Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011








télécharger 0.55 Mb.
titreRdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011
page1/10
date de publication05.10.2017
taille0.55 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

RDC-Elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011




Kinshasa, 18/08 (ACP) – Les annexes à la loi électorale, fixant les circonscriptions électorales et la répartition des sièges pour les législatives et les provinciales de novembre 2011 en RDC, ont été rendues publiques, aux termes de la loi  n°11/014 promulguée mercredi par le Président de la République.

 

Aux termes de cette loi, le territoire de la République Démocratique du Congo est subdivisé en 169 circonscriptions électorales. La province de l’Equateur compte le nombre le plus élevé des circonscriptions avec 27, suivie du Katanga et de la province Orientale (25), du Bandundu (20), du Kasaï Oriental (18), du Bas-Congo et du Kasaï Occidental (12), du Nord Kivu et du Sud Kivu (9), du Maniema (8) et de la ville de Kinshasa (4).

Quant à la répartition des sièges à l’Assemblée nationale qui comptera 500 députés, la province du Katanga vient en tête avec 72 sièges, suivie dans l’ordre de la province de l’Equateur (62), de la province Orientale (61), du Bandundu (55), de la ville de Kinshasa (51), du Nord Kivu (47), du Kasaï Occidental (42), du Kasaï Oriental (41), du Sud Kivu (32), du Bas-Congo (23) et du Maniema (14).

Selon l’exposé des motifs, la répartition des sièges à la députation nationale par province s’est effectuée suivant le principe ci-après:-1) la détermination d’un quotient électoral fixe, qui s’obtient en divisant le nombre total d’électeurs enrôlés en RDC, soit 32.024.640, par 5OO sièges à pourvoir à l’Assemblée nationale, soit un quotient électoral de 64.049,28 ;  -2) Le nombre de sièges à pourvoir par province est égal au nombre total d’électeurs enrôlés dans cette province divisé par le quotient électoral ; - 3) Si le nombre total de sièges ainsi attribués est inférieur à 500, un siège supplémentaire est attribué à chaque province qui a la décimale la plus élevée au regard du nombre de sièges obtenus, et ce jusqu’à l’obtention de 500 sièges.  Ci-dessous le texte intégral de cette loi.

EXPOSE DES MOTIFS










La loi n°11/003 du 25 juin 2011 modifiant la loi n°06/006 du 09 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales a été promulguée sans les annexes prévues aux articles 115 dernier alinéa et 147.

Cette situation est due au fait qu’au moment de la promulgation de la loi précitée, les opérations  d’identification et d’enrôlement des électeurs organisées par la Commission Electorale Nationale Indépendante étaient encore en cours.  A l’issue de ces opérations, il s’avère nécessaire de publier les annexes à ladite loi qui fixent  les circonscriptions électorales et répartissent les sièges par province et par circonscription à l’intérieur des provinces. La méthodologie utilisée pour  la répartition des sièges  varie selon qu’il s’agit de la députation nationale ou de la députation provinciale:

A) Pour la députation nationale

Deux étapes caractérisent la répartition des sièges : par province et par circonscription à l’intérieur de la province. La première étape consiste en la répartition des sièges par province :

-       la détermination du quotient électoral fixe qui s’obtient en divisant le nombre total d’électeurs enrôlés en République Démocratique du Congo, soit 32.024.640, par 500 sièges à pourvoir à l’Assemblée nationale ; il  est de 64.049,28 ;

-       le nombre de sièges à pourvoir par province est égal au nombre total d’électeurs enrôlés dans cette province divisé par le quotient électoral ;

-       si le nombre total de sièges ainsi attribués est inférieur à 500, un siège supplémentaire est attribué à chaque Province qui a la décimale la plus élevée en regard du nombre de sièges obtenus jusqu’à l’obtention de 500 sièges.

La deuxième étape consiste en la répartition des sièges par circonscription à l’intérieur de chaque province. Chaque circonscription électorale a droit à un nombre de Députés égal au résultat des opérations suivantes :

-     le nombre de sièges à pourvoir dans chaque circonscription est égal au nombre total d’électeurs enrôlés de la circonscription divisé par le quotient électoral ;

-     un siège est attribué à toutes les circonscriptions électorales qui ont un nombre d’électeurs inférieur au quotient électoral ;

-     si le nombre total de sièges ainsi attribués aux circonscriptions de la province est inférieur au nombre de sièges attribués à cette Province, un siège supplémentaire est attribué à chaque circonscription qui a la décimale la plus élevée en regard du nombre de sièges obtenus, jusqu’à l’obtention du nombre total de sièges revenant à la province.

B) Pour la députation provinciale

Deux étapes caractérisent la répartition des sièges : par province et par circonscription à l’intérieur de chaque province.  La première étape consiste en la répartition des sièges par province, en fonction du nombre d’électeurs enrôlés, selon le tableau établi à l’article 145 de la loi électorale. En effet, conformément à l’article précité, le nombre de sièges à pourvoir pour chaque Assemblée provinciale, députés élus et cooptés inclus, est de :

1) 48 députés provinciaux pour les provinces de plus de 2.500.000 électeurs enrôlés ;

2) 42 députés provinciaux pour les provinces entre 2.000.001 et 2.500.000 électeurs enrôlés ;

3) 36 députés provinciaux pour les provinces entre 1.500.001 et 2.000.000 électeurs enrôlés ;

4) 30 députés provinciaux pour les provinces entre 1.000.001 et 1.500.000 électeurs enrôlés ;

5) 24 députés provinciaux pour les provinces entre 500.001 et 1.000.000 électeurs enrôlés ;

6) 18 députés provinciaux pour les provinces de 500.000 électeurs enrôlés et moins.

Les provinces visées par cet article sont celles reprises à l’article 2 de la Constitution.

La deuxième étape consiste en la répartition des sièges par circonscription à l’intérieur de chaque province.  Ainsi, chaque circonscription électorale a droit à un nombre de députés égal au résultat des opérations suivantes :

-     la détermination du quotient électoral de la province en divisant le nombre d’électeurs enrôlés dans la province par le nombre total de sièges à pourvoir dans cette province ;

-     le nombre de sièges à pourvoir dans chaque circonscription égale le nombre total d’électeurs enrôlés de la circonscription divisé par le quotient électoral de sa province ;

-     un siège est attribué à toutes les circonscriptions électorales qui ont un nombre d’électeurs inférieur au quotient électoral de la province ;

-     si le nombre total de sièges ainsi attribués aux circonscriptions de la province est inférieur au nombre de sièges attribués à cette province, un siège supplémentaire est attribué à chaque circonscription qui a la décimale la plus élevée en regard du nombre de sièges obtenus, jusqu’à l’obtention du nombre total de sièges revenant à la province.

Telle est l’économie générale de la présente loi.

LOI N° 11/014  DU  17  AOUT  2011   PORTANT REPARTITION DES SIEGES PAR CIRCONSCRIPTION ELECTORALE POUR LES ELECTIONS LEGISLATIVES

ET PROVINCIALES










 

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article 1er :

Pour l’élection des Députés nationaux,  le territoire de la République Démocratique du Congo est subdivisé en 169 circonscriptions reparties de la manière suivante :

1°)  Kinshasa : 4 circonscriptions dont Kinshasa I, Kinshasa II,   Kinshasa III et Kinshasa IV.

La circonscription de Kinshasa I regroupe les communes de Barumbu, Gombe, Kinshasa, Kintambo, Lingwala, Mont-Ngafula et Ngaliema.

La circonscription de Kinshasa II regroupe les communes de Bandalungwa, Bumbu, Kalamu, Kasa-Vubu, Makala, Ngiri-Ngiri et Selembao.

La circonscription de Kinshasa III regroupe les communes de Kisenso, Lemba, Limete, Matete et Ngaba.

La circonscription de Kinshasa IV regroupe les communes de             Kimbanseke, Maluku, Masina, Ndjili et N’sele ;

2°)   Bandundu : 20 circonscriptions dans les villes et les territoires de Bandundu, Kikwit, Bagata,  Bolobo, Bulungu, Feshi, Gungu, Idiofa, Inongo, Kahemba, Kasongo-Lunda, Kenge, Kiri, Kutu, Kwamouth, Masimanimba, Mushie, Oshwe, Popokabaka et Yumbi ;

3°)   Bas-Congo : 12 circonscriptions dans les villes et les territoires de    Boma, Matadi, Kasangulu, Kimvula, Lukula, Luozi, Madimba, Mbanza-Ngungu, Moanda, Sekebanza, Songololo et Tshela ;

4°)   Equateur : 27 circonscriptions dans les villes et les territoires de Gbadolite, Mbandaka, Zongo, Basankusu, Befale, Bikoro, Boende, Bokungu, Bolomba, Bomongo, Bongandanga, Bosobolo, Budjala, Bumba, Businga, Djolu, Gemena, Ikela, Ingende, Kungu, Libenge, Lisala, Lukolela, Makanza, Mobayi-Mbongo, Monkoto et Yakoma ;

5°)      Kasai-Occidental : 12 circonscriptions dans les villes et les territoires de Kananga, Tshikapa ville, Dekese, Demba, Dibaya, Dimbelenge, Ilebo, Kazumba, Luebo, Luiza, Mweka et Tshikapa;

6°)    Kasai-Oriental : 18 circonscriptions dans les villes et les territoires de Mbuji-Mayi, Mwene-Ditu, Kabeya-Kamwanga, Kabinda, Kamiji, Katako-Kombe, Katanda, Kole, Lodja, Lomela, Lubao, Lubefu, Luilu, Lupatapata, Lusambo, Miabi, Ngandajika et Tshilenge ;

7°)     Katanga : 25 circonscriptions dans les villes et les territoires de Kolwezi, Likasi, Lubumbashi, Bukama, Dilolo, Kabalo, Kabongo, Kalemie, Kambove, Kamina, Kaniama, Kapanga, Kasenga, Kipushi, Kongolo, Lubudi, Malemba-Nkulu, Manono, Mitwaba, Moba, Mutshatsha, Nyunzu, Pweto, Sakania et Sandoa ;

8°)     Maniema : 8 circonscriptions dans la ville de Kindu et les territoires de Kabambare, Kailo, Kasongo, Kibombo, Lubutu, Pangi et Punia ;

9°)     Nord-Kivu : 9 circonscriptions dans les villes de Beni, Butembo et Goma ainsi que dans les territoires de Beni, Lubero, Masisi, Nyirangongo, Rutshuru et Walikale ;

10°)   Province Orientale : 25 circonscriptions dans la ville de Kisangani et les territoires de Aketi, Ango, Aru, Bambesa, Bafwasende, Banalia, Basoko, Bondo, Buta, Djugu, Dungu, Faradje, Irumu, Isangi, Mambasa, Mahagi, Niangara, Opala, Poko, Rungu, Ubundu, Wamba, Watsa et Yahuma ;

11°)    Sud-Kivu : 9 circonscriptions dans la ville de Bukavu et les territoires de Fizi, Kabare, Kalehe, Idjwi, Mwenga, Shabunda, Uvira et Walungu.

Article 2 :

La répartition des sièges des Députés nationaux pour chacune des provinces visées à l’article 226 alinéa 2  de la Constitution se présente comme suit :

 



Provinces

Enrôlés

Sièges obtenus

1

Bandundu

3.553.322

55

2

Bas-Congo

1.502.939

23

3

Equateur

3.960.643

62

4

Kasaï Occidental

2.661.245

42

5

Kasaï Oriental

2.643.905

41

6

Katanga

4.627.302

72

7

Maniema

874.809

14

8

Nord-Kivu

3.003.246

47

9

Province Orientale

3.886.524

61

10

Sud-Kivu

2.022.960

32

11

Kinshasa

3.287.745

51




TOTAL

32.024.640

500
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconLes grandes lignes du calendrier du cycle électoral 2011-2013 en rdc
«Le scrutin pour l’élection du Président de la République est convoquée par la Commission Electorale Nationale Indépendante, quatre-vingt...

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconPour rappel la répartition des 22 sièges titulaires est la suivante

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconL’éducation et l’école pour tous au centre des élections législatives
«dépressionnaires», faute d’inscription d’élèves, et «uniformes» quant à la composition socioprofessionnelle des familles. Cette...

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconGi reçoit son Exc. Maker Mwangu Ministre de l'epsp de la rd congo
«Comment la rdc peut-elle bénéficier des récentes évolutions en matière électorale» ? Cette question était au centre d’un échange...

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconRapport sur le premier tour des élections législatives partielles

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconCandidat aux élections législatives

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconLe juge constitutionnel et les elections presidentielles en afrique
Il n’y a pas d’élections sans contentieux; à moins d’organiser ce que l’on appelle dans le jargon des africanistes ‘’ des élections...

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconCompte rendu des decisions prises par le maire en application de...
«Tom Sawyer» le 16 janvier 2011 et «Baptistin et les piques Boufigues» le 23 janvier 2011 pour les Fêtes de la mer

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconD. Dépôt des propositions de projets et autres documents
«Appel à projets- education civique et électorale rdc – Soumission de projet», aux deux adressesélectroniques suivantes

Rdc-elections / Répartition des sièges par circonscription électorale pour les Législatives et les Provinciales de 2011 iconRdc : vers un troisième mandat pour Joseph Kabila en 2016 ?
«Le nombre et la durée des mandats du président de la République [cinq ans, renouvelable une seule fois, ndrl] ne peuvent faire l’objet...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com