Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l'école du sabbat des adultes est fondée sur trois piliers: être, connaitre et faire ● «Être»








télécharger 315.37 Kb.
titreCours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l'école du sabbat des adultes est fondée sur trois piliers: être, connaitre et faire ● «Être»
page1/14
date de publication10.08.2018
taille315.37 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14


TC 102

PROCESSUS D’APPRENTISSAGE

ET MODES D'APPRENTISSAGE


Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat


Introduction

La mission d’un animateur de l'école du sabbat des adultes est fondée sur trois piliers: être, connaitre et faire

● « Être » signifie qu'un animateur de l'école du sabbat des adultes doit avoir une expérience chrétienne solide et appréciable et être prêt à servir de guide spirituel pour sa classe.

● « Connaître » signifie qu'un animateur de l'école du sabbat doit connaître ce que dit la Bible et avoir une bonne compréhension de l'histoire biblique, des doctrines et des enseignements et savoir comment étudier et interpréter les Écritures.

● « Faire » signifie qu'un animateur de l'école du sabbat doit avoir une connaissance des méthodologies d’enseignement et être prêt à investir le temps et l'énergie nécessaires pour bien se préparer et mener une classe de l’école du sabbat.
Ce cours sur Processus d’apprentissage et modes d’apprentissage est une combinaison de connaissance et de mise en application. Un animateur qui connaît bien son sujet et suit des procédures systématiques dans la préparation de la leçon doit également posséder les compétences et les connaissances sur la façon de présenter la leçon de manière efficace.
Le centre d'intérêt d'une classe d'école du sabbat n'est pas la connaissance de l'animateur, mais ce que l'élève apprend et peut mettre en pratique. Mieux un animateur est préparé, mieux sa leçon sera réussie. En plus de cela, mieux un animateur est préparé pour la présentation de la classe, mieux les membres du groupe classe pourront apprendre et appliquer la leçon.

Une déclaration clé d'Ellen White nous donne un point de départ. La déclaration concerne l'enseignement des enfants, mais les principes énoncés s'appliquent également aux adultes (on peut remplacer "tableaux noirs", par autres outils modernes, etc.):

« Nos écoles du sabbat devraient être plus intéressantes. Les écoles publiques ont, ces dernières années, grandement amélioré leurs méthodes d'enseignement. Leçons de choses, images et tableaux noirs sont utilisés pour rendre les leçons difficiles, plus claires. . . . De façon à ce que la vérité puisse être simplifiée et rendue extrêmement intéressante. »1

Cette déclaration nous dit trois choses: (1) les gens apprennent quand quelque chose est intéressant et attire leur attention, (2) les gens apprennent plus quand ils peuvent « voir » ou être impliqués dans certaines activités, que lorsque l'information est juste une présentation orale, et (3), il est important d'étudier les méthodes pédagogiques.
Description du cours

Fiche de progrès de l’étudiant. À la fin de ce guide d'étude, vous trouverez une fiche de progrès de l’étudiant. C'est le dossier que vous remettrez à ceux qui tiennent les registres afin que vous puissiez recevoir votre certificat d’achèvement du cours.

● Si vous étudiez ce cours à partir d’une édition imprimée, vous devez remplir la fiche de performance et la faire signer par la personne chargée des animateurs de l’école du sabbat dans votre église/district ou par votre pasteur.

● Si vous étudiez avec un instructeur, demandez à cette personne de signer votre fiche de performance.

Manuel. Il n'y a pas manuel pour ce cours. Le guide d'étude ainsi que les lectures complémentaires constituent votre manuel

Comment étudier pour le cours. Le cours est à la fois théorique et pratique. Il possède un guide d'étude imprimé. Il contient également un certain nombre de lectures provenant de sources différentes qui couvrent des renseignements utiles pour la « connaissance » de l’animateur de l’école du sabbat.

● Si vous étudiez ce cours de votre propre chef, le guide d'étude indiquera les exercices que vous devrez réaliser. Ceux-ci contiennent des fiches questions-réponses qui identifient les points importants des lectures et des modules d'étude. Il est très important de remplir ces fiches. Elles sont votre moyen de suivre vos progrès dans le cours.

● Si vous étudiez dans une salle de classe type, un instructeur vous guidera à travers les différentes activités participatives

● Si vous étudiez dans un petit groupe, des idées sont incluses pour ceux qui étudient dans cet environnement.

● Il n'y a pas d'examens prévus pour ce cours, sauf si un instructeur particulier décide de les utiliser.

Les lectures incorporées sont nécessaires et importantes :

● Si vous étudiez sur une édition imprimée, surlignez les pensées pertinentes, prenez des notes et assimilez le contenu.

Si vous étudiez dans un groupe, l'instructeur vous indiquera la procédure permettant d'analyser et de discuter des différents sujets.

Objectifs du cours

● L'enseignant acquerra une connaissance et une compréhension des méthodes afin de présenter d’une manière efficace la leçon de l'école du sabbat.

● L'animateur acquerra les compétences nécessaires pour utiliser différents modes d'apprentissage et méthodes pédagogiques dans la classe de l'école du sabbat

Introduction

Une classe de l'école du sabbat des adultes se réunit en moyenne 40 à 50 minutes une fois par semaine, les membres sont souvent assis sur des bancs dans le sanctuaire de l'église. La plupart des temples ou chapelles ne sont pas conçus pour un environnement d'apprentissage. Ils sont conçus pour l'écoute. C'est un raison, mais pas la seule, pour laquelle les animateurs d’un trop grand nombre d’écoles du sabbat adulte ont recours à l’exposé. Il ya des moments où un exposé est exigé de par la nature du matériel présenté, mais il n'est généralement pas le meilleur outil d'apprentissage. Il n’est pas propice à la participation de la classe alors qu’en fait la participation est le concept fondamental pour un environnement d'apprentissage efficace.

« Les animateurs ne devraient pas parler tout le temps, ils devraient encourager la classe à dire ce qu'elle sait. Ensuite, l’animateur, avec quelques brèves remarques pointues, ou des illustrations, imprimera la leçon dans les esprits des apprenants.» 2

« En aucun cas, les animateurs ne doivent parcourir la leçon de façon mécanique, puis s’asseoir... Un tel enseignement n'est pas bénéfique, il est souvent préjudiciable. Si l'animateur est correctement préparé, chaque moment peut être utilisé à bon escient. Les esprits vifs des enfants doivent être tenus constamment occupés. Leurs idées doivent être accueillies et corrigées, ou approuvées, selon le cas. Mais jamais l'animateur ne devrait s'asseoir, en disant: ‘J’ai fini’. Une leçon n’est jamais terminée. »3

Pire encore, certains animateurs lisent une phrase ou deux de la leçon de chaque jour ou peut-être citent un verset de la Bible. Ellen G. White a quelque chose à dire à propos de cette situation :

« Dans certaines écoles, je regrette de le dire, la coutume est de lire la leçon à partir du livret. Cela ne devrait pas se faire. Le temps passé à ne rien faire ou même à penser au péché devrait être consacré à l'étude des Écritures. Il n'y a aucune raison pour que les leçons de l'école du sabbat soient moins bien apprises par les animateurs ou les élèves que celles de l'école régulière. Elles devraient être mieux apprises, car elles traitent de sujets infiniment plus importants. Une telle négligence déplaît à Dieu. »4

Les remarques suivantes sont destinées aux animateurs des classes enfantines, mais elles sont également applicables aux classes des adultes :

« Ceux qui instruisent les enfants devraient éviter les remarques ennuyeuses. De brèves remarques allant droit au but auront une heureuse influence. Si on a beaucoup de choses à dire, il vaut mieux faire des remarques brèves mais plus fréquentes. Quelques mots d'intérêt ici et là seront plus bénéfiques que trop de paroles à la fois. De longs discours sont un fardeau pour la petite intelligence des enfants. Trop de paroles les mèneront à détester l’enseignement spirituel, tout comme la suralimentation pèse sur l'estomac et diminue l'appétit, conduisant même à un dégoût de la nourriture. L’esprit peut être encombré de trop grands discours. » 5

MODULE 1
Ellen G. White et les méthodes pédagogiques

Dans son livre Éducation, Ellen White décrit une méthodologie de base de l'enseignement qui est née à partir de l'objectif d'inclure la connaissance biblique, le développement du caractère, de la compréhension et de l'acceptation du plan de rédemption de Dieu dans toutes les activités éducatives.

Lecture 1

« Méthodes pédagogiques ». Assurez-vous d’indiquer sur votre Fiche de progrès de l’étudiant que vous avez terminé ce travail.


Les citations et références de ce cours sont extraites de la lecture 1. Cette lecture est aussi un exercice du cours des Règles de l'enseignement et de l'apprentissage. Elle est utilisée dans cette leçon pour obtenir une perspective sur la façon dont les aperçus de Mme White s'appliquent spécifiquement aux méthodes d'enseignement. Assurez-vous d'indiquer sur votre fiche de performance que vous avez terminé cette tâche.

A l’époque d'Ellen White, la méthode d'éducation répandue était la mémorisation des faits. Dans cette méthode la question souvent posée était « quoi ? » et non pas « pourquoi ? »

Selon le point de vue d'Ellen White ce concept éducatif affaiblissait les facultés de raisonnement et conduisait à une acceptation facile de tout ce qui était traditionnel, ou présenté par la plus forte autorité (la plus vocale).

Pour résumer sa pensée :

● L’utilisation de la mémorisation est trop accentuée comme méthode d'apprentissage.

● La mémorisation sans mise en application a peu de valeur.

● En conséquence, « Pendant des siècles, l’enseignement a essentiellement fait appel à la mémoire, grandement mise à l’épreuve, ce qui n’était pas le cas des autres facultés mentales »6

● Lorsque la mémorisation est utilisée comme principale méthode d'enseignement, l'intelligence « devient incapable d’un effort vigoureux et indépendant et se contente de s’en remettre au jugement, aux idées des autres. »7 Remarquez l’expression «effort vigoureux et indépendant. »  

« Indépendant » ne veut pas dire que « l’homme doit simplement développer ce qui est en lui»8 Cela couperait les êtres humains de « la source de la vraie connaissance, de la vraie puissance.»9 Cette déclaration élimine de la méthodologie de l'enseignement des adventistes du septième jour, tout lien avec le mouvement populaire actuel « le potentiel humain », lié au « New Age », ou tout lien avec la soi-disant « nouvelle spiritualité. ». Tous ces mouvements sont centrés sur la libération de la soi-disant « étincelle divine» dans la personne.

Selon Ellen White, l'objectif de la méthodologie de l’enseignement est de développer le pouvoir de la raison pour soi-même et d'être en mesure d'évaluer la vérité et l'erreur.

Cette approche de l'enseignement et de l'apprentissage permet d’éviter d'être facilement trompé et d’être trop dépendant de la tradition ou des coutumes.

La bonne méthodologie d'enseignement et d'apprentissage, alors, est que « Chacun doit apprendre, individuellement, auprès de Dieu, à travers sa Parole. La faculté de raisonner nous a été donnée pour que, selon le désir divin, nous l’utilisions. “Venez et discutons, dit le Seigneur.” Ésaïe 1:18 (TOB). C’est là son invitation. Si nous nous confions en lui, nous pouvons avoir la sagesse de “refuser ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon”. Ésaïe 7:15; voir aussi Jacques 1:5. » 10

Un autre élément de sa philosophie est l’attention individuelle à apporter à l'apprenant : « Dans tout enseignement, le contact personnel joue un rôle déterminant. C’est aux individus que s’adressait le Christ. C’est par des relations personnelles qu’il forma les Douze. Ses instructions les plus précieuses, il les donnait en privé, souvent à un seul auditeur. Il dévoila ses trésors aussi bien à un respectable rabbin un soir sur le Mont des Oliviers qu’à la femme méprisée, près du puits de Sychar, car il discernait en eux un cœur sensible, une pensée ouverte, un esprit réceptif. Même la foule qui, si souvent, se pressait sur les pas du Maître n’était pas pour lui un amas confus d’êtres humains. Le Christ s’adressait à chaque esprit, à chaque cœur. Il observait ceux qui l’écoutaient, notait l’éclat de leur visage, leur regard vif, intelligent, qui témoignait que la vérité les avait pénétrés; et alors résonnait dans son cœur la joie et la sympathie. Le Christ discernait les possibilités de chacun. Il n’était pas rebuté par une apparence décevante, ni par un environnement contraire. Il enleva Matthieu au bureau de péage, Pierre et son frère à leur bateau de pêche, pour qu’ils le suivent et étudient auprès de lui. » 11
L’apprentissage qui est limité à l'accumulation de faits supprime la nécessité d'une mise en application. Selon Ellen White, « Chaque jeune devrait savoir combien l’application est nécessaire et puissante. » 12

Elle était également en faveur de ce qui est aujourd'hui appelé « L’enseignement général ». Cela signifie qu'il existe certains domaines de connaissances qui sont utiles pour tout le monde.

« Les dispositions naturelles marquent la direction que prendra la vie et, si elles sont bien fondées, doivent être cultivées avec soin. Mais il faut aussi se rappeler qu’un caractère équilibré, un travail efficace reposent essentiellement sur cet épanouissement qui résulte lui-même d’une formation complète. » 13

Ellen White soutient quelques méthodes d'enseignement spécifiques :

« Le maître devrait viser sans cesse la simplicité et l’efficacité. » 14

● « Il devrait illustrer abondamment son enseignement et, même lorsqu’il s’adresse à des élèves plus âgés, veiller à donner des explications claires et faciles à comprendre. » 15

« L’enthousiasme est un autre élément important de l’œuvre éducative. » 16

« Le maître doit viser des résultats précis. »17

● « Avant d’aborder une étude quelconque, il doit avoir à l’esprit un plan bien clair et savoir où il veut aller. » 18

« Il ne doit pas être satisfait de son enseignement tant que l’étudiant n’a pas saisi le principe qui est en jeu, dans toute sa vérité, et n’est pas capable de formuler clairement ce qu’il a appris. » 19

Elle était également un défenseur du principe qu’une expérience d'apprentissage doit toujours aller du connu vers l'inconnu : «  Mais avant qu’ils se lancent dans des études supérieures, ils doivent maîtriser les connaissances de base. Cette évidence est trop souvent négligée. Dans les collèges, les universités même, tant d’étudiants ont de sérieuses lacunes. … Une connaissance approfondie des éléments de base ne devrait pas être réclamée seulement au moment d’accéder à un degré supérieur, mais devrait être un critère constamment valable. » 20

Elle a préconisé ce qui est aujourd'hui connu sous le nom des 3 R (en anglais) « lecture, rédaction et arithmétique », une compréhension des connaissances générales avant de se spécialiser dans une discipline intellectuelle particulière. Elle a utilisé quatre exemples :

« Tant d’entre eux consacrent leur temps à étudier les mathématiques supérieures, qui sont incapables d’assurer une comptabilité élémentaire. » 21

● «Tant étudient la diction, espérant pénétrer les secrets de l’éloquence, qui sont incapables de lire de manière intelligible et sensible. » 22

● «Tant, alors qu’ils ont terminé leurs études de rhétorique, ne savent ni construire, ni orthographier une banale lettre. » 23

● Étude des langues: « Il est plus important d’écrire et de parler avec aisance et précision sa langue maternelle que d’étudier des langues étrangères, vivantes ou mortes. » 24

L’une de ses importantes priorités était le développement du caractère basé sur l’autorité de la Bible. Dans ce chapitre que nous consultons elle a illustré ce point en mettant l'accent sur le problème des rumeurs, des ragots et leurs conséquences, un problème aigu dans la communauté adventiste très unie du collège de Battle Creek.

« Il faut que les étudiants soient pénétrés de l’idée que ces façons de faire témoignent d’un manque de culture, de délicatesse, de bonté ; elles nous empêchent de côtoyer les êtres réellement cultivés de notre monde, et aussi les êtres célestes. »25

À son avis, l'étude de l'histoire est importante, mais devrait être examinée du point de vue de Dieu. Cela signifie que les étudiants devraient toujours chercher des preuves de l’intervention de Dieu dans l'histoire.

« Une étude ainsi menée ouvrira l’intelligence des jeunes sur les réalités de la vie. Elle les aidera à comprendre les lois de relations et de dépendances, à se rendre compte que nous sommes étonnamment solidaires les uns des autres dans le mouvement des sociétés et des nations et que l’oppression ou la dégradation d’un seul est une perte pour tous. » 26

Selon elle, l'utilisation de ces méthodes pédagogiques et l’adhésion à cette philosophie engendre une situation positive pour l'apprentissage : « Ainsi chaque étude peut participer à la résolution du plus grand des problèmes : former des hommes et des femmes capables de faire face aux responsabilités de la vie. » 27

Ce qu’Ellen White a décrit ici est, bien sûr, la philosophie que l'école du sabbat tente de mettre en place. Il existe une variété de méthodes d'enseignement et d'apprentissage inestimables qu’un animateur de l'école du sabbat des adultes peut être amené à connaître et à pratiquer pour atteindre l’objectif ultime : la rédemption des membres de sa classe.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\La mission d'une maîtrise d'œuvre est de
«mission de base» fait l'objet d'un contrat unique et comporte au minimum les éléments de mission esq, aps, apd, pro, act, det, visa,...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Adresse : Institut National Polytechnique de Lorraine
«Université de Lorraine» par le biais de trois écoles à proximité du site : École européenne d'ingénieurs en génie des matériaux...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Observations du Gouvernement togolais sur l'aide-mémoire de la mission...
«Le déficit du compte courant devrait, selon les projections, connaître une légère amélioration à 12,3 pour cent du pib en 2015 du...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Tous les enfants vont-ils à l’école ?
«Lorsque j’étais plus petite, je croyais que je travaillerais bien à l’école et que j’aurais un métier. En fait, je voulais être...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Ce 26 novembre, dans plusieurs pays du monde, des actions se tiennent...
«aucun animal n'est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu'il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles». Le Comité scientifique...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Adresse : Numéro de téléphone
«Mon élève exécute certaines corvées à l’école», pensez aux choses qu’il/elle fait pour se rendre utile à l’école, que ce soit distribuer...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Adresse : Numéro de téléphone
«Mon élève exécute certaines corvées à l’école», pensez aux choses qu’il/elle fait pour se rendre utile à l’école, que ce soit distribuer...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Association Départementale des Amis et Parents d'Enfants Inadaptés...
«d'élaborer, de créer, de gérer et d'animer des centres de loisirs au bénéfice d'enfants et d'adultes ayant un handicap, moteur,...

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Rapport du Pr Pierre Carli Président du cnuh animateur du groupe de travail «Aval des urgences»

Cours de base pour le certificat d’animateur de l’Association internationale des animateurs de l’école du sabbat Introduction La mission d’un animateur de l\Ama est une ong de défense des droits du peuple amazigh
Démocratie Autonomie Amazigh peut se faire à travers un diagnostic général sur la base de l'histoire du Maroc avant d’expliquer cette...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com