Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles»








titreRapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles»
page16/18
date de publication24.12.2016
taille0.8 Mb.
typeRapport
l.21-bal.com > documents > Rapport
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   18

CONCLUSION


La complexité et l’instabilité de l’environnement démultiplient les besoins de compétences des dirigeants, ils ne sont plus astreints à la seule gestion rigoureuse de leurs entreprises mais se doivent aussi d’anticiper les changements. Les nouvelles règlementations, les mutations, évolutions technologiques s’accélèrent, et imposent une remise en cause constante de stratégie. Dans ce contexte, le recours à des soutiens externes de qualité semble s’affirmer comme facteur du développement durable d’un projet. Au vu des résultats des baromètres utilisés sur le premier semestre 2011, le moral des entrepreneurs semble se stabiliser. Cependant face à la tourmente des marchés financiers et à la croissance fléchissante de ces derniers mois qui contraignent les gouvernements à des hausses d’impôts, les entreprises seront inévitablement affectées et forcées de s’adapter à tous ces paramètres économiques et fiscaux. Les issues de la crise ne sont pas encore perceptibles et les orientations politiques du gouvernement pourront impacter dans un sens comme dans l’autre la gestion et la santé des TPE. Des propositions relatives à l’impôt sur les sociétés sont avancées et accentuent le devoir de prudence des porteurs de projets et de leurs conseillers. Les paramètres financiers, économiques, structurels et conjoncturels à considérer avant tout investissement sont donc multiples et impliquent l’expertise de professionnels qu’il s’agisse de TPE comme de la plus grosse capitalisation boursière.

La rentabilité d’un projet est déterminante pour que celui-ci se concrétise, cependant il faut garder à l’esprit son lien indissociable de la notion de risque. On notera à ce sujet que la rentabilité des capitaux investis ne peut ni être durablement supérieure à la rentabilité attendue (coût moyen pondéré des capitaux propres) compte tenu du degré de maturité du secteur, ni rester durablement insuffisante, auquel cas elle aboutie à la faillite. D’autre part, les enjeux fiscaux et la répartition de la structure financière de l’entreprise (arbitrage fonds propre / endettement), de plus en plus encadrée par la législation fiscal, sont à étudier avec soin afin de pérenniser son développement futur. De plus, il difficile pour une petite structure d’obtenir un prêt conséquent, certaines ressources sont à privilégier en fonction du profil du créateur et de son projet. Enfin, un point essentiel pour les TPE doit être souligné : la trésorerie. Au travers des états prévisionnels, on anticipe un certain nombre de difficultés. Les précautions et mesures préventives si elles sont appliquées à temps peuvent alors nettement réduire le coût de défaillance. Pourtant, le risque financier de trésorerie est trop souvent négligé par les créateurs. Or avec le resserrement des conditions d’accès au crédit et les allongements de délais de paiement, beaucoup de TPE ponctionnent leur réserves de trésorerie et n’ont plus d’autres recours que les financements bancaires. Leur coût est nettement plus élevé que le coût de la gestion préventive et une baisse soudaine du chiffre d’affaires ou des impayés qui se multiplient pourraient causer pour l’entreprise des difficultés de refinancement à court terme et donc un coût de défaillance difficilement supportable dans le contexte actuel. Pour survivre, l’entreprise en construction doit donc tenir compte de tous les risques qu’engendre son activité. La pérennité de l’entreprise reposera fortement sur la cohérence du projet et implique à la fois une gestion pointue et une vision de l’ensemble.

Au-delà des risques financiers, c’est un risque global que le créateur doit prévoir. La formalisation d’une entreprise, aussi contraignante soit-elle pour le créateur, implique une grande rigueur dans chacune des démarches. En effet, un manquement aux obligations légales ou contractuelles comme une absence de diligence ne sauraient extraire le créateur de ses responsabilités. Les conséquences peuvent être considérables et bien que l’entreprise soit performante financièrement et économiquement, cette négligence pourrait causer la perte de l’entreprise. Il doit aussi et, particulièrement dans cette phase de pré-constitution, rester ouvert sur son environnement afin d’y détecter les opportunités à exploiter et les dangers à éviter. Pour se rendre disponible, il a alors tout intérêt à confier la réalisation de ces opérations à un spécialiste qui mettra, compte tenu de ses obligations professionnelles tout le soin nécessaire à leur accomplissement.

De par ses compétences en matière de gestion prévisionnel, sa vision étendue du monde de l’entreprise et ses connaissances législatives et règlementaires, l’expert-comptable au travers de son accompagnement dans la démarche prévisionnelle, « prépare l’entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu’elle rencontrera dans l’avenir »1. Il met l’entrepreneur dans un contexte où il puisse prendre des décisions en connaissance de causes en présentant les avantages et inconvénients des différentes solutions possibles. Il dispose d’une force de proposition mais aussi d’une force de rectification. Intermédiaire entre l’entreprise et ses différents interlocuteurs, il dispose d’une expérience pratique de l’administratif, du juridique et d’un statut reconnu par les acteurs du monde économique. Connaissant les délais et le soin nécessaire qui découle du processus, il réduit les incertitudes ou retours négatifs et laisse une marge de manœuvre au créateur pour la réalisation des tâches connexes à l’immatriculation. En raison de sa pluridisciplinarité et de l’étendue de ses compétences, l’expert-comptable semble le plus à même d’accompagner ces entreprises dont les capacités financières limitent amplement le recours régulier à plusieurs conseils. Les évolutions fiscales, juridiques et sociales, régulières sur le court terme, seront nécessairement plus marquées à long terme au vu des économies budgétaires qui s’imposent. Ces changements doivent être pris en compte dans l’immédiat comme dans les prévisions de l’entreprise et un entrepreneur ne saurait s’y extraire. A cet égard, le recours à l’expert-comptable représente une réponse satisfaisante à l’insuffisance de ressources (en compétences, financières et de temps) dans l’entreprise pour la tenue des obligations qui lui incombent. Disposant enfin du recul nécessaire à l’entreprise pour adapter son point de vue en fonction des circonstances, l’expert-comptable est en position de détecter les incohérences susceptibles de nuire à la pérennité de l’entreprise.

« Aujourd’hui un créateur dont l’entreprise a franchi le cap des 5 premières années d’existence n’est pas à l’abri d’un dépôt de bilan. Son dirigeant doit rester en état de veille permanente pour anticiper le changement1 ». Alors comment l’expert-comptable peut-il favoriser les hypothèses positives du prévisionnel et surtout leur prolongement croissant sur le long terme ? En pratiquant à la fois un suivi attentif, général, projet par projet de l’entreprise, de son évolution, et un suivi continu de son environnement législatif, fiscal et juridique. En restant attentif au dosage de décisions financières, organisationnelles et stratégiques, à leur adaptation à chaque situation et leur réalisation en temps opportun. En participant à l’harmonisation des relations malgré les difficultés rencontrées. En essayant d’éviter les malentendus et discordances du fait d’intérêts divergeant. En conservant la distance adéquate lors de la prise de décision et en étant à l’écoute de ces nouveaux entrepreneurs. Le recours à un expert-comptable n’est en aucun cas une assurance tout risque pour l’entreprise. Mais une fois les attentes posées, le créateur à la possibilité de disposer de conseils réguliers souvent favorables aux initiatives de développement à court ou long terme ; et d’un soutien indispensable en cas de difficultés. « L’investissement » bien que négociable, dans les prestations de ce conseil, représente à l’évidence un coût conséquent pour les TPE. Les retours attendus d’un accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de création semblent donc légitimes. Or les expériences pratiques reflètent généralement ces retours dans l’étendue des domaines couverts par les conseils des professionnels ; à condition de ne pas gaspiller du temps et de l’argent dans le lancement de projets prématurés et d’agir avec des partenaires à la fois volontaires et conscients des contraintes qui s’imposent à toute entreprise.

Dans un avenir ouvert à l’interprofessionnalité et aux opportunités pour se diversifier, mais aussi fragilisé par les restrictions budgétaires, on peut se demander comment l’expert-comptable peut-il valoriser l’adéquation de son cœur de son métier et des prestations additionnelles qui seront réclamées pour à la fois surpasser la concurrence et poursuivre son offre d’un service accessible et de qualité.

1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   18

similaire:

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconCirculaire de la commission entreprise et relations professionnelles...

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconActivité 1 : Repérer les problématiques et les actions à mettre en...
«la prévention de la maltraitance et promotion de la bientraitance des personnes âgées»

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconL’analyse de pratiques professionnelles et la régulation la cohésion...
«Dis- moi et j’oublierai Enseigne- moi et je me souviendrai Implique- moi et j’apprendrai»

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconGuide d’application destiné aux collaborateurs des cabinets d’expertise comptable
«cabinet d’expertise comptable» vise l’ensemble des structures d’exercice de la profession d’expert-comptable : cabinets individuels,...

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconEvaluation collective des pratiques professionnelles
«Groupe de Pairs» à 100 médecins participant (4 groupes de pairs sont actuellement recensés dans la région bastiaise)

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconPartie I : relations professionnelles : Lieu et organisation du stage

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconDécret n° 2016-877 du 29 juin 2016 relatif à l’exercice de la profession...
«Les», sont insérés les mots : «sociétés constituées, en application du titre IV de la loi du 31 décembre 1990 susvisée, en vue de...

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconCe guide est destiné aux vendeurs professionnels (en activité ou...
«être fonctionnaire» «Organisation et vie des fonctionnaires» «statut général des fonctionnaires» puis «les droits et les obligations...

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconJurisprudence avertissement
Qu’en vertu du contrat de travail le liant à son salarié, l’employeur est tenu envers celui-ci d’une obligation de sécurité de résultat,...

Rapport d’activite et analyse des pratiques professionnelles l’accompagnement par l’expert-comptable dans le processus de creation d’entreprise 18/10/2010 au 31/10/2011 ue 7 «Relations professionnelles» iconEspace d’échanges de pratiques professionnelles
«querelles familiales», et les violences conjugales, dont nous allons parler aujourd’hui








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com