Cce extraordinaire du 08 juillet 2013








télécharger 25.5 Kb.
titreCce extraordinaire du 08 juillet 2013
date de publication06.07.2017
taille25.5 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > loi > Documentos





CCE EXTRAORDINAIRE DU 08 JUILLET 2013

SUR LE POINT DE SITUATION SUR LA MISSION INDEMNISATION AU SEIN DE POLE EMPLOI 2015

COMPTE-RENDU


En préambule, Jean Bassères souligne la grande adhésion de tous les partenaires sociaux à Pôle Emploi 2015.


Il précise également qu’il ne va pas dire que tout va dans le meilleur des mondes.


 
1/ réponses DG suite au 1er tour de prise de parole des OS


 
·        intervention de Jean Bassères


Il s’étonne d’entendre parler de malaise. Pour lui, il n’y a pas de malaise.  Il y a une plutôt une insatisfaction puisque la fusion n’est pas acceptée par tout le monde.


Selon lui, le but de la DG est de partager ce constat.


Selon lui, il faut entamer une réflexion et se demander comment faire pour atteindre une compétence professionnelle reconnue.


  • intervention de Florence Dumontier


Elle revient sur les raisons de la perte de la délégation  de la grille de validation des paiements à certains agents (« MG33 »). Elle rappelle que la grille MG33 est remontée aux ELD en 2010 après des échanges avec les commissaires aux comptes.


Ensuite, elle évoque le traitement des dossiers annexes 8 et 10 par la  PES. Certaines OS ont remonté le fait que cela frustre les agents de ne plus pouvoir traiter les dossiers en agence et qu’ils ont perdu en compétences et connaissances. Elle répond qu’il existe un « règlement’ action » accessible à tous au niveau de la veille règlementaire.


Aux affirmations de ceux qui disent qu’il y a très peu d’informations sur l’indemnisation données au cours de l’EID voire qu’il est impossible d’en donner vu le temps, elle rétorque que l’EID comporte des informations sur l’indemnisation. Preuve en est les 5 situations de rejets/reprises qui sont étudiées en EID. Elle rappelle également qu’il existe une notice complète et bien informée sur de multiples sujets liés à l’indemnisation (l’actualisation, etc) fournie lors de l’EID. Par conséquent, l’information est bien remise aux DE.


Pour finir, elle s’étonne d’entendre parler de procédures de simplification appliquées en agence alors que cela n’a jamais été évoqué. Elle ajoute qu’elle est même intéressée à ce qu’on lui remonte des cas concrets.


  • Intervention Jean Yves Cribier


Il commence par évoquer la classification qui permettra, selon lui, d’être en capacité de mieux suivre les effectifs, au niveau « quantitatif » quand celle-ci sera instaurée.

 
Il reconnait ensuite et abonde dans le sens des OS en affirmant qu’il y a bien un effort à faire au niveau de la réinstallation de réunions régulières en agence afin de favoriser l’actualisation des connaissances sur le champ de l’indemnisation.


Par contre, il réfute le fait qu’il y ait un manque de formations.


Au sujet de la répartition hétérogène des tuteurs sur le territoire français qui existerait selon certaines OS, il propose de faire un état des lieux.


En ce qui concerne le manque d’infos sur l’indemnisation pour les DE lors de l’EID, il affirme que des rappels ainsi que des approfondissements des connaissances sont instaurés.
 
Il rappelle que le travail de l’indemnisation (traitement des demandes d’allocations, accueil physique et téléphonique, la gestion et le traitement des activités du back office) concerne 10000 agents au sein de Pôle emploi.


Il précise également que la répartition de l’exercice de l’activité « indemnisation » est dorénavant différente. En effet, avant la fusion, l’IDE était gérée exclusivement par les ex agents Assedic. De nos jours, l’inscription est intégrée au sein de l’EID et l’EID est traité par l’ensemble des agents.


Il revient ensuite sur la nécessité d’un investissement fort en formations pour les nouveaux agents. Le renforcement des connaissances sera également favorisé.


 
2/  2ème tour de prise de parole des OS.


  • Intervention CFTC : «  les personnes de l’indemnisation ne doivent pas être les laissés pour compte de la fusion. Vous héritez d’une situation décriée sans cesse par la CFTC sans aucune écoute de la part de votre prédécesseur.


Pôle emploi 2015 était l’occasion pour vous de rassurer cette population. Or, elle est encore plus inquiète !...
Le personnel de l’indemnisation ne se retrouve pas dans Pôle emploi et a le sentiment de ne pas appartenir à la même entreprise.
L’attente du personnel de l’indemnisation n’est pas de commenter ici des chiffres.
L’équité de traitement sur les postes à fortes contraintes est inexistante. Le personnel indemnisation est toujours sollicité aux postes d’accueil physique puisque 80% des flux concernent l’indemnisation.

Il y a une perte d’expertise, une perte de la polyvalence, dus notamment au fait qu’il n’y ait plus de réunions thématiques sur l’indemnisation en site.
La gestion globale du compte n’est pas prise en compte dans la planification des activités.

La perte de la délégation de la « MG33 » a été un choc. Le problème, c’est qu’on continue de solliciter les agents. En effet, on a certes délégué la « MG33 » à l’ELD. Mais  l’ELD n’a pas toujours de compétences en indemnisation. Par conséquent, l’ELD va voir son agent afin d’obtenir son aval pour appuyer sur le bouton.
C’est une perte de temps phénoménale ! Pendant ce temps, le DE attend, se déplace et fait part de son mécontentement à l’accueil.
Le personnel de l’indemnisation a un sentiment de peur concernant l’avenir. C’est votre rôle de le rassurer !
Il est hors de question de cantonner le personnel indemnitaire au traitement des dossiers et faire en sorte qu’il soit à la disposition du personnel placement.
Concernant le RRA, ce n’est surtout pas la solution miracle ! d’autant plus que vous avez décidé qu’il y aurait 1 seul RRA par site. Sachant que dans certaines régions, le RRA gérerait plusieurs sites.
Les tensions sur site sont dues aux informations erronées fournies dans un 1er temps à l’accueil. Ceci génère donc des tensions entre collègues et usagers. Il y a un réel effort à faire auprès des collègues à l’accueil au sujet de l’information donnée.
Le personnel de l’indemnisation n’attend pas de commentaires de chiffres.
Il veut connaitre les actions qui seront mises en place
Les agents de l’indemnisation ne sont pas des bouche-trous !

 
 
3/ Réponses DG suite 2ème tour de prise de parole des OS


  • intervention Jean Bassères



La PES ne disparait pas. Idem l’A2S.

Ce sont des rumeurs infondées

Nous ne sommes pas dans une logique de métier unique !

Notre richesse, c’est la complémentarité

Je suis d’accord avec la CFTC au sujet de la formation « indemnisation » à donner  aux agents placement.

On est dans une notion d’équipes mixtes. La réflexion n’est pas de se demander comment les arrêter mais comment les faire vivre, comment favoriser leur complémentarité.
Le RRA n’est pas une solution miracle ! Le but est de savoir si on va dans le bon sens.
Concernant la « MG33 », il faut voir la pertinence de la déléguer au RRA.
Pour la répartition des charges, nous avons « OPERA » à notre disposition


  •  intervention Jean Yves Cribier


La répartition des formations par « public »  (par rapport à la classification) => fournira un nombre de formateurs « titulaires » et « occasionnels ».


30% des actions de formation concernaient la gestion des droits. Sur ces 30%, 60% des agents qui suivaient ces formations avaient la compétence  « gestion des droits ».
Entre 750 000 et 800 000 heures de formation ont été orientées vers la gestion des droits, la GGD.


  • intervention Florence Dumontier


Le programme de formation des RRA est de 11 jours. Cela peut aller jusque 30 jours.
Nous recherchons la montée en charge des compétences des RRA sur les 2 champs de compétences
 



  • intervention Jean Bassères


Pôle emploi  serait hors la loi et n’aurait pas respecté ce pour quoi il a été créé ????
Je vous rappelle qu’il y a eu des contrôles internes de l’UNEDIC de réalisés ainsi que des audits !


Pole Emploi n’a fourni aucun résultat ??

En tout cas, personne ne conteste Pôle emploi de nos jours !


La double compétence n’est pas inscrite au répertoire des métiers.  C’est normal ! il est impossible de définir, de décrire ce qu’est un métier à double compétence. La double compétence se retrouvera soit dans la GDD, soit dans l’Accompagnement.


La PES serait remise en cause ???

Les DE indemnisés dans le cadre des annexes 8 et 10 ne se plaignent pas de la PES.

Pour nous, il faut consolider la PES.

On ne peut décentraliser sans enlever de compétences sur sites. (exemple : perte expertise des agents ayant quitté leur site pour intégrer la PES). C’est normal. C’est logique.

Néanmoins, je rappelle que 4000 CDI ont été déployés pour l’accompagnement des DE.
La DSN (Déclaration Sociale Nominative) n’est pas la fin de l’indemnisation. Par contre,

Quel progrès pour les DE gérés dans le cadre de l’activité réduite !.


En ce qui concerne la « MG33 », je ne prends pas le risque de déléguer à nouveau les pouvoirs aux agents et que les comptes de Pôle Emploi ne soient pas certifiés par le commissaire aux comptes.


 
 La suite des discussions sur la mission indemnisation est fixée au 24 juillet 2013

courriel : syndicatcftcemploi@gmail.com

www.cftc-emploi

similaire:

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconRapport d’activite a l’assemblee generale ordinaire et extraordinaire du 20 juin 2013

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconNote donnée le 21 juin 2013/rendue le 5 juillet 2013
«le monde adulte». On le trouve aussi dans les émissions de «télé réalité», dont l’une des principales constantes est l’élimination...

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconCommission cce des conditions de travail et des risques psychosociaux
En se basant sur les tout premiers résultats observables, la commission des conditions de travail du cce a décidé de présenter une...

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconApprobation des procès verbaux des 10, 22 et 23 avril 2013
«demanderesses» sur ce sujet là, avant que nous allions plus loin, sur quelque chose qui n’existe pas encore, nous en demandons l’examen...

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconConseil Municipal du 11 juillet 2013

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconNote explicative décret du 30 juillet 2013

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 icon2016 avenant augmentant temporairement la duree du travail
«Compléments d’heures par avenant» de l’Accord collectif de Branche sur le travail à temps partiel signé le 22 mai 2014 et étendu...

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconCalendrier du cce 21

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconModifiés par l’assemblée générale extraordinaire du 12/01/2013
«membre bienfaiteur» peut être décerné par le ca à des personnes physiques ou morales qui acquittent le montant d’une cotisation...

Cce extraordinaire du 08 juillet 2013 iconReunion du conseil municipal du 21 juillet 2014
«fonctionnement» de la commune devra verser 10 600 € cette année et, pour rappel, a versé en 2013 la somme de 14 000 €








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com