Theatre en algerie








télécharger 346.57 Kb.
titreTheatre en algerie
page4/11
date de publication09.07.2017
taille346.57 Kb.
typeBibliographie
l.21-bal.com > histoire > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
1981

7- El Firane (Les rats) de Djamel Hamouda, mise en scène de Djamel Hamouda.
Traite de l’émigration et des conditions misérables des émigrés.
1982

8- Ettaouasol (La communication) de Mohamed Hilmi, mise en scène de Djamel Marir et Mohamed Laid Kabouche.
Une pièce sur la guerre de libération nationale. C’est une sorte de fresque historique mettant en situation un certain nombre d’événements marquants de la lutte de libération, mais parfois avec une grande légèreté.
1983

9- Elli Darha biyadih (Celui qui l’a fait de ses propres mains) de Mohamed Kamel Kerbouz, mise en scène de Tahar Hami.
Mélodrame racontant l’histoire d’une famille. La fille, Farida, est enceinte. C’est un véritable scandale. L’honneur de la famille est ainsi bafoué. Situations paradoxales.
10- Dahka Mesjouna (Le rire en cellule) de Mohamed Laid Kabouche, mise en scène de Mohamed Laid Kabouche.
Azzouz, un homme simple et sans prétention, se lance dans une quête originale : la recherche de la source de ses innombrables problèmes. Il la découvre que l’origine de toutes ses misères n’est autre que Merouane, un obscur personnage.
1984

11- Bouderbala de Allaoua Boudjadi, mise en scène de Ahmed Khoudi.
Aborde la lutte de libération nationale. C’est l’histoire d’un village vivant les affres de la colonisation.
12- Eznika (La ruelle) de Allaoua Boudjadi, mise en scène de Djamel Marir.
Dans un quartier, il n’y avait que des commerçants. El Hadj crée la surprise en ouvrant une librairie, ce qui va choquer tout le monde. Interminables conflits entre un vendeur de brochettes et le libraire.
13- El Ahd (La promesse) de Ahmed Khoudi, mise en scène de Ahmed Khoudi.
Montage poétique retraçant les différentes périodes qui ont marqué l’histoire de l’Algérie.
1985

14- Dhik el Khater (L’angoisse du danger) de Djamel Hamouda, mise en scène de Ahmed Khoudi.
Tayeb Ould Ammar, comptable de son état, fête son trentième anniversaire et commence à raconter des événements et des souvenirs de sa vie à sa femme qui finit par le quitter. Il sombre dans l’alcoolisme.
1986

15- Elli Yezraa Errih (Celui qui sème le vent) de Djamel Hamouda, mise en scène de Djamel Hamouda.
C’est un anniversaire. Des invités qui font faux-bond. Les deux personnages, Tayeb et Ouarda, se regardent comme deux chiens de faïence. Tayeb se cherche et veut se fabriquer une autre personnalité, devenir un autre être. Etre et paraître se bousculent. Ouarda n’en peut plus et elle le fait savoir en usant d’un ton mi-ironique, mi-agressif.
16- Moughamarat Gattous (Les aventures de Gattous) de Mounira Haddad, mise en scène de Djamel Hamouda.
Une pièce pour enfants qui raconte un drôle de conflit entre un chat et une souris.
17- Ettarous (Le chien de chasse) de Hamid Gouri, mise en scène de Djamel Hamouda.
Pris au piège d’un cruel et brutal quotidien, Ettarous ne se retrouve plus dans une ville marquée par la promiscuité et l’hypocrisie. L’arrivisme déconcerte le héros qui, graduellement, prendra conscience des réalités de la ville. Il finira en prison.
1987

18- Kahwa Ouala tay (Café ou thé) de Djamel Hamouda, mise en scène de Djamel Hamouda.
C’est l’histoire de deux voisins, Hachemi et Torki, représentant deux univers parallèles et inconciliables. C’est grâce à deux objets d’une importance capitale dans la fiction, une vieille radio et un téléviseur à peine audible, qu’ils arrivent à communiquer en se racontant.
1988

19- Ertila (L’araignée), une adaptation de Nacer Ouramdane d’un texte du cubain Eduardo Manet, mise en scène de Ahmed Bénaissa.
Liliane, une vieille aristocrate isolée vivant toujours dans son passé colonial voit subitement son intimité violée par deux personnages marginaux, Lakhdar et Boualem. Deux mondes incompatibles s’affrontent et se heurtent. Liliane, porteuse de l’idéologie coloniale, ne peut vivre le présent, trop piégé par ses tenaces préjugés coloniaux. Les deux algériens prennent progressivement conscience de leur propre histoire et s’opposent fermement à Liliane.

3- THEATRE REGIONAL DE CONSTANTINE
1976

1- Hada Ijib Hada (Chacun son tour), création collective, mise en scène de Amar Mohcène.
Traite de la question du logement, un problème qui reste toujours d’actualité en Algérie. Ecrite collectivement, cette pièce qui a connu un énorme succès populaire dénonce avec véhémence et humour le système bureaucratique algérien.
1978

2- Lifout Maymout (Ce qui passe ne mourra pas), mise en scène de Abdelhamid Habbati et Antar Hellal.
C’est le récit d’un dictateur, l’histoire d’un pouvoir vivant péniblement son isolement.
3- Badr el Boudour, mise en scène de Kaci Skander.
Un mélodrame mettant en situation une histoire d’amour ordinaire.
1979

4- El Qanoun wa Ennas (La loi et les gens), mise en scène de Abdelhamid Habbati.
1980

5- Rh Samsar (Le vent des mandataires), création collective, mise en scène de Ammar Mohcène.
Cette pièce aborde le problème de la commercialisation des fruits et légumes tout en dénonçant les « mandataires » considérés comme de fieffés « réactionnaires », saboteurs de la révolution agraire. Un thème porteur durant les années soixante-dix.
1981

6- Ness El Houma (Les gens du quartier), mise en scène de Hadj Smain.
C’est l’histoire d’un quartier populaire, microcosme de la société algérienne. Tour à tour, sont montrés les contradictions et les problèmes que connaît le pays : question du logement, pénuries répétées d’au…
1982

7- Errafd (Le refus), création collective, mise en scène de Hadj Smain.
Pièce racontant l’histoire de la lutte du peuple algérien contre l’occupant colonial.
1983

8- Lahal Idoum (Le temps passe), mise en scène de Abdelhamid Habbati.
Ce texte traite de la gestion socialiste des entreprises.
9- Essakhra (Le rocher), de Ammar Mohcène et Djamel Dekkar, mise en scène de Benzerari, Zermani et Hadj Smain.
Une reconstitution de l’Histoire de Constantine et une mise en valeur de la résistance, incarnée par Ahmed Bey au dix-neuvième siècle.
1984

10- Ghesselet Ennouader, mise en scène de Ammar Mohcène.
Une critique de la gestion municipale, avec des clins d’œil soutenus au marasme culturel caractérisant les cités algériennes.
11- El Kelma (La parole), mise en scène de Hadj Smain.
C’est l’histoire d’un village pendant la période coloniale racontée par Si Mokhtar, un paysan qui a vécu les pires exactions et qui se bat encore pour que les choses changent dans son village. Aller-retour passé-présent.
1986

12- Def El Goul Ouel Bendir (Les dires) de Mohamed Tayeb Dehimi, mise en scène de Mohamed Tayeb Dehimi.
C’est une parodie mettant en situation des personnages légendaires et littéraires (Othello et El Hallaj), exclus par les pouvoirs dominants et la culture officielle, se battant pour la conquête d’une liberté absolue.

1987

13- Hourouf el Ala (Les lettres du mal), d’après Ali Salem, mise en scène de Ahcène Boubrioua et Ammar Mohcène.
Pose le problème des intellectuels dans les sociétés arabes. Un regard critique sur les intellectuels et leur allégeance aux pouvoirs en place.

4- THEATRE REGIONAL D’ORAN
1972-1973

1- El Khobza (Le pain ou la subsistance) de Abdelkader Alloula, mise en scène de Abdelkader Alloula.
Si Ali, personnage autour duquel s’articule le récit, écrivain public de son état, témoin des malheurs de ses misérables clients ferme boutique pour se mettre à écrire un livre qu’il intitulera «  Khobza ». Dans ce livre, il parlera des malheurs, des espérances et des angoisses de ses clients désargentés.
2- Homk Selim, une adaptation par A.Alloula du Journal d’un fou de Gogol, mise en scène de Abdelkader Alloula.
Pièce déjà présentée (voir TNA).
3- El Meida, création collective.
La pièce raconte une journée de volontariat de la révolution agraire. Elle met en situation les relations qu’entretiennent étudiants et paysans et évoque l’hostilité des autorités. Création collective. Didactique et propagande.
1974

4- El Mentouj (Le rendement), création collective.
Pièce en vingt tableaux « expliquant » la nécessité d’appliquer la gestion socialiste des entreprises. Des ouvriers sont licenciés. Le syndicat en place ne réussit pas à les réintégrer. De nouveaux représentants sont élus. Ceux-ci parviennent à imposer la réintégration des travailleurs. Création collective. Didactique et propagande.
5- Errihane de Abbas.
Pièce pour enfants.
6- Lehseb Etlef (On ne se retrouve plus) de Hadjouti Boualem.
Ce texte aborde la situation des émigrés en France, leurs difficultés et leurs espoirs. On a l’impression que le discours officiel sur la question domine la représentation.
1975

7- Hammam Rabi de Abdelkader Alloula.
8- Hout Yakoul Hout (Les poissons se mangent entre eux) de Benmohamed et Alloula.
Si El Hadj, ancien paysan, raconte les aventures de Si Kaddour, un homme pauvre et sans ressource devenu puissant. A travers ce personnage rusé et cupide, défilent des images horribles des patrons de pêche. Une dénonciation de la mafia de la pêche.
1976

9- Ennahla (L’abeille), pièce pour enfants.
Importance du travail et nécessité d’une solidarité nationale, « clef de la solution de tous les problèmes de la société ».
10- Diwan Lemlah (Le Diwan des bons), de Ould Abderrahmane Kaki, mise en scène de Kaki.
Un texte sur la révolution permanente et le progrès social, avec la présence constante du meddah et de quelques éléments de la tradition orale.
11- El Guerrab Wa Essalhine (Le porteur d’eau et les trois marabouts) de Ould Abderrahmane Kaki.
Pièce déjà présentée (voir productions du TNA).
1978

12- Bir el Mesmoum (Le puits empoisonné) de Mohamed Adar.
13- Hab El Moulouk FI Tarik El Harb (Hab El Moulouk sur le chemin de la guerre) de Abdelkader Djemai.
Une fable sur le pouvoir mettant en scène un roi quelque peu spécial, Hab El Moulouk. Structure du conte.
1979

14- Mimoun Ezzaouali (Mimoun le pauvre) de Adar et Abbès.
C’est l’histoire d’un pauvre gueux qui ne se retrouve pas dans les entrelacs de la vie sociale et des difficultés quotidiennes.
1980

15- Legoual (Les dires) de Abdelkader Alloula, mise en scène de Abdelkader Alloula.
Un travail expérimental mettant en valeur l’importance des conteurs populaires dans la structure dramatique. Construite sous forme d’un conte populaire, la pièce aborde des questions d’actualité.
16- El Ikhtiar (Le choix) de Kasdi Brahim.
Elle traite de la gestion socialiste du travail et de la nécessité d’appliquer les lois. Critique acerbe contre certains responsables de l’Etat et du parti unique, le FLN, qui s’opposent à la volonté des travailleurs.
1981

17- Lebhira (Le jardin).

Pièce pour enfants.
1982

18- Homk Selim de Alloula. Déjà présentée.
19- Eddimar wal Iman (La démolition et la foi), création collective.
C’est une fresque historique. La pièce raconte l’histoire de l’Algérie de 1830 à 1962. Trois personnages représentant trois générations s’interrogent sur leur statut de colonisés et se racontent leur propre histoire liée à celle du pays.
1983

20- Maître Puntila et son valet Matti de Brecht.
Un texte de Bertolt Brecht. Puntila, féodal, sans scrupules, devient bon et humain quand il est saoul. Une fois l’ivresse tombée, il redevient lui-même, c’est à dire cruel et exploiteur. Matti, son valet, souffre-douleur, exploité ne se fait d’ailleurs pas d’illusions sur son maître. Un couple de personnages mettant continuellement en évidence leurs intérêts de classe.
1984

21- Elikla Ikhellas (Qui bouffe trinque)
22- Le flambeau

Une pièce sur la guerre de libération nationale.
1984

23- Youssef wal wahch (Youssef et le monstre) de Mansouri Bachir.

Pièce pour enfants.
1985

24- Avant-théâtre de Ould Abderrahmane Kaki.
C’est beaucoup plus un travail de recherche sur la représentation théâtrale et l’impuissance de l’individu. Les deux importants tableaux de la pièce s’inspirent du Nô japonais (Le filet) et des travaux d’Antonin Artaud.
1987

25- Ksam Bel Kessam

5- THEATRE REGIONAL DE SIDI BEL ABBES
1978-1980
1- Palestine trahie de Kateb Yacine

C’est l’histoire de la lutte du peuple palestinien pour sa survie, la quête de sa libération. La pièce construite en tableaux relativement autonomes met en évidence la trahison des pouvoirs arabes et leur complicité avec l’impérialisme. Chaque tableau expose un fait politique particulier.
2- La guerre de 2000 ans de Kateb Yacine.
Une lecture de l’histoire de l’Algérie liée aux événements politiques qui ont marqué le monde. Tout y passe : la résistance de la Kahena, El Mokrani, Abdelkader, Mai 1945, 1954… Théâtre-document.
3- Le pain amer de Kateb Yacine.
4- Le roi de l’Ouest de Kateb Yacine.
C’est une pièce qui raconte l’histoire du peuple sahraoui et met à nu les prétentions du roi du Maroc qui réprime son propre peuple.
5- La voix des femmes de Kateb Yacine.
Ce texte met en scène la lutte des femmes, à travers une légende de Tlemcen qui valorise le combat des femmes contre les mérinides au treizième siècle. Saout Ennissa est représentée par la mère de Yaghmorassen.
1980

6- Enti wana (Toi et moi) de Mohamed Bakhti.
Une pièce racontant les malheurs, les angoisses et les rêves d’un couple dans des situations quelque peu singulières.
1981

7- Les sentiers de Ait Mouloud Youssef.
1983

8- L’oiseau mécanique. Pièce pour enfants.
1984

9- El Batal Walla Battal (Le héros qui devient mendiant) de Labieb Mohamed.
C’est l’histoire d’un héros au passé glorieux qui se retrouve au chômage.
10- Ya Ben Ammi Ouine ? (Ô cousin, où va t-on ?) de Mohamed Bakhti et Ramdani.
L’angoisse du quotidien.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Theatre en algerie iconSujet d’oral : enseigner la guerre d’algerie en classe de terminale
...

Theatre en algerie iconOù ? Théâtre Le Brady
«Surprise» qui s’est jouée sur Paris et en province jusqu’en 2012. «Du feu de Dieu» est la deuxième création de la troupe et une...

Theatre en algerie iconMercredi 11 juin / 18h / Café Théâtre Porte d’Italie (Toulon)
«Pléiades» de Iannis Xenakis à ChÂteauvallon ainsi que Odyssée Ensemble & cie au ThÉÂtre de Verdure du Faron, et les retrouvailles...

Theatre en algerie iconErreurs médicales en Algérie: 650 plaintes en justice
«Le système de santé en Algérie est défaillant, nos hôpitaux sont devenus des mouroirs et le secteur public agonise», note notre...

Theatre en algerie iconAtelier theatre «le papillon de lune»
«L’Atelier Théâtre du Papillon de Lune» est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901

Theatre en algerie iconAppel a projet «petites formes»
«petites formes» sont un temps particulier dans le festival de théâtre amateur et la programmation du théâtre Antoine Vitez. Ce sont...

Theatre en algerie iconAmbassade de france en algerie

Theatre en algerie iconMémoires de la guerre d’Algérie Notions

Theatre en algerie iconStatuts de l’association théÂtre de pierres

Theatre en algerie iconLes maladies du costume de theatre








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com