Édition en format texte par








télécharger 2.18 Mb.
titreÉdition en format texte par
page1/33
date de publication03.02.2018
taille2.18 Mb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   33


@

Henri DORÉ

RECHERCHES

sur les

SUPERSTITIONS EN CHINE


TROISIÈME PARTIE

POPULARISATION DES TROIS RELIGIONS

TOME XIV

La doctrine du confucéisme (Jou-kiao)


à partir de :
RECHERCHES

SUR LES SUPERSTITIONS EN CHINE,

Tome XIV :

Troisième partie : Popularisation des trois religions

La doctrine du confucéisme (Jou-kiao).

Le confucéisme dans les livres. Le confucéisme dans la vie pratique.

par le père Henri DORÉ (1859-1931)


Variétés sinologiques n° 51, Imprimerie de la Mission catholique à l’orphelinat de T’ou-sé-wé, Zi-ka-wei, 1919, XVI + 344 pages + 70 illustrations.

L'ouvrage est disponible en mode image sur le site archive.org.

Édition en format texte par


Pierre Palpant

www.chineancienne.fr

novembre 2015
TABLE DES MATIÈRES

Liste des illustrations

TROISIÈME PARTIE : POPULARISATION DES TROIS RELIGIONS

TOME XIV : LA DOCTRINE DU CONFUCÉISME (JOU-KIAO)

A. LE CONFUCÉISME DANS LES LIVRES

CHAPITRE I : L'historique du Jou-kiao

Article I. La base du Jou-kiao. Les anciens livres canoniques.

I. Le Chou-king (Chang-chou) (Annales).

II. Le Che-king (Odes).

III. Le I-king (Mutations).

IV. San Li (Les Trois Rituels) : 1° Le I-li (ou Che Li). 2° Le Tcheou-li (ou Tcheou-koan). 3° Le Li-ki.

V. Le Tch'oen-ts'ieou (Chronique de Confucius).

Article II. Guerres féodales et ramifications du Jou-kiao.

I. Le ritualisme utopique et les Légistes Mitigés.

A. Le ritualisme utopique : 1° Chou-hiang. 2° Confucius. 3° Tse-se. 4° Mong-tse.

B. Les Légistes mitigés (Fa-chou) : Tse-tchan, Tchao Choen, Che Hoei, Teng Si-tse.

II. Les Légistes draconiens (Lois pénales) : 1° Ou K'i. 2° Kong-suen Yang. 3° Chen Pou-hai. 4° Siun K'ing. 5° Han Fei-tse. 6° Li Se.

III. Politiciens sophistes et machiavélistes. Les colporteurs de politique (Yeou-chouo-tche-che). Sophistes à stratagèmes (Tch'é-che). Koei-kou-tse. — Sou Ts'in. — Tchang I. — Fan Ts'iu.

IV. Taoïsme et meitisme.

A. Le taoïsme : Lao-tse, Yang Tchou, Yn Hi, Lie-tse, Tchoang-tse, Hoai-nan-tse.

B. Le meitisme : Me-tse ou Me-ti.

V. Systèmes pour le choix des emblèmes du gouvernement : 1° Fondé sur la genèse des 3 éléments (ordre de production primitive par le Ciel et la Terre). 2° Fondé sur la production des éléments l'un par l'autre. 3° Fondé sur la destruction mutuelle des 5 éléments. Tcheou Yen, de Ts'i.

VI. La dualité de l'âme humaine (Sacrifices aux ancêtres). Le p'é, l'âme végétative. Le hoan, l'âme supérieure. Tableau des ramifications du Jou-kiao à l'époque du Tch'oen-ts'ieou.

Les Ts'in, 246-206. Liu Pou-wei.

Article III. La Dynastie des Han.

I. La Renaissance sous les Premiers Han.

I. Le ritualisme antique : Lou Kia, Lieou Kiao, Lieou Té.

II. Le taoïsme : Sin Yuen-p'ing, Kong-suen Tch'en, Li-chao-kiun, Li Chao-wong, Loan Ta, Lieou Ngan (Hoai-nan-tse), Dieu du foyer, T'ai-i, les 5 souverains.

III. Lettrés plus remarquables des premiers Han : Lou Kia, Kin Fong, Mao Heng, Lou-chen (Chen-kong), Kao-t'ang-cheng, K'ong Fou (Kia), T'ien Ho, Fou-cheng (Tse-tsien), Kia I, Song Tch'ang, Mao Tch'ang (Tch'ang-kong ou Mao le Jeune), Se-ma T'an, Se-ma Ts'ien, Tong Tchong-chou, Tchao Wan, Se-ma Siang-jou, Mou Ngan, Chen P'ei, Ou-k'ieou Cheou-wang, Long-fang Cho, Yen Ki, Mei Tch'eng (Chou), Mei Kao (Chao-jou), Kong-suen Hong, K'ong Ngan-kouo, Fui K'oan, Tch'eng Yen, Tcheou Yang, Mou Soei, Hia-heou Cheng, King Fang (Kiun-ming), Leang-k'ieou Ho, Heou Ts'ang, Lieou Hiang (Keng-cheng), Lieou Hin (Le catalogue des Han), Yang Hiong, Kong Cheng, Lieou Ngan.

II. Dynastie des Han d'Orient, (25-220) : Wang Tch'ong, Pan Kou (sa sœur Pan Tchao), Ma Yong, Tcheng K'ang-tch'eng, Ing Chao, Ts'ai Yong.

Article IV. Les Trois Royaumes et les Tsin.

Les Trois Royaumes, 220-265 : Les 7 lettrés de la cour de Yé, K'ong Yong, Tch'en Ling, Wang Ts'an, Siu Kan, Yuen Vu, Ing Yang, Lieou Tcheng.

Les Tsin, 265-420.

A. Les Trois Ermites de Sin-yang : T'ao Ts'ien, Tcheou Siu-tche, Lieou I-min.

B. Les Sept Sages de la bambouseraie : Ki K'ang, Chan T'ao, Yuen Tsi, Yuen Hien, Hiang Sieou, Wang Jong, Lieou Ling.

C. 3 Tchang, 2 Lou, 2 P'an, 1 Tsouo : I. Les 3 Tchang : Tchang Hoa, Tchang Tsai, Tchang Hié. — II. Les 2 Lou : Lou Ki, Lou Yun. — III. Les 2 P'an : P'an Ni, P'an Yo. — IV. Tsouo Se.

D. Les deux historiens : Fou Hiuen, Tch'en Cheou.

E. Le commentateur du Tsouo-tch'oan, Tou Yu.

Article V. Période dite des deux cours du Nord et du Sud, 407-590.

I. La cour du Sud.

A. Sous la dynastie Song, 420-477 : 1° Les 4 Amis (Se-yeou) : Sié Ling-yun, Ho Tch'ang-yu, Siun Yong, Yang Siuen. — 2° Les Trois lettrés de mérite : Pao Tchao, Yen Yen-tche, Fan Yé.

B. Sous les Ts'i, 480-501 : Sié Tiao, K'ong Té-tchang.

C. Sous la dynastie des Liang, 503-555 : 1° Tchao Ming-t'ai-tse. — 2° Les deux historiens Chen Yo, Siao Tse-hien. — 3° Tch'an Hoei-wen. — 4° Wang Kin.

D. Sous la dynastie Tch'en, 557-583 : Siu Ling.

II. La cour du Nord.

Sous la dynastie des Tong Wei, 535-554 : 1° Yu Sin. — 2° Les Trois célébrités du Nord. Wei Cheou, Wen Tse-cheng, Hing Chao.

III. La dynastie des Soei, 590-618 : Wang T'ong.

Article VI. La dynastie des T'ang, 618-906.

I. Période.

A. Les 18 lettrés illustres : Tou Jou-hoei, Fang Hiuen-ling, Yu Che-nan, Tch'ou Liang, Yao Se-lien, Li Hiuen-tao, Ts'ai Yun-kong, Sié Yuen-king, Yen Siang-che, Sou Hiu, Yu Tche-ning, Sou Che-tch'ang, Sié Cheou, Li Cheou-sou, Lou Té-ming, K'ong Ing-ta, Kai Wen-ta, Hiu King-tsong.

B. Les 4 hommes supérieurs (Se Kié) : Wang Pouo, Yang Kiong, Lou Tchao-lin, Lò Pin-wang.

C. Les deux poètes Chen, Song : Chen Ts'iuen-ki, Song Tche-wen.

D. Les historiens : Ling-hou Té-fen, Li Pé-yo, Wei Tcheng, Li Yen-cheou.

E. Les 4 lettrés de Ou : Tchang Jo-hiu, Ho Tche-tchang, Pao Yong, Tchang Hiu.

F. Tch'en Tse-ngang.

État des croyances pendant cette première période.

II. Période médiane.

A. Li T'ai-pé. (Les Huit ivrognes) : 1° Li T'ai Pé. — Les six solitaires de la rivière des Bambous (K'ong Tch'ao-fou, Han Tchoen, Fei Tcheng, Tchang Chou-ming, T'ao-mien). — 2° Ho Tche-tchang. — 3° Tchang Hiu. — 4° Li Che-tche. — 5° Li Tsin. — 6° Ts'oei Tsong-tche. — 7° Sou Tsin. — 8° Tsiao Soei.

B. Tou Fou. (Tou l'Ancien).

C. Han Yu et ses 2 contemporains : Han Yu, Lieou Tsong-yuen, Mong Kiao.

D. Pé Lò-t'ien et ses contemporains : Pé Lò-t'ien, Yuen Tcheng, Lieou Tch'ang-k'ing, Wei Ing-ou, Lieou Yu-si, Tchang Tsi, Wang Kien.

E. Les 10 écrivains célèbres de la période Ta-li, 766-779 : Lou Luen, Ki Tchong-fou, Han Hong, Ts'ien K'i, Se K'ong-chou, Miao Fa, Ts'oei T'ong, Keng-Hoei, Hia-heou Chen, Li Toan.

Mentalité religieuse de cette époque.

III. Période finale.

A. Les deux lettrés Wen, Li : Wen T'ing-yun. Li Chang-in.

B. Autres lettrés de cette dernière période : Tou M'ou, Tcheng Kou, Han Ou, Lò in, Hiu Hoen, P'i Je-hieou, Se-k'ong T'ou.

État des croyances sous cette période finale des T'ang.

Appendice. Période des 5 Petites Dynasties (Ou-tai), 907-959 : Lieou Hiu (Je-hoei).

Article VII. Les Song du Nord et les Song du Sud.

I. Les Song du Nord, 960-1126.

A. Groupe des conservateurs : 1° Fan Tchong-yen. — 2° Les Trois Sou : Sou Siun (Sou l'Ancien), Sou Che (le Grand Sou), Sou Tch'é (le Petit Sou). — 3° Hoang T'ing-kien. — 4° Les deux lettrés Sou, Mei : Sou Choen-k'in, Mei Yao-tch'eng. — 5° Ngeou-yang Sieou. — 6° Se-ma Koang. — 7° Li Tche-tsai. — 8° Lieou Pan.

B. Groupe des novateurs : Tseng Kong, Wang Ngan-che.

C. Les pères du néo-confucéisme : Chao Yong, Tcheou Toen-i, Tchang Tsai. — Les deux Tch'eng : Tch'eng Ming-tao (Tch'eng H no), Tch'eng I-tch'oan (Tch'eng I). — Li T'ong.

II. Les Song du Sud, 1127-1278.

A. Les trois éminences du Sud-Est : Tchou Hi, le chef d'école, Tch'ang Tch'e, Liu Tsou-k'ien.

B. Les premiers propagateurs : Yang Che, Louo Ts'ong-yen, Ts'ai Yuen-ling, Ts'ai Tch'en, Lou Yeou, Hou King-han, Yao Tch'ou, Tchao Fou, Yang Wei-tchong, Yeou Tsouo, Li Cheou, Ma Toan-ling, Wang Ing-ling.

C. L'école de Lou Kieou-yuen.

Article VIII. Les Liao, les Kin, les Yuen.

I. Les Liao (K'i-tan), 947-1201 : Siao Han-kia-nou. — Wang Ting. — Yé-liu Tchao. — Lieou Hoei. — Yé-liu Mong-kien. — Yé-liu Kou-yu.

II. Les Kin (du Leao-tong), 1115-1234.

1° Les deux lettrés Ou, Ts'ai : Ou Ki, Ts'ai Song-nien.

2 Les deux lettrés T'ang, Tchao : T'ang Hoai-ing, Tchao Fong.

3° Les 4 gradués Li : Li Hien-neng, Li Hien-k'ing, Li Hien-tch'eng, Li Hien-fou.

4° Les autres érudits marquants : Han Fang, Ts'ai Koei, Ma Ting-kouo, Jen Siun, Tchao K'o, Kouo Tch'ang-ts'ien, Siao Yong-k'i, Hou Li, Wang K'ing, Wang Pé-jen, Tcheng T'se-tan, Tcheou Ngang, Wang Ting-yun, Lieou Ts'ong-i, Liu Tchong-fou, Li Choen-fou, Wang Yu, Song Kieou-kia, Wang Jo-hiu, Wang Yuen-tsié, Ma Kieou-tch'eou, Yuen Hao-wen.

III. Les Yuen (Mongols), 1280-1367.

A. Avant l'avènement de Koublaï khan. (Yuen Che-tsou). Yé-liu, Tch'ou-ts'ai.

B. Après l'avènement de Koublaï khan : Yu Tsi, Yang Tsai, Kié Hi-se, Yang Wei-tchen, T'ouo T'ouo, Hiong P'ong-lai, Ou Che-tao, Lou Wen-koei, Li Hiao-koang. — Les 3 Hou : Hou Tche-kang, Hou Tche-choen, Hou Tch'ang-jou.

C. Les romanciers : Sa Tou-ts'e, Wang Che-fou, Kao Tsé-tch'eng, Lò Koan, Li Tcho-ou.

Article IX. Les Ming, 1368-1628.

A. Les sept hommes célèbres (Ts'i Ts'ai-tse) : Li P'an-long, Wang Che-tcheng, Sié Tchen, Tsong Tch'en, Leang Yeou-yu, Sui Tchong-hing, Ou Kouo-luen, Li Sien-fang, Ou Wei-yo.

B. Les 4 Génies (Se Kié) : Kao Ki, Yang K'i, Tchang Yu, Siu Pi.

C. Les dix lettrés illustres (Che-tsai-tse) : Li Mong-yang, Ho King-ming, Siu Tcheng-ts'ing, Pien Kong, Tchou Ing-teng, Kou Ling, Tch'en I, Tch'eng Chan-fou, K'ang Hai, Wang Kieou-se.

D. Quelques autres lettrés marquants des Ming : Song Lien, Lieou Ki, Fang Hiao-jou, Yuen K'ai, Tchang Kien, Lieou Song, Ts'ao Toan, Sié Siuen, Li Tong-yang, Koei Yeou-koang, Mao K'oen, Kao P'an-lang, Wang Tchang.

E. L'école de Lou Kieou-yuen : Wang Cheou-jen, Tcheng Hien-tchang, Hou Kui-jen.

F. Romans et théâtre : 1° Les romanciers : Tch'ang Tch'oen (Si-yeou-ki), Yang Hien-tsou. — 2° Théâtre et ballets : Kin Ping-mei, Chen Ts'ing-men, Tch'en Ta-cheng.

Article X. Les Tsing, 1644-1911.

La doctrine officielle.

Les opinions intimes des lettrés : 1° École exclusiviste de Tchou Hi. — 2° École exclusiviste de Mao Si-ho. — 3° École mitoyenne entre Tchou Hi et Mao Si-ho. — 4° École mitoyenne entre le tchouchisme et Wang Yang-ming.

Lettrés plus remarquables de la période des Tsing.

I. Che du Sud et Song du Nord.

II. San-ta-kia. Les 3 grands lettrés : Heou Fang-yu, Wang Wan, Wei Hi (Yong-chou).

III. Les autres lettrés marquants : Yen Jo-kiu, Kou Yan-ou, Ts'ien K'ien-i, Ou Wei-yé, Wang Che-tcheng, Tchou I-tsuen, Li Koang-ti, Tchang Yu-chou, Hiong Se-li, Lou Long-k'i, Tchang Pé-hing, Wang Pou-ts'ing, Lou Fou-ting, Tchang Yang-yuen, Hoang Li-tcheou, Ho Tan-hi, T'ang King-hai.

IV. École de Mao K'i-ling (Si-ho) : Mao K'i-ling (Si-ho), Li Kang-tchou, Hoei Ting-yu (Tong), Tai Tong-yuen (Tcheng), Kiang Tse-pin (Fan), Yuen Wen-ta.

V. École mitoyenne entre le tchouchisme et Wang Yang-ming : Suen K'i-fong (Hia-fong), T'ang Wen-tcheng, Li Yu (Eul-k'iu), Tch'eng Yu-men, P'ong Tch'e-mou.

VI. École mitoyenne entre Tchou Hi et Mao Si-ho : Fang Wang-k'i, Yao Ki-tch'oan.

VII. Deux lettrés des derniers temps : Tseng Kouo-fan, Tchang Tche-tong.

VIII. Les romanciers et chansonniers : Li Yu, K'ong Yun-t'ing, Ts'ao Siué-king, Tsiang-Ts'ang-yuen, Hong Fang-se.

Aperçu synthétique.

CHAPITRE II. Sommaire du néoconfucéisme des Song

La base du tchouchisme : Éternité de la matière. — Évolution cosmique. — Yang et In — Li en K'i. — Le T'ai Ki. — Origine de tous les êtres. — Degrés dans l'échelle des êtres. — L'homme vulgaire. — Le sage. — Le saint. — La moralité. — Koei et Chen. — Le composé humain. — La mort. — Les sacrifices. — Ni Dieu ni rémunération.

Résumé.

B. LE CONFUCÉISME DANS LA VIE PRATIQUE

CHAPITRE I. Le confucéisme popularisé par l'image

Article I. Les 24 traits de la piété filiale (Eul-che-se-hiao). 1e série d'exemples. — 2e série d'exemples.

Article II. Les autres vertus confucéistes.

I. Les quatre vertus sociales : Li (civilité), I (justice), Lien (l'intégrité), Tch'e (pudeur).

II. Les quatre vertus cardinales : Hiao (piété filiale), Ti (la déférence du frère cadet pour son aîné), Tchong (la fidélité), Sin (la sincérité).

III. Les cinq universaux (Ou Tch'ang) : Jen (l'humanité), I (la justice), Li (la civilité), Tche (la prudence), Sin (la sincérité).

IV. Les cinq relations (Ou-luen).

V. Infiltration des idées bouddhiques.

CHAPITRE II. Le confucéisme popularisé par les codes de morale en action illustrés

Article I. Compte rendu du Premier livre.

Article II. Compte rendu du Second livre.

Article III Compte rendu du Troisième livre.

Article IV. Compte rendu du Quatrième livre.

Article V. Conclusions.

Article VI. Autres œuvres humanitaires recommandées par les codes de morale confucéiste : Courte synthèse. Diverses rétributions.

CHAPITRE III. Le confucéisme popularisé par le prospectus, le roman et le journal

Article I. Le prospectus.

Article II. Le roman et le journal.

[c. a. : Liste des principaux ouvrages cités]

@

LISTE DES ILLUSTRATIONS

@

Fig.

82. Portraits de Tsouo K'ieou-ming et de Cheng Tcheng.

83. Portraits de Ts'in Chang et de Kong Suen-long.

84. Portraits de Kao-tang Cheng et de Mao Tch'ang.

85. Portraits de Heou Tsang et de Fou Cheng.

86. Portraits de Tou Tchoen et de Tong Tchong-chou.

87. Portraits de K'ong Ngan-kouo et de Kong-yang Kao.

88. Portraits de Tchou-kouo Liang et de Tcheng K'ang-tch'eng.

89. Portraits de Lou Tche et de Wang Tong.

90. Portraits de Han Yu et de Fan Ning.

91. Portraits de Ngeou-yang Sieou et de Se-ma Koang.

92. Portraits de Kou-ling Tche et de Chao Yong.

93. Portraits de Tch'eng Hao et de Tcheou Toen-i.

94. Portraits de Tch'ang Tch'e et de Li T'ong.

95. Portraits de Tcheng I et de Tchang Tsai.

96. Portraits de Ing Toen et de Hou Ngan-kouo.

97. Portraits de Ts'ai Choen et de Liu Tsou-kien.

98. Portraits de Louo Ts'ong-yen et de Yang Che.

99. Portraits de Tcheng Choen et de Lou K'ieou-yuen.

100. Portraits de Hiué Siuen et de Wang Cheou-jen.

101. Portraits de Tsai Tsing et de Hou Kiu-jen.

102. Ming Tse-k'ien et sa marâtre.

103. Han Wen-ti assiste sa vieille mère.

104. Ting Lan devant les statues de ses parents.

105. Lou-tsi dérobe deux oranges pour les donner à sa mère.

106. Mong Tsong cherche des pousses de bambou pour sa mère.

107. Hoang T'ing-kien lave le vase de nuit de sa mère.

108. Tan-tse affublé d'une peau de daim.

109. Tchao Ou-niang va rejoindre son mari.

110. Wang P'eou près des tombeaux de son père et de sa mère.

111. Ou Mong attire les moustiques.

112. Kouo Kiu veut enterrer vivant son petit enfant.

113. Lao Lai-tse fait le pantin pour amuser ses parents.

114. La tisserande vient aider Tong Yong.

115. Trait de piété filiale de la grand-mère de Ts'oei Chan-nan.

116. Tseng-tse va couper du bois de chauffage.

117. Le ciel récompense Choen de sa piété filiale envers sa marâtre.

118. Wang Siang se couche sur la glace pour avoir du poisson.

119. Yu K'ien-leou goûte les excréments de son père.

120. Yang Hiang sauve son père de la dent d'un tigre.

121. L'épouse de Kiang Che va puiser de l'eau au fleuve pour le service de sa belle-mère.

122. Hoang Hiang se couche dans le lit de son vieux père, pour l'échauffer avant le coucher du vieillard.

123. Tse-lou disciple de Confucius, allait acheter fort loin le riz qui devait servir de subsistance à ses parents.

124. Kiang Ko sauve sa mère des mains des brigands.

125. Ts'ai Choen portant ses deux paniers remplis de baies de mûrier rencontre Tche-mei-tché.

126. (Civilité) Tcheou Kong travaille à la composition du rituel chinois.

127. (Justice) Pé I et Chou Ts'i se laissent mourir de faim.

128. (Intégrité) Tcheng Tchong-tse se traîne au pied d'un prunier.

129. (Pudeur) Yuen Se refuse les offres de Confucius.

130. Lieou King retrouve son père.

131. (Déférence pour le frère aîné) ; Kong Yong choisit la plus petite poire.

132. (Loyauté) Wang Chou refuse de passer au service du prince de Yen, et se pend.

133. (Sincérité) Ki-Tcha suspend son épée aux branches d'un arbre près du tombeau de son ami Siu.

134. (Humanité) Siao Yao-king exhorte à ne pas tuer les oiseaux.

135. (Prudence) La mère de Mong-tse change de voisinage.

136. Les cinq relations sociales.

137. "Ta Song" construit un pont pour les fourmis. (Infiltration des idées bouddhiques).

138. Tao Kan transporte des briques.

139. Tsoei Tcheng-sieou présente un vase de nuit.

140. Koei-sing défend d'admettre Tchang Ngan-kouo au rang de premier académicien.

141. Tcheou Tsang frappe Siu Sien-mei au pied de l'autel de Koan-ti.

142. Le Tcheng-hoang fait chasser Wang Yao hors de sa pagode.

143. Le bonze Yuen-liao-fan apparaît en songe à Tchao Soei.

144. Wang Pi fait vœu de ne plus manger de viande de bœuf ou de chien.

145. Tong Ki répare les ponts.

146. Cheng Tchang offre six cents pièces d'or pour réparer le temple de Confucius.

147. Lieou "la Clef" réincarné en bœuf.

148. Li Yu-yng au retour de Corée.

149. Un esprit coupe la barque en deux et rend à chacun selon ses œuvres.

150. Suen Chou-ngao enfouit un serpent.

151. Mei Liang-yu et Tch'en Tch'oen-cheng.

@

Principaux ouvrages consultés pour l'historique du Jou-kiao

@

Nous donnons ici le titre écrit en caractères chinois et en romanisation, dans le cours du chapitre la romanisation seule figurera.

Pé-k'o-ts'iuen-chou. Livre 69e intitulé :

Tche-na-wen-hio-che. Un des meilleurs traités qui existent sur l'histoire de la littérature et des écoles chinoises. (Imprimé à Chang-hai).

Tch'é-hio-pei-tsoan. (Écoles chinoises et lettrés de renom).

Sing-li-ta-tsiuen. Compilation des traités philosophiques des Song.

Tse-tche-t'ong-kien-hang-mou. Histoire officielle.

Kang Kien-i-tche-lou.

Kouo-tch'ao-sien-tchen-che-lio.

Siu-sien-tchen-che-lio.

Jé-i-che-yo-pien.

Jé-se-che-che-lio.

Hiao-tcheng-chang-yeou-lou.

Chang-yeou-lou-siu-tsi.

Chen-sien-t'ong-kien.

Chen-sien-lié-tch'oan.

T'ai-p'ing-koang-ki.

Lié-tai-sien-che.

Ou-chan-tche.

Notices sur les 144 lettrés du temple de Confucius. Ouvrage traduit dans les Recherches sur les Superstitions, tome XIII. Cet ouvrage est d'une importance capitale pour l'histoire des écoles littéraires et philosophiques chinoises.

Histoire des royaumes de Ou, Ts'in, Tsin, Tch'ou, Han, Tchao, Wei. Par le R. P. Tschepe s. j. Variétés sinologiques n° 10, 27, 30, 31.

Le Philosophe Tchou Hi. Par le R. P. Le Gall. Variétés sinologiques n° 6.

Textes historiques. Textes philosophiques, par le R. P. Wieger s. j.

Histoire des Écoles et des croyances en Chine, id.

@



A

LE CONFUCÉISME

DANS LES LIVRES

CHAPITRE I

L'HISTORIQUE DU JOU-KIAO

ARTICLE I. — LA BASE DU JOU-KIAO

LES ANCIENS LIVRES CANONIQUES

@

p.263 Les livres canoniques de la Chine King , "règle, direction", sont les anciens monuments de ses premiers Sages, les dépositaires de son histoire et de sa religion primitive. Toujours ils ont été considérés comme étant d'un ordre supérieur, et les lettrés les rangent au premier rang, comme la source de la science et de la morale des Chinois ; ils en ont fait des poteaux indicateurs, p.264 montrant la voie suivie par les anciens, et invitant les nouvelles générations à imiter la rectitude de leur conduite. Ils sont donc la véritable base du Jou-kiao, car les lettrés se font gloire de suivre la doctrine de ces livres antiques. Avant donc de parler de cette école, il importe de bien connaître ces anciens monuments, qu'ils regardent comme la pierre angulaire de leur édifice doctrinal.

Les cinq canoniques anciens étaient : Le Chang-chou (Annales) ; le Che-king (Odes) ; le I-king (Mutations) ; le Li-ki (Rituel) ; et le Yo-ki (Traité sur la musique).

Ce dernier traité, dont le prince Lieou put retrouver les débris après l'incendie de 213, sous Ts'in-che-hoang-ti, fut offert à Han Ou-ti en l'an 130 av. J.C., puis disparut de nouveau dans la destruction de la bibliothèque impériale. Finalement dans rémunération des Cinq Canoniques, on le remplaça plus tard par le Tch'oen-ts'ieou ou Chronique de Confucius, sous la dynastie des Han.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   33

similaire:

Édition en format texte par iconRésumé Nous communiquons tous de plus en plus, de plus ne plus vite....
«Mode de compatibilité Word 2007» correspondant à un document au format ecma-376 Office Open xml 1ère édition; 18

Édition en format texte par iconRésumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Mode de compatibilité Word 2007» correspondant à un document au format ecma-376 Office Open xml 1ère édition; 19

Édition en format texte par iconA introduction [Phrases 1-43]
...

Édition en format texte par iconRésumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Word 2010» correspondant à un document au format iso 29500: 2008/ecma-376 Office Open xml 2ième édition pour la classe de conformité...

Édition en format texte par iconMise en page (format Word) par Jean leDuc

Édition en format texte par iconPieces a fournir
«action»( Doc 2)à transmettre par email (pas de format pdf): arodriguez@ville-montauban fr

Édition en format texte par iconPieces a fournir
«action» (Doc 2) à transmettre par email (pas de format pdf): arodriguez@ville-montauban fr

Édition en format texte par iconTexte 49-3, évolution par rapport au texte de la commission et au code du travail actuel
«raisonnable» pour le salarié et de sa répartition., IL ne pouvait être reproché à l’employeur le fait que le salarié ne respecte...

Édition en format texte par iconToutes tâches relatives à l’édition des livres et leur promotion....

Édition en format texte par iconArrêté du 29 avril 2015 précisant le format et le contenu de la fiche...
«siren» par la référence au numéro «ridet» en Nouvelle-Calédonie et par la référence au numéro «tahiti» en Polynésie française








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com