Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes








télécharger 237.75 Kb.
titreCe cours permettra de répondre aux questions suivantes
page1/3
date de publication02.02.2018
taille237.75 Kb.
typeCours
l.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3
Les Trois semaines et Ticha Béav II

Pourquoi le Temple a été détruit et comment le reconstruire?

Dans le premier cours de Moracha sur les Trois semaines et Ticha Béav, nous nous sommes penchés sur les évènements historiques sur lesquels les jours de deuil actuels sont enracinés. Dans ce cours, nous nous pencherons plus particulièrement sur ce qui a été perdu quand les Temples ont été détruits et ce qui causa ces tragédies dans une perspective spirituelle. Ce n’est pas qu’un effort académique ; comprendre ce que nous avons perdu et les raisons pour lesquelles nous l’avons pardon est la première étape pour que nous puissions corriger nos erreurs passées et construire le futur. Ce cours nous aidera également à mieux appréhender pourquoi nous portons encore le deuil a Ticha Béav et ce que nous gagnons à le faire.
Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes:

  • Qu’est ce que cela signifie pour nous de ne plus avoir le Saint Temple ? Qu’avons-nous perdu lorsqu’il fut détruit ?

  • Pourquoi le Premier et le Second Temple furent-ils détruits ?

  • Comment l’introspection, le jeûne et le deuil à Ticha Béav peuvent aider à reconstruire le Peuple juif ?


Plan du cours:
Introduction Savons-nous ce que nous avons perdu?
Partie I Ce qui nous manque sans le Temple

A. La Présence divine

B. La prophétie

C. La simh’a

D. Un conduit direct pour la prière

E. Les miracles au Temple et la protection divine
Partie II. Les raisons de la destruction du Premier et Second Temple

A. Les racines spirituelles de la destruction

B. Le Premier Temple: Les trois fautes majeures et le manque de respect de la Torah

C. Le Second Temple: Sinat H’inam, Lachon Hara et ne pas juger les autres favorablement

Partie III. Comment pouvons-nous reconstruire le Temple

A. Respecter et aimer notre prochain


B. Améliorer notre langage

C. Respecter la Torah

D. Développer et renforcer notre regard positif sur la vie

E. Jeûner
Partie IV. La nécessité de prendre le deuil

A. Le pouvoir du deuil

B. Le challenge de Ticha Béav

C. Un bon deuil

Introduction. Savons-nous ce que nous avons perdu?
Au cours du troisième jour de la Guerre des Six jours en 1967, les soldats israéliens finirent par entrer dans la Vieille Ville de Jérusalem et purent se faire un chemin jusqu'au Mur des Lamentations. Quand les soldats, tant les vieux que les jeunes arrivèrent sur le Mur, ils pleurèrent d'émotion., ils embrassèrent et caressèrent avec crainte la partie restante du Temple. Ceci était en grande partie ce pour quoi ilss'étaient battus, cet endroit sacré dans lequel les Juifs n'avaient pas eu le droit d'entrer pendant deux décennies. Maintenant, au prix de la vie de nombreux soldats, ils l'avaient capturé de la main de leurs ennemis. L'image de ces soldats inquiets pleurant au Mur des Lamentations est gravée pour toujours dans l'esprit de ceux qui l'ont vue.
Un peu en retrait, deux soldats venaient d'un Kibbouts non-religieux. Ils n'avaient aucun bagage religieux et par conséquent, la sainteté et la signification de l'endroit leur étaient complètement étrangères.

Ils regardèrent autour d'eux, bouleversés par le vide et soudain l'un deux se mit à pleurer de façon incontrolable”.
Le second soldat, surpris, se tourna vers le premier et lui dit,

למה אתה בוכה” – Pourquoi pleures-tu?”
Le premier soldat le regarda, alors que des larmes coulaient sur ses joues et répondit tristement,

אני בוכה על מה שאני לא בוכה” – Je pleure parce que je ne sais pas pourquoi il faut pleurer.”

(De Rabbi Paysach Krohn, Around the Maggid’s Table, ArtScroll Publications, p. 105)
Partie I. Ce qui nous manque sans le Temple
Comme nous l'avons mentionné plus haut, ce cours mettra en évidence pourquoi le Temple a été détruit et pourquoi il est tellement important de porter le deuil de sa perte. Pour apprécier à quel point nos vies sont différentes sans le saint Temple, nous verrons dans cette partie ce que nous avons perdu quand il a été détruit. Comme ce cours le montrera, le monde sans le Temple est un monde dans lequel on ne perçoit pas l'engagement direct de D. dans nos vies.
A. La Présence divine
1. Yalkout Chimoni, Eih'a (Lamentations) 996 – La destruction du Temple signifie qu'il n'y a plus d'endroit où la Présence divine palpable (Chéh'ina) peut résider.

כיון ששרפוהו אמר הקב"ה שוב אין לי מושב בארץ כל הארץ לא שלי הוא אלא אסלק שכינתי ממנה.


Quand ils brûlèrent [le Temple], le Saint béni soit-Il dit « Je n’ai plus d’endroit où résider sur la terre. Ce n’est plus la mienne. D’ailleurs, je vais y ôter ma Présence. »


2. Rav Shlomo Wolbe, Alé Chour, Vol. II, p. 407 – La retrait de la Présence divine laissa le monde et ses habitants dépourvu de la Présence de leur Créateur.

חורבן בית המקדש הוא חורבן העולם. עולם נחרב הוא שאין בו אף פינה אחת מטוהרה ומקודשת להשראת השכינה.


La destruction du Temple constitue la destruction du monde parce qu’il n’y a même plus un coin pur et sain où la Présence divine puisse résider.


3. Rav Shraga Simmons, Eye of Jerusalem, extrait de www.aish.com – Sans le Temple, nous perdons la conscience que D… s’intéresse au monde.

Le Temple était l’endroit où chaque juif, peu importe sa situation, pouvait rencontrer D. D., ne voulait pas être loin, Il voulait être proche de Son peuple et Il voulait partager avec lui sa bonté.
Rav Avigdor Miller explique que le Temple n’était pas simplement un lieu de prière et de service, mais c’était en fait le lieu de résidence de D. « C’était une déclaration étonnante du principe que l’intérêt de D… n’est pas dans la vaste distance de l’espace et dans les millions d’étoiles mais seulement dans l’homme. »
Il est fait allusion à cette idée dans le verset suivant : Ils feront pour moi un Sanctuaire et Je résiderai parmi eux (Chemot /Exode 25 :8). Les commentaires soulignent que le verset ne dit pas « Je résiderai à l’intérieur de lui » mais « parmi eux ». Que signifie cette construction inhabituelle. Le Temple était une réalité spirituelle tellement forte qu’elle inspirait la Présence divine pour qu’elle réside dans chaque juif.


B. La Prophétie
La prophétie, moyen de communication clair par lequel D… communica avec l’Homme, résida pendant 1000 ans au sein du Peuple juif, à partir de la Sortie d’Egypte (1313 avant JC) et jusqu’à quarante ans après la construction du Second Temple (313 avant JC). Pendant la période du Premier Temple, la prophétie était très habituelle et environ un million d’homme et de femmes prophétisèrent.
La prophétie est très difficile à atteindre quand l’Arche Sainte (contenant les Tables de la Loi) n’est pas à sa place dans le Saint Temple (Temple (Handbook of Jewish Thought, Rabbi Aryeh Kaplan, 6:79-86). D’ailleurs, elle cessa d’exister au sein du Peuple juif au moment de la destruction du Premier Temple (pour en savoir plus sur la prophétie, voir le cours de Moracha sur les Prophètes et la Prophétie II, Partie III).
1. Talmoud Bavli (Talmud de Babylone), Yoma 9b – Après la destruction du Premier Temple, et la dissimulation permanente de l’Arche, il devint très difficile de prophétiser et l’ère de la prophétie s’acheva lorsque les derniers prophètes moururent tous en un seul mois.

Avec la mort des deniers prophètes – H’aggaï, Zeh’aria et Malah’i, l’inspiration divine quitta le Peuple juif…

משמתו נביאים האחרונים חגי זכריה ומלאכי נסתלקה רוח הקדש מישראל...


2. Rav Eliahou Lopian, Lev Eliahou, Vol. I, p. 263 (au nom du Rama dans Torat HaOlah) – Les prophètes sont conscients des moyens par lesquesl ils sont reçoivent l’inspiration.

Quand Yirmiyahou vit le Temple en ruines, il tomba sur les pierres et le mortier et pleura. Platon, le philosophe grec, vint vers lui et s’exclama, « Comment pouvez-vous, vous le plus intelligents des juifs pleurer sur des briques et du mortier ? Et pourquoi pleurez-vous sur le passé ? Ce qu’il devait se passer s’est passé. Une personne intelligente ne pleure pas sur le passé mais pour le futur. » Yirmiyahou répondit, « vous êtes un grand philosophe, vous avez donc sans doute des dilemmes philosophiques. » Platon lui dit « J’ai des questions, mais je ne pense pas que quiconque puisse y répondre. » Yirmiyahou dit « Posez les moi et je vous répondrai » Platon demanda et Yirmiyahou répondit à chacune d’entre elles. Platon était tellement étonné par sa sagesse qu’il ne savait pas s’il était un homme ou un ange.
Yirmiyahou lui dit alors “Toute cette sagesse vient de ces briques et de ce mortier. Les raisons pour lesquelles je pleure sur le passé, vous n’êtes pas capable de les comprendre. Seul un juif peut comprendre la profondeur des pleurs sur le passé. »

בשעה שראה ירמיה את חרבן בית המקדש, נפל על העצים והאבנים ובכה. פגש אותו אפלטון – מפילוסופי יון ושאלו: ''אתה החכם שביהודים, אתה בוכה על עצים ואבנים''?! ועוד שאל אותו: ''מה לך לבכות על העבר, מה שהיה היה. אדם חכם לא

בוכה על העבר, אלא בונה את העתיד''.

אמר לו ירמיה: ''אתה הרי פילוסוף גדול, ודאי יש לך שאלות בפילוסופיה''?!. אמר לו אפלטון: ''יש לי שאלות, אבל אינני חושב שיש מי שיודע לענות עליהן''!. אמר לו ירמיה: ''שאל אותן ואני אשיב לך עליהן''!. אפלטון שאל - וירמיה ענה לו על כל קושיותיו, עד שתמה הפילוסוף אם העומד לפניו הוא אדם, או שמא מלאך, המלא בחכמה נפלאה.


אמר לו ירמיה: ''דע לך שכל חוכמתי היא מאותם עצים ואבנים! – ומה ששאלת מדוע אני בוכה על העבר לא אענה לך, כי דבר זה עמוק מאד ולא תצליח להבינו – רק יהודי יכול להבין את עומק ענין הבכיה על העבר''.


Ceux qui avaient déjà attaint le niveau de prophétie quand il y avait encore le Temple ne l’ont pas nécessairement perdu, mais à partir de ce moment là, il n’y eut plus de nouveaux prophètes. Les lignes de communication avec le Tout Puissant n’étaient plus ouvertes de la même manière.
C. Simh’a
1. Michna, Soucca 5:1 – L’espérience ultime de la joie humaine pouvait être vécue dans le Saint Temple pendant Souccot quand les Sages chantaient et dansaient avec des torches allumées pour accompagner la musique jouée par les Léviim.

Tout celui qui n’a pas été témoin de Simh’a Bet Hachoéva [la fête des libations d’eau] n’a jamais vu de vraie joie de sa vie.

כָּל מִי שֶׁלּא רָאָה שִׂמְחַת בֵּית הַשּׁוֹאֵבָה, לא רָאָה שִׂמְחָה מִיָּמָיו:


Une telle joie pure n’existe plus. Pour nous rappeler cela, les Juifs ont adopté la coutume de réduire leur joie dans des évènements joyeux. Par exemple, à la fin d’un mariage, le fiancé casse un verre pour commémorer le fait que nous n’avons plus le Temple.
D. Un conduit direct pour la prière
Le site du Mont du Temple à Jérusalem est décrit par Yaacov (Jacob) comme « la demeure de D. et la porte des cieux » (Béréchit . Genèse 28 :17). Les Sages comprennent de là que c’est un endroit propice à la prière et l’endroit duquel les prières arrivent directement à D… Mais sans le Temple, cette porte est fermée.
1. Béréchit 28:17 avec le commentaire de Rashi – L’endroit du rêve de Yaacov était la porte d’entrée des prières à D.

[Yaakov] était effrayé. “Cet endroit inspire tellement la crainte! » s’exclama t-il. « C’est sans doute la maison de D. C’est la porte du Ciel!”
“C’est la porte du Ciel” – c’est à dire l’endroit de prière où les prières s’élèvent jusqu’au Ciel.

ויירא ויאמר מה נורא המקום הזה אין זה כי אם בית אלהים וזה שער השמים.


וזה שער השמים - מקום תפלה לעלות תפלתם השמימה.


2. Talmoud Bavli, Berah’ot 32b – Après la destruction du Temple, les portes de la prière ont été scellées.

A partir du jour où le Temple a été détruit, les portes de la prière one été scellées comme le dit le verset “Même si je pleure et je supplie, Il fit taire ma prière ». (Eih’a 3:8).

מיום שחרב בית המקדש ננעלו שערי תפלה שנאמר גם כי אזעק ואשוע שתם תפלתי.


Cela signifie-t-il qu’il n’y a plus aucune raison de prier D.? Bien sûr que non. Il est seulement plus difficile que les prières Lui parviennent.
3. Talmoud Bavli, Baba Métsia 59a – Plus d’effort et de sincérité sont necessaries pour que les prières soient effectives.

Même si les portes de la prière ont été scellées, les portes des larmes n’ont pas été scellées.

ואף על פי ששערי תפלה ננעלו שערי דמעות לא ננעלו.



En réponse à ce qui est dit dans le Talmud “Les portes du Ciel ne sont jamais fermées aux larmes” (Bérah’ot 32b), un maître H’assidique dit « mais les prières peuvent briser toutes les serrures et pénétrer les portes fermées. » (Not Just Stories, Rabbi Abraham Twerski M.D., p. 181).
E. Les Miracles au Temple et la protection divine
1. Pirké Avot (Maximes des Pères) 5:5 – Dans le Saint Temple, les lois de la nature étaient dépassées et des miracles évidents pouvaient être observés par toutes les personnes présentes.

Dix miracles ont été accomplis dans le Temple pour nos pères : aucune femme n’a fait de fausse couche à cause de l’odeur de la viande des sacrifices ; la viande des sacrifices n’a jamais pourri ; aucune mouche n’a été vue dans les abattoirs ; aucun Grand Prêtre n’a eu de pollution nocturne le Jour de Kippour ; la pluie n’a jamais éteint le feu du Tas de bois ; le vente n’a jamais dévié la colonne de fumée ; on n’a jamais trouvé de cause d’invalidation dans l’Omer ; les Deux pains et les Pains de Proposition ; debout on était serré, mais au large, quand on se prosternait ; jamais un serpent ou un scorpion n’ont causé de blessure dans Jérusalem ; personne n’a dit à son prochains : « je suis trop a l’étroit pour passer la nuit à Jérusalem ».

עשרה נסים נעשו לאבותינו בבית המקדש לא הפילה אשה מריח בשר הקדש ולא הסריח בשר הקדש מעולם ולא נראה זבוב בבית המטבחים ולא אירע קרי לכהן גדול ביום הכפורים ולא כיבו גשמים אש של עצי המערכה ולא נצחה הרוח את עמוד העשן ולא נמצא פסול בעומר ובשתי הלחם ובלחם הפנים עומדים צפופים ומשתחוים רוחים ולא הזיק נחש ועקרב בירושלים מעולם ולא אמר אדם לחברו צר לי המקום שאלין בירושלים:




2. Talmoud Yerushalmi (Talmud de Jérusalem), Péa 3:7 (avec l’hébreu cite dans Yibanei HaMikdash, Rabbi Shlomo Brevda) – Ceux qui montaient au Temple pendant les fêtes de pèlerinage bénéficiaient de la protection divine et de sécurité.

Pendant l’une des fêtes de pèlerinage, l’un des voyageurs vers le Temple de Jérusalem laissa son blé non gardé dans son champ. Quand il revint, il vit quatre lions autour [qui le gardaient]. Un autre voyageur laissa ses poules [non gardées] et à son retour il trouva des chats aux alentours. Un autre voyageur laissa sa maison ouverte et à son retour, il vit un serpent autour de la serrure pour la garder.

Rabbi Pinh’as raconta l’incident suivant: Deux frères qui résidaient à Achkélon avaient des voisins non-juifs. Ces voisins complotaient de profiter de l’ascension rituelle à Jérusalem des deux frères pour piller les biens qu’ils avaient laissés. Après que les frères soient partis D. envoya des anges pour vivre dans leur maison.

Quand les frères rentrèrent après la fête, les non-juifs leur demandèrent, « où étiez-vous ? » ils répondirent « à Jérusalem ». Ils répliquèrent « qui avez-vous laissé chez vous ? » Ils répondirent « personne ». [Comprenant que D. avaient fait un miracle pour eux] les non-juifs s’exclamèrent, « Béni soit le D. des juifs qui ne les abandonne pas et qui ne les abandonnera jamais dans le futur. »

מעשה באחד שהניח את כריו (של תבואה בשדה) ובא, ומצא אריות סובבים אותו. מעשה באחד שהניח בית של תרנגולים, ובא ומצא חתולים מקורעים לפניו. חד בר נש שביק ביתי' פתוח (עזב את ביתו ולא נעלה כראוי), ואתא ואשכח חכינה כריכה על קרקסוי (מצא נחש כרוך על המנעול של הפתח, לשמירה).

רבי פנחס משתעי הדין עובדא. תרין אחין הוון באשקלון. הוו להון מגורין נוכראין (היו להם שכנים נכרים). אמרין, כדין אילין יהודאין סלקין לירושלם, אנן נסבין כל מה דאית להון (אמרו, כשאלו היהודים יעלו לירושלם לרגל, אנו ניקח את כל אשר להם מביתם). מן דסלקין (לאחר שעלו לרגל), זימן להם הקב"ה מלאכים נכנסים ויצאים, בדמותן... אמרו לון, אן הויתם (אמרו להם הנכרים, היכן הייתם). אמרו לון, בירושלם. אמרו לון, ומאן שבקותון בגו ביתא (שאלום, למי הנחתם בתוך הבית).אמרו, ולא בר נש (והשיבו, שום אדם). אמרו, בריך אלקהון דיהודאי דלא שבקון ולא שביק להון (אמרו, ברוך אלקיהם של היהודים, שלא עזב אותם, ולא יעזבם לעולם). ע"כ.





Principales idées de la partie I:


  • Quand nous avons perdu le Saint Temple à Jérusalem, un certain lien avec D. a été perdu.




  • Les ramifications de ce lien au Divin perdu sont ressenties dans une inspiration d’En-Haut décroissante, dans la perte de la prophétie comme dans les difficultés que l’on peut avoir à communiquer à travers la prière.




  • Le Saint Temple était un endroit où la Présence de D. était ressentie quotidiennement, tout autant que son contrôle de la nature.



  • Sans le Temple, nos capacités pour la sagesse, la prière et la joie et notre conscience de la réalité spirituelle ont été étouffées de façon significative.





II. Les raisons de la destruction des Premier et Second Temples
En guise de prélude pour comprendre comment reconstruire le Saint Temple, nous examinerons dans cette partie les raisons morales et spirituelles de sa destruction. Si ces facteurs négatifs peuvent être éliminés alors le Temple peut être reconstruit.
A. Les racines spirituelles de la destruction
Un principe de foi de base est que tout est entre les mains de D. L’histoire juive ne suit pas les desseins standards les forces économiques et politiques, mais elle est fonction de notre relation à D. Si les babyloniens puis les romains ont pu détruire le Temple, il est clair que D. les laissa faire du fait que les transgressions du Peuple juif avaient déjà détruit les racines spirituelles du Temple.
1. Talmoud Bavli, Sanhédrin 96b – En détruisant le Temple, Titus donna une leçon sur la façon dont le monde fonctionne véritablement.

L’esprit [de Titus] était ennivré [par son triomphe] quand une voix venue du Ciel lui dit : « Tu as-tu é un peuple mort, tu es brûlé un Temple déjà brûlé, tu as moulu de la farine déjà moulue. »

קא זיחא דעתיה. נפקא בת קלא ואמרה ליה: עמא קטילא קטלת, היכלא קליא קלית, קימחא טחינא טחינת.



Ce n’est pas une expression poétique du triste sort de l’institution du Temple à l’époque, loin de là. C’est un postulat relatif à la façon dont le monde fonctionne réellement.
2. Rav H’aim de Volozhin, Nefech HaH’aim, Shaar 1:4 –Les babyloniens et les romains l’acte dérisoire de détruire le Temple qui était déjà en ruine spirituelle.

Les actions de Nabuchodonosor et de Titus ne causèrent aucun dommage dans le Ciel. Puisque les âmes de ces monstres n’étaient pas enracinées dans les mondes supérieurs, leurs actions n’affectèrent en rien ces mondes. Mais plutôt, par nos fautes, la force de D., telle qu’elle était, s’était affaiblie, et le Saint Temple surnaturel de D. d’En-Haut avait été souillé. C’est ce qui donna a Nabuchodonosor et à Titus la force de détruire le Temple terrestre qui est un parallèle au Temple d’En-Haut.

C’est, comme nos Sages le disent : « Toi, [Titus] tu as moulu de la farine déjà moulue ». C’est seulement parce qu’il avait déjà été détruit En-Haut qu’il pouvait être détruit ici bas.

כי הלא נבוכדנצר וטיטוס לא עשו במעשיהם שום פגם וקלקול כלל למעלה, כי לא להם חלק ושורש בעולמות העליונים שיהו יכולים לנגוע שם כלל במעשיהם. רק שבחטאינו נתמעט ותש כביכול כח גבורה של מעלה, את מקדש ה' טמאו כביכול המקדש העליון, ועל ידי כך היה להם כח לנבוכדנצר וטיטוס להחריב המקדש של מטה המכוון נגד המקדש של מעלה, כמ"ש חז"ל קמחא טחינא טחינת. הרי כי עוונותינו החריבו נוה מעלה - עולמות עליונים הקדושים, והמה החריבו רק נוה מטה.


Dans l’histoire suivant, le Talmud illustre ce principe au sujet du Temple.
3. Talmoud Bavli, Guittin 56a – Au moins un general romain réalisa qu’il n’était qu’un pion.

Il [l’Empereur] envoya contre eux [les gens de Jérusalem] César Néron. Alors qu’il venait, il envoya une flèche vers l’est et elle tomba à Jérusalem. Il en envoya ensuite une vers l’ouest et elle tomba à nouveau à Jérusalem. Il en envoya aux quatre coins et à chaque fois elle tomba à Jérusalem. Il dit à un certain garçon « Répète-moi le [dernier] verset que tu as appris. » Il dit « Et Je me vengerai sur Edom par les mains de mon Peuple Israël » Il dit « LE Saint béni soit-Il désire détruire Sa maison et m’en faire porter le poids ». Il s’enfuit et se convertit. Rabbi Méir est l’un de ses descendants.

שדר עלוייהו לנירון קיסר. כי קאתי, שדא גירא למזרח אתא נפל בירושלים, למערב - אתא נפל בירושלים, לארבע רוחות השמים - אתא נפל בירושלים. א"ל לינוקא: פסוק לי פסוקיך, אמר ליה: ונתתי את נקמתי באדום ביד עמי ישראל וגו', אמר: קודשא בריך הוא בעי לחרובי ביתיה, ובעי לכפורי ידיה בההוא גברא! ערק ואזל ואיגייר, ונפק מיניה רבי מאיר.



B. Le Premier Temple: Les trois fautes majeures et le manque de respect de la Torah
Quelles sont les fautes qui conduisirent à la destruction spirituelle du Premier Temple avant même que les babyloniens ne le touchent ?
1. Talmoud Bavli, Yoma 9b – Trois fautes majeures conduisirent à la destruction du Premier Temple.

Pourquoi le Premier Temple a-t-il été détruit ? A cause de trois [mauvaises] choses qui prévalaient à l’époque : l’idolâtrie, l’immoralité et le meurtre…

מקדש ראשון מפני מה חרב מפני שלשה דברים שהיו בו עבודה זרה וגלוי עריות ושפיכות דמים...




Le Judaïsme considère ces trois fautes comme les pires de toutes les transgressions. Elles sont tellement graves que le Talmud nous dit qu’il vaut mieux mourir que des les transgresser. (voir Sanhédrin 74a). Mais ce n’étaient pas les seules fautes de l’époque.
2. Midrach Eih’a 20 – L’étude de la Torah était méprisée à cette époque.

Jérusalem a été détruite seulement à cause du mépris vis à vis de l’étude de la Torah.

לא חרבה ירושלים אלא על ביטול תורה


3. Bah’, Tour, Orah’ H’aim, Siman 47 – Les gens étudiaient la Torah de façon intéressée en méprisant son objectif spiritual immense.

Et il semble que D. voulait que le peuple étudie la Torah pour intégrer la spiritualité et la sainteté dans leur être. Néanmoins [à l’époque du Premier Temple] les gens étudiaient la Torah seulement pour en tirer un plaisir matériel et une jouissance ou pour connaître les lois relatives au travail ou pour se vanter de leur sagesse.
Mais ils ne voulaient pas adherer à la sainteté et à la spiritualité de la Torah, pas plus qu’ils ne voulaient apporter la Présence divine sur le monde pour élever leur âme à un plus haut niveau après leur mort. Ils créèrent une séparation qui conduisit la Présence divine à quitter la Terre. La Terre resta dans son état physique sans sainteté et c’est ce qui causa sa destruction et sa perte.


ונראה דכוונתו ית' מעולם היתה שנהיה עוסקים בתורה כדי שתתעצם נשמתינו בעצמות ורוחניות וקדושת מקור מוצא התורה... אבל עתה שעברו חוק זה שלא עסקו בתורה כי אם לצורך הדברים הגשמיים להנאתם, לידע הדינים לצורך משא ומתן, גם להתגאות להראות חכמתם,


ולא נתכוונו להתעצם ולהתדבק בקדושת ורוחניות התורה, ולהמשיך השכינה למטה בארץ, כדי שתעלה נשמתם למדרגה גדולה אחרי מיתתם, הנה בזה עשו פירוד שנסתלקה השכינה מן הארץ ועלתה לה למעלה, והארץ נשארה בגשמיותה בלי קדושה, וזה היה גורם חורבנה ואבידתה.



C. Le Second Temple: Sinat H’inam, Lachon Hara et ne pas juger les autres favorablement
Qu’est ce qui causa la destruction du Second Temple?
1. Talmoud Bavli, Yoma 9b – La haine gratuite entre les juifs condusit à la destruction du Second Temple.

Mais pourquoi le Second Temple a-t-il été détruit ? Les juifs n’étaient ils pas versés dans la Torah, les Mitsvot et les bonnes actions ? [Le Second Temple a été détruit] parce qu’il y avait une haine gratuite entre les juifs (sinat h’inam). Ceci nous montre que la haine gratuite équivaut aux trois transgressions majeures [qui causèrent la destruction du Premier Temple], l’idolâtrie, l’immoralité et le meurtre.

אבל מקדש שני שהיו עוסקין בתורה ובמצות וגמילות חסדים מפני מה חרב מפני שהיתה בו שנאת חנם ללמדך ששקולה שנאת חנם כנגד שלש עבירות עבודה זרה גלוי עריות ושפיכות דמים...



L’histoire suivante tirée du Talmud illustre comment la haine gratuite conduisit littéralement à la destruction du Second Temple.
2. Talmoud Bavli, Gitin 55b, 56a – L’histoire de Kamtsa et Bar Kamtsa conduisit à la destruction du Second Temple.

La destrucion de Jérusalem advint par un homme appelé Kamtsa et un homme appelé Bar Kamtsa de la manière suivante. Un homme avait un ami nommé Kamtsa et un ennemi appelé Bar Kamtsa. Il organisa une fois une fête et demanda à son serviteur « Va et ramène Kamtsa ». Le serviteur ramena Bar Kamtsa. Quand l’homme qui organisait la fête vit Bar Kamtsa il dit, « Que fais-tu ici ? Leve-toi et va-t-en. Bar Kamtsa répondit « Puisque je suis déjà là, laisse moi rester et je te paierai pour tout ce que ja mangerai et boirai. « Non ! » et il le jeta dehors.
Bar Kamtsa se dit, « Puisque des rabbins étaient assis et ont assisté à la scène sans réagir, ils ont sûrement été d’accord [avec l’hôte de la fête]. Je vais aller dire des calomnies à leur encontre au Palais du Roi. » [Bar Kamtsa] vint et dit au César « Les Juifs se rebellent contre vous ! »

אקמצא ובר קמצא חרוב ירושלים, דההוא גברא דרחמיה קמצא ובעל דבביה בר קמצא, עבד סעודתא, אמר ליה לשמעיה: זיל אייתי לי קמצא, אזל אייתי ליה בר קמצא. אתא אשכחיה דהוה יתיב, אמר ליה: מכדי ההוא גברא בעל דבבא דההוא גברא הוא, מאי בעית הכא? קום פוק! אמר ליה: הואיל ואתאי שבקן, ויהיבנא לך דמי מה דאכילנא ושתינא, אמר ליה: לא. אמר ליה: יהיבנא לך דמי פלגא דסעודתיך! אמר ליה: לא. אמר ליה: יהיבנא לך דמי כולה סעודתיך! א"ל: לא. נקטיה בידיה ואוקמיה ואפקיה.

אמר: הואיל והוו יתבי רבנן ולא מחו ביה, ש"מ קא ניחא להו, איזיל איכול בהו קורצא בי מלכא. אזל אמר ליה לקיסר: מרדו בך יהודאי!




D’après les évènements ci-dessus, les Sages soulèvent les facteurs exacts qui ont cause la destruction du Temple.
3. Talmoud Bavli, Gittin 57a – La transgression de l’interdiction d’embarrasser autrui était un facteur clé de la destruction du Temple.

Rabbi Elazar enseigna, « Apprends de cet incident à quel point il est grave de faire honte à quelqu’un, parce que D. soutint la cause de Bar Kamtsa et détrusit Sa maison et brûla Son Temple. »

אמר רבי אלעזר בא וראה כמה גדולה כחה של בושה שהרי סייע הקב"ה את בר קמצא והחריב את ביתו ושרף את היכלו.



4. Maharal, Netsah’ Israel, Ch. 5 – Puisque la discorde est l’antithèse de l’unité que le Temple est supposé générer, elle conduisit inévitablement à sa destruction.

L’éthymologie du nom Kamtsa signifie “discord”. Il va sans dire que leur noms évoquent leur nature profonde qui est de causer la séparation et le désagrément. C’est pourquoi c’était à cause de leurs actions dans le Temple, qui devaient conduire le Peuple juif à l’unité, a été détruit.

השם קמצא מורה על חלוק... כי אין ספק כי שמם של אלו אנשים היה נקרא על ענין שלהם שהיו בפירוד ובחילוק ולכך על ידם חרב הבית שהוא לאחדות ישראל, ולקשר אותם באחדות.


5. Introduction au Sépher H’afets H’aim – Parler négativement des autres était un facteur qui conduisit à la destruction du Temple.

A la fin de l’époque du Second Temple, la haine gratuite et le fait de parler péjorativement des autres (lachon hara) conduisirent à la destruction du Temple. Le Talmud [Yoma 9b] en qualifiant la haine gratuite de cause de la destruction du Temple incluait également les paroles interdites qui reflètent la haine entre les juifs. Si cette raison n’existait pas, ils n’auraient pas été punis.

לבסוף ימי בית שני גברה שנאת חנם ולשון-הרע בינינו בעונותינו הרבים,ובעבור זה נחרב הבית וגלינו מארצינו כדאיתא ביומא (ט:) ובירושלמי פרק א' דיומא הגם שהגמרא נקטה "שנאת חנם",הכוונה היא על לשון הרע גם-כן שיוצאת מצד השנאה,דאי לאו הכי לא היו נענשים על-כך.



6. Talmud Bavli, Baba Metsia 30b – Les juges n’allèrent pas au-delà de ce qu’exige la loi et ne firent preuve de compassion quand cela était pas approprié.

Rabbi Yoh’anan dit, “Jérusalem a été détruite seulement parce qu’ils… établissaient leur jugement d’après la stricte justice et qu’ils n’allaient pas au-delà de ce qu’exige la loi. »

אמר רבי יוחנן לא חרבה ירושלים אלא על...שהעמידו דיניהם על דין תורה ולא עבדו לפנים משורת הדין.



7. Rav Chlomo Lurintz, BéMichitzasam, p. 107 – Les juges étaient également biaisés par des intérêts personnels dans leurs jugements.

Rav Simh’a [Wasserman] me dit , “Il semble que les mots ‘leurs jugements’ [dans la source précédante] sont redondants [et doivent enseigner une idée plus profonde]. En fait, chaque juge tranchait les jugements en fonction de ses propres intérêts.
« Du fait de leurs intérêts particuliers dans leurs décisions juridiques, ils se dupaient eux-mêmes en pensant que leur intention était de garder la loi. C’est pourquoi, le Talmud écrit « leurs jugements », ceux qu’ils ont crées pour eux et placés au-dessus des lois de la Torah, comme s’il s’agissait de la loi de la Torah. Une telle situation conduisit à la destruction du Temple. »

רב שמחה אמר לי...נראית המילה "דיניהם" מיותרת... אמנם כל אחד התכוון לטובת עצמו.
אך בגלל הנגיעה שלו השלה את עצמו שכל כוונתו היא לקיים את הדין, הווי אומר שהעמידו "דיניהם", מה שהם חידשו לעצמם, הם העמידו על דין תורה, כאילו זה היה דין התורה – ומצב כזה הוא שמביא את החורבן.



Principales idées de la partie II:


  • L’histoire juive ne suit pas les règles standard; elle est fonction de la relation entre le Peuple juif et D. Si les Temples ont été détruits, avec toutes les conséquences présentées préalablement, il est certains que les Juifs avaient fait quelque chose pour le mériter.




  • Le Premier Temple a été détruit parce que les juifs pratiquaient le meurtre, l’idolâtrie et l’immoralité sexuelle et qu’ils ne respectaient pas l’étude de la Torah.




  • Le Second Temple a été détruit à cause de la haine gratuite, du lachon hara et parce que les gens ne se jugeaient pas favorablement.


Partie III. Comment nous pouvons reconstruire le Temple
Tout comme le Temple a été détruit pas les mauvaises actions de nos ancêtres, chaque génération a la capacité de rectifier ces transgressions et par là même de reconstruire le Temple. D’ailleurs, chaque génération qui ne voit pas la reconstruction du Temple est considérée comme si elle avait elle-même causé sa destruction.
1. Talmoud Yerouchalmi, Yoma 1:1 – Chaque génération a la capacité de reconstruire le Temple, si elle échoue, elle est considérée comme responsable de sa destruction.

Chaque génération qui ne voit pas la reconstruction du Temple est considérée comme si elle avait elle-même causé sa destruction.

כל דור ודור שלא נבנה בית המקדש בימיו מעלה עליו הכתוב כאלו הוא החריבו.



Pour reconstruire le Temple, donc, nous devons corriger les failles qui conduirent à sa destruction.

  1   2   3

similaire:

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconNote : En plus de répondre aux questions posées en ligne

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconLa prise en charge de la fin de vie– 31/01/2017
«Les points essentiels de la loi Leonetti», répondez aux questions suivantes

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes
«mauvais». Une attitude positive envers les autres peut redéfinir totalement le contexte de nos vies et révolutionner nos relations...

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconConsignes n°1 : Lire les articles de la Charte de la Laïcité à l’école...
«Indivisible, laïque, démocratique et sociale» : expliquez chacun de ces mots

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes
«merci» courtois à un caissier fatigué, ou, au contraire, se faufiler dans la queue éveillant ainsi la colère des personnes autour...

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconEn vous aidant des documents ci-dessous, ou en suivant les liens,...
«Opération Litani» en mars 1978, opération «Paix en Galilée» en 1982, occupation de la zone dite «de sécurité» jusqu'en mai 2000

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconCe cours abordera les questions suivantes
«éloigner du mensonge» n'interdit pas seulement les mensonges verbaux qui causent une perte directe ou indirecte à notre prochain,...

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconCe cours traitera des questions suivantes
«l’exil grec», bien que le peuple juif n’ait pas été banni de leur pays en ce temps-là. L’exil était de nature spirituelle, l’héritage...

Ce cours permettra de répondre aux questions suivantes iconD’une manière générale, j’essaie de ne pas répondre à des questions...
«gentille» (parfois trop : ils me réclament des punitions !) et ils me respectent. Le souci qu’il me reste à gérer est le bavardage...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com