A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique








télécharger 23.37 Kb.
titreA objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique
date de publication10.07.2017
taille23.37 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos
Introduction épistémologique à la sociologie politique

Certains partis-pris pèsent sur la discipline ce qui donne naissance à des luttes pour la définir : préciser son objet et sa méthode :

  • Tout fait de société peut être considéré comme ayant une dimension politique donc la sociologie politique ne serait jamais que de la sociologie.

  • La sociologie politique entend abandonner tout caractère normatif et cherche à adopter une posture descriptive, neutre.

  • La sociologie politique existe-t-elle de manière autonome, quels sont ses liens avec des disciplines connexes ?

C’est au regard des rubriques qui sont identifiés et de ces tensions que le cours se structure.

I) Délimitation du champ de l’étude

Contradiction de la sociologie politique « La sociologie politique est la plus ancienne et la plus neuve des disciplines scientifiques et morales »Leclerc. A la fois une science politique et une science morale. Elle trouve son origine dans la grèce antique mais les grecs avaient une approche normative. Elle a du obtenir un caractère scientifique que depuis le XIXe.

Doutes quant à l’existence du champs politique lui-même et quant à la possibilité que la sociologie puisse légitimement aborder la sociologie politique. Elle a pour objet la société dans sa dimension politique, ce qui signifierait que la sociologie politique c’est l’approche sociologique des phénomènes politiques. Elle reposerait sur les conceptions et les méthodes d’analyse de la sociologie pour étudier le social en général.

Comment fonctionne l’ensemble des rapports sociaux ?Comment fonctionne les relations d’ordres politique ? C’est l’un des enjeux du cours de déterminer comment fonctionne ces relations. En fonction de ce qui sera définit comme relation politique :l’objet de la sociologie politique sera ≠. Il faudra s’interroger sur la politique et sur la science elle-même.

A) Objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique

La sociologie politique est la science de l’univers politique mais deux conceptions se sont succédées :

Première conception : dans un premier temps, elle a considéré que son objet était l’Etat, lieu unique du pouvoir. Approche qui a marqué l’école germaniste , représenté par Joseph Gelinek et Hans Kelsen. Pourquoi l’Etat ? Car les allemands et les autrichiens n’avaient plus d’Etat (construction ou existence après défaite de l’empire austro-hongrois). N’existe-t-il pas des société organisées mais sans Etat pour démentir cette conception ?

La doctrine moderne abandonne, l’étude du pouvoir en général : abandon du critère de l’Etat. La sociologie politique porte sur le commandement, l’autorité, la domination et les différents modes de gouvernement dans des sociétés En France, Aron et Duverger1 sont les introducteur de cette conception . Le champs de la sociologie politique n’est-il pas trop large ? 2 écoles : une minoritaire représentée par Bertrand De Jouvenel, qui étudie toutes les manifestations du pouvoirs (les sociétés animales, et humaines, ds les sphères privées et publiques). Celui qui est majoritaire la sociologie politique doit choisir de manière arbitraire d’étudier les phénomènes de pouvoir dans le cadre étatique pour laisser à des science connexes l’étude des autres manifestations du pouvoir.

Nouvelle définition de la sociologie politique : Bendix et Lipset : la sociologie politique comprend les études sur :

  • Le comportement électoral et la recherche des attitudes et des opinions

  • Le processus de prise des décisions politiques

  • Les idéologies des mouvements politiques et des groupes d’intérêts

  • Les partis politiques, les groupements volontaires et le problème de l’oligarchie

  • Le gouvernement et les problèmes d’administration

B) Caractériser la sphère de la sociologie politique

Sociologie politique et Droit :Le droit analyse les phénomènes de pouvoir à partir de ce qui est licite ou illicite. Ce qui signifie que le droit tend à réglementer la pratique du pouvoir plutôt qu’à l’analyser pour lui-même, il y a une dimension normative rejeté par la sociologie politique. Au mieux, elle envisagera le droit comme un cadre dans lequel s’inscrive des acteurs libres qui pourront faire le choix de respecter la loi ou non. A un autre niveau, la socio-po envisage que l’interprétation de la constitution par le droit (ex : le conseil constitutionnel) n’obéit pas qu’à une logique juridique mais subit aussi l’effet de la société.

Sociologie politique et philosophie politique : la philosophie politique est normative car les philosophes qui s’interrogent sur le pouvoir cherchent à proposer le meilleur des régimes possibles (celui qui sait ce faire accepter).

Le champs politique de la sociologie politique : Si la définition même du champs politique de la sociologie politique donne lieu à un litige c’est parce que le terme politique donne lieu à une polysémie. Il y aurait une distinction à faire entre le et la politique.

  • LA politique est un espace symbolique de compétition entre les hommes et un espace de gestion de la société par les hommes politiques. C’est la pratique politique, la lutte pour le pouvoir.

  • LE politique désigne le pouvoir abordé de manière objective et dans sa généralité, en dehors des aspects contingents de la pratique politique. C’est le pouvoir ds sa généralité, tel qu’on peut l’abstraire de chaque société particulière.

  • Autres termes : La politeïa (constitutif) est le politique envisagé comme ce qui est au fondement de l’ordre sociale, principe organisateur. Platon qui recherche l’idée de bien recherche un principe constitutif capable d’ordonner le social : la cité.

  • La politike : la res publica, gestion des affaires collectives, des affaires publiques.

  • Politika : pratique individuelle de la politique. Machiavel interroge la politika : il faut être rusé et fort…

La sociologie politique définirait le terme de politique sur la base du masculin, elle prend pour objet le pouvoir dans sa généralité. Elle devrait admettre que toute pratique politique suppose une réflexivité. Prise de position forte (≠Histoire des idées politique). Elle suppose que toute approche générale du pouvoir prend en compte la manière dont le pouvoir se particularise dans des pratiques particulières. L’objet de la sociologie politique est le politique mais elle ne peut faire l’économie de la politique. Elle porterait donc sur l’univers politique.

Le champs scientifique de la sociologie politique : Les phénomènes de pouvoir sont des phénomènes de société. On étudie le pouvoir de la même manière qu’on étudie la société. La scientificité de la sociologie politique dépend de la scientificité de la sociologie générale.

La sociologie peut-elle être scientifique ? Néologisme crée par Auguste Comte en 1839 pour faire de la sociologie la science du social. A l’origine il voulait employer le terme de physique sociale, mais le mot fut emprunter par Quételet pour désigner les statistiques. Dans la sociologie, il y a la volonté de prolonger l’analyse de la science physique sur le terrain du social. La sociologie pour Auguste Comte est scientifique parce qu’elle utilise les même méthodes que la science physique. C’est la continuité entre les règnes sociaux et naturels qui permettent d’utiliser les mêmes méthodes. Suppose que la socio est une science positive liée à l’observation qui suit la démarche hypothético-déductive. La sociologie politique est l’étude positive de la constitution et du développement des sociétés politiques.

La sociologie politique dépend-elle de la sociologie générale ? Jean-Marie Denquin suppose que la sociologie politique fait partie des science politique pour son côté juridique. Dominique Chagnollaud suppose que la sociologie politique ce n’est jamais qu’une méthode que peut utiliser la science politique. Pierre Hansard reprend un raisonnement libéral : l’Etat tend à se séparer de la société. Si l’Etat est séparé de la société c’est que la sociologie et la politique sont séparés. La sociologie politique n’existerait pas.

Raymond Aron fait une synthèse : « à la limite on pourrait dire que la science politique considéré globalement se confond avec la sociologie politique, elle est le chapitre politique de la sociologie ».Si on donne une dimension scientifique à la sociologie politique, il n’empêche que la sociologie politique présente certaine restriction par rapport à d’autres sciences positives

  • Le réel des sciences physique est objectivable alors que le réel de la sociologie est de l’ordre du symbolique, représentation, culturel.

  • La recherche de la vérité dans les sciences positives peut conduire à des prévisions mais pour la sociologie politique qui porte sur des actions humaines, il faudrait admettre que ces actions humaines échappent à toutes prévisions car l’homme est un acteur libre. Au mieux elle peut développer des tendances.

  • La sociologie politique semble pouvoir présenter uniquement des hypothèses voir des typologies, des modèles.

II) La méthodologie scientifique en usage en sociologie politique

La sociologie politique est un champ est une discipline de la sociologie générale. La sociologie politique n’est donc pas une discipline carrefour (prise de position). Car elle répond aux méthodes générales de la sociologie dans son analyse des phénomènes du pouvoir. Cela signifie que la sociologie politique vise à expliquer les faits de pouvoir en révélant les lois qui les rattachent les uns les autres (Durkheim). En 1950, L’Unesco propose de circonscrire le champ sociologique du champ politique. Elle renvoie à 4 rubriques :

  • La théorie politique

    • institutions politiques (au-delà de leur aspect juridique)

  • Les partis

  • L’opinion publique

  • Les Relations internationales

A) Les pièges du sens commun et les illusions de l’empirisme

Les pièges du sens commun : Concept de Durkheim des représentations et présupposé dont il faut s’éloigner. Ne pas tomber dans l’ethnocentrisme

Autres sources d’erreur dans la construction de l’objet étudié : l’hyperempirisme : ne pas analyser des données séparées mais les insérer dans une démarché unitaire. Il faut vérifier les hypothèses et construire l’objet de la recherche. . Laissez libre cours à l’imagination du sociologue en s’écartant des techniques et méthodes ?.

B) Les théories scientifiques et la vérification empirique

Ouvrage Asile d’Erving Goffman : pourquoi des H qui assurément échappent à la normalité sont placés dans des asiles, en raison de critères normaux ? Il rompt avec les recherches habituelles sur les symptômes de la folie, élimine la question de l’ordre social, . Par induction, il crée la théorie des fonctions sociales caractéristiques des institutions totalitaires (nouveau concept qui regroupe tous les lieux de gardiennage des H)

Aussi pour faire un résumé synthétique de la méthode à employer :

  • Formulation hypothétique du problème qui guide la conceptualisation et la collecte des faits

  • Accumulation de données

  • Systématisation théorique et élaboration de théories générales

1 Le Parti


similaire:

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconCours 1; le 13. 01. 10 Chapitre 3 : La délimitation du politique,...
«royaume n’est pas de ce monde» («tout pouvoir vient de Dieu» Saint-Paul dit «Paul de Tarse»)

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconObjet d’étude : Construction de l’information

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconChap. III – L’ordre politique européen
«objet politique non identifié» car c’est plus ou moins une confédération, ce n’est pas une simple institution nationale ou internationale,...

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconSéquence 1 : L'entrée en scène du héros; objet d'étude : Le personnage...

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconDocument n°206
«culture d’opposition» au système. Qu’on doit «reconnaître qu’il y a une limite désirable à l’extension indéfinie de la démocratie...

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconRapport final ( janvier 2015 ) La présente étude a été réalisée par...
«Transports, énergie, infrastructures et société de l'information» (ten) du cese, à savoir

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconRecherche action qualifiante pah
«l’échantillon mère» mais qu’il faut définir en fonction de l’objet de l’étude (Caractéristiques représentatives)

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconLe concept de «securitization»
«problème politique», permettant de faire appel à des moyens extraordinaires au nom de la sécurité. L'acte de sécurisation suppose...

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconUnion geographique internationale commission «genre et geographie»
«La cartographie politique des espaces médiatiques en Inde : étude spatio-temporelle»

A objet et délimitation de l’étude : le concept de société politique iconOrigines du concept de l’état de droit
«ce que le concept d’État de droit a gagné en extension, IL l’a perdu en compréhension»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com