Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert








télécharger 15.1 Kb.
titreSainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert
date de publication02.07.2017
taille15.1 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert

Discours de Stéphane DEMILLY,

Député-Maire d’Albert

Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, Maires, élus municipaux et communautaires,

Monsieur le Chef du Centre de Secours d’Albert, cher Pascal PIOT,

Monsieur le nouveau président de l’Amicale, cher Thomas LHERMITTE,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs les Officiers, Sous-Officiers, Caporaux et jeunes Sapeurs,

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

Bienvenue à toutes et à tous dans les salons d’honneur de l’Hôtel de Ville d’Albert, où nous avons cette année encore le plaisir d’accueillir la Sainte-Barbe du centre de secours d’Albert.
Je suis très heureux d’être parmi vous ce soir pour cette traditionnelle célébration de la sainte patronne des sapeurs-pompiers et de toutes les professions liées au feu.


Comme chaque année, c’est d’abord pour moi l’occasion de vous remercier et de vous dire la très grande considération que je porte au travail remarquable et courageux que vous effectuez au quotidien.
Cette considération est d’ailleurs partagée par l’ensemble de nos concitoyens, et vous la méritez amplement par la sincérité de votre engagement et les risques que vous bravez pour assurer la sécurité des personnes et des biens.
Lors du congrès national des sapeurs-pompiers 2011, le Chef de l’Etat avait prononcé une phrase que j’avais alors notée, car elle me paraissait très juste. Je le cite :
« Il existe des héros du hasard, qui sauvent leur prochain à un moment de leur vie, mais il en est d’autres qui ont fait de cette possibilité leur devoir, et leur engagement de chaque jour ».
Fin de citation.
C’est le choix que vous avez fait, que vous soyez professionnels ou volontaires. Je vous en félicite, car il n’y a jamais d’intervention banale dès lors que des vies humaines sont en jeu.
Vous le savez, il existe un modèle français de sécurité civile. Ce modèle est d’abord fondé sur le volontariat, qui en fait la force et l’enracinement sur l’ensemble du territoire national.
Renforcer ce modèle est donc une priorité.
Je l’évoquais l’an dernier ici-même lors de votre Sainte-Barbe, le Parlement a adopté à l’unanimité en juillet 2011 une proposition de loi que j’avais co-signée avec mon collègue député Pierre MOREL-A-L’HUISSIER. Ce texte complète le dispositif de protection sociale et fournit un cadre juridique protecteur à l’engagement citoyen en qualité de sapeur-pompier volontaire.

D’autre part, le cadre juridique que nous avons fixé dans cette loi différencie clairement le droit des 200 000 sapeurs-pompiers volontaires de celui applicable aux agents publics ou aux travailleurs au sens européen du terme.
Ainsi que le Ministre de l’Intérieur a eu l’occasion de le rappeler lors de son intervention en clôture du congrès national des sapeurs-pompiers de France qui s’est tenu en septembre dernier dans la Somme, à Amiens [un évènement d’envergure national auquel vous avez je le sais tous activement contribué, et je vous en félicite], cette qualification juridique du sapeur-pompier volontaire prend toute son importance dans le cadre de la révision de la directive européenne de 2003 sur le temps de travail.
Il faut en effet savoir que le risque est qu’il ne soit désormais plus possible d’entamer une nouvelle séquence de travail à la fin d’une première période de travail sans avoir bénéficié auparavant de onze heures de repos…
Sachant que les pompiers volontaires sont souvent des gens qui travaillent, devoir attendre onze heures avant de pouvoir faire une intervention signifierait la mort du volontariat à la française !
L’enjeu est majeur, car la remise en cause du volontariat nécessiterait, sur le plan national, un recrutement compensatoire de 60 000 sapeurs-pompiers professionnels, dont le coût serait difficilement supportable pour les collectivités territoriales, et mettrait fin à cet engagement citoyen qui constitue une richesse pour notre pays.
Les discussions sont en cours entre le Gouvernement français et l’Union Européenne, et j’y suis naturellement très attentif.
Pour revenir à présent à notre territoire, en ce qui concerne plus spécifiquement l’activité du Centre de Secours d’Albert, je ne vais pas, naturellement, reprendre en détail le bilan de l’année écoulée.

Pascal PIOT vient de le faire de façon très complète.
Comme lui, je voudrais cependant à nouveau féliciter nos JSP, nos jeunes sapeurs-pompiers, pour leur brillant succès à Altkirch, en Alsace, les 27 et 28 octobre dernier, où ils sont devenus champions de France dans le cadre du CTIF.
Nous avons eu l’occasion de le leur dire lors de la réception que nous avons organisée en leur honneur il y a dix jours en mairie d’Albert, mais je tiens à le répéter ce soir : nous sommes fiers de vous et de votre victoire, et tous nos encouragements vous accompagnent pour la préparation des jeux mondiaux du CTIF à Mulhouse en juillet prochain.
Bravo également aux deux coaches, Robert RADKE et Alain MACE.
La vitalité de notre école de JSP est vraiment pour moi un atout majeur du centre de secours d’Albert.

C’est en effet la relève de l’équipe de volontaires qui se prépare ainsi, et c’est une formidable école de la vie pour nos jeunes.

Comme Pascal PIOT également, je voudrais enfin souligner le bon fonctionnement de notre centre de secours.
Avec un effectif global de 80 sapeurs-pompiers, dont 13 professionnels, le CS d’Albert dispose en effet des moyens humains nécessaires pour assurer dans de bonnes conditions ses quelque 1400 interventions annuelles, y compris permettez-moi de le rappeler, depuis deux ans maintenant, les interventions de nuit.

* * *
Voilà, Mesdames et Messieurs, les quelques mots que je voulais prononcer.
Je voudrais renouveler mes remerciements à vous tous qui assurez la sécurité de nos concitoyens en tout temps et en tout lieu.

Mes pensées vont particulièrement à celles et ceux d’entre vous qui se tiendront prêts à intervenir durant les fêtes de fin d’année, ainsi qu’à leur famille.
Je vous remercie de votre attention, et je vous souhaite une excellente Sainte-Barbe 2012 !





similaire:

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconSainte Barbe des Sapeurs-Pompiers d’albert

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconLes sapeurs-pompiers (1)
«est formée en compagnie, bataillon ou légion, selon les besoins du service déterminés par l’autorité administrative, qui pourra...

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconPour les Sapeurs- pompiers Volontaires et d’assurance statutaire pour les Sapeurs-Pompiers

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconLe temps de travail des sapeurs-pompiers professionnels

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconReglement interieur de l'amicale des sapeurs-pompiers de grasse

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconAssociation de jeunes sapeurs-pompiers

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconPortant statut particulier du cadre d’emplois des cadres de santé...

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconEnvironnement réglementaire des activités physiques et sportives des sapeurs-pompiers

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconPortant statut particulier du cadre d’emplois des médecins et des...

Sainte-Barbe 2012 des Sapeurs-Pompiers d’Albert iconDans le secteur privé, cette convention vise notamment à s'assurer...
«sapeurs-pompiers» pertinentes pour la prévention des risques ou l’accomplissement des gestes de secours








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com