Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale








télécharger 104.99 Kb.
titreStrict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale
page2/2
date de publication11.08.2018
taille104.99 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > histoire > Documentos
1   2

Giles Taylor, Director of Design, Rolls-Royce Motor Cars
Première Rolls-Royce à être construite sur la nouvelle Architecture du luxe, la nouvelle Phantom est une interprétation totalement novatrice et contemporaine de la quintessence de la Phantom. Encore plus emblématique, plus élégante, elle évoque quiétude et stabilité aussi bien à haute vitesse que lors de vos apparitions cérémonielles.
Dès le premier regard, la nouvelle Phantom éblouit par la pureté de ses lignes. Grâce à la nouvelle Architecture du luxe et aux derniers processus d'ingénierie mis en œuvre, les méthodes d’assemblage de précision de la carrosserie garantissent un nombre minimal, voir nul, de lignes de jonction visibles entre les panneaux de carrosserie, conférant à la nouvelle Phantom l’apparence d’un bloc d'aluminium d’un seul tenant. Il s’agit d'une véritable prouesse de collaboration entre les services de design et d'ingénierie, qui ont travaillé main dans la main pour créer un magnifique chef d'œuvre.
Dès le premier regard, on remarque l’actualisation radicale de la Phantom, à travers le nouveau design de la calandre Pantheon. La puissante calandre personnifiée est surélevée par rapport à celle de l’actuelle Phantom VII, ce qui place la Spirit of Ecstasy environ 1,5 cm plus haut. Elle rappelle le design futuriste d’abord évocateur de la calandre de la VISION NEXT 100, nom de code 103EX, de l’an dernier, mais porte également des influences issues de la Silver Cloud de l’ère James Young.
Néanmoins, à la différence de la 103EX et de toutes les précédentes Phantom, la calandre de la nouvelle Phantom est pour la première fois intégrée dans la carrosserie environnante. Résultat : un design réduit, plus net, moderne et clair, permettant à toutes les lignes de la nouvelle Phantom de converger vers ce signe emblématique de puissance, pour s’en écarter ensuite à nouveau.

En outre, un nouveau graphisme des phares confère à la proue une expression de confiance et de détermination farouches, avec des éléments internes qui exhalent fraîcheur et optimisme tout en offrant un anneau expressif de lumières diurnes ainsi que le système de lumière laser le plus perfectionné de tous, capable, la nuit, d'éclairer la route jusqu’à 600 mètres.
Un ensemble harmonieux, obtenu par le travail artisanal de matériaux authentiques et nobles et de subtils replis dans la carrosserie. La ligne s’étendant de la proue à la poupe prend sa source à l’intérieur, depuis le coin supérieur de la calandre, et se déploie tout le long de la carrosserie jusqu’à la poupe, conférant à la nouvelle Phantom une dynamique impressionnante, tandis que la ligne d’aile avant s’estompe juste derrière la poignée de portière, exprimant allure et fluidité.
La calandre elle-même est réalisée en acier inoxydable poli à la main, un matériau tactile aux teintes chaudes qui souligne la nature précieuse et intemporelle de cette nouvelle Phantom et de son architecture moderne. Les stries d’acier inoxydable émanant des pointes supérieures de la calandre courent de manière incurvée le long des bord supérieurs du capot et tout autour du pare-brise, accentuant ainsi la longueur du capot et créant une continuité entre la cabine et le volume inférieur, comme si la voiture était continuellement balayée par les vents.
De profil, la nouvelle Phantom possède les proportions emblématiques 2:1 qui ont suscité tant d’enthousiasme à chaque génération de Phantom, affichant des porte-à-faux courts à l’avant et longs à l’arrière, une proue verticale et une poupe élancée. Vues de profil, les lignes arrière de la voiture décrivent des cercles qui guident le regard jusqu’à la roue avant. La terminaison latérale de la nouvelle Phantom est la plus grande pièce unique d’acier inoxydable poli à la main jamais utilisée sur une voiture. Elle souligne magnifiquement l'élégance de la voiture et grâce à son aspect doux et arrondi, préserve l’intimité de l’emblématique montant C élargi, tout en facilitant le passage du regard jusqu’à la poupe. De plus, une unique strie en acier inoxydable poli gravée sur le seuil de la Phantom à empattement allongé différencie celle-ci de son alter-ego à empattement standard.

« De profil, le design de la Phantom rappelle l'élégance de la Phantom V. En séparant la ligne d’aile avant de la ligne médiane, nous avons réintroduit un effet de mouvement. Cette ligne, qui revient en courbe sous la voiture, évoque agilité et légèreté », commente Giles Taylor.
La poupe de la nouvelle Phantom est une manne d’expressivité, avec son design évoquant les magnifiques poupes élancées des Phantom des années 1950 et 1960. La lunette arrière, elle aussi délimitée par un cadre en acier inoxydable parfaitement exécuté, est plus avancée et les lignes arrière sont plus profilées que celles de la précédente Phantom, tandis qu’un subtil feston sur la ligne de pavillon arrière plane au-dessus des passagers arrière et leur garantit un espace libre préservé au niveau de la tête.

Le regard est également attiré vers l’intérieur par un profilé conique en aluminium super-formé, garantissant davantage de surfaces sans jointures et de lignes de pare-chocs fluides autour des feux arrière. De subtiles replis dans le hayon, qui évoquent les hayons plus prononcés des précédentes Phantoms, courent jusqu’à une extrémité plus proéminente. Elle aussi en acier inoxydable, cette caractéristique fait écho à la calandre avant, en permettant au flux d’air de s'écarter gracieusement de l’arrière de la voiture. Même le bloc optique arrière aux allures de pièce d’orfèvrerie affiche des détails exquis, tels que la gravure interne des célèbres badges aux doubles R.
L’acier inoxydable poli à la main garnit également les premiers éléments de contact de la nouvelle Phantom : les poignées des emblématiques portières. Faisant fi de la tendance générale à négliger les poignées, Rolls-Royce a compris qu’une poignée de portière Rolls-Royce est un élément clé qui participe à l’expérience physique quotidienne des propriétaires avec leur voiture, et la sensation de ce merveilleux matériau au creux de la paume leur est précieuse.
Touche finale de l’expression visuelle de la Phantom : ses jantes qui, bien entendu, sont parfaitement proportionnées pour s’harmoniser au design Rolls-Royce. Parce qu’elles offrent la sensation de voler au-dessus du sol, Rolls-Royce propose les jantes en alliage haute qualité les plus grandes jamais utilisées sur une voiture de la marque. Les jantes de 22 pouces, chaussées de pneus en technologie Seal de Rolls-Royce, garantissent une sensation de « tapis volant » jamais encore ressentie dans aucune Rolls-Royce.

Phantom : l’article le plus luxueux du monde

Monter à bord d’une Phantom est un événement à lui seul. Les portières de la voiture s'ouvrent. Le seul choix qui s’offre à vous : conduire ou être conduit. Tandis que le propriétaire s’installe dans son véhicule, un assistant ou un voiturier s’avance et effleure le capteur de la poignée de portière. Celle-ci se referme dans un murmure, enveloppant l’occupant dans l’antre, « The Embrace », de la voiture la plus luxueuse du monde.
Cet antre, ou « Embrace », est fondamental pour les passagers arrière, nécessaire à leur expérience et à leur plaisir à bord de leur nouvelle Phantom. Il s’agit d’une nouvelle définition du confort et du raffinement de Rolls-Royce, qui faisaient déjà référence dans le monde de la construction automobile, visant à créer un

environnement détoxifiant tout en prenant soin de l’occupant dans les matériaux les plus raffinés. Les quatre portes dotées de cette nouvelle technologie participent également à créer cette atmosphère enveloppante pour l’occupant. Les portières arrière et, désormais, les portières avant, peuvent également être fermées de l’intérieur.
« The Embrace » est une vision de Giles Taylor, inspirée par sa création de la 103EX. Celui-ci a déployé des efforts considérables pour raviver l’esprit de la 103EX dans le design intérieur futuriste de la nouvelle Phantom, où rien ne saurait vous détourner du calme et de la quiétude de ce sanctuaire si particulier. La technologie se fait discrète, les espaces et surfaces sont propres, et le regard ne contemple que beauté, comme dans une galerie d’art.
Comme on est en droit de l’attendre d’une Rolls-Royce, l’environnement est conçu avec les matériaux les plus précieux et les plus contemporains. Mais ce qui surprend, c’est le sentiment de légèreté et de simplicité, d’élégance éthérée qui se dégage.

Lové dans les sièges arrière superbement revisités, l’occupant est porté dans un silence quasi-total comme sur un coussin d’air, grâce un agrément de conduite et à un confort acoustique nettement améliorés. Que l’occupant ait besoin d’un refuge pour réfléchir à des problèmes importants, ou simplement pour se perdre dans ses pensées, son imagination trouvera sa muse dans le ciel de pavillon Starlight le plus grand jamais réalisé dans une Rolls-Royce. Les placages de bois haute brillance au toucher exquis, en option pour les habillages de portières, la console centrale, le tableau de bord et les tables de pique-nique, offrent au passager un environnement constitué des matériaux les plus merveilleux et les plus authentiques.
Les lignes à l’avant de l’habitacle penchent vers l’avant en suggérant une nature progressive, tandis que les portières arrière, à l’inverse, penchent vers l’arrière, afin d’accentuer l’atmosphère relaxante de l’espace arrière. Le design des accoudoirs est le fruit d’une inspiration maritime déclinée de diverses manières. La tension et la « coque » des accoudoirs sont directement inspirées des grands voiliers.
Les sièges ont été nouvellement sculptés et réalisés à la main pour offrir encore plus de confort. Ils arborent un élément horizontal fort, qui leur confère une allure large, confortable et assurée, et sont rehaussés d’une interprétation verticale de l'élément de siège déjà vu dans les Wraith et Dawn. La cambrure de placage de bois sur l’arrière des sièges avant s’inspire clairement de la célèbre Eames Lounge Chair de 1956, un design très prisé par les amateurs de luxe, qui fait partie de l’exposition permanente du musée d’art moderne de New York.
Les tables de pique-nique et les écrans arrière, dissimulés derrière les placages de bois à l’arrière des sièges avant, se déploient et se rétractent électriquement d’une simple pression sur un bouton, pour une expérience multimédia sans compromis. C’est parce que les clients de Rolls-Royce sont attentifs aux moindres détails que les commandes de sièges ont été déplacées depuis l’accoudoir central vers une position plus intuitive pour l’utilisateur.
Les propriétaires de la Phantom auront la possibilité de choisir entre différents sièges, et d’opter pour celui correspondant le mieux à leurs exigences. Leurs options s'étendront du siège lounge plus intime aux sièges individuels avec accoudoir amovible, en passant par les sièges individuels avec console centrale fixe et les nouveaux sièges de repos.
La nouvelle console centrale arrière fixe a été considérablement améliorée, et intègre une armoire bar avec verres à whisky et décanteur, flûtes à champagne et glacière. Quelle que soit la configuration, l’inclinaison soigneuse des sièges arrière contribue à favoriser la conversation. Elle permet aux occupants de discuter les uns avec les autres sans se tordre le cou.
Ces derniers pourront également donner libre cours à leur sens du toucher grâce aux matériaux raffinés et authentiques qui ornent l’ensemble de l’habitacle. Chaque élément des commandes est en métal, notamment les aérations sphériques emblématiques, les commutateurs des sièges et de l’éclairage, les interrupteurs de fenêtre, en verre ou gainé du cuir le plus fin, à l’instar des nouveaux contrôleurs rotatifs Spirit of Ecstasy à l’avant et à l’arrière.
En outre, des détails supplémentaires de confort de raffinement ont été intégrés dans la Phantom Suite, avec des surfaces chauffées fonctionnant en association avec la fonction de sièges chauffants. Les zones de l’habitacle désormais chauffées comprennent les accoudoirs de portière avant, le couvercle de console centrale avant, le montant C inférieur, les accoudoirs latéraux arrière avec tous les sièges individuels et l’accoudoir central arrière.
« The Gallery » : un nouveau concept sans précédent dans l’univers du luxe

Au cœur du design moderne de la nouvelle Phantom, « The Gallery » est une réinterprétation luxueuse et ultramoderne du tableau de bord et de l’instrumentation de la voiture.
Tandis que le caractère du tableau de bord monolithique vertical rend hommage, de façon contemporaine, aux modèles Rolls-Royce du passé, avec une surface propre et symétrique, le principal placage détourne le regard pour le guider vers le haut et vers l’extérieur, afin de créer un sentiment de largeur.
Tous les éléments du concept « The Gallery » sont englobés dans une bande ininterrompue de verre trempé, qui s’étend sur toute la largeur du tableau de bord. Au sein de celle-ci, les commandes numériques des instruments sont cerclées de chrome, ajoutant une touche ornementale et une continuité sur tout l’avant de l’habitacle.

Derrière les cerclages chromés des commandes de l’instrumentation, Rolls-Royce a opté pour une approche plus futuriste, pour des instruments plus clairs pour le conducteur, une requête des clients Rolls-Royce du monde entier. Un écran couleur TFT 12,3 pouces à LED rétro-éclairé communique désormais toutes les informations de conduite depuis l’intérieur des cerclages chromés, les écrans étant eux-mêmes conçus avec des aiguilles virtuelles claires et somptueuses, des éléments d’orfèvrerie Rolls-Royce et des inscriptions claires.
Outre la vitesse, la réserve de puissance, les niveaux de carburant et de température, les écrans fournissent également des informations essentielles sur les paramètres du régulateur de vitesse, les instructions de navigation, les systèmes d’assistance à la conduite et toute une série d’autres informations.
Derrière le verre de « The Gallery » se logent également l’horloge analogique, le « son le plus bruyant que vous pouvez entendre dans une Rolls-Royce », et l'écran d’information central qui peut se rétracter derrière le bloc central lorsqu'il n’est pas utilisé.
L’horloge standard possède une surface sombre, et est encadrée d’une finition en cuir noir. Malgré tout, chaque horloge Bespoke arbore un design plus intriqué, incluant une face rétro-éclairée plus claire dotée de détails à effet cristal, et possède une finition assortie au matériau sélectionné dans « The Gallery ».
The Art of Movement

« L’art est au cœur de la conception de l’habitacle de la nouvelle Phantom », explique Giles Taylor. « Nous savons qu’un très grand nombre de nos clients sont des amateurs d’art et possèdent même leurs propres collections privées. L’art est incontournable pour beaucoup d’entre eux. »
Cet élément incontournable a inspiré Taylor en lui soufflant de réinterpréter radicalement le tableau de bord de la voiture, en le faisant revivre pour en faire un véritable point de mire. « Je souhaitais donner un autre rôle à ce composant, qui n’avait que peu évolué depuis un siècle, et qui n’avait pour objectif que de dissimuler des airbags et autres composants. Lui offrir plus d’espace pour respirer », commente Taylor.
D’où l’objectif véritable de « The Gallery » : en d’autres termes, une galerie.
En créant un espace dans le tableau de bord supérieur, Taylor a imaginé une nouvelle utilisation, la création d’une zone dédiée aux œuvres d’art Bespoke, multipliant ainsi le potentiel de personnalisation pour tout propriétaire d’une nouvelle Phantom.
« Au 18ème siècle, les miniatures étaient des œuvres d’art de valeur à la mode, qui permettaient à leurs propriétaires de garder avec eux l’image de leur voiture bien-aimée, où qu’ils se rendent. J’ai vraiment adoré cette idée de pouvoir emporter son œuvre d’art avec soi, et j’ai donc travaillé sur cette idée », poursuit Taylor. « Désormais, nos clients pourront faire la même chose ».
Comme une commande Bespoke, les clients pourront choisir leur artiste ou leur designer préféré pour travailler avec Rolls-Royce, afin de créer un chef d'œuvre réellement individuel sur toute la « Gallery » dans leur nouvelle Phantom.
Rolls-Royce a déjà collaboré avec plusieurs artistes, designers et collectifs de design, afin de montrer quelles sortes de créations peuvent être placées derrière le verre de « The Gallery » pour le plaisir des utilisateurs. Des pièces aussi variées qu’une peinture à l’huile représentant les South Downs d’Angleterre en automne, par le célèbre artiste Lian Yangwei, une carte plaquée or et imprimée en 3D de l’ADN d’un utilisateur créée par l’enfant terrible du design allemand Thorsten Franck, une tige faite main d’une rose en porcelaine fine par le fabricant de porcelaine de renommée mondiale Nymphenberg ou un design abstrait en soie par la jeune artiste britannique Helen Amy Murray, voici quelques-unes des créations inspirées par cet espace de galerie hors du commun.
En plus de ces commandes Bespoke, qui exigeront un certain délai de réalisation, les artisans et designers de Rolls-Royce de la maison Rolls-Royce à Goodwood ont créé une étonnante collection d’ornements de « Gallery » futuristes en soie, en bois, en métal et en cuir, disponibles immédiatement.
Conclusion

L’Architecture du luxe, « The Gallery », « The Embrace », « The Art of Movement », les meilleurs matériaux possibles au monde et le design et l’ingénierie inégalés de Rolls-Royce : la nouvelle Rolls-Royce Phantom pose de nouveaux jalons, non seulement en tant que « Meilleure voiture au monde », mais aussi comme l’article le plus luxueux du monde. Alors que s'écrit un nouveau chapitre de l’histoire de Rolls-Royce, la nouvelle Rolls-Royce Phantom indique la voie à suivre pour l’industrie du luxe à l’échelle mondiale.
- Fin –
Notes contextuelles aux éditeurs :
Les Grandes Phantom
À compter du jour où Sir Henry Royce l’a présentée comme le successeur de la Silver Ghost en 1925, il y a toujours eu une Rolls-Royce Phantom pour prendre part aux moments les plus décisifs de l’Histoire au cours des 92 dernières années, et y conduire certains des hommes et des femmes les plus puissants et influents de ce monde.
Le fait qu’il s’agisse du modèle détenant le record de longévité de l’histoire automobile témoigne de l’attrait durable que suscite la Phantom auprès des grands leaders de toutes générations : des chefs d’État aux généraux, de la royauté aux stars du rock, des vedettes du grand écran aux titans de l’industrie.
Rolls-Royce a commencé la production de la Phantom I en 1925. Elle a été conçue dans le plus grand secret, sous le nom de code « Voiture blindée orientale » (Eastern Armoured Car) afin de donner à penser que Rolls-Royce avait l’intention de fabriquer un type de véhicule militaire utilisé lors de la Première Guerre Mondiale par Laurence d’Arabie notamment. Des morceaux de tôles de blindage furent même déposés aux alentours de l’usine afin de semer le doute chez les concurrents, curieux de percer les secrets de fabrication de la « Meilleure voiture au monde ».
Le succès de la Phantom I fut immédiat Le nouveau moteur six cylindres en ligne de 7,668 litres lui offrit un regain d’énergie. Lorsque General Motors ouvrit un circuit dans le Michigan, on découvrit alors qu’aucune voiture ne pouvait faire deux tours du circuit de 4 milles à pleine vitesse sans endommager les bases des moteurs (là où le piston se raccorde au vilebrequin). La Phantom I, quant à elle, y parvint avec panache, à la vitesse de 80 miles/heure, sans faillir.
Selon ses propres mots, la volonté de Sir Henry Royce était de « prendre le meilleur et de l’améliorer » (Take the best that exists and make it better), ce qui le conduisit rapidement au développement de la Phantom II en 1929 dotée, cette fois-ci, d’un châssis entièrement neuf et d’un moteur redessiné, améliorant considérablement la conduite.
La Phantom suivante, la troisième du nom, fut le dernier projet de Sir Henry Royce. Celui-ci s’est éteint en 1933, à l’âge de 70 ans, après 12 mois de développement de cette future Phantom. Le modèle final, avec son moteur 12 cylindres inégalé, fut dévoilé deux ans plus tard et la production s’étendit de 1936 à la Seconde Guerre Mondiale. Son châssis définitif fut fabriqué en 1941, bien qu’il ne pût recevoir de carrosserie jusqu’en 1947, en raison de la guerre. Aucune annonce de remplacement ne fut faite et la Phantom fut, en quelque sorte, victime de la guerre.
En 1950, la Phantom IV fit son apparition. À l’origine, cette voiture devait être unique puisque réservée au Prince Philip et à la Reine Elizabeth, encore Princesse à cette époque. Cependant, le succès aidant, 17 autres exemplaires furent produits, à la demande d’autres familles royales et de chefs d’État du monde entier. Équipée d’un moteur à huit cylindres en ligne, lla Phantom IV excellait à faible vitesse (ce qui constituait un atout essentiel pour les défilés officiels) et arborait sur son capot la version agenouillée du Spirit of Ecstasy, la célèbre mascotte de Rolls-Royce.
La Phantom V fut produite de 1959 à 1968. 516 versions de ce modèle extrêmement réussi furent réalisées pour des clients comme la Reine Mère, les gouverneurs d’Hong Kong, le Roi Olav de Norvège, Elvis Presley et le très célèbre John Lennon.
Forte d’une longue carrière (1968-1990), la Phantom VI maintint ce lien avec la famille royale, notamment grâce à la Silver Jubilee Car, une version au toit surélevé présentée par l’industrie automobile britannique à la Reine Elizabeth II en 1977 pour célébrer le 25ème anniversaire de son règne. Elle fut également utilisée plus tard, en 2011, lors du mariage du Duc et de la Duchesse de Cambridge.
Renaissance de Rolls-Royce

Après l’arrêt de la production de la Phantom VI en 1990, il fallut attendre 13 ans pour découvrir le modèle suivant et sûrement l’exemple le plus probant de la naissance d’une nouvelle race de voitures.
Dès 1971, les divisions aéronautique et automobile de Rolls-Royce furent contraintes à la mise sous séquestre, bien que les activités commerciales se poursuivent encore pendant deux ans, jusqu’à ce que la société soit introduite en bourse sous le titre Rolls-Royce plc et que la division automobile soit vendue séparément. En 1980, désormais connue sous le nom de Rolls-Royce Motors, la société fusionna avec le conglomérat d'entreprises d'ingénierie britannique Vickers, et continua à fabriquer en petit nombre des véhicules pendant les années 1980 et 1990.
En 1998, Vickers décida de vendre Rolls-Royce Motors et la marque Rolls-Royce fut rachetée par le Groupe BMW. Le nouveau propriétaire de Rolls-Royce, BMW, débuta avec une simple marque et une feuille blanche. Il s’engagea à créer une nouvelle société, à construire un nouveau site et à lancer un nouveau modèle le 1er janvier 2003. Cette promesse fut tenue et réalisée dans un style emphatique, décrit à l’époque comme « la dernière grande aventure automobile ».
Une minute après minuit, le 1er janvier 2003, la renaissance de Rolls-Royce, le fabricant de la « Meilleure voiture au monde », fut amorcée, sous l’égide de la nouvelle société Rolls-Royce Motor Cars et sous les traits de la première Goodwood Phantom, connue aujourd’hui comme la Phantom VII. Fabriqué dans la toute nouvelle maison Rolls-Royce à Goodwood, en Angleterre, ce modèle était résolument contemporain mais aussi intemporel dans la manière dont il s’inspirait habilement de l’esthétique si caractéristique de la Phantom, et proposait tout le confort qu’une nouvelle génération de consommateurs de luxe exigeants pouvait désirer. Les minutieux détails, du parapluie dans son étui de téflon dissimulé dans les portières aux centres de roues auto-endurants, finirent par convaincre un public curieux de savoir si la marque était entre de bonnes mains.
Autres informations :

Vous pouvez suivre la suite de cette histoire sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #GreatPhantoms.
Tous nos communiqués et dossiers de presse, ainsi qu'un large choix de photographies et de vidéos haute résolution téléchargeables sont disponibles sur notre site média, PressClub. Vous pouvez également contacter l'équipe de communication de Rolls-Royce Motor Cars sur Twitter et Instagram.
Contacts :
Goodwood
Director of Global Communications

Richard Carter +44 (0) 1243 384060 richard.carter@rolls-roycemotorcars.com
Global Corporate Communications

Andrew Ball +44 (0) 1243 384064 andrew.ball@rolls-roycemotorcars.com
Global Product Communications

Andrew Boyle +44 (0) 1243 384062 andrew.boyle@rolls-roycemotorcars.com
Global Lifestyle Communications

Emma Rickett +44 (0) 1243 384061 emma.rickett@rolls-roycemotorcars.com

Régions
Asie Pacifique - Nord

Rosemary Mitchell +81 (0) 3 6259 8888 rosemary.mitchell@rolls-roycemotorcars.com
Asie-Pacifique - Sud

Hal Serudin +65 6838 9675 hal.serudin@rolls-roycemotorcars.com
Chine

Anna Xu + 86 1084558037 anna.xu@rolls-roycemotorcars.com
Europe de l'Est

Frank Tiemann +49 (0) 89 382 29581 frank.tiemann@rolls-roycemotorcars.com

Europe du Nord et Scandinavie

Ruth Hucklenbroich +49 (0) 89 382 60064 ruth.hucklenbroich@rolls-roycemotorcars.com

Moyen-Orient, Afrique et Inde

Jamal Al Mawed +971 561717883 jamal.almawed@rolls-roycemotorcars.com

Amériques

Gerry Spahn +1 201 930 8308 gerry.spahn@rolls-roycemotorcarsna.com

RU et Europe occidentale

James Warren +44 (0)1243 384578 james.i.warren@rolls-roycemotorcars.com

Rolls-Royce Motor Cars
The Drive, Westhampnett, Chichester, West Sussex PO18 0SH

Téléphone +44 (0)1243 384000

www.press.rolls-roycemotorcars.com

1   2

similaire:

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconLoi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association
«Code des associations» (ensemble de textes non codifiés au sens strict du terme)

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconCours Les pros de la solderie le «Concours»
«Concours») est tenu par Place Rosemère (les «Organisateurs du concours»). IL débute à 10 h 00 (heure de l’Est) le 6 juillet 2016...

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconAu cours du xve siècle, L
«On en connaît plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une heure de conversation»

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale icon[adresse du siège]
«Société Organisatrice», organise du [date et heure de début] au [date et heure de fin] un jeu concours gratuit sans obligation d’achat...

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconSanctions and embargo clause

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconLa solution évolue rapidement
«embargo» mais se heurtent au véto soviétique : la situation est bloquée au Conseil de Sécurité

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconÀ l’attention des bénéficiaires du type d’opération 19 «Mise en œuvre...
«Mise en œuvre d’opérations dans le cadre de la stratégie locale de développement»

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconRèglements Le
«plainte» englobe les termes de signalement et constat à l’exception du chapitre II où IL est utilisé à son sens strict

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconFourniture d’Électricité à grtgaz
«Informations Confidentielles» telles que définies ci-dessous, sous réserve du strict respect par la Société des obligations de confidentialité...

Strict embargo : Jeudi 27 juillet, 21 : 00 heure locale iconBibliographie VI initiative locale








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com