Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie.








télécharger 415.3 Kb.
titreRésumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie.
page7/7
date de publication06.02.2018
taille415.3 Kb.
typeRésumé
l.21-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6   7

Tableau A1 : Variables illustratives





Classe 1

Classe 2

Classe 3

Classe 4

Classe 5

Effectif (%)

8 (36.36%)

1 (4.55%)

3 (13.64%)

6 (27.27%)

4 (18.18%)

Régions

Alsace

Auvergne

Corse

Franche-Comté

Languedoc-Roussillon

Limousin

Midi-Pyrénées

Picardie

Rhône-Alpes

Aquitaine

Ile-de-France

Prov. Alpes-Côte-d'Azur


Basse-Normandie

Bourgogne

Bretagne

Nord-Pas-de-Calais

Pays de la Loire

Poitou-Charentes


Centre

Champagne-Ardenne

Haute-Normandie

Lorraine


Profil

(+)

+ Part.Hydr

+ Part.ELRN

+ Part.ENR


+ Part.ENR.

+ P.ENR.hab

+ Part.Hydr

+ PTEM.hab

+ PEN.hab


+ Part.biomasse

+ Part.Tr

+ Part.Ch

+.CCF.hab

+ part.Ch

+Part.eolien

+ Part.Tr



+ IE

+ PEN.hab

+ PTEM.hab

+ Part.eolien


Anti-Profil

(-)

- Part.Tr

- Part.eolien

- Part.Ch

- PEN.hab

- PTEM.hab


- Part.eolien

- Part.Tr

- Part.Ch

- Part.biomasse

- CCF.hab


- IE

- Part.eolien

- CCF.hab

- Part.ENR



- Part.Hydr

- Part.ENR


- Part.ELRN

- Part.Hydr



Description

Classe 1:

Prédominance de l’hydraulique

Classe 2:

Prépondérance de l’hydraulique et du nucléaire


Classe 3:

Le choix de la biomasse

Classe 4:

Forte capacité éolienne et dépendance aux combustibles solides

Classe 5:

Domination du nucléaire et leadership pour l’énergie éolienne

Variables illustratives

Variables Environnementales


- CN

+ CN

+ EGES.hab



+ DépInvest

+ DépFonct




+ MT.ICA.hab

+ CN



Variables relatives à la population

+ %Pop 40-59 ans


- Pop

- %Pop 0-19 ans

+ POP

+ TU

+ Part dip.pop


+ Pop

+ TU

+ Part dip.pop

+ Densité



- %Pop 40-59 ans



Variables économiques et structurelles

+ DE.hab

+ BR.hab

+ PAVAS

- PCVAS

- PAIEInd


+ Pib.val.hab

+ D.R&D.hab

+ PPHEInd

+ PINEInd


- Agr.VA

- PCPEInd

- PALEInd



+ Pib.val.hab

+. ESS.ET

+.Ser.VA

+ D.R&D.hab

+ R.hab.val

+ PCVAS

+PINEInd

+ PEDEInd

+PEGEInd

- ESI.ET

- Ind.VA

- PMETInd

- PAVAS

- PMEEInd

+ ESA.ET

+ PALEInd


- PEGEInd

- PPHEInd



+ Ind.VA

+ PPHEInd

+ PMETInd

+ PI

+ PCREInd
- Ser.VA


Variables climatiques et géographiques


- TContinental



+.Sup.forêt

+ TEM



- CE

- PC

-Sup.forêt


- TEM


Variables politiques

+.Obj. SRCAE











Tableau A2 : Synthèse de la partition en 5 classes des 22 régions françaises selon le développement des ENR en France 2013




Variable à expliquer : développement des ENR




Description

Classe 1 :

Prédominance de l’hydraulique

Classe 2 :

Prépondérance de l’hydraulique et du nucléaire


Classe 3 :

Le choix de la biomasse

Classe 4 :

Forte capacité éolienne et dépendance aux combustibles solides

Classe 5 :

Domination du nucléaire et leadership pour l’énergie éolienne

Variables explicatives retenues

Effectif (%)

8 (36.36%)

1 (4.55%)

3 (13.64%)

6 (27.27%)

4 (18.18%)

Les 22 régions Françaises métropolitaines en 2013

Alsace, Auvergne

Corse, Picardie, Franche-Comté, Limousin, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées


Rhône-Alpes

Aquitaine

Ile-de-France

Prov. Alpes-Côte-d'Azur


Basse-Normandie

Bourgogne

Bretagne

Nord-Pas-de-Calais

Pays de la Loire

Poitou-Charentes


Centre

Champagne-Ardenne

Haute-Normandie

Lorraine


Environnement

EGES, MDE, CN, MTICA, DFONCT, DINVEST

*BC : 72.73%




+ EGES, + CN










- EGES, - CN







- EGES, - CN




Population

Pop, DENS, TU, Structure des âges, Part dip.pop

BC : 68.18%




+ Pop

+ Pop







- Pop













Performances Economiques

Pibvalhab, Invhab, BRhab, DRDhab, PIhab

BC : 86.36%





+ Pibvalhab










- Pibvalhab













Structure Economique

AgrVA, IndVA, SerVA, ESAET, ESIET, ESSET

BC : 86.36%




+ IndVA, + ESIET

+ SerVA

+ SerVA

+ IndVA, + ESIET




- SerVA

- IndVA, - ESIET

- IndVA, - ESIET

- SerVA

Climat & Géographie

TEMP, ENSO, SFORET, PCULM

BC : 77.27%




+ PCULM



















- PCULM

- PCULM

Politique

SPE, SRCAE

BC : 54.55%

Modèle non significatif































*BC : Pourcentage des 22 régions de France bien classées par le modèle

Tableau A3 : Synthèse des AD thématiques


Corrélations :

Variables performances Economiques - Facteurs discriminants

Variable

Facteur1

Facteur2

Pibvalhab

-0,6016

0,4461

Invhab

0,3099

0,0206

BRhab

0,4629

0,1452

DRDhab

-0,3352

0,2325

PIhab

0,0306

-0,5268




Figure A1 : Performances Economiques

Figure A2 : Performances Economiques


1 Le gaz carbonique ou dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), deux halocarbures (HFC et PFC), le protoxyde d’azote ou oxyde nitreux (N2O) et l’hexafluorure de soufre (SF6).

2 Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

3 Selon l’OCDE (2015), les États dépensent, pour soutenir les combustibles fossiles, quasiment le double du montant nécessaire pour atteindre les objectifs de financement de la lutte contre le changement climatique définis par la communauté internationale, qui appelle à mobiliser 100 milliards USD par an d’ici à 2020.

4 21ème Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

5 Il existe un 196e signataire : l’Union européenne.

6 Objectifs pour 2030 : réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre, porter la part des énergies renouvelables à 27 % au moins la part de l'énergie issue de sources renouvelables de la consommation, améliorer de 27 à 30 % l'efficacité énergétique, et atteindre 15 % d'interconnexion électrique.

Objectif pour 2050 : réduire de 80 à 95 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990.


7 De Charentenay J., Leseur A., Bordier C. (2012).

8 Basse-Normandie, Haute-Normandie, Limousin, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes.

9 Les énergies renouvelables purement électriques comprennent l’hydraulique, l’éolien, l’énergie marémotrice, le solaire photovoltaïque.


10 Méthode d'optimisation pas-à-pas qui consiste à agréger à chaque itération les classes dont l'agrégation fait perdre le moins d'inertie interclasse ou encore, de manière à avoir un gain minimum d’inertie intra-classe.


11 La valeur du lambda de Wilks varie entre 0 et 1, et plus il tend vers 0, plus les centres des classes sont séparés, meilleur est le modèle de discrimination. La statistique de test de Wilks peut être approchée par une loi de Fisher.

12 Le taux d’erreur de classement est donné pour juger de la qualité prédictive du modèle.

13 L’AD repose sur la normalité des populations. Les fonctions discriminantes sont linéaires si les matrices de variances et covariances de ces populations sont égales, sinon elles sont quadratiques. Toutes ces conditions d’application sont vérifiées sauf pour la population de la classe 2.

1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconDates de remise des candidatures
«Transition énergétique et changement climatique» du contrat de plan Etat Région 2015-2020 (Etat/ademe/ctc), ainsi qu’aux objectifs...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconLe crédit d’impôt transition énergétique dédié aux travaux d’économies...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconPolitiques publiques Les acteurs des politiques publiques
«acteur des politiques publiques», IL faut entendre celui qui agit stratégiquement dans l’action publique, à titre individuel ou...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconProgramme anti-rides ancestral venu du Japon, le Kobido stimule l’ensemble...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. icon2 La protection de l’enfance aujourd’hui et la loi de réforme du 5 mars 2007
«l’enfance» n’est pas reconnue et dès que l’enfant n’a plus besoin de sa mère ou de sa nourrice (soit, vers l’âge de 7 ans), IL est...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconLes partis politiques aujourd’hui

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconRésumé du budget
Ce premier budget que je présente à titre de ministre des Finances est guidé par une volonté de rigueur et de transparence. IL répond...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconDebat d’orientation des finances publiques pour 2013 (dofp)
«de partage du travail», mais nous savons aujourd’hui que la perte globale de compétitivité de notre économie, nous en a fait perdre...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconRésumé de l’ouvrage
«biens-services», élaborés par des structures de production partenariales amorçant ainsi une transition vers un équilibre de concurrence...

Résumé La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. iconLancement du dispositif Carbone Local
«Carbone Local» pourront être délivrés par un organisme certificateur de crédit carbone








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com