigènes

- Sélection positive dans le cortex : capacité des Pro LT à se fixer aux auto-antigènes présentés par les cellules épithéliales thymiques...ceux qui ne le font pas crèvent ;

également les LT se différentie en fonction du CMH qu'ils sont capable de lié : CMH2=>CD4 CMH1=>CD8

- Sélection négative dans la médulla: capacité des LT à ne pas fixer les Auto-antigènes présentés....ceux qui le fond crèvent

Organe lymphoïde secondaire (OL2)

Permet la présentation de l’antigène aux LB et LT naïfs afin d'entrainer une réponse immunitaire humorale/adaptative : les noeuds lymphatiques et la rate

Paratope

Se situe entre les chaines légères et lourdes des AC, se fixe spécifiquement sur un épitope...2 par AC

Phagocytose

Processus par lequel une molécule/cellule est internalisée par une cellule phagocytaire, formation d'un phagosome pour être lysé dans un lysosome :

- par l'acidité ambiance

- mis en présence de NADPH oxydase

La reconnaissance se fait soit directement

- grâce aux récepteurs leptine ou scavenger des phagocytes

- grâce à l'opsonisation

Plaque de peyer

Formations lymphoïde situé sous la muqueuse de l'intestin (équivalent d'un GG)

Plasmocyte

LB différentié ayant plusieurs rôles :

- Produit des IG/AC solubles spécifique d'un AG, permettant l'opsonisation

- molécule présentatrice d’antigènes

- Module la réponse immunitaire

Polynucléaires neutrophiles

Cellules présentes dans le sang sous forme circulante ou fixé à l’endothélium, sont recruté dans les tissus uniquement en cas d'agression, rôle bactéricide seulement

Polynucléaire éosinophile

Cellules anti helminthes et parasites intestinaux, présents à la fois dans le sang et les tissus

Progéniteur lymphoïde commun

Cellule précurseur des LB et LT

Pro B

LB sans récepteurs

Pré B

LB avec BCR à chaines lourdes et pseudo chaines légères

Précurseur T

(Futur LT) cellule qui migre de la MO au thymus

PAMP

Molécules présentes sur la surfaces des microbes

PRR

Récepteur des phagocytes spécifiques des molécules membranaire présenté par les microbes les « PAMP »

Recombinaison VDJ

Mécanisme par lequel les gènes permettant la synthèse des BRC et AC sont réarrangés de façon aléatoire, permettant leur fantastique diversité

Sélectine

Glycoprotéines permettant la diapédèse des lymphocytes dans un tissus inflammatoire ou dans un GG lymphatique

Substance immunogène

capable de se lier à un AC ou récepteur TCR sans entrainer de réponses immunitaires

Super-antigène

Toxine capable de lier n'importe quel CMHII et d'activer massivement les LT CD4 via leur chaine beta...ça fout la merde

TCR

Récepteur des LT, présente soit 2 chaines alpha/beta ou delta/gamma ; se lient au CMH

TNF

Cytokines stimulant la synthèse hépatique de protéines de l'inflammation (CRP), et de l'activité des Pnn

TLR told like récepteurs

Reconnaisse les PAMPs :

TLR5 : reconnaissent la Flagelline, constituant des bactéries flagellées

TLR4 : reconnaissent le LPS, constituant des bactéries GRAM-

Tolérance immunitaire des LB

Celle ci s’acquière dans la MO (à la différence des LT qui à lieu dans le thymus), si le LB immature a une faible affinité pour le CMH des cellules stromales il est autorisé à quitter la MO pour rejoindre un organe lymphoïde secondaire

Thymocyte

(Futur LT) cellule qui réagit avec les cellules épithéliales du thymus pour acquérir la tolérance du soi, si ces thymocytes ne l’acquiert pas ils sont désactivé (anergie) voir entre en apoptose (95%)

Xéno-antigène

AG d'une espèce différente ( un homme et une chèvre)

similaire:

Molécule présente à la surface d\La cellule : organisation generale et diversite cellulaire
«Tous les organismes sont composés d’une ou plusieurs cellules; la cellule est l’unit structurale de la vie»

Molécule présente à la surface d\Duree de l’epreuve 3h 30 Coefficient : 8
«La synapse chimique tient une place centrale dans la communication entre les neurones. Elle canalise le transfert de signaux de...

Molécule présente à la surface d\L’atelier, objet de la présente consultation, d’une surface de 115 m² est situé au 1
«candidature pour l’occupation de l’atelier 2 sis 20, rue Primo Levi 75013 Paris»

Molécule présente à la surface d\I. Propriétés générales A. Définition
«hexokinase» : une kinase est une enzyme qui fixe un acide phosphorique sur une molécule quelle qu’elle soit

Molécule présente à la surface d\Curatelle et tutelle / Protection des majeurs
«La majorité est fixée à dix-huit ans accomplis; à cet âge, chacun est capable d'exercer les droits dont IL a la jouissance» : a...

Molécule présente à la surface d\MÉmo dossier : Dominique Casault c. Vacances Sunwing
«La responsabilité civile» traite au chapitre IX de la responsabilité de l’agent de voyages. En vertu de la doctrine et de la jurisprudence,...

Molécule présente à la surface d\3. 1 La croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l’environnement ?
«rivale», car la consommation de ce bien par un agent peut en tout ou partie en priver un autre agent. A ne pas confondre avec les...

Molécule présente à la surface d\A – De l’air qui nous entoure à la molécule

Molécule présente à la surface d\Introduction au droit – Personnes – Famille
«la cellule est composée d'un noyau», IL n'y a pas de commandement. C'est une réalité constatée qui par sa permanence est érigée...

Molécule présente à la surface d\Si vous vous conformez aux présents termes du contrat de licence,...
«Serveur» désigne un système matériel physique capable d’exécuter le logiciel serveur. Une partition matérielle ou une lame est considérée...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com