A l'accès aux fonctions ecclésiales p. 04 à 09








télécharger 237.58 Kb.
titreA l'accès aux fonctions ecclésiales p. 04 à 09
page3/3
date de publication04.02.2018
taille237.58 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > histoire > Documentos
1   2   3

Article 24 : La garderie
La garderie est assurée pendant les cultes et les conventions.
Une équipe encadrée par un responsable est choisie par le pasteur selon les aptitudes. L’équipe de la garderie a pour but de surveiller les enfants et de participer avec eux à différentes activités.
Les enfants âgés de 0 à 3 ans peuvent accéder à la garderie.

Tout enfant est admis sur la simple demande de ses parents.


Article 25 : Étoles pour enfants
« Qu’ils louent son nom avec des danses, qu’ils le célèbrent avec le tambourin et la harpe.». Ps. 149
a) Utilisateurs des étoles
Tout enfant qui désire louer le nom de l’Éternel par la danse peut prétendre à utiliser une étole pendant la louange.
Seuls les enfants à partir de 8 ans pourront utiliser une étole pour éviter que la danse devienne un jeu parmi les plus jeunes.
b) La confection de l’étole
L’étole est une bande de tissu qui ne s’apparente nullement à la bannière. De couleur jaune soleil, elle reflète la joie. L’enfant a le soin de la personnaliser avec un verset biblique et une illustration.
L’enfant est responsable de son étole et doit en prendre le plus grand soin.
c) L’utilisation de l’Étole
L’étole est un accessoire qui aide l’enfant à danser devant l’Éternel pendant la louange. Lorsqu’il sentira le besoin de danser le dimanche matin, alors il pourra se servir de son étole.
Jeunes et vieux se réjouiront ensembles pour célébrer le nom de l’Éternel !
L’enfant danse au fond ou sur les côtés de la salle de culte, sauf s’il est invité à danser devant l’estrade.
En cas de non-respect ou de non sérieux vis-à-vis de la louange, le pasteur ou la responsable des bannières et étoles se permettra d’aviser les parents et l’enfant afin de lui retirer le droit d’utiliser l’étole.
d) Les encadrants
Les parents sont invités à accompagner leurs enfants dans leur désir d’utiliser une étole.
Pour initier et encourager les enfants à la louange, des ateliers sont organisés par la responsable des bannières et des étoles.

G) L’ÉGLISE ET LES JEUNES

Article 26 : réunions de jeunesse
a) Rôle des réunions de jeunesse


  • La réunion de jeunesse du Centre Protestant Évangélique de Bernay a pour but d’amener les jeunes à la connaissance personnelle du salut en Jésus-Christ ou de renforcer la foi des jeunes et la connaissance en Jésus.




  • Des activités spirituelles sont organisées : Concerts, conférences, retraites spirituelles, conventions…




  • Des activités recréatrices et évangéliques sont proposées pour toucher d’autres jeunes de la ville. 



b) Les exigences de l’Église
Le pasteur choisit un responsable qui organise et fixe les dates de réunions. Le responsable veille à la bonne marche des réunions de jeunesse.
c) Les jeunes


  • Tout jeune âgé de 13 à 25 ans, de toutes confessions, est autorisé à fréquenter les réunions de jeunesse.




  • Il est soumis aux règles imposées par le responsable des jeunes.




  • Chaque jeune est invité à prendre une part active dans le déroulement de la réunion (lecture d’un verset, témoignage, proposition d’actions d’évangélisation…).




H) SOUTIENS SPIRITUELS ET MATÉRIELS DE L’ÉGLISE


Article 27 : L’Église et la relation d’aide

La relation d’aide est un service gratuit de l’Église visant à équiper les personnes à affronter les difficultés qu’elles peuvent rencontrer. Une cure d’âme peut être proposée en s’appuyant sur des conseils basés sur la Bible.

(Voir règlement intérieur R.A.)

Article 27 bis : La démonisation
La démonisation est l’état d'une personne au pouvoir d'un démon qui exerce une action malfaisante sur son esprit et parfois sur son corps. Il est dit d'une telle personne qu'elle est possédée d'un démon, ou d'un esprit impur, ou d'un esprit mauvais.
Jésus a conféré à ses disciples le pouvoir de chasser les démons (Mt 10:1,8Mr 3:15), et ils ont exercé ce pouvoir aussi bien durant son ministère (Mr 6:13Lu 10:17) qu'après sa résurrection (Ac 5:16 8:7 19:12). L'invocation de ce nom semble, au premier abord, rappeler le procédé habituel de l'exorcisme ; mais, pas plus chez les disciples que chez le Maître, nous ne découvrons trace de magie. C'est bien la puissance spirituelle de Jésus qui continue à agir.


  1. Les personnes qualifiées à la démonisation




  • Le pasteur ne pourra en aucun cas exercer la démonisation seul.




  • Le pasteur est le seul à choisir des chrétiens pour l’aider (anciens, intercesseurs, leaders ou autres ministères)




  • Si la démonisation s’avère de longue durée, des équipes se relaieront.




  1. Rôle des personnes qualifiées à la démonisation




  • Toute personne appelée à la démonisation doit l’exercer au nom de Jésus.




  • Les personnes qualifiées doivent exercer la démonisation jusqu’à la pleine délivrance du démonisé en une seule séance. Autrement les mauvais esprits reprennent de la force et il est difficile pour la personne démonisée de vivre d’autres séances. Jésus et ses disciples ne chassaient pas les démons sur plusieurs jours.




  • Si nécessaire, seules les femmes imposeront leurs mains sur certaines parties du corps (parties intimes) d’une femme démonisée. Si nécessaire, seuls les hommes imposeront leurs mains sur certaines parties du corps (parties intimes) d’un homme démonisé.



  • Le jeûne peut être demandé avant l’exercice de démonisation pour certains cas.


Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne. Matthieu : 17 : 21


  • A l’issue d’une démonisation complète, il est impératif de demander le baptême du Saint Esprit pour la personne délivrée.


Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point. Alors il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée. Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en sera de même pour cette génération méchante. Matthieu 12.43 – 45


  • La confidentialité est imposée à toutes personnes présentes




  1. Les personnes démonisées




  • Toute personne souhaitant la prière pour chasser les démons, doit être consentante et accepter les consignes des personnes qualifiées pour ce rôle.




  • Au cas où la personne aurait subi, par elle-même, des ecchymoses ou autres blessures pendant la séance, elle ne pourra en aucun cas se retourner contre le pasteur et l’église.




  • Si la personne démonisée n’est pas majeure, une autorisation parentale sera demandée.



Article 28 : L’Église et l’entraide


L’entraide au sein de l’Église ne se conçoit pas à l’identique d’un service social séculier. La Bible ne propose pas un modèle d’assistanat, mais de soutien de l’ensemble de la personne.
Néanmoins, l’Église peut subvenir aux besoins d’une personne démunie matériellement, membre ou non membre du CEP de Bernay, par la distribution de denrées alimentaires et de dons.

I)
LE RESPECT ET LE COMPORTEMENT


Article 29 : La soumission dans l’Église
a) soumission aux autorités de l’Église
Ce point essentiel du règlement intérieur stipule que tous les membres doivent être soumis à Dieu, soumis au pasteur, aux diacres, aux anciens, aux autorités dans l’Église, au Gouvernement du pays et les uns aux autres. Une soumission dans les décisions qui seront prises pour le bon fonctionnement de l’Église donnera à l’Église la puissance de propulser vers l’avant le ministère et la vision.
La soumission permettra d’accomplir notre mission d’évangélisation pour que le plus grand nombre soit sauvé.

Le pasteur reste habilité à intervenir face à tout comportement qui pourrait nuire au fonctionnement et à l’image de l’Église et de ses membres. (Ez. 3 : 17)
Les autorités sont soumises au secret de la confession (Voir statuts de l’association 1905).
b) Qualité de membre

L'association le CEP de Bernay reconnait comme membre effectif, toutes personnes âgées de 15 ans accomplis, baptisées d’eau, qui acceptent la confession de foi de l'Eglise, se soumettent aux règles et pratiques de ladite Eglise, ont obtenu l’approbation du conseil d’administration et fréquentent les cultes régulièrement pendant au moins un an.
La qualité de membre se perd par

  • décès

  • démission.

Les membres effectifs sont libres de se retirer de l'association en tout temps en adressant leur démission par écrit au conseil d'administration, en la personne de son président.

  • exclusion

Le conseil d’administration peut exclure de son sein tout membre dont la Foi et la vie sont en désaccord avec la confession de Foi, le règlement intérieur ou qui cesse de se conformer aux statuts. L’exclusion est prononcée par le président.

.c) Respect dans la tenue vestimentaire
L’homme et la femme devront revêtir d’une tenue vestimentaire décente, non provocante dans l’Église.
d) Utilisation des locaux :
Les locaux du Centre Protestant Évangélique de Bernay ont pour but d'accueillir la célébration du culte, la proclamation de l’évangile de Jésus-Christ, la communion fraternelle et l’organisation de formations à caractère cultuel.
Toutes autres activités dans les locaux doivent être approuvées par le Conseil d'Administration.
Après chaque animation, les responsables d’activités s’assurent de laisser le local propre, de ranger le matériel et de fermer correctement les locaux.
Ce qui est prohibé au sein des locaux :

  • L’utilisation de stupéfiants et la cigarette sont interdites.

  • Les animaux ne sont pas admis, sauf les chiens d’aveugle.

  • Les téléphones portables doivent être éteints pendant les réunions sauf pour des cas particuliers (ex. : contraintes de travail)

  • Les enfants ne sont pas autorisés à courir dans les salles dans un souci d’ordre, de respect et de sécurité.




  • La cuisine

Elle est utilisée pour la préparation des agapes et des repas pour ceux qui travaillent dans les locaux (travaux du coffee-bar, réunions de travail, réunions de formation…).


  • Les bureaux

.Le bureau d’accueil est le bureau du pasteur et des anciens. Ils y préparent des messages, y organisent des entretiens et permettent de s’y réunir pour la prière.

Le bureau n° 2 est utilisé par le conseil d’administration pour les travaux administratifs.

Nul ne peut entrer dans les bureaux sans avoir reçu l’autorisation.


  • Garde-meubles

Le 1er étage des locaux est concédé à titre exceptionnel pour stocker des meubles. Chaque propriétaire ne peut stocker ses meubles sur une durée supérieure à 6 mois. Une fois le délai passé, le propriétaire doit évacuer la totalité de ses meubles.
Il est strictement interdit de vendre ou de faire estimer ses meubles dans les locaux de l’église.
Lors d’un sinistre vol, incendie, dégâts des eaux, ou détérioration des meubles stockés, l’assurance de l’église n’interviendra pas. Il ne peut y avoir aucun recours contre l’église. Il appartient à chaque propriétaire des meubles de s’assurer personnellement.
Une décharge doit être signée par le propriétaire des biens mobiliers.
Une fois les travaux engagés au 1er étage, il ne sera plus possible de se servir des locaux de l’église pour stocker des meubles ou autres.

 

e) Démarches personnelles
Il n’est pas autorisé à distribuer des flyers, affiches, annonces… sans l’autorisation du pasteur.
De même, il n’est pas autorisé de vendre des gâteaux, objets, livres…, à but non lucratif, sans l’autorisation du pasteur.
f) Les clefs
Les clefs de certains locaux sont confiées par le pasteur ou le président aux anciens (si le besoin est justifié), aux diacres (selon leurs missions). A cet effet, un registre et une confession de foi doivent être signés.
Au cas où les clefs ne seraient plus utilisées, la totalité sera rendue et une mention sera apportée au registre.
En cas de démission, la totalité des clés sera rendue et une mention sera apportée au registre.
Au cas où la confession de foi ne serait plus appliquée, la totalité des clefs sera rendue et une mention sera apportée au registre.

g) Codes secrets Internet et comptes bancaires
Les codes secrets sont donnés uniquement par le pasteur aux diacres qui en ont besoin. Un registre et une confession de foi sont à signer. Les codes secrets ne doivent être divulgués par aucun des détenteurs.
h) La dîme
La dîme de la dîme est donnée à bon escient.


J) LE DROIT A L’IMAGE



Article 30 : Le droit à l’image

a) Droit à l’image des personnes :

Il est nécessaire de recueillir le consentement d'une personne préalablement à la diffusion de son image. Cependant il existe des exceptions et cas particuliers selon le contexte.

La reproduction de l'image d'un groupe ou dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. Cependant, la jurisprudence émet deux réserves :

▪ Il ne faut pas individualiser un ou quelques sujets, et la publication ne doit pas excéder les limites du droit à l'information.

▪ Pour ce qui est de l'individualisation, la jurisprudence rappelle que « nul n'a le droit d'individualiser une personne d'un groupe sans son consentement ». La personne est dite individualisée si elle est le sujet principal de l'image et si elle est reconnaissable.
b) Droit à l’image des biens
« La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements. »
« Le propriétaire d'une chose ne dispose pas d'un droit exclusif sur l'image de celle-ci; il peut toutefois s'opposer à l'utilisation de cette image par un tiers lorsqu'elle lui cause un trouble anormal. »
Le cas du droit à l'image des biens représente bien ce qu'est un droit construit par jurisprudence, avec notamment trois arrêts significatifs de la Cour de Cassation.

L'arrêt du 10 mars 1999

L'arrêt du 2 mai 2001

L'arrêt du 7 mai 2004
c) Droits des médias
Pour les médias, une convention de presse écrite et de tournage doit être signée.

Le ………………………………………
A ……………………………………….
Signature précédée de la mention « lu et approuvé »
Le Président La trésorière

1   2   3

similaire:

A l\Arrêté du 4 avril 2016 modifiant l'arrêté du 31 juillet 2014 relatif...
«Le fonctionnaire exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité. Dans l'exercice de ses fonctions, IL est...

A l\Arrêté du 15 juillet 2015 relatif aux brevets d’aptitude aux fonctions...

A l\Relatif à la collecte de données à caractère personnel relatives...
«Base concours» ont pour finalités la production d’études et de statistiques anonymes ainsi que la réalisation de travaux de recherche...

A l\Le droit constitutionnel est rattaché au droit public
Les fonctions judiciaires sont distinctes et demeurent toujours séparées des fonctions administratives

A l\L’association de consommateurs ufc-que choisir dénonce une «fracture...
«fracture sanitaire» dans l’accès aux soins. Les dépassements d’honoraires des médecins sont en cause

A l\Accès aux activités centralisées et décentralisées

A l\Accès aux activités centralisées et décentralisées

A l\Info ud acces aux soins : le 28 avril doit faire date
«hôpital entreprise», aux logiques comptables qui asphyxient les établissements. A la clef, la poursuite des fermetures de lits,...

A l\Au moment où l’accès aux lycées s’ouvre plus largement, la démocratisation régresse

A l\Chapitre 1 – Les acteurs et les grandes fonctions économiques
«Peut-on faire confiance aux économistes ? Réussites et échecs de la science économique», De Boeck, 2017, p. 20








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com