Remarques sur la présente édition numérique








télécharger 3.28 Mb.
titreRemarques sur la présente édition numérique
page6/219
date de publication09.10.2017
taille3.28 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > histoire > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   219

CHAPITRE IV : La tour que les fils de Noé édifièrent en outrage à Dieu ; Dieu confond leurs langues ; l’endroit où ce fait eu lieu s’est appelé Babylone.


1. Les fils de Noé dans la plaine de Sennaar. - 2. Nemrod. - 3, La Tour de Babel.

1. [109] Les enfants de Noé au nombre de trois, Sèm(as), Japheth(as) et Cham(as), étaient nés cent ans avant le déluge ; les premiers, ils descendirent des montagnes vers les plaines et y établirent leur demeure. Comme les autres craignaient fort d'habiter les plaines à cause du déluge et hésitaient à la pensée de descendre des hauteurs, ils leur rendirent courage et leur persuadèrent de suivre leur exemple. La plaine où ils les établirent d'abord s'appelle Sennaar. Dieu leur recommanda, s'ils se multipliaient, d'envoyer des colonies ailleurs, pour éviter les querelles mutuelles et de cultiver de grandes terres pour jouir de leurs fruits en abondance ; mais par aveuglement ils n'écoutèrent point Dieu, et, en conséquence, ils furent précipités dans des calamités qui leur firent sentir leur erreur. En effet, comme ils avaient une floraison nombreuse de jeunes gens, Dieu leur conseilla de nouveau de détacher une colonie ; mais eux, sans songer qu'ils tenaient leurs biens de la bienveillance divine, et attribuant à leur force personnelle l'origine de toute leur abondance, n'obéissaient pas. A leur désobéissance ils ajoutèrent même le soupçon que Dieu leur tendait un piège en les poussant à émigrer, afin que, divisés, il pût les maîtriser plus aisément.

2. [113] Celui qui les exalta ainsi jusqu'à outrager et mépriser Dieu fut Nemrod (Nébrôdès), petit-fils de Cham, fils de Noé, homme audacieux, d'une grande vigueur physique ; il leur persuade d'attribuer la cause de leur bonheur, non pas à Dieu, mais à leur seule valeur et peu à peu transforme l'état de choses en une tyrannie. Il estimait que le seul moyen de détacher les hommes de la crainte de Dieu, c'était qu'ils s'en remissent toujours à sa propre puissance. Il promet de les défendre contre une seconde punition de Dieu qui veut inonder la terre : il construira une tour assez haute pour que les eaux ne puissent s'élever jusqu'à elle et il vengera même la mort de leurs pères.

3. [115] Le peuple était tout disposé à suivre les avis de Nemrod, considérant l'obéissance à Dieu comme une servitude ; ils se mirent à édifier la tour avec une ardeur infatigable, sans se ralentir dans leur travail ; elle s'éleva plus vite qu'on n'eût supposé, grâce à la multitude des bras. Mais elle était si formidablement massive que la hauteur en semblait amoindrie. On la construisait en briques cuites, reliées ensemble par du bitume pour les empêcher de s'écrouler. Voyant leur folle entreprise, Dieu ne crut pas devoir les exterminer complètement, puisque même la destruction des premiers hommes n’avait pu assagir leurs descendants ; mais il suscita la discorde parmi eux en leur faisant parler des langues différentes, de sorte que, grâce à cette variété d'idiomes, ils ne pouvaient plus se comprendre les uns les autres. L'endroit où ils bâtirent la tour s'appelle maintenant Babylone, par suite de la confusion introduite dans un langage primitivement intelligible à tous : les Hébreux rendent « confusion » par le mot babel. La Sibylle fait aussi mention de cette tour et de la confusion des langues dans ces termes : « Alors que tous les hommes parlaient la même langue, quelques-uns édifièrent une tour extrêmement haute, pensant s'élever par là jusqu'au ciel. Mais les dieux envoyèrent des ouragans, renversèrent la tour et donnèrent un langage spécial à chacun ; de là vient le nom de Babylone attribué à la ville ». Quant à la plaine appelée Sennaar en Babylonie, Hestiée en parle en ces termes : « Les prêtres qui échappèrent, emportant les objets sacrés de Zeus Enyalios, s'en vinrent en Sennaar de Babylonie ».

CHAPITRE V : Les descendant de Noé se répandent par toute la terre.


1. [120] A partir de ce moment, ils se dispersent par suite de la diversité des langues et fondent des colonies de toutes parts : chacun prenait le pays qui s'offrait à lui et où Dieu le conduisait, de sorte que tous les continents furent peuplés, tant à l'intérieur des terres qu'au bord de la mer ; il en est même qui traversèrent la mer sur des vaisseaux pour peupler les îles. Quelques-unes parmi les nations conservent encore les noms qui leur viennent de leurs fondateurs, d'autres les ont changés, d'autres encore les ont modulés pour les faire mieux entendre de ceux qui venaient s'établir chez eux. Ce sont les Grecs qui ont été les auteurs de ces changements. Devenus les maîtres à des époques ultérieures, ils ont voulu s'approprier même les gloires du passé, décorant les nations de noms qui leur fussent intelligibles et leur imposant leurs formes de gouvernement, comme si ces nations étaient issues d'eux-mêmes.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   219

similaire:

Remarques sur la présente édition numérique iconToutes tâches relatives à l’édition des livres et leur promotion....

Remarques sur la présente édition numérique iconRemarques Le texte de Feynman présenté dans ce document est une combinaison...

Remarques sur la présente édition numérique iconNote aux lecteurs 3 Qu’est-ce que le numérique?
«Attribution Pas d’Utilisation Commerciale». Cette démarche vise une meilleure intégration de la littératie numérique et de la culture...

Remarques sur la présente édition numérique icon© Groupe Composer, 2012, pour la présente édition

Remarques sur la présente édition numérique iconRemarques sur le conseil d’etablissement du

Remarques sur la présente édition numérique iconLes Compagnons du Silence Édition de référence : Paris, Phébus, 1998....

Remarques sur la présente édition numérique iconRapport sur "La structuration de la filière du numérique éducatif" 2

Remarques sur la présente édition numérique iconRésumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Mode de compatibilité Word 2007» correspondant à un document au format ecma-376 Office Open xml 1ère édition; 19

Remarques sur la présente édition numérique iconRésumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Word 2010» correspondant à un document au format iso 29500: 2008/ecma-376 Office Open xml 2ième édition pour la classe de conformité...

Remarques sur la présente édition numérique iconUn projet de loi sur l'édition fait polémique à Alger








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com