L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise








télécharger 188.11 Kb.
titreL’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise
page6/6
date de publication05.06.2017
taille188.11 Kb.
typeThèse
l.21-bal.com > économie > Thèse
1   2   3   4   5   6

Planifier la croissance urbaine : le cas de Chengdu et de Shanghai
Projet de ville satellite de Chengdu (Sichuan)
projet de ville satellite de chengdu de l\'agence as+gg de 1.3 km2. (crédit : adrian smith, gordon gill)

projet de ville satellite de chengdu de l\'agence as+gg de 1.3 km2. (crédit : adrian smith, gordon gill)

Le 4 décembre 2014, le Conseil d'Etat a approuvé le schéma de planification urbaine globale à Chengdu allant jusqu’en 2020. Le Conseil d'Etat a souligné l’importance de Chengdu comme base industrielle de haute technologie majeure du pays, centre de logistique et de plaque tournante du transport. Le plan inclut la création d’écocités en périphéries devant respecter un haut degré d’exigences environnementales

Le schéma directeur de Shanghai

Shanghai tend aujourd’hui à se structurer aujourd’hui sur un principe polycentrique et une distribution spatiale en quatre cercles concentriques. Le dernier cercle est composé des villes nouvelles en périphérie. Le projet « One City, Nine towns », lancé en 2000, englobe tout le territoire municipal, faisant ainsi coïncider territoire fonctionnel (celui de la métropole) et territoire institutionnel (celui de la Municipalité). Ce projet entend favoriser une politique de villes nouvelles, véritables pôles multifonctionnels, accueillant des populations de la ville-centre et des populations extèrieures (migrants, étrangers). Les autorités de Shanghai évoquent leur projet sous la formule « 1966 » : 1 ville nouvelle centrale (Songjiang), 9 autres villes nouvelles, 60 bourgs, 600 villages. Le XI° plan quinquennal, sous l’autorité de l’Etat Central, corrige le schéma en 2006. Il favorise un polycentrisme plus hiérarchisé, en mettant l’accent non plus seulement sur Sonjiang mais aussi sur deux autres petites villes nouvelles (Jiadling et Luochang). Au total, 10 villes nouvelles, dont trois principales, doivent relayer la ville-centre, connectées par de nouvelles lignes de métro et autoroutes urbaines. Les villes nouvelles se composent le plus souvent de quatre secteurs bien planifiés : l’ancien bourg, la zone de développement économique, la ville universitaire et des zones résidentielles d’architecture européenne (italienne à Minhang et anglaise à Songjiang) pour attirer des habitants recherchant des critères occidentaux.
afficher l\'image d\'origine
Source : Atlas de Shanghai, T. Sanjuan

Vocabulaire et notions à bien savoir expliquer :


Vocabulaire :

Danwei

Hukou

Mingongs

Villages de migrants

Gated communities

Technopôle

CBD


Notions :

Urbanisation

Métropole

Mégapole

Métropolisation

Réseau urbain

Ville maoïste

Planification urbaine

Décentralisation

Marchandisation de l’espace

Ségrégation socio-spatiale

Modèle urbain

Ville durable


Termes propres à l’urbanisme :
Ville générique (« standard city »)
Fonctionaliste (modèle)

Culturaliste (modèle)

Néolibéral (modèle)

Intégrationniste (modèle)


Savoir localiser et classer sur une carte les métropoles suivantes :





Population agglomérée

Territoire métropolitain

Shanghai

14, 4

19.5

Pékin

12.8

18.4

Canton

11.8

15.5

Shenzhen

11.7

13.3

Dongguan

7.7

7.7

Tianjin

7.2

11.5

Hong Kong

6.9

6.9

Wuhan

5.2

9.4

Shenyang

4.5

7.5

Nankin

4.4

7.1

Chongqing

4.1

31.2

Chengdu

3.8

11.8

Hangzhou

3.4

7

Xian

3.3

10.5

Qingdao

3.3

8

Harbin

2.9

8.4

Jilin

2.4

7.4


1   2   3   4   5   6

similaire:

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconÉtude de littérature chinoise

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconIntérêt de la normalisation pour la formation en ligne

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconLoi n° 96/117 du 5 Août 1996 relative à la Normalisation

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconChapitre 1 : L’urbanisation au xixe siècle

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconRésumé Dans cette publication, nous résumerons tout d’abord rapidement...

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise icon1. L’évolution de la productivité horaire du travail sur la longue...

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconRésumé Cette communication étudie la performance sociale, sous l’angle...

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconRecours en annulation contre un arrêté
«littoral» dans son article L146-4 alinéa II : extension non limitée de l’urbanisation dans un espace proche du rivage, et sans avis...

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconLa société française de 1945 à nos jours
«trente glorieuses», l'urbanisation est d'abord essentiellement verticale (multiplication des habitats collectifs en immeubles) avant...

L’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise iconAtelier international de bamako -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=...
«valide» a pris en compte les besoins de tous les citoyens dans d’édification des sociétés et a conduit à la marginalisation des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com