Reglement des concours








télécharger 140.9 Kb.
titreReglement des concours
page5/6
date de publication07.08.2018
taille140.9 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5   6

PRESCRIPTIONS RELATIVES AUX CONSTATATIONS





  1. La constatation se fait obligatoirement au colombier sauf cas prévus aux alinéas 8 et 9.

  2. Toute constatation à blanc est interdite. Dans le cas où un amateur aurait effectué une constatation à blanc, celui-ci devra donner soit une explication orale ou écrite de cette constatation, au régleur, au moment de la rentrée. Si cette formalité ne se trouvait pas remplie, toutes les constatations seraient annulées et ne donneraient droit à aucun remboursement.

  3. Toute constatation n’est valable que si la bague se trouve placée dans un étui fermé. Les constatations sans godet sont interdites pour les constateurs munis d’un disque obturant les cases. Ce disque empêche simplement les étuis de sortir librement du baguier. Les constatations sans étui ne sont admises que sur des appareils conçus à cet effet et agréés par la commission des constateurs.

  4. Toutefois, dans le cas où des pigeons seraient classés ex æquo, celui qui aurait été constaté dans l’appareil sans étui serait classé deuxième. Un étui non fermé annulera la constatation. Si l’étui est formé de deux pièces distinctes s’emboîtant l’une dans l’autre, il faut qu’il soit retrouvé fermé avec la bague à l’intérieur. Dans le cas de constateurs conçus pour être utilisés sans étui, les constatations ne seront valables que si les bagues sont trouvées à l’intérieur de chaque case. Il peut, en effet, arriver que celles-ci se retrouvent accidentellement au dessus du baguier : dans ce cas, les constatations correspondantes sont annulées.

  5. Il est souhaitable que des appareils dûment réglés soient prêts, au siège, comme appareils de secours pour tout amateur.




  1. Il est interdit de constater plusieurs bagues dans le même étui ou dans la même case. En cas d’infraction, seul le pigeon portant le numéro d’inscription le plus élevé sera classé. Attention : il peut se présenter que des pigeons soient constatés à la même heure dans un constateur électronique ou lorsqu’un appareil est arrêté. En tenir compte pour le classement car ils n’ont pas été constatés dans le même étui. Toujours classer les pigeons ex aequo du même amateur en commençant par le numéro d’inscription le plus élevé jusqu’au numéro le moins élevé. Si l’appareil avance ce cas ne peut pas se présenter, il faut alors ne classer que le pigeon portant le numéro d’inscription le plus élevé.

  2. Deux amateurs ayant chacun une licence et jouant individuellement dans le même colombier ou jouant dans le ou les colombiers implantés à la même adresse, peuvent utiliser un constateur unique à condition qu’il s’agisse du même concours. Pour des concours différents, ils doivent utiliser des appareils différents




  1. Sur la feuille d’engagement, les amateurs sont tenus d’inscrire personnellement leur nom et prénom, l’adresse de leur colombier, leur distance du lieu de lâcher, les numéros et années des bagues matricules des pigeons qu’ils engagent. Toute déclaration erronée volontairement, profitable à l’amateur, entraîne sa disqualification.




  1. L’obligation de faire ou non une constatation de fermeture est décidée par chaque conseil d’administration régional sur proposition de la section sportive et applicable à toute la région. Cette décision ne concerne évidemment que les appareils munis d’un compteur journalier.




  • Si l’obligation est décidée de faire une constatation de fermeture :




  • Dans le cas où un concours dure plusieurs jours, même si aucun pigeon n’a été constaté, l’amateur doit, à la fin de chaque journée avant minuit, faire une constatation de fermeture avec un billet indiquant la date et l’heure de celle-ci. Cette opération sera renouvelée, avant minuit, dans le cas où un ou plusieurs pigeons seraient constatés après l’heure de la première fermeture.

  • Lorsqu’un amateur fait une constatation de rentrée ou a fait dépouiller son appareil, et qu’il le fait régler de nouveau, il est tenu d’effectuer quand même avant minuit, du même soir, une constatation de fermeture.

  • L’inobservation de l’une de ces prescriptions entraînera obligatoirement l’annulation des constatations.

  • Lorsqu’un concours n’a pas lieu au jour prévu, il est inutile de faire une constatation de fermeture le même soir, puisque aucun pigeon ne peut rentrer ce jour-là.




  • Tout colombophile doit annoncer chaque soir, aux environs de 22 heures, au président organisateur, au classificateur désigné ou au siège de mises en loges, le nombre de pigeons constatés dans la journée. La même opération sera répétée chaque soir aussi longtemps que dure le concours.




  • L’organisateur a la possibilité de demander le signalement du premier pigeon constaté au centre de mise en loges ou à un responsable désigné, dans un délai de 20 minutes. En cas de non signalement, le pigeon sera déclassé à condition que l’organisateur ait clairement indiqué l’obligation de signalement par affiche apposée au siège de mise en loges et sur les programmes sportifs.




  1. Si, avant les constatations, l’amateur remarque que le constateur est arrêté ou que pour une cause quelconque inhérente à l’appareil, les constatations ne pourront se faire régulièrement, il doit se rendre immédiatement avec son appareil au siège organisateur afin de le faire remettre en marche par le régleur, ou le remplacer en cas de nécessité. Si l’heure d’arrivée probable des pigeons est trop proche pour lui permettre de s’absenter, il est autorisé de faire ses constatations sur l’appareil le plus rapproché. L’intéressé devra toujours conserver l’appareil qu’il juge défectueux scellé, et le présenter au régleur en même temps que celui sur lequel ont été constatés ses pigeons. L’appareil le plus rapproché peut être soit celui d’un amateur voisin, soit un de ceux déposés au siège de l’association organisatrice comme appareil de secours, soit encore ceux déposés dans un tout autre lieu désigné officiellement par les organisateurs.

  2. Si l’amateur s’aperçoit que son constateur est arrêté après avoir fait une ou plusieurs constatations, il peut se rendre au siège de l’association organisatrice, soit chez un amateur voisin, et déplomber son appareil en présence de témoins dont il requiert le témoignage. Il lui est ensuite loisible de constater ses bagues dans l’appareil qu’il aura pris en dépôt au siège ou bien dans celui de l’amateur voisin. Toutes ces constatations ne seront reprises qu’à l’heure indiquée par la susdite constatation.

  3. Tout appareil déplombé doit être remis aux régleurs dans l’état dans lequel il aurait été trouvé lors de l’ouverture.

  4. Toutes les choses anormales doivent être signalées dans un procès-verbal certifié conforme par les témoins requis.

  5. En cas de descellement total ou partiel du constateur, l’amateur doit se conformer aux prescriptions du paragraphe 9. Pour avoir droit aux prix, il devra toutefois, dans ce cas, prouver que cet incident s’est produit indépendamment de sa volonté.

Les amateurs demeurent absolument responsables des erreurs qu’ils peuvent commettre, ainsi que de l’état défectueux du fonctionnement des appareils qu’ils ont l’obligation de vérifier. Ils ne peuvent jamais s’en prévaloir pour se justifier du descellement de leurs constateurs ou de leur déplombage.

L’amateur est autorisé à constater dans plusieurs appareils ou à défaut sur l’appareil le plus rapproché ou dans celui réservé au siège ou dans tout autre lieu désigné officiellement par les organisateurs du concours.

Lorsque la bande d’un appareil imprimeur, à simple bande, se rompt les constatations sont considérées comme nulles sauf si la rupture se produit lors de la rentrée réalisée par le régleur ou un adjoint. Sont nulles également les constatations opérées sur un appareil double bande et dont la bande intérieure se sera rompue.

Si au dépouillement d’un appareil, le régleur s’aperçoit que certaines constatations sont illisibles et que ce défaut n’est pas imputable à l’amateur, les constatations seront considérées comme valables et seront lues de la façon suivante :
EXEMPLE

A B C D

Constatations partiellement

Illisibles………………………. Xh 10min 40 s xh 40min 40 s xh 10min 40 s xh 40min 40s

Constatations suivante 10h 20min 30s 10h 20min 30s néant néant

Rentrée……………………….. 10h 20min 30s 10h 30min 30s 10h 30min 30s 10h 30min 30s

Lecture de la constatation

Partiellement illisible………… 10h 10min 40s 9h 40min 40s 10h 10min 40s 9h 40min 40s


  1. CONSTATATIONS PARTIELLEMENT ILLISIBLES

  1. secondes illisibles : la lecture des minutes devra être faite à la minute supérieure à celle imprimée.

Exemple : l’impression donne 10h 04min et x secondes, il faut lire 10h 05min.

  1. minutes illisibles : la lecture se fera soit à l’heure immédiatement supérieure à celle imprimée s’il n’y a pas d’autres constatations à la suite, soit à l’heure de la constatation suivante ou de la rentrée.

Exemple : l’impression donne 10h x min 20s. S’il n’y a pas de constatation suivant celle-ci et que la rentrée a lieu après 11 heures, il faudra lire 10h 59min 20

  1. heures illisibles : la lecture ne pourra être faite qu’à l’heure :

* de la 1ère constatation lisible suivant les constatations illisibles immédiatement inférieure si le chiffre des minutes de la constatation partiellement illisible est supérieur à celui de la constatation suivante.

* de la rentrée ou de l’heure immédiatement inférieure si le chiffre des minutes de la constatation partiellement illisible est supérieur à celui de la rentrée.


  1. CONSTATATIONS TOTALEMENT ILLISIBLES

  1. Un ou plusieurs étuis dans les baguiers : aucune constatation lisible. Les constatations seront enregistrées à l’heure de la rentrée de la montre mère.

Quelques constatations sont lisibles.
Toutes les constatations illisibles seront reportées à l’heure de la constatation suivante ou de la rentrée si les dernières constatations sont illisibles. Dans tous les cas, l’appareil incriminé devra subir une vérification par un horloger et ne devra plus être utilisé avant présentation d’une pièce attestant cette vérification. Dans le cas contraire, seules les constatations lisibles seront valables. Le régleur devra s’assurer de la concordance des différents éléments (heures, minutes, secondes) pour l’ensemble des opérations (réglage, constatations, rentrée).
Si l’amateur possède plusieurs colombiers à la même adresse, ayant chacun leur distance propre, il ne sera tenu compte que de la distance inférieure.
En cas d’incident où la responsabilité de l’amateur n’est pas engagée, les mises seront remboursées à l’amateur, défalcation faite des frais de concours.

CONSTATEURS



ARTICLE 9 – Le dépôt des appareils est facultatif. Les constateurs peuvent être remis aux amateurs soit le jour de la mise en loges, soit la veille du lâcher dans la soirée ou bien encore le matin du jour du lâcher pour les amateurs proches du lieu du siège. Les amateurs qui désirent déposer leur appareil en vue d’un contrôle, doivent effectuer ce dépôt avant le premier concours de l’année. Les marques d’appareils acceptées par la commission sportive sur avis de la commission dite des « constateurs » doivent toujours être munies des dispositions ou perfectionnement jugés nécessaires pour éviter la fraude. Les glaces mobiles en verre ou en plexiglas des appareils imprimeurs devront, lors du réglage, être en bon état et bien ajustées. Les bandes des constateurs imprimeurs et les cadrans des appareils à piqûre devront être signées par le régleur. Les groupements organisateurs de concours restent libres de refuser un appareil d’une marque acceptée mais qui ne leur semblerait pas offrir une garantie suffisante d’inviolabilité. En ce cas, ils devront indiquer au propriétaire de l’appareil les transformations à y apporter pour le rendre acceptable. L’amateur en acceptant un appareil, soit lui-même, soit par l’entremise d’un envoyé, reconnaît le recevoir en bon état de réglage et de fonctionnement. Il doit seul et sous sa responsabilité, procéder à toute vérification à cet effet. Aucune réclamation ne sera admise de ce chef, pour quelque cause que ce soit. Il est responsable de toute détérioration qui se produirait par sa faute pendant qu’il en a la possession. L’enveloppe extérieure du constateur doit porter, en creux ou en relief, le numéro de l’appareil, afin que le contrôleur puisse l’identifier facilement. Le numérotage de l’appareil est encore admis au moyen d’une bande imprimée collée à l’intérieur de la glace. La lecture de la constatation sera faite d’après les indications de la marque des heures, des minutes et à la seconde écoulée. En cas de décalage de la marque des minutes par rapport aux secondes indiquées, la lecture sera toujours faite au désavantage de l’amateur.


RENTREE DES CONSTATEURS




ARTICLE 10 -


  1. Les amateurs qui estimeraient inutile de faire relever leur appareil (soit qu’aucune constatation n’ait été faite, soit qu’ils jugent leurs constatations trop tardives pour mériter d’être relevées) doivent conserver le dit appareil scellé jusqu’au lendemain 19 h 00 du jour de la clôture des concours. Ces appareils peuvent être contrôlés à domicile pendant tout le temps du délai ci-dessus indiqué. Ils peuvent même être appelés à rentrer au siège.

  2. Le retour des constateurs s’effectue au plus tôt. Les organisateurs détermineront avant chaque saison sportive le délai de rentrée des appareils et en informeront les sociétaires. Dans le cas de concours de durée anormale, ils décideront en fonction des circonstances.

  3. Lorsqu’un constateur est utilisé le même jour pour deux concours et que l’un des concours est terminé tandis que l’autre ne l’est pas, les amateurs ayant constaté doivent faire relever leur appareil, à moins que l’arrivée probable des pigeons du second concours ne le permette pas. Dans ce cas précis, ils doivent pour avoir droit aux prix du concours terminé, présenter leur constateur au siège organisateur, au plus tard à 23 heures, heure légale. Après avoir été relevés, ces appareils sont à nouveau réglés et remis le soir même aux amateurs, pour les constatations du lendemain du concours non terminé.

En cas d’impossibilité, les appareils sont l’objet d’un tour de fermeture au local, afin de fixer leur marche par rapport à celle de la montre mère. Cependant lorsqu’un constateur est utilisé le même jour pour deux concours, que l’un des deux est terminé tandis que les pigeons de l’autre n’ont pas été lâchés, il est recommandé de faire une constatation de fermeture au cas où le dépouillement ne s’effectuerait pas le jour même.

4) Le régleur participant au concours doit faire régler, faire rentrer, et faire dépouiller son appareil par un membre du bureau. En cas de difficulté, il doit procéder à ces opérations en présence d’un membre du bureau.

5) Si un constateur est dépouillé alors que le concours n’est pas encore terminé, le régleur est tenu de le régler à nouveau à la demande de l’amateur concerné.


DEPOUILLEMENT DES CONSTATEURS



ARTICLE 11- A son arrivée au local, le porteur de l’appareil le présente pour que soit effectué le tour à blanc dit de « rentrée ». Toutes les rentrées des appareils doivent être réalisées constateur fermé et scellé. Dans le cas contraire, toutes les constatations sont annulées et les mises ne sont pas remboursées. Le dépouillement est fait par le régleur, en présence de l’intéressé et d’un amateur. Il s’assure du bon état de l’appareil, vérifie si le plomb est intact et si le baguier qui va servir à faire le tour de rentrée est bien vide. Ensuite, il écrit lisiblement à l’encre ou au crayon indélébile sur la feuille de réglage :


  1. le numéro de rentrée de l’appareil

  2. le numéro du casier baguier qui va servir à faire le tour de rentrée

  3. l’heure de la montre mère à laquelle va être effectuée le tour de rentrée

  4. la date de rentrée

Le dépouillement des constateurs doit se faire impérativement dans un endroit public ou dans un local accessible aux colombophiles. Il est strictement interdit de faire arrêter plusieurs appareils à la fois. Seul le régleur ou un membre responsable arrête les appareils au fur et à mesure. Il vérifie si le numéro du plomb concorde avec le numéro porté sur la feuille d’engagement. Il exécute le tour de rentrée à l’heure inscrite et dite à haute voix en présence de l’amateur ou de son mandaté qui doit suivre l’opération et vérifier l’heure de la montre mère déclarée par le régleur. Après la constatation de rentrée, l ‘appareil n’est remis à l’amateur qu’après son dépouillement. Lors du dépouillement, les amateurs sont appelés dans l’ordre de rentrée de leur appareil.
Pour le dépouillement des appareils le régleur doit vérifier :


  1. si les contremarques et signatures apposées sur les glaces mobiles, bandes ou cadrans lors du réglage de l’appareil, existent toujours.

  2. Si l’appareil n’a pas été ouvert par l’amateur et si le dispositif de contrôle de fermeture et d’ouverture a fonctionné normalement.

  3. Si les constatations de réglage et de départs sont conformes à celles indiquées sur la feuille et le cahier de réglage.

  4. Les numéros des plombs.


Ensuite, il relève les constatations en appliquant éventuellement les alinéas 13 et 14 de l’article 8 ainsi que celles du tour de rentrée et il signale l’écart enregistré par rapport à l’heure de la montre mère. Tous ces renseignements sont inscrits sur la feuille de réglage à l’encre ou au crayon indélébile, ainsi que les numéros des bagues en caoutchouc retirées des étuis dans l’ordre des casiers baguiers, c’est à dire des constatations. Les appareils qui accusent un écart de marche anormal sont mis en observation, comme prévu à l’article 15 ci-après. Le relevé des constatations doit être inscrit suivant l’ordre d’arrivée des pigeons et non suivant leur ordre d’inscription à la mise en loges. Sont considérées comme nulles les constatations faites sur des appareils non scellés et dont le dispositif de contrôle d’ouverture et de fermeture n’a pas fonctionné normalement et sur ceux dont une brisure ou tout autre cause, permet l’introduction d’un objet quelconque à l’intérieur. Dans les associations ou les appareils constateurs ne sont pas dépouillés par un régleur agréé par la F.C.F., il est constitué un bureau de dépouillement composé d’au moins trois amateurs ayant participé au concours. Ces amateurs ne devront avoir aucun lien de parenté. Ces trois amateurs ne doivent pas dépouiller leur propre constateur, ni celui de leur conjoint, concubin ou associé. D’autre part, la partie de la feuille d’engagement réservée aux relevés des constatations devra obligatoirement être visée par les trois membres du bureau de dépouillement. Les classificateurs devront refuser de classer tout amateur dont la feuille d’engagement ne portera pas ces trois visas. Après chaque homologation, la liste des constateurs agréés sera insérée dans le bulletin national colombophile.


CONTRÔLE



ARTICLE 12 – Les associations ont l’impérieux devoir de faire effectuer des contrôles à l’occasion des concours qu’elles organisent. A cet effet, un ou plusieurs contrôleurs, munis d’un pouvoir signé du président de l’association organisatrice et de fiches de contrôle donnant tous les renseignements fournis par l’amateur lors de la mise en loges, sont chargés d’assurer ces contrôles.


  1. Ils sont munis d’une montre réglée sur la montre mère. Ils peuvent faire exécuter par l’amateur lors de leur passage, une constatation de contrôle et noter l’heure accusée par le constateur par rapport à l’heure de la montre.

  2. Ils doivent s’assurer de la bonne marche de l’appareil et de son bon état.

  3. Les amateurs peuvent être contrôlés plusieurs fois dans la même journée. Tout amateur refusant de l’être sera disqualifié avec confiscation de ses mises.

  4. Après la rentrée des pigeons, les contrôleurs peuvent également se les faire présenter pour vérifier les numéros des bagues matricules et l’adduction avec possibilité de faire lâcher les pigeons contrôlés à l’extérieur du colombier. Pour faciliter cette mission, les pigeons constatés doivent être obligatoirement retenus au colombier pendant 2 heures.

  5. Tous les renseignements recueillis seront inscrits sur la fiche de contrôle à l’encre ou au crayon indélébile et la fiche sera signée par l’amateur contrôlé et le contrôleur. Un double sera remis à l’amateur. Les mêmes contrôles peuvent être effectués par les contrôleurs fédéraux assermentés sans nécessité pour eux de posséder un pouvoir du président de l’association. En aucun cas, ces contrôles ne doivent perturber l’arrivée des pigeons. La mission de contrôleur implique un important devoir de réserve qui se traduit par une discrétion totale. Si un contrôleur fédéral intervient dans un arrondissement (ou groupement) il doit en aviser au préalable le président de la commission de contrôle.

FRAUDES



ARTICLE 13 – Toute fraude, tentative de fraude ou irrégularité a pour effet la privation de tout droit aux prix sans que l’amateur puisse réclamer ses débours, et sans préjudice des sanctions disciplinaires que la commission de discipline doit être appelée à prononcer dans le plus court délai. Les mises, les poules et le montant des prix de l’amateur disqualifié, seront attribués suivant les règles ordinaires du jeu, aux amateurs venant après lui dans l’ordre de classement comme s’il n’avait pas constaté de pigeons. Toute fausse déclaration volontaire profitable à l’amateur est assimilée à un cas de fraude. Elle entraîne les mêmes conséquences. Le colombophile est responsable de l’appareil présenté dans un concours. Toute fraude ou tentative, faite au moyen d’un appareil truqué ou non, est passible des peines suivantes appliquées par les commissions de discipline en conformité avec l’article 15 du Code Colombophile.


  1. exclusion temporaire ou définitive des concours

  2. exclusion temporaire ou définitive de la F.C.F..

Tout jugement d’exclusion des concours, en commission de discipline, sera obligatoirement prononcé « nonobstant appel » conformément aux articles 9 et 18 du Code Colombophile. Dans tous les cas l’appareil truqué sera déposé au siège de la Fédération régionale et ne pourra être réutilisé qu’après l’agrément de la commission nationale des constateurs.


VERIFICATION DES APPAREILS ADMIS POUR LES CONSTATATIONS



ARTICLE 14 – Dans les centres où il existe un dépôt préalable de constateurs, les amateurs sont tenus de les déposer à la salle de dépôt pour la date fixée par l’association organisatrice. Les appareils destinés à la location sont déposés à la même date. Les propriétaires des diverses marques sont alors invités tour à tour à envoyer un agent compétent pour la vérification des appareils déposés. Les amateurs dont l’appareil a été reconnu défectueux sont avisés et autorisés à en faire le dépôt plus tard après réparation. Les amateurs sont invités à faire nettoyer et graisser leurs appareils avant de les déposer. En outre, ils ont le droit, après demande faite au président de l’association organisatrice, de faire effectuer un second graissage dans le courant de la campagne. Ces appareils ne sont cependant réadmis en dépôt qu’après une nouvelle vérification.




VARIATION DES APPAREILS



ARTICLE 15 – La marche est dite normale lorsque la variation horaire n’excède pas 5 secondes à l’heure. Les appareils présentant à la rentrée un écart de marche par rapport à la montre mère, cet écart relevé à l’heure de rentrée doit être ramené proportionnellement à chaque constatation en appliquant une règle de trois :
Avance ou retard divisé par le temps de marche de l’appareil du réglage jusqu’à la rentrée et multiplié par le temps de marche du départ jusqu’à la constatation. L’écart maximum autorisé est de 5 secondes à l’heure. Si l’écart est supérieur dans le sens du retard, tout le retard est appliqué à chaque constatation sans le calcul proportionnel. Tout amateur qui constate que son appareil varie de plus de 5 secondes à l’heure pourra le faire régler à nouveau en cas de lâcher remis.


ARRÊT COMPLET DES APPAREILS



ARTICLE 16 – L’association organisatrice décline toute responsabilité pour l’arrêt des appareils : soit qu’ils appartiennent aux amateurs, soit qu’ils fassent partie des appareils en location. Comme il est impossible de savoir si un arrêt momentané ne s’est pas produit avant les constatations, la totalité de l’arrêt ou du retard constaté à la rentrée sera appliquée aux constatations. Lorsqu ‘un amateur rentre au siège avec un appareil arrêté, il a priorité sur tous pour faire effectuer sa rentrée. Pour les réclamations et pour le dépouillement des appareils arrêtés, il est entendu qu’aucun avis spécial ne sera adressé aux amateurs intéressés. L’heure choisie pour ces opérations est 21 heures, le jour de la constatation, heure à laquelle la commission des concours doit se trouver réunie au siège social à cet effet. Les amateurs doivent s’assurer eux-mêmes du remontage de l’appareil quand celui-ci n’est pas mis en dépôt au siège. Si l’arrêt, même dû à une autre cause, est imputable aux régleurs ou aux vérificateurs, les mises sont remboursées. Toutefois, l’arrêt de l’appareil ne pouvant être une cause de profit pour l’amateur, le remboursement des mises ne peut jamais être supérieur à l’importance des prix qui auraient été attribués si l’arrêt ne s’était pas produit. En cas de désaccord entre les parties sur les cas ci-dessus, il pourra être fait appel à la commission d’arbitrage des concours (art 19 ci-après).

CLASSIFICATION



ARTICLE 17

Le classement des concours de pigeons est établi par un classificateur agréé par la Fédération Nationale, qui lui délivre une licence lui donnant le droit d'exercer.

Le numéro de la licence doit être inscrit sur chaque classement.
Les logiciels utilisés pour le classement des concours doivent être agréés par la Fédération Nationale. L'utilisateur d'un logiciel agréé doit posséder sa licence de classificateur.

Le numéro d’agrément doit être inscrit sur chaque classement.

Termes utilisés en matière de classement :


  • Durée de vol : temps réalisé par un pigeon pour accomplir la distance comprise entre le point du lâcher et son colombier.

  • Point extrême : Distance de l’amateur ayant la plus longue distance arrondie au kilomètre immédiatement supérieur.

  • Point avant : Distance de l’amateur ayant la plus courte distance arrondie au kilomètre immédiatement inférieur.

  • Vitesse moyenne : Quotient de la distance de chaque colombier par la durée de vol de chaque pigeon.

  • Temps mort : Durée entre le coucher du soleil majoré de 30 minutes et le lever du soleil minoré de 30 minutes (les heures de coucher et de lever du soleil sont celles de Paris). Pour les concours internationaux utiliser la durée du temps mort des organisateurs.

  • Heure de fermeture : L’heure de fermeture varie suivant la date et la position de chaque colombier. Pour l’obtenir, il faut utiliser les relevés GPS.

  • Heure d’ouverture : L’heure d’ouverture s’obtient en ajoutant à l’heure de fermeture personnalisée la durée du temps mort et déduire 24 heures.



Nombre de pigeons à classer : la base normale et maximale est de 1 primé pour 4 pigeons engagés. La base peut être inférieure ex. : 1 primé pour 5 engagés. Les bases au-delà de 1 prix par 4 ex. :1 prix par 3 est illégale.
Méthode de classement : (Adoptée par le Conseil d’Administration le 25 octobre 2003)
A la vitesse moyenne de chaque pigeon jusqu’à un plancher de 800 mètres à la minute.
Classement des pigeons volant moins de 800 m/mn :

  1. Calculer à quelle heure le pigeon passe au point avant en utilisant sa vitesse moyenne.

  2. Ajouter à cette heure le temps que mettrait le pigeon pour aller du point avant au point extrême en appliquant une indemnité de 75 secondes au kilomètre.


Exemple sur un concours avec : Lâcher 7h00 - Point avant 400 Km - Point extrême 500 Km
1er pigeon distance 400 Km constaté à 16h31’26

2ème pigeon distance 450 Km constaté à 17h42’53

3ème pigeon distance 500 Km constaté à 18h54’18
Temps que mettrait un pigeon pour aller du point avant au point extrême : 500 – 400 X 75’’ = 7500 ’’ ou 2h05’00’’
1er pigeon vitesse : 400000/ (16h31’26-7h00)= 699.994 m/mn

Temps de passage au point avant 400000 x 60 / 699.994 =34286’’,00 soit 9h31’26,00 + 7h00 = 16h31’26,00

Temps au point extrême = 16h31’26,00 + 2h05’00 = 18h36’26,00
2ème pigeon vitesse : 450000/ (17h42’53-7h00)= 699.971 m/mn

Temps de passage au point avant 400000 x 60 / 699.971 =34287’’,13 soit 9h31’27,13 + 7h00 = 16h31’27,13

Temps au point extrême = 16h31’27,13 + 2h05’00 = 18h36’27,13
3ème pigeon vitesse : 500000/ (18h54’18-7h00)= 699.986 m/mn

Temps de passage au point avant 400000 x 60 / 699.986 =34286’’,40 soit 9h31’26,40 + 7h00 = 16h31’26,40

Temps au point extrême = 16h31’26,40 + 2h05’00 = 18h36’26,40
Classement : 1 pigeon n°1 à 18h36’26.00 (vitesse moyenne 699.994)

2 pigeon n°3 à 18h36’26,40 (vitesse moyenne 699.986)

3 pigeon n°2 à 18h36’27.13 (vitesse moyenne 699.971)
Les pigeons sont bien classés dans l’ordre de leur vitesse moyenne.

Classement à plusieurs jours de vol.



Le classement des pigeons constatés après le 1er jour de vol s'effectue en tenant compte du temps mort.
Pour un concours français, le temps mort de référence étant celui de Paris, celui d’un concours international sera celui utilisé par l’organisateur.
Les pigeons sont classés à leur vitesse moyenne jusqu’à 800 mètres à la minute.

Les pigeons volant moins de 800 m/mn sont classés au point extrême.

Pour les pigeons constatés dans le temps mort, les reporter à l’heure d’ouverture personnalisée.
Les pigeons du lendemain déduire la durée du temps mort et les classer comme ci-dessous.
Les pigeons du 3ème au 11ème jour déduire la durée du temps mort comme s’ils avaient été constatés le 2ème jour, faire les calculs comme ci-dessous et les classer dans leur journée.
Si l’heure reportée est plus grande que l’heure de fermeture personnalisée il faut ajouter la durée du temps mort et déduire 24 heures pour les classer le lendemain de leur arrivée.
Exemple sur un concours avec : lâcher 6h00 le 19 juillet 2003 - Point avant 765 Km. – Point extrême 899 Km.

Fermeture à Paris 22h15’23 – ouverture 5h39’32 temps mort = 7h24’09
1er amateur Coordonnées GPS 50°00’27 – 2°13’03 : distance 793233 appareil juste

Fermeture personnalisée : 22h20’48 - Ouverture personnalisée 22h20’48 + 7h24’09 – 24h00 = 5h44’57
1er pigeon à 19h00’00 vitesse 1016.965

2ème pigeon à 22h00’00 vitesse 826.284

3ème pigeon à 23h00’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h44’57 classé le 2ème jour
2ème amateur Coordonnées 49°48’25 – 1°57’59 : distance 765653 appareil va juste

Fermeture personnalisée : 22h20’56 - Ouverture personnalisée 22h20’56 + 7h24’09 – 24h00 = 5h45’05
1er pigeon à 19h00’00 vitesse 981.606

2ème pigeon à 22h00’00 vitesse 797.555 à classer au point extrême

3ème pigeon à 23h00’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h45’05 classé le 2ème jour

4ème pigeon à 5h40’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h45’05 classé le 2ème jour

5ème pigeon à 5h50’00 classé le 2ème jour

6ème pigeon à 5h50’00 le 4ème jour à classer le 4ème jour (voir ci-dessous)
3ème amateur Coordonnées 50°45’29 – 3°11’53 : distance 898240 appareil juste

Fermeture personnalisée : 22h20’12 - Ouverture personnalisée 22h20’12 + 7h24’09 – 24h00 = 5h44’21
1er pigeon à 19h00’00 vitesse 1151.589

2ème pigeon à 22h00’00 vitesse 935.666

3ème pigeon à 23h00’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h44’21 classé le 2ème jour

4ème pigeon à 5h40’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h44’21 classé le 2ème jour

5ème pigeon à 5h45’00 classé le 2ème jour
Calculs des pigeons du 2ème jour :
Temps que mettrait un pigeon pour aller du point avant au point extrême : 899 – 765 X 75’’ = 10050 ’’ ou 2h47’30’’

Pour les pigeons ayant une vitesse inférieure à 800 m/mn, ce temps est à ajouter à l’heure de passage au point avant, calculée à leur vitesse moyenne.
1er Amateur :

3ème pigeon à 23h00’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h44’57 classé le 2ème jour

Temps de vol : 1er jour 6h00 à 22h20’48 = 16h20’48 + 2ème jour de 5h44’57 à 5h44’57 =0

Temps de vol = 16h20’48 +0 = 16h20’48 ou 58848 secondes

Vitesse du pigeon : 793233 / 58848 X 60 = 808.761 classé à sa vitesse moyenne.
2ème amateur

2ème pigeon à 22h00’00 vitesse 797.555 à classer au point extrême

Heure de passage au point avant : 765000 X 60 / 797.555 = 57551’’ = 15h59’11 + 6h00 = 21h59’11

Heure d’arrivée au point extrême : 21h59’11 + 2h47’30 = 24h46’41

L’heure d’arrivée étant plus grande que l’heure de fermeture personnalisée il faut classer ce pigeon le lendemain.

24h46’41 + 7h24’09 – 24h00 = 8h10’50
3ème pigeon à 23h00’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h45’05 classé le 2ème jour

4ème pigeon à 5h40’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h45’05 classé le 2ème jour

Temps de vol : 1er jour 6h00 à 22h20’56 = 16h20’56 + 2ème jour de 5h45’05 à 5h45’05 =0

Temps de vol = 16h20’56 + 0 = 16h20’56 ou 58856 secondes

Vitesse des pigeons : 765653 / 58856 X 60 =780.535 à classer au point extrême

Heure de passage au point avant : 765000 X 60 / 780.535 = 58806’’ = 16h20’06 + 6h00 = 22h20’06

Heure d’arrivée au point extrême : 22h20’06 + 2h47’30 = 25h07’36

25h07’36 + 7h24’09 – 24h00 = 8h31’45
5ème pigeon à 5h50’00 classé le 2ème jour

Temps de vol : 1er jour 6h00 à 22h20’56 = 16h20’56 + 2ème jour de 5h45’05 à 5h50’00 = 4’55

Temps de vol = 16h20’56 +4’55 = 16h25’51 ou 59151 secondes

Vitesse des pigeons : 765653 / 59151 X 60 =776.642 à classer au point extrême

Heure de passage au point avant : 765000 X 60 / 776.642 = 59101’’ = 16h25’01 + 6h00 = 22h25’01

Heure d’arrivée au point extrême : 22h25’01 + 2h47’30 = 25h12’31

25h12’31 + 7h24’09 – 24h00 = 8h36’40
3ème amateur

3ème pigeon à 23h00’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h44’21 classé le 2ème jour

4ème pigeon à 5h40’00 constaté dans le temps mort reporté à 5h44’21 classé le 2ème jour

Temps de vol : 1er jour 6h00 à 22h20’12 = 16h20’12 + 2ème jour de 5h44’21 à 5h44’21 = 0

Temps de vol = 16h20’12 + 0 = 16h20’12 ou 58812 secondes

Vitesse des pigeons : 898240 / 58812 X 60 = 916. 384 classés à leur vitesse moyenne.
5ème pigeon à 5h45’00 classé le 2ème jour

Temps de vol : 1er jour 6h00 à 22h20’12 = 16h20’12 + 2ème jour de 5h44’21 à 5h45’00 = 0’39

Temps de vol = 16h20’12 + 0’39 = 16h20’51 ou 58851 secondes

Vitesse des pigeons : 898240 / 58851 X 60 = 915.777 classé à sa vitesse moyenne.
Calculs des pigeons du 4ème jour :
2ème amateur : 6ème pigeon à 5h50’00 le 4ème jour à classer le 4ème jour
Il est impossible de calculer l’heure de passage au point avant lorsque les pigeons sont constatés après le 2ème jour, il faut donc prendre le temps de vol théorique comme si le pigeon avait été constaté le 2ème jour.
Temps de vol théorique : 1er jour 6h00 à 22h20’56 = 16h20’56 + 2ème jour de 5h45’05 à 5h50’00 = 4’55

Temps de vol = 16h20’56 +4’55 = 16h25’51 ou 59151 secondes

Vitesse de calcul du pigeon : 765653 / 59151 X 60 =776.642

Heure de passage théorique au point avant : 765000 X 60 / 776.642 = 59101’’ = 16h25’01 + 6h00 = 22h25’01

Heure d’arrivée au point extrême : 22h25’01 + 2h47’30 = 25h12’31

25h12’31 + 7h24’09 – 24h00 = 8h36’40 le 4ème jour
Le pigeon constaté à la même heure le 4ème jour que celui du 2ème jour, sera classé à la même heure au point extrême que celui du 2ème jour, mais le 4ème jour.
Classement :

  1. 3ème amateur 1er pigeon à 19h00’00 vitesse 1151.589

  2. 1er amateur 1er pigeon à 19h00’00 vitesse 1016.965

  3. 2ème amateur 1er pigeon à 19h00’00 vitesse 981.606

  4. 3ème amateur 2ème pigeon à 22h00’00 vitesse 935.666

  5. 3ème amateur 3ème pigeon à 23h00’00 vitesse 916.384

  6. 3ème amateur 4ème pigeon à 5h40’00 vitesse 916.384

  7. 3ème amateur 5ème pigeon à 5h45’00 vitesse 915.777

  8. 1er amateur 2ème pigeon à 22h00’00 vitesse 826.284

  9. 1er amateur 3ème pigeon à 23h00’00 vitesse 808.761

  10. 2ème amateur 2ème pigeon à 22h00’00 8h10’20 le 2ème jour

  11. 2ème amateur 3ème pigeon à 23h00’00 8h31’45

  12. 2ème amateur 4ème pigeon à 5h40’00 8h31’45

  13. 2ème amateur 5ème pigeon à 5h50’00 8h36’40

  14. 2ème amateur  6ème pigeon à 5h50’00 8h36’40 le 4ème jour


CLASSEMENT DES AMATEURS



ARTICLE 18 – Le classement doit être affiché au siège organisateur dans le plus bref délai. Ce classement doit obligatoirement signaler le numéro matricule, l’année de naissance de chaque pigeon primé. Chaque amateur participant à un concours a un délai minimum de 5 jours francs après l’affichage du classement pour faire toute réclamation sur ce dernier et la répartition des mises, dans les formes prévues à l’article 19 ci-après. Les classements des concours de groupements, ou sociétés correspondant à des classements de concours de groupements plus importants doivent être établis sur les mêmes bases que ces derniers. L’organisateur et/ou le classificateur devront conserver les documents relatifs aux concours ou expositions jusqu’à la fin de l’année civile qui suit celle du concours ou de l’exposition.

CAS PARTICULIERS D’EX AEQUO



En cas d’ex æquo, le classement sera fait établi en tenant compte des fractions de seconde dans les calculs.
Lorsqu’il s’agit d’attribution de séries, les associations devront préciser la façon de les attribuer (calcul au quotient, temps de vol moyen au plus vite pigeons, addition des places). Les modifications apportées au résultat original sont indiquées sur l’exemplaire affiché au siège.

RECLAMATIONS


COMMISSION DE CONTRÔLE DES CONCOURS
ARTICLE 19 – Toutes les difficultés qui peuvent prendre naissance à l’occasion d’un concours doivent être soumises à l’examen de la commission de contrôle des concours, conformément à l’article 6 du code colombophile.

COMMISSION D’ARBITRAGE DES CONCOURS



ARTICLE 20 – La demande de réunion de cette commission sera faite conformément aux articles 7 et 8 du code colombophile

DISTRIBUTION DES PRIX



ARTICLE 21 – La remise des prix a lieu le jour indiqué par l’association organisatrice. Sauf indisponibilité, tout colombophile primé doit assister à cette remise de prix. Les prix non retirés pour le 31 décembre de l’année en cours resteront la propriété de l’association organisatrice des concours.

EXCLUSIONS



ARTICLE 22 – L’exclusion temporaire des concours de même que l’exclusion temporaire ou définitive de la F.C.F. entraînent automatiquement l’interdiction de pratiquer le sport colombophile sous quelque forme que ce soit.

Il est également interdit à l’exclu:


  • d’être juge d’exposition

  • d’être régleur

  • d’être classificateur

  • d’exercer une fonction de dirigeant

cette pratique s’étend notamment à toute personne dans l’immeuble occupé par l’exclu, qu’il soit propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Pour les amateurs jouant dans le même colombier, l’exclusion de l’un d’eux entraîne l’interdiction de pratiquer la colombophilie dans la même propriété pendant la durée de l’exclusion. tout amateur qui serait convaincu de participer au jeu colombophile avec un exclu, ou s’il était démontré qu’il lui sert de prête-nom, serait lui-même condamné et partagerait son sort. Peut-être disqualifié, tout amateur qui, par oubli, par erreur involontaire, ne se conforme pas à tous les articles du règlement. La disqualification comprend: la perte de tous droits aux prix, et l’abandon des mises qui restent acquises à la caisse du concours au profit des autres amateurs suivant l’ordre du classement. L’amateur qui a été plusieurs fois

disqualifié peut par le fait même, être convoqué devant la commission de discipline. Toute fraude ou tentative de fraude entraîne l’exclusion de l’amateur. cette exclusion comporte d’office la disqualification, l’abandon des mises, et la perte de tous ses droits aux prix. Elle entraîne en outre l’interdiction de participer aux concours organisés par quelque association que ce soit

jusqu’à ce que la commission de discipline ait statué. Sont également exclus des concours pour une durée à déterminer par la commission de discipline:


  1. les amateurs qui ont conservé, retenu, mutilé ou tué des pigeons appartenant à d’autres colombophiles;

  2. les amateurs qui ont enlevé les bagues matricules de pigeons ne leur appartenant pas, ou qui ont rendu illisibles les indications portées sur ces bagues;

  3. les amateurs qui, ayant déclaré connaître les moyens de fraude, n’en auront pas fait la démonstration à la commission de l’association afin que celle-ci puisse prendre les mesures nécessaires pour rendre impossibles lesdites fraudes;

  4. les amateurs ayant fait l’objet de la sanction disciplinaire la plus élevée: exclusion définitive de la F.C.F.;

  5. par contre, il est rigoureusement spécifié qu’une association habilitée par la fédération à organiser des concours ne peut refuser les pigeons d’un amateur non frappé d’exclusion, si son colombier est situé dans le rayon autorisé.

Tous les cas d’oubli, de tentatives de fraude ou de fraude réelle, non prévus dans le présent règlement peuvent donner lieu, suivant la gravité, à la disqualification ou à l’exclusion des amateurs reconnus coupables. Les amateurs ayant annoncé la vente totale de leurs pigeons ne sont pas admis aux concours avant un délai de 4 ans à compter du 1er janvier de l’année qui suit celle de la vente, ainsi que les membres de leur famille, qui continuent à habiter le même immeuble où se trouvait le pigeonnier. Outre l’exclusion, des poursuites devant les tribunaux peuvent être intentées contre les amateurs qui, par suite de manœuvres frauduleuses, se seraient fait attribuer des prix ne leur revenant pas, auraient touché, ou auraient tenter de s’en faire payer le montant. En aucun cas un colombophile exclu ou suspendu ne pourra enloger, constater ou participer à un concours pour le compte d’un autre amateur. Des remises de peines pourront être accordées pour les sanctions prononcées par les commissions de discipline et les chambres d’appel, conformément à l’article 18 du code colombophile.
DOPAGE
L’administration de produits dopants aux pigeons voyageurs est strictement interdite en application de la loi 84.809 du 16.07.84 et de l’article 1 des statuts de la F.C.F.

1   2   3   4   5   6

similaire:

Reglement des concours iconCe modele de reglement vous est offert par kontestapp. Com créez...
«[titre du jeu concours]» (ci-après dénommé «le Jeu»), selon les modalités décrites dans le présent règlement

Reglement des concours iconReglement du jeu-concours «aide alimentaire : concours de recettes»

Reglement des concours iconArticle 2 – Acceptation du règlement / participation
«Société Organisatrice» organise un jeu-concours gratuit sans obligation d'achat s'intitulant «Concours Photo iDealwine sur Facebook»...

Reglement des concours iconReglement du jeu-concours en ligne moxi
...

Reglement des concours iconAutorisant au titre de l'année 2011 l'ouverture de concours externes,...
Atteinte de manière suffisamment grave et immédiate à un intérêt public, à la situation du requérant ou aux intérêts qu’il entend...

Reglement des concours iconRèglement du concours

Reglement des concours iconRèglement du Concours littéraire

Reglement des concours iconRèglement jeu-concours

Reglement des concours iconRèglement du jeu-concours

Reglement des concours iconArticle 3 : Conditions de participation au Concours
«Organisateur»), organise du 02/02/2015 à 10h00 au 13/03/2015 à 00h00, un jeu-concours gratuit sans obligation d´achat intitulé «Concours...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com