Résumé de l’ouvrage








télécharger 470.93 Kb.
titreRésumé de l’ouvrage
page6/11
date de publication29.11.2016
taille470.93 Kb.
typeRésumé
l.21-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

Horace L'Art poétique ou Épître aux Pisons





[334] La poésie veut instruire ou plaire; [335] parfois son objet est de plaire et d'instruire en même temps. Pour instruire, sois concis; l'esprit reçoit avec docilité et retient fidèlement un court précepte; s'il est trop plein, il laisse échapper tout ce qu'il a reçu de trop. La fiction, imaginée pour amuser, doit, le plus possible, se rapprocher de la vérité; elle n'a pourtant pas le droit de nous entraîner partout où il lui plaît, [340] par exemple devant une Lamie qui retirerait de ses entrailles un enfant vivant qu'elle vient de dévorer. Les vieillards ne veulent pas d'un poème sans enseignement moral; les chevaliers dédaigneux ne vont pas voir un drame trop austère; mais il obtient tous les suffrages celui qui unit l'utile à l'agréable, et plaît et instruit en même temps; [345] son livre enrichit Sosie le libraire, va même au delà des mers, et donne au poète une notoriété durable.



Du coté des dirigeants, des gouvernants, des élites et des hauts potentiels
Du coté des dirigeants, nos héros convulsifs, ces surmales des temps modernes, la perception des sciences de l’information se limite souvent à l’usage d’accessoires et gadgets électroniques Pour Michel Volle le rôle du dirigeant, du stratège est de penser l’action ce qui dans nos organisations actuelles passe nécessairement par une réflexion approfondie sur les systèmes d’informations et leur adaptation aux contextes incertains. Encore eut-il fallut que nos élites comprissent l’IT ou que la technologie ne serve pas de faire valoir idéologique aux dirigeants ou aux politiques.
Dans l’organisation de monsieur tout le monde, la décision repose plus sur la peur ou le déjà fait ailleurs que sur des analyses préalables des résultats factuels. En effet les données objectives modifient la structure du pouvoir en mettant à mal tout principe d’autorité basé sur l’omniscience présupposée due à une position hiérarchique élevée. C’est ce principe d’infaillibilité du chef qui rend toute vérité contredisant la pensée hiérarchique politiquement incorrecte et qui fait que les données et études produites toujours conformes au préjugées initiaux des décideurs. La capacité d’étonnement source d’innovation et d’ouverture d’esprit portée par des analyses sortant des sentiers battues est alors battue en brèche. On ne montre que ce que le pouvoir souhaite voir, l’organisation « alignée » se fabrique ses propres œillères !!!
Le dirigeant français typique ne semble pas réellement connaitre l’entreprise. Il est issu d’un milieu social, d’une culture où le culte de l’infaillibilité de la caste élue ne crée pas terreaux favorable à l’innovation. L’héritage culturel du dirigeant français tient énormément à l’Eglise et au dogme séculier permettant d’affronter l’éternité se caractérise par la sacralisation du pouvoir hiérarchique et sur la grâce inspirée par le saint esprit et accompagnée par la liturgie pastorale des courtisans. Alors que nos dirigeants obnubilés par l’entreprise américaine support économique de la pensée protestantes puritaine accusent l’état français de rigidités étouffantes ils oublient de renforcer nos valeurs, nos points différentiant en évitant de copier en plus mal d’autres cultures et en désacraliser le veau d’or pour fonder une réelle stratégie.
Comme dans toute approche scientifique expérimentale, pour saisir les rôles et les fonctions des acteurs majeurs animant un SI, plutôt qu’un long discours nous allons analyser un exemple de terrain pratique.
« L’art du franchissement des difficultés : le cas de la Bonape Sarl »
Etude de cas : Harvard Business School

Année 1812 Vol. 111546 p 4 4-50 Actes du Colloque de Moscou 26 novembre 1812

Amphithéatre Henri Viard
Rappel des épisodes précédents. Léon Bonape grandissime dirigeant d’une multinationale règne sans partage sur un empire de camions frigorifiques. Mais la concurrence fait rage les « déménageurs Brittons » de Wellington Ltd assurent déjà le transport du saumon fumé écossais en Norvège et ont le monopole de la morue de régime au Portugal. De plus il a récemment du se passer des services de son ancien DSI Duc Dengh Yen soupçonné d’avoir passé une alliance avec les Conserveries de la Baltique du Grand saptrape Blücher de Walldorf partenaire des transporteurs de Coblence de Louis Lecèze concurrent malheureux de Léon. L’Ebit dérive, le bilan chancelle, l’actionnaire s’impatiente, il neige, bref la crise enfle. Les troupes vont souffrir.
Acte 1 : Le recrutement de M. de Grouchy
Dans les périodes difficiles le SI devient stratégique. Un choix pertinent du successeur de l’ancien DSI Duc Dengh Yen s’impose. Léon Bonape réunit donc son grand Etat-major : Le Baron Fouché de Schulewebmeister DRH et responsable de la communication institutionnelle, le Prince Murat-Lesgrosbras Directeur de la Supply Chain, le Maréchal Pas-Neyt Directeur des Ventes et du marketing, Accentué de Tallleyronds Ministre des Relations extérieures et le petit Nicolas d’Etretat (en souvenir de Lupin) de Ponzy (en souvenir de la campagne d’Italie) Grand Argentier de l’Empire, spécialiste en cavalerie et en pyramides financières (souvenir de la campagne d’Egypte).

Le projet ERP – BRZNA (Etretat-Roscoff-Plougastel) est prêt. La roadmap est excellente. Les logisticiens de chez Von Clausewitz des Conserveries de la Baltique vont apprendre ce que c’est que l’informatique stratégique.

Reste à trouver le grand architecte patron de la MOE.
Léon Bonape
« Le choix est délicat. Reprenons nos grands principes stratégiques formalisés par Peter Jomini. Il nous faut nommer comme DSI un incompétent notoire qui n’a pas le sens du possible ni du ridicule. Ainsi on pourrait lui demander n’importe quoi et en bon béni oui-oui il ne sera dans l’impossibilité de refuser. Pour reprendre la formule du général Audiard «  les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »..
Fouché de Schulewebmeister

« Sire ce Monsieur de Grouchy sera parfait.  La classe mondiale... Peut-être même le champion du monde . Il a une belle tête de vainqueur. Il est de la caste des Rastignac invertébrés. De plus il est certain d’être l’un des nôtres et d’avoir le sang bleu : il a lu toute l’œuvre à colorier de Jeff Koons. Nous tenons là notre champion du monde c’est un vrai ! Organisons un dîner ou plutôt un souper avec M. de Talleyronds. »
Acte 2 l’exhortation des braves
Ayant brillamment réussi l’épreuve décisive du dîner, M. de Grouchy est intronisé Grand DSI en chef fonction qui outre le prestige du commandement lui confère également d’immenses responsabilités en cas de déroute. Léon Bonape en organisateur avisé féru de littérature managériale et expert en art de motiver le personnel lui adresse la harangue suivante :
- Allons de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, Monsieur de Grouchy vous n’allez pas nous refaire le coup de la vitesse de la lumière. Il faut faire plus vite. Nos marchés, nos actionnaires, nos clients … (à remplacer par la formule appropriée au contexte) nous attendent.  Soyons réalistes demandons l’impossible. Au moins si le résultat n’est pas là personne ne nous reprochera de ne pas avoir su être exigeant avec la piétaille. Il faut remuer le grognard. Désaper le sapeur. Et puis on n’est jamais à l’abri du miracle et que « tout tombe en marche » dans le timing et le budget prévu.
- Mais Sire nous n’avons pas le temps pour faire une campagne de qualité ni construire une infrastructure solide. Ne risque-t-on pas un accouchement prématuré du projet ? Je pense qu’un gel temporaire ou un moratoire serait plus prudent.
- Diantre exhorter les troupes. Poussez la conscription volontaire. Trouver les bénévoles. Renforcer le mercenariat. Que diable, je vous laisse la liberté de tous les moyens qui ne me coûteront rien. Apprenez qu’il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. Depuis quand ne peut-on plus faire un enfant en 3 mois avec 3 femmes ? Vous le pouvez car je le veux.
- Mais Sire nos grognards auront-ils une prime s’ils réussissent ce prodige ?
- Allons soyons un peu concret, il faut être pragmatique. Surpassons nos inhibitions ancrées dans la rigidité de vos cerveaux timorés. Être payé pour le travail réalisé mais c’est une idée d’arrière garde. Allons de l’avant et soyons modernes, un peu de courage que diable laissez là ces méditations intellectuelles abstraites, ces rigidités et ces archaïsmes, Retroussons nos manches et scions la branche sur laquelle vous êtes assis. Reprenez en main vos équipes que d’ailleurs je ne vois plus beaucoup à la tâche ces temps-ci. Hier soir (ce matin, ce week-end remplacer par l’expression consacrée …) j’ai traversé vos bivouacs. On ne peut pas dire que ça se bousculait au boulot. Que faisaient donc M. Kléber  et ses collaborateurs ? Ah oui j’oubliais que nous les avons délocalisés au Caire. Néanmoins n’y aurait-il pas un problème de motivation M. De Grouchy ? Etes-vous réellement l’homme de la situation ? Sachez Monsieur de Grouchy que la politique ne consiste pas à faire taire les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent. Bref mon brave au boulot, je compte sur vous pour agir ».
Acte 3. la stratégie de M. de Grouchy
Dès sa nomination, se sachant condamné par avance, M. de Grouchy se posait la question métaphysique de la durée. Comment être perpétuellement en retard sans en assumer la responsabilité ?

Heureusement grâce aux arguments sommaires et les discours trompeurs de M. Accentué de Tallleyronds et sa sainte ligue de diplomates aguerris, le miracle semblait faisable avec un peu d’adresse et à condition de bien identifier dès le début les futurs boucs émissaires.
A cet effet, Accentué de Tallleyronds lui remit le testament posthume de M. Duc Dengh Yen sous forme de trois enveloppes scellées.
La première enveloppe contenait un conseil simple : charger la mule et mettre l’ensemble des dysfonctionnements sur le compte de l’incurie de son prédécesseur puis identifier un grand projet en rupture avec le passé connu.

Mette en place un ER, externaliser, délocaliser, refondre le SI (les plus audacieux mélangeant les 4 options du SI macédonien en prenant grand soin de choisir les bons condiments et le cabinet d’avocats adéquat). En résumé, moderniser tout le SI devenu obsolète.

Après quelques dizaines de millions d’euros et un an plus tard, les retards et surcoûts s’étant accumulés les besoins ayant changés il sera temps d’ouvrir la seconde enveloppe.
Sur la seconde enveloppe il était indiqué de mettre l’ensemble des dysfonctionnements sur le compte de la conjoncture et de la mauvaise volonté ou l’incompétence de boucs émissaires opérationnels préalablement sélectionnés (de préférence les maillons faibles ou les candides). Ne pas hésiter à stigmatiser les errements des directions métiers et la conjoncture économique mouvantes. Mais pour, sans perdre la face, faire l’inverse du plan initial il est indispensable de lâcher un peu de leste et offrir quelques têtes à la vindicte directoriale (un adjoint zélé mais mal comprenant, un chef de projet incompétent, un éditeur de logiciel filou…). Avec une bonne dose de chance et l’obstination qui fait de vous un leader incontesté, vous aurez réussi à déstabiliser l’ancien système qui fonctionnait relativement correctement depuis 15 ans sans livrer aucun logiciel réellement opérationnel.

Là éclatera votre génie car vous deviendrez indispensable. Plus personne ne comprendra plus rien. Les anciens ne reconnaîtront plus le système dont vous aurez pris grand soin d’amputer de ses fonctions de base. Les nouveaux systèmes inopérants enregistreront défaillance sur défaillance mais vous aborderez sereinement les 2 prochaines années à corriger les montagnes de bugs auto reproducteurs, à faire du développement spécifique autour de l’ERP et ré internaliser les équipes délocalisées. Et puis bientôt un bon gros web 8.0 permettra de résoudre par magie tous ces soucis, c’est du moins ce que vous garantira sans sourciller un célèbre cabinet de consultants.

Si malgré tout votre Art, l’inéluctable survient alors il ne vous restera plus qu’à ouvrir la troisième enveloppe qui indiquera comment préparer 3 enveloppes pour votre successeur puis votre fuite à Coblence. Grâce à son réseau, Accentué de Tallleyronds vous garantira l’asile politique et l’impunité si bien évidemment vous lui avez confié moyennant finance la réalisation des projets de « modernisation » du SI .



L'EXPIATION

Il neigeait. On était vaincu par sa conquête.
Pour la première fois l'aigle baissait la tête.

Victor Hugo, Les Châtiments, V



1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Résumé de l’ouvrage iconObjet de la délibération : Convention d’organisation temporaire de la maîtrise d’ouvrage
«Lorsque la réalisation, la réutilisation ou la réhabilitation d’un ouvrage ou d’un ensemble d’ouvrages relèvent simultanément de...

Résumé de l’ouvrage icon«La Science Prométhéenne» De Pierre-Charles Aubrit Saint Pol Résumé et présentation de l’ouvrage

Résumé de l’ouvrage iconRésumé 501 Les Hautes Alpes (2) Pierre Chauvet est l'auteur d'une...

Résumé de l’ouvrage iconIntroduction I. But de cet ouvrage

Résumé de l’ouvrage iconMaître d'Ouvrage : Mairie de Camon

Résumé de l’ouvrage iconOuvrage numérisé grâce à l’obligeance des

Résumé de l’ouvrage iconOuvrage numérisé grâce à l’obligeance des

Résumé de l’ouvrage iconCtmo (Comité Technique de Maitrise d’Ouvrage)

Résumé de l’ouvrage iconOuvrage numérisé grâce à l’obligeance des

Résumé de l’ouvrage iconOuvrage numérisé grâce à l’obligeance des








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com