Laicite 9 décembre Journée de la laïcité








télécharger 32.84 Kb.
titreLaicite 9 décembre Journée de la laïcité
date de publication04.10.2017
taille32.84 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
LAICITE 9 décembre Journée de la laïcité
Attentats 2015

Définition perso « La laïcité est à la fois un principe constitutionnel et un principe éthique du vivre ensemble »
Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire BUISSON : distinction laos : peuple vs klerikos les élus/élite (mouvement démocratique)

La laïcité c’est un cadre juridique et institutionnel mais aussi un idéal moral, un contenu (pluralité).

La refondation de l’École porte cette ambition : lui redonner les moyens de remplir sa mission d’apprentissage des savoirs, mais aussi de transmission des valeurs laïques et républicaines. L’École de la réussite pour tous les élèves doit aussi être celle de l’émancipation, de la formation de l’esprit critique, de la compréhension du monde et des règles qui fondent notre appartenance commune à la République. Avec les lois de 1882 et 1886 instituant la laïcité des enseignements et la neutralité des personnels, l’école publique a porté la laïcité avant même la loi de 1905, comme principe qui permet la cohabitation de ceux qui ont des convictions religieuses différentes et également de ceux qui n’en n’ont pas. C’est ce principe exigeant qui, en transformant les enfants en élèves, en distinguant le savoir du croire, crée un cadre propice aux apprentissages, établit les règles de la vie scolaire et fonde l’autorité des maîtres. La pédagogie de la laïcité est ainsi un élément central de la refondation de l’École. Elle s’appuie sur le nouvel enseignement moral et civique, mais aussi sur la Charte de la laïcité à l’École portée par toute la communauté éducative. Elle est transmise dans l’ensemble de la vie scolaire grâce à l’implication de tous les personnels de l’École, dont l’éthique professionnelle implique la neutralité en matière de convictions personnelles, et l’engagement dans la transmission des valeurs de la République. L’École de la République ne laisse aucun comportement contraire à ses valeurs prospérer en son sein. La pédagogie de la laïcité s’accompagne donc d’une recherche permanente de dialogue, dont la bienveillance n’exclut pas la fermeté, avec les élèves comme avec leurs parents, chaque fois que cela est nécessaire.

République construite autour de la laïcité, tous les Etats démocratiques respectent la liberté de conscience et principe de non-discrimination. Laïcité pierre angulaire du pacte républicain : liberté de conscience /égalité des droits/ neutralité.

Laïcité constitutive de notre histoire collective : Grèce antique, Renaissance, Lumières…



  1. Historique

2 visions de la laïcité entre Baubérot (laïcité en fonction de contexte) et Pena Ruiz : fixe union d’hommes libres et égaux, liberté et égalité mais aussi solidarité. Pena Ruiz (Qu’est ce que la laïcité ?) remet en cause de seuils de laïcité. Il met en avant le principe fondateur (et pas l’évolution historique). Il n’y pas de laicisation avec le Concordat. La laïcité c’est la loi de 1905.Pour PR, séparation c’est ouverture vers émancipation


1789

1870

1882

1905

DDHC Art 10

Laïcité néologisme

Laïcité école

Laïcité République


1789 article 10 DDHC « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions même religieuses pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public»

-égalité civile : loi égale pour tous

-égalité politique : citoyen électeur

1792 Rapport Condorcet qui s’appuie sur les Lumières, sert de texte de référence l’émancipation du citoyen par le savoir.

1801 Concordat (début de pluralisme)

1833 Loi Guizot Eglise et l’Etat s’occupe de l’Ecole. Communes + de 300 hab. école de garçons

1850 Loi Falloux Eglise dans les Ecoles. Eglise valorisée (enseignement public ou privé possible)

« Guerre des deux France » entre les catho et Républicains laïques (puis réconciliation avec 1ère GM).


  • Laïcité de combat

1870 défaite contre la Prusse - concept de laïcité (néologisme) F.Buisson: enjeu est la démocratisation de la République. Non reconnaissance, séparation, ce qui implique pluralisme, liberté de choix. Laïcité à l’école, l’enjeu c’est de faire une école du peuple (« faire disparaitre la dernière des inégalités »F.Buisson). Débat entre Combes plus radical et Ferry, Briand, Jaurès avec une conception plus tolérante.

1881/1882 Lois Ferry Ecole accessible à tous : instruction morale et civique. Laïcité pour les programmes gratuité + obligation/laicité

1886 Loi Goblet Laïcité pour le personnel

1904 loi contre congrégation religieuse

1905 Loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat (locaux). Laicisation c’est différent de Sécularisation (autonomisation entre Eglise et Etat), conduisant à loi 1905, elle n’est pas arrivée jusque dans l’école c’est pourquoi la laïcité est avant l’Etat. Passage du sacré au profane. Articles 1 et 2.

« Pacte laïque » de Baubérot. Avec la référence à l’égalité et à la laïcité on veut renforcer l’idée de République démocratique. On réfléchit aux relations sur un plan collectif. Il y a différents « seuils de laïcisation »

1936/1937 J.Zay neutralité politique et religieuse dans les Etablissements

1940 instruction religieuse


  • Laïcité d’apaisement

1946 Constitution républicaine

1958 Constitution républicaine – Préambule (//DUDH 1948)


  • Laïcité libérale/diversité mais en même temps période réactionnaire de fermeture

Massification entraine question sur la laïcité. Pas de culture scolaire

1988 Rapport Joutard préconise un enseignement de faits religieux.

1989 problèmes d’immigration. Affaire du voile à Creil

Ethnicisation des rapports scolaires

1989 Loi d’orientation Jospin : neutralité

1989 Port du voile accepté, mais pas de prosélytisme

2000 Crise de la laïcité

2002 Rapport Debray « L’enseignement du fait religieux  dans l’école laique »

2003 Rapport Stasi « La laïcité est constitutive de notre histoire collective ». Ce rapport fait un état des lieux sur laïcité.

2004 Loi interdisant port de signes ostentatoiresSur le fond, l’essentiel au point de vue historique est que la loi de 2004 retrouve le caractère républicain, forgé en 1882 et 1905, de la fermeté du cadre légal tempérée par la recommandation de « dialogue ». Il apparaît donc que pour pouvoir permettre le dialogue de l’institution scolaire avec la société, la loi laïque doit clairement séparer le religieux du politique, le séculier du régulier, tout en réaffirmant avec clarté que la neutralité de l’État est au service de l’émancipation de la société.

2004 Rapport IGEN Laïcité au cœur des enseignements

2005 Loi Fillon valeurs de la République

2013 Rapport Peillon Pédagogie de la laïcité / Référentiel / Charte de la laïcité (écrite par L.Loeffel)

2013 Rapport Pour un enseignement laique de la morale


  1. Approche socio

La laïcité donne des droits et des devoirs

Laïcité pose la question du collectif, elle ne s’intéresse pas à des questions religieuses mais politiques. C’est-à-dire l’organisation de la vie pour des citoyens égaux.

L’école laique existe AVANT de devenir un principe républicain. La laïcité est scolaire avant la loi de 1905.

Manière de mettre la République sur sa base : le peuple, la laïcité va permettre à la République de s’affirmer face à la religion.

Principe de laïcité repose sur deux éléments : obligation de l’Etat de ne pas intervenir dans les convictions de chacun et l’égalité de tous devant la loi, quelle que soit leur religion.

Question du vivre-ensemble de la laïcité

Laïcité est une question politique, organisation de la vie de citoyens égaux


Laïcité non domination d’une conviction religieuse ou autre sur l’Etat, NEUTRALITE / PLURALISME



Liberté LC et LP liées à philosophie des Lumières

conscience (Art 10 DDHC)

Liberté spirituelle

Démocratie

Socle de liberté d’opinion et d’expression

PLURALISME

Art 1 loi 1905

Expression

République

Attitude par rapport aux croyances, refus du dogmatisme

Raison, libération, émancipation, jugement critique

LP vs particularisme





Egalité, école du peuple


ESTIVALEZES Les religions dans l’enseignement laïque : fait religieux dans les programmes

LIEDERMAN La religion à l’école en France et en Angleterre (différence : plus souple en GB//tolérance de Locke)

Valeurs : Citoyenneté implique d’abord de viser le bien commun, l’intérêt général, à partir de l’exercice de sa « liberté-participation »

Pour Durkheim, la question sociologique fondamentale est celle de la possibilité pour une société de plus en plus diversifiée d’assurer la cohésion sociale nécessaire à sa perpétuation.

Du point de vue de Durkheim, l’intégration de la société repose sur l’existence d’une conscience collective. Cette conscience collective est portée par la religion. L’Etat, constituent ce qu’il qualifie de morale civique.

le citoyen est un individu abstrait doté de droits et de devoirs et, dans la tradition de Rousseau, il concourt à l’émergence de la volonté générale.

« communauté de citoyens » Schnapper
Mesure 1 des 11 mesures la laïcité et transmission des valeurs républicaines. BO Concours.

Onze mesures pour une grande mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République :

Observatoire de la laicitéL’état des lieux précis établi par l’Observatoire de la laïcité fait le constat d’une utilisation trop courante dans le débat public de la laïcité pour répondre à tous les maux de la société, qu’il s’agisse de la ghettoïsation de certains quartiers ou de la perte de repères et de confiance dans l’avenir. Pour lutter contre le repli communautaire qui se manifeste dans différents territoires, le Président de l’Observatoire de la laïcité rappelle qu’il ne suffit pas de convoquer le principe de laïcité et de dénoncer les discriminations ou la ghettoïsation, mais qu’il faut combattre celles-ci par des politiques publiques beaucoup plus vigoureuses que cela n’a été le cas jusqu’ici, soutenir les associations d’insertion, assurer l’égalité réelle dans différents domaines et faire respecter l’État de droit.

Livret LAICITELa laïcité crée l’appartenance commune. Cette idée républicaine est déjà développée sous Ferdinand Buisson dans le Dictionnaire de pédagogie, dans son édition de 1911, pour qui l’école laïque reçoit les élèves d’où qu’ils viennent, « avec leurs idées et leur langage, avec les croyances qu’ils tiennent de la famille », sans autre objectif que de leur apprendre à en tirer le meilleur bénéfice possible pour l’avenir, dans le cadre de ce collectif que constitue la République. La Charte de la laïcité à l’École, publiée à l’occasion de la rentrée 2013, explique le sens et les enjeux du principe de laïcité, dans son rapport avec les autres valeurs et principes de la République. Ses quinze articles offrent à cet égard un support privilégié pour faire partager ces principes et valeurs et en faire comprendre la portée dans la République et dans l’École.
Participer à la journée du 9 décembre : mobilisation de compétences artistiques, littéraires, etc. Concours de poésie, production de kits laïcité par les élèves (vidéos, chansons, flash mob, expositions…), etc. • Mais aussi à la journée du 8 mars (Journée internationale des droits des femmes – http://www. education.gouv.fr/cid86707/journee-internationale-des-droits-des-femmes. html) ; à celle du 21 mars (Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale – http:// eduscol.education.fr/cid86337/du-16-au-21-mars-2015.html) dans le cadre de la Semaine d’éducation contre le racisme, à celle du 17 mai (Journée mondiale contre l’homophobie), etc. en lien avec l’article 9 de la Charte de la laïcité et dans le cadre de l’égalité et de la prévention des discriminations
À cet effet, il convient d’utiliser pleinement les heures de vie de classe en mobilisant les CPE et l’équipe de vie scolaire sur la question laïque, ainsi que les professeurs principaux et l’équipe enseignante.
CVC

CVL

MDL

Equipe vie scoliare : régle

Parents/partenaires


1989

1994

2003

2004

Creil

Circulaire Bayrou

Elèves dans leur droit mais restrictions :

-signes ostentatoires

Stasi

Remonte restrictions à signes « ostensibles »

Loi (gvt Chirac) : interdiction signe ostensible

-signes discrets

-ostensibles (se voit)

-ostentatoires (ce qui veut être vu, prosélyte, provocant)

similaire:

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconRapport de la Commission de réflexion sur la laïcité, 15 décembre 2003. (Paragraphe 2)
«laïcité de combat», ce qui constitue une rupture salutaire avec ce qui a été prôné ces dernières années par quelques élus

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconNos sources (liste non exhaustive) : Pour la France et la Turquie
«La laïcité à l’épreuve des droits de l’homme» et «Brève histoire de la laïcité en France», in Jean Baubérot (dir), La laïcité à...

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité icon«La laïcité, un principe fondamental du travail social», rappelle...

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconDifférentes facettes de la Laïcité
«communautés». La laïcité scolaire est nécessaire aux titres du respect de la liberté de conscience et de la formation des jeunes...

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconRapport de la Commission de réflexion sur la laïcité, 15 décembre 2003. (Paragraphe 2)
«secte», interventions auprès des administrations et des services postaux, etc

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconLa laïcité, actualité et histoire d’une idée, Bernard jolibert
«de faire vivre ensemble des hommes qui ont des croyances différentes, voire des croyances à la limite de l’incompatibilité…la laïcité,...

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconRapport de la Commission de réflexion sur la laïcité, 15 décembre 2003. (Paragraphe 2)
«la loi de délit de manipulation mentale». (nous avons été surpris de voir que M. Manuel Valls a posé le même jour la même question...

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconLa laicite

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconLa laicite=secularism

Laicite 9 décembre Journée de la laïcité iconIi- la laïcité à l’école








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com