Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19








télécharger 291.78 Kb.
titreIntroduction : les héritages de la Révolution Française et du 19
page10/10
date de publication14.07.2017
taille291.78 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

19ème et début du 20ème siècle : Faibles revendications féminines, considéré comme faible au plan économique et social.
Les sphères dirigeantes ont provoqué une fixation des mouvements féministes sur la famille considérée comme le verrou empêchant toute évolution du statut social de la femme.
Mais après 1945, Simone de Beauvoir reprend avec vigueur cette dénonciation de la famille comme lieu d’oppression de la femme (aliénation par le mariage et la maternité) dans un ouvrage retentissant : le deuxième sexe de 1949.


  • Crise du mariage, baisse de la fécondité et désenchantement du monde


La France a connu une baisse de la nuptialité : -50% entre 1970 et 2002 :

- Nouveau monde d’union légale et souple avec le PACS.

- De plus, on se marie plus tard : l’âge moyen du mariage des femmes est passé de 24 à 28 ans de 85 à 2000.

- Les françaises ont également leurs enfants plus tard : Augmentation de 3 ans entre 78 et 2002
Désenchantement du monde :

- Déchristianisation massive tant au plan des références sociales et culturelles.
Peu ou pas d’enfants, la cause : incertitude de l’avenir.


        1. Modernité et féminisme


Modernité : Chaque individu chercher à être valorisé en lui-même et non plus seulement en fonction de la place que son groupe lui reconnait. Donc source de revendications féministes (Beauvoir).
De plus en 1970, passage de l’autorité paternelle à l’autorité parentale.
Années 70 avec le planning familial : « un enfant si je veux et quand je veux ».
En France, la loi Neuwirth : commercialisation de la pilule en décembre 67.

Loi Veil de 1975 : Avortement.
Tout cela = facteurs explicatifs du décrochage définitif de la fécondité sous la barre des 2 points depuis 75.


        1. L’accès des femmes au monde du travail salarié


De quoi s’agit-il ?

- On constate qu’il ne s’agir pas au long du siècle d’une montée en puissance progressive et régulière du nombre de femmes actives (en âge de travailler)

- Mais la véritable révolution a été à partir des années 70, de l’augmentation massive du nombre de femmes salariés, c'est-à-dire en quittant leur maison et prenant physiquement distance par rapport à la maison.
Eléments d’explication


  • Progrès techniques et croissance économique


- Rend possible la double journée

- Avènement de la société de consommation et prospérité

- Donc possible de travailler et d’être mère de famille.


  • Liberté et reconnaissance sociale : une idéalisation du travail


Le retentissement de l’œuvre de Beauvoir a été considérable et a contribué à répandre progressivement dans l’opinion française l’idée que les fonctions de mère et d’épouses étaient aliénantes pour une femme sans travail
Parallèlement, la montée du salariat féminin rejaillit sur la démographie. Priorité au travail qu’à une vie de famille à 3.


      1. Le basculement en direction des villes




        1. Le mouvement général sur un demi-siècle


En 1946, la population urbaine ne représentait que 53% de la population totale.

De 1876 à 1954, le taux de croissance moyen de cette population était inférieur à 1%.
Cependant, depuis 1950, la carte des densités faire de plus en plus apparaitre des contrastes croissants révélateurs de la place et du rôle croissant des villes en France.


Aujourd’hui population vers les principales villes ou le long des grands fleuves et affluents.
La phase de la croissance urbaine se situe au cours des 30 glorieuses (+2% par an).


        1. On peut donner plusieurs explications à ce phénomène


- L’attraction pour un nouveau mode de vie synonyme de modernité et de confort.

- Forte progression du salariat qui est passé de 65% à 87% de la population active de 54 à 90.

- Suite à la PAC, main d’œuvre abondante disponible pour le développement industriel au cours des années 50 et 60, dirigée naturellement vers les villes

- Politique volontariste d’aménagement du territoire a aussi joué un rôle dans la modification de la réparation géographique de la population :

- Décentralisation et déconcentrations en direction des villes de province ainsi que le développement de l’industrialisation de régions traditionnellement à dominante agricole. (Aéronautique sur Toulouse, téléphonie sur Lannion).


        1. Les limites de la politique volontariste d’aménagement du territoire


- La DATAR s’est efforcée de limiter la croissance de l’agglomération Parisienne.

(Gravier, Paris et le désert français, 1947).
- 2 fois plus d’emplois ont été crées en Ile de France que dans les autres régions entre 85 et 2000.
- ENA à Strasbourg et Normale Sup à Lyon + symbolique qu’efficace.
Cette volonté de la DATAR s’est traduite par la création de villes nouvelles permettant d’étaler dans l’espace la croissance démographique engendrée par les créations d’emplois sur Paris. Ceci n’a été possible qu’avec un fort développement des transports (RER, SNCF, Autoroutes), générant des migrations journalières et pollutions de plus en plus importantes.


      1. L’immigration


En 1999, on recensait officiellement 4,3 millions d’immigrés (résidents français nés hors de France de parents étrangers), dont environ 1,5 avaient été naturalisés après leur arrivée en France.
La date fondamentale dans ce domaine est constituée par 1974, marquée par la fermeture officiellement des frontières à l’immigration du travail et la loi sur le regroupement familial :

- Création d’immigrés permanents, y compris chômeurs
Cette loi a aussi provoqué une modification qualitative de la population d’origine étrangère :

- Féminisation, notamment dans les populations d’origine maghrébine qui ont le plus profité de cette politique de regroupement.

- Rajeunissement : 50% today ont moins de 25 ans, 36% avant
Difficultés d’intégrations :

- Niveaux de qualification de ces immigrés très peu évoluées depuis 1975, alors que depuis cette date, les besoins en mains d’œuvre peu qualifiés, ont diminué…….
Mouvements contestataires :

- SOS Racisme en 1984

- Au cours des années 90, les questions soulevées dans les établissements scolaires par le port du foulard islamique.
Bref : Logiques communautarises contraires à la tradition républicaine nationales


    1. La Restructuration de l’Agriculture




      1. Les années décisives : 59-67


En novembre 1957, de Gaulle créa la commission de Rueff-Armand en vue de réfléchir aux rigidités de l’économie française et de promouvoir une modernisation accélérer de l’agriculture française.

- Restructurer l’agriculture française :

- La mise en place des IVD (indemnité viagère de départ pour les plus anciens moins réceptifs aux innovations voulues par le gouvernement).

- la création des SAFER (société d’aménagement foncier et d’établissement rural), chargé de piloter la modernisation de l’agriculture.

- L’incitation à la constitution des GAEC (groupements agricoles d’exploitation en commun), en vue d’atteindre des tailles d’exploitation pour rentabiliser les investissements.
Malheureusement une grande part des paysans n’appréciaient pas cette philosophie des lois Debré et Pisani (fin des petites exploitations, endettement).

Ces paysans n’entendaient pas non plus devenir un groupe marginal dans la société française au nom des impératifs de modernisation industrielle du pays. Ils représentent encore 25% de la population active en 1958.
Le Gouvernement de M.Debré joua alors la carte du CNJA (centre national des jeunes agriculteurs), fondé en 56. Centre favorable aux évolutions voulues par le gouvernement.
Ces difficultés du monde agricoles furent en parti à l’origine du gouvernement de mettre en place le plus rapidement possible la PAC afin de transférer à l’Europe une partie des charges liées à la fixation de prix stables et rémunérateurs pour les agriculteurs français.
L’Etat fut aussi contraint d’accorder indemnités et traitement fiscaux préférentiels aux agriculteurs pour faire face à l’agitation et au mécontentement qui marquèrent les années 60.


      1. L’achèvement de la révolution agricole accélérée au cours des années 60.


La part de la population agricole a diminué :

- 4,1 millions en 1968

- - de 3% des actifs en 2000.
Réticences face à la profession :

- Problèmes de dettes contractées dans la période faste de la PAC (60-79).
Réforme de la PAC en 1992 : Elle diminue les prix garantis et surtout remplace l’aide à la production (source de surproduction et de baisse des cours) par une aide à la personne.
De plus, accélération de la concentration et de la spécialisation de l’agriculture française :

- Céréales, betteraves, agricultures à forte VA (vins), fruits, maraichères.


      1. Déclin du Monde ouvrier


Le maximum du poids du secteur secondaire en France a été atteint au milieu des années 70 avec environ 40% de la population active.
Maintenant, moins de 25%. En 1996, il y avait moins d’ouvriers qu’en 1926.
Conséquence sociale :

- Affaiblissement d’une authentique culture ouvrière liée, notamment aux fortes concentrations sur des sites organisés autour de grandes unités de production (sidérurgie, métallurgie).
Taux de syndicalisation a baissé de 2/3 en 20 ans. Aujourd’hui, rendu en 1914 en nombre.
Donc, très faible syndicalisme français : 11% en 1993, contre 41% en 1950.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconLa Révolution française

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconLa Révolution française et le xixè siècle

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconRevolution française, guerres de vendee : histoire, litterature

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconL'histoire du droit du travail débute avec la Révolution française

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconEgo sum : Un français ayant vécu la Révolution française et l’Empire

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconChapitre 1 La notion de famille à travers les siècles Section 1 :...
«la famille sera toujours à la base des sociétés» et Will Durant2 que «la famille est le noyau de la civilisation»

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconLivre premier révolution et contre-révolution
«Du Pain, la Paix et de la Terre !» se répandait dans le pays, résumant toutes les aspirations anciennes et les espoirs de l'heure...

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconLa révolution française a été une période de grands changements politiques,...

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconThème 1 : principes valeurs et symboles de la citoyenneté Européenne
«liberté- égalité- fraternité». Devise née pendant la révolution française et inscrite dans la ddhc de 1789

Introduction : les héritages de la Révolution Française et du 19 iconLa Révolution française de 1789, en abolissant les Orres et les Pivilèges,...
«l’encombrement des connaissances» et proposait ce que la réforme Haby définira comme «smic culturel» devenu aujourd’hui le «socle...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com