Lettre ouverte a








télécharger 16.12 Kb.
titreLettre ouverte a
date de publication08.06.2017
taille16.12 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos


UNION FRANCAISE

DES

AIDES-SOIGNANTS(ES)
LETTRE OUVERTE

A

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les Députés,

Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Mesdames et Messieurs
Depuis de nombreuses années, l’Union Française des Aides-Soignants interpelle les gouvernements successifs pour que soit valorisée la profession d'aide-soignant. En effet, les aides-soignants, plus nombreux que les infirmiers au service de la personne, forment un groupe social qui exerce dans les divers services de soins en particulier auprès des personnes en manque d’autonomie et, parmi elles, les personnes âgées.
Dans un souci d’optimaliser la qualité des soins, l’Union Française des Aides-Soignants a élaboré dès 1994 un projet de refonte de la fonction d'aide-soignant pour un exercice autonome et responsable auprès des personnes quel que soit leur handicap et quel que soit leur âge. Le réaménagement de la formation nécessite deux années de formation et il doit entraîner un changement d'appellation : l'aide-soignant devenant infirmier, à l'instar de certains pays d'Europe ou d'ailleurs, la profession d'infirmier ayant alors plusieurs niveaux de compétence.
En 1998 ce projet a été envoyé au Président de la République ainsi qu'à tous les Députés et Sénateurs de France. Malheureusement, toutes les propositions tendant à faire évoluer ce métier ne sont jamais prises en compte par le gouvernement, qu'elles émanent d'organisations professionnelles telle la nôtre ou de députés, comme la proposition de loi visant à créer un statut libéral d'aide-soignant d'Etienne PINTE en 1993 et de Léonce DESPREZ en 2003.
La formation d'aide-soignant n'est toujours pas adaptée aux réels besoins en soins de la population…
Premièrement, la réforme de la formation conduite en 2005 n’a pas permis une avancée en ce sens. Au contraire, alors que notre société vise à plus de polyvalence, la réforme a eu un effet réducteur ; l'aide-soignant, ne peut plus prendre en charge la dépendance, quel que soit l'âge de la personne, notamment les enfants et adolescents malades ou handicapés, alors qu'ils sont amenés à être hospitalisés avec les adultes dans les services spécialisés ou pris en charge à domicile.
Deuxièmement la réforme de la formation n'a pas, non plus, pris en compte les actes que l'aide-soignant effectue régulièrement. Nous continuons à former des professionnels pour les services de court séjour de la Fonction Publique Hospitalière, mais pas des professionnels qu'exige la prise en charge de la grande dépendance, en institution comme à domicile.
Dans ces secteurs, le plus souvent dépourvus d'une présence permanente d'infirmier, l'aide-soignant se retrouve livré à lui-même à certaines heures de la journée, la nuit et les jours fériés. Il est seul pour appréhender l'urgence et y faire face… De plus, l'aide-soignant est "balloté" entre les différentes interprétations des textes officiels et, de ce fait, il ne sait pas où se situer entre l'ordre d'exécuter un acte et celui de l'exercice illégal ; l'aide à la prise des médicaments, par exemple, n'est toujours pas résolu…
Oui, nous savons que certaines organisations d'infirmiers mettent leur VETO sur toute évolution possible d'une profession d'aide-soignant autonome. Ces organisations d'infirmiers considèrent les soins d’hygiène et de confort comme faisant partie de l’Art infirmier et veulent qu'ils restent leur propriété. Cependant, ces soins ne sont qu'exceptionnellement effectués par les infirmiers ; ils deviennent, sur le terrain, le sale boulot qu'ils "délèguent" aux subalternes, aux aides-soignants.
Le 23 novembre dernier, Madame Marie-Claude MAREL qui représentait le Ministère de la Santé pour l'ouverture de journées de formation a annoncé la création prochaine du diplôme d'Etat d'aide-soignant devant mille six cents aides-soignants. Nous avons accueilli la nouvelle avec beaucoup d'intérêt… Et de réconfort. Mais, ce diplôme d'Etat va-t-il reconnaître des compétences propres à l'aide-soignant ? Où va-t-il simplement être égal au DPAS, ou encore avant, au CAFAS ? Mais aussi, payé comme agent sans qualification (hors prime de misère), quelle reconnaissance financière l'aide-soignant va-t-il en tirer ? Dans la deuxième éventualité le D.E. ne servira à rien. Juste une nouvelle tromperie pour les aides-soignants…

Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Députés, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, entendez-vous prendre ou faire prendre des mesures contre la DISCRIMINATION dont sont victimes les aides-soignants ? Ne pensez-vous pas, Mesdames et Messieurs, qu’après cinquante ans de bons et loyaux services, les aides-soignants puissent, enfin, être entendus, et reconnus.
Enfin, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Députés, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, quelles mesures allez-vous prendre ou faire prendre pour que l’évolution des métiers nécessaire à la demande en soins de la population française, puisse réellement se faire ? Il y a Urgence en la matière ! A moins que la qualité des soins, de l'aide et de l'accompagnement, principalement dans la prise en charge de la dépendance, ne soit pas vraiment le souci du gouvernement !
Les difficultés que connaît la prise en charge de la dépendance ne sont plus à démontrer depuis bien longtemps… Se référer au livre "SCANDALE DANS LES MAISONS DE RETRAITE" de Jean-François LACAN ou celui, tout récent, "ON TUE LES VIEUX" de Christophe FERNANDEZ, Professeur Jacques SOUBEYRAN, Thierry PONS et Dominique PREDALI n'est pas une nécessité pour s'en convaincre. Les écrits relatent la réalité. Et c'est bien triste !...
Enfin, Madame VAUTRIN, alors Secrétaire d'Etat auprès des personnes âgées, a lancé une campagne d'information sur "LES METIERS DU GRAND AGE" en vue de les promouvoir. Mais, qui pourrait croire que le métier d'aide-soignant est attractif ? C'est un métier pénible, fait de SOUMISSION, sans aucune RECONNAISSANCE statutaire professionnelle. Comment garder une quelconque MOTIVATION dans ces conditions ?
Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Députés, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, nous tenons à votre entière disposition les grandes lignes de nos revendications. Et, espérant que cette démarche retiendra toute votre attention, nous vous prions d'agréer l’expression de nos sentiments les plus respectueux.


A Villons les Buissons le 27/12/2006
Pour le Bureau

La Présidente

Thérèse PALLA

4 Rue des Genêts - 14610 VILLONS LES BUISSONS Tel. 02 31 44 20 30 - Mel. ufas@infonie.

similaire:

Lettre ouverte a iconRapport lettre/civilité, politesse et édification de «l’honnête homme»
«lettre particulière en style grave/ sublime, souvent flatteuse si dédicatoire. Elle s’apparente à la lettre ouverte, qd plus tard...

Lettre ouverte a iconNote technique en réponse a la lettre ouverte du 6 novembre 2014,...
«l’arcad», Monsieur cohen n’hésite pas à vous laisser entrevoir les pires conséquences, à la suite de la liquidation judiciaire de...

Lettre ouverte a iconLettre ouverte à

Lettre ouverte a iconLettre ouverte à diverses institutions

Lettre ouverte a iconLettre ouverte au Bâtonnier de Paris

Lettre ouverte a iconLettre ouverte Aux députés et sénateurs de la Guadeloupe

Lettre ouverte a iconLettre ouverte à Jean-Marie Vetel, président du sngc
«afin de déterminer quel était son état de santé et quels étaient les besoins hospitaliers réels de la population, à échéance de...

Lettre ouverte a iconLettre ouverte à ceux qui nous gouvernent, ou vont nous gouverner
«féministes» montent régulièrement au créneau, et notre pays semble avoir pris conscience d’un problème de fond

Lettre ouverte a iconLettre ouverte d’un biologiste a cathetrine lemorton
«hyper qualité» demandée va scinder le métier : les qualitologues (sic) qui sont non productifs et les analystes qui, eux, produisent...

Lettre ouverte a iconLettre ouverte aux universitaires haïtiens et aux dirigeants de l’État d’HAÏTI
«tout commence en mystique et finit en politique». Et que 2017 est l’année à profiter pour permettre à Haïti l’application de sa...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com