La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II








télécharger 8.93 Kb.
titreLa Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II
date de publication09.08.2018
taille8.93 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > économie > Documentos
La Weltpolitik - la politique étrangère allemande sous Guillaume II

Une politique stratégique de rupture avec celle de Bismarck permise par un contexte démographique, économique, culturel et politique favorable

La politique de rupture de Guillaume II par rapport à l'Empire bismarckien

Un contexte favorable pour la mise en place de la Weltpolitik

''L'Allemagne doit faire reconnaître sa place au soleil'' (Bülow)

L'affirmation de l'impérialisme allemand sur la scène internationale

Deux grandes puissances concurrentes: la France et l'Angleterre

Une progressive marche vers la guerre

Pangermanisme, dérives et difficultés

Une Weltmacht isolée sur le plan international ?

Le projet de Bismarck apparaissait trop étriqué. Beaucoup lui reprochaient sa vision uniquement continentale et de ne pas suffisamment accompagner l’Allemagne à s’affirmer comme nouvelle puissance en dehors des frontières européennes. Lui succède alors Guillaume II , âgé seulement de 29 ans. Brillant, instable, exalté, doué de parole et comédien, le nouvel empereur semble désireux d’exercer pleinement ses pouvoirs. Il veut être son propre chancelier. Ajoutée à la réussite économique, la personnalité du nouvel empereur projette la question nationale sur le plan de la politique extérieure.
Ainsi, la Weltpolitik est « le programme de politique étrangère voulu par l’empereur Guillaume II dès son avènement en 1888, officialisé dans le discours qu’il prononce en 1896 pour le vingt-cinquième anniversaire de l’Empire et progressivement mis en place. Il s’agit de faire de l’Allemagne un géant politique conformément à son rang de grande puissance économique au prix d’une expansion coloniale et d’un développement militaire et naval » (Éric Anceau).
Dans l’objectif d’affirmer la position de l’Allemagne comme puissance mondiale (Weltmacht), comment Guillaume II a-t-il su mener sa politique expansionniste jusqu’en 1914, veille de la Première Guerre mondiale ?
[...] Il est dissous et les élections sont remportées par une coalition favorable aux projets coloniaux et qui s’étend jusqu’aux progressistes. B. Deux grandes puissances concurrentes: la France et l’Angleterre 1. La dégradation des relations allemandes avec la France C’est avec l’arrivée à la tête de l’état-major du général von Schlieffen en 1893 qu’un nouveau choix stratégique est effectué, codifié de plan Schlieffen. Ce dernier pense que le but de l’armée allemande est l’anéantissement rapide de l’adversaire principal, c’est-à-dire la France. [...]

[...] En mettant fin à la guerre franco-prussienne, le Traité de Francfort du 10 mai 1871 consacre la prépondérance allemande sur le continent. Bismarck consacre son énergie à maintenir un statu quo favorable à son pays. Il fonde son système diplomatique continental qui vise à assurer, si ce n’est l’hégémonie, du moins la prépondérance de l’Allemagne sur le continent. Bismarck tourne donc délibérément le dos à l’expansion coloniale, qu’il récuse de détourner l’Allemagne de son véritable but. Dès lors, pour assurer le statu quo, il faut tenir la France isolée, l’encercler, car ne se résignant pas à la perte de l’Alsace et de la Lorraine, elle est susceptible de chercher un jour à les récupérer, à prendre sa revanche. [...]

[...] L’affirmation de l’impérialisme allemand sur la scène internationale 1. La construction d’une flotte de guerre, instrument de la Weltpolitik : notre avenir est sur l’eau Malgré l’opposition des socialistes et des libéraux de gauche, la première loi navale est aisément votée en 1898 ; elle est suivie de deux autres en 1906 et en 1912. Pour construire celle flotte, présentée comme un impératif national, on crée un secrétariat d’Etat à la Marine, confié à une forte personnalité, l’amiral von Tirpitz. [...]

[...] Permise par un contexte démographique, économique, culturel et politique favorable, une politique de stratégique de rupture avec celle de Bismarck a conduit Guillaume II à permettre à l’Allemagne de reconnaître sa place au soleil entrainant alors une progressive marche de l’Europe vers la guerre. I. Une politique stratégique de rupture avec celle de Bismarck permise par un contexte démographique, économique, culturel et politique favorable A. La politique de rupture de Guillaume II par rapport à l’Empire bismarckien 1. La politique continentale bismarckienne. [...]

[...] Comment reconnaît-on la supériorité d’une race et donc d’une Nation ? D’une part par la civilisation puisque certains peuples ont une mission pouvant être qualifiée de civilisatrice alors que d’autres ne peuvent pas s’organiser. Les premiers doivent soumettre les seconds. Et d’autre part par la guerre, qui révèle le mieux l’aptitude d’un peuple à la survie Entrainant la naissance d’une véritable religion raciste Dans tous les domaines, les Allemands se considèrent alors comme ceux qui ont la plus grande aptitude à la domination. [...]

similaire:

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconCours Les acteurs de la politique étrangère du Burundi

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconPourquoi étudier la réthorique dans un cours de politique étrangère?

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconLa Chine est-elle en train d’infléchir sa politique étrangère en...
«Le sommet n’a pas permis de trouver une solution aux contentieux territoriaux et historiques.»

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconLe commerce de la viande à Paris sous l’occupation allemande : qui tire profit de la situation ?

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II icon1La Liberte
«Nous n’avons jamais été aussi libre que sous l’occupation (allemande)» Sartre

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconVie politique allemande de 1945 à 20071
«Loi fondamentale» de 1949. Les soviétiques ripostent suscitant la création de la rda la même année

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconLe Festival de musique de Toulon et sa région
«Concerts de l'Opéra» avec l'Orchestre sous la direction de Henrik Nanasi présenteront la jeune, belle et brillante violoniste Chloé...

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconAppel a projets politique de la ville
«crédits spécifiques» de la politique de la ville sont des subventions c’est à dire des sommes d’argent qui peuvent être demandées...

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconLa Banque européenne d’investissement (bei) vient de débloquer 130...
«ue horizon 2020», une des priorités de l’upm, dont la Syrie est membre depuis le lancement à Paris le 13 juillet 2008. C’est à cette...

La Weltpolitik la politique étrangère allemande sous Guillaume II iconBismarck et l'unité allemande








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com