La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde








télécharger 405.75 Kb.
titreLa Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde
page1/15
date de publication16.12.2016
taille405.75 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

Géographie de la chine
Introduction

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (RPC). Par ailleurs, tout un monde chinois s’est développé sur l’ensemble du globe. Ce monde chinois est issu d’une fragmentation du continent à partir du XIXème siècle. A une exception près, elle s’est faîte sous l’action des puissances occidentales et japonaises. Jusqu’au XIXème siècle, il y avait donc un grand ensemble, la Chine, puis le processus de fragmentation a donné naissance à plusieurs grands ensembles :

L’île de Taiwan :
Elle fait 36 000 km2 et compte 22 millions d’habitants. L’île est chargée d’une des plus fortes densités humaines du monde. Dans un premier temps, elle a été habitée par des Malayo-polynésiens pendant de nombreux siècles mais aujourd’hui, ils ne sont plus que 400 000 sur l’île.

Sur 3000 ans d’histoire chinoise, c’est seulement au XVIIème siècle que les premiers colons chinois prennent pied à Formose qui se situe à 200km d’un continent surpeuplé. Par la suite, le peuplement du Fujian va progresser, si bien qu’en 1887, Taiwan est intégrée à la Chine en tant que province. Cependant, en 1895, les Japonais l’envahissent pour en faire une colonie. L’île gardera ce statut jusqu’en 1945, date à laquelle, elle est naturellement restituée à la Chine qui est en pleine guerre civile. Suite à cela, Jiang Jieshi avec 2 millions de fonctionnaires et de militaires vont se replier à Taiwan où ils vont imposer leur dictature. Pendant des années s’en suivra une guerre froide entre Pékin et Taiwan, ce qui provoquera une coupure totale. A partir des années 80, l’état de guerre est aboli et Taiwan devient un des plus important investisseur de la Chine mais les Chinois ne peuvent toujours pas se rendre à Taiwan

Hong Kong :
La ville se situe à l’embouchure de la rivière des Perles et s’étend sur 1000km2 avec 6 millions d’habitants. En 1842, suite au traité de Nankin, les Britanniques prennent pied à Hong Kong. De part sa position, ils font de la ville une base portuaire qui connaît très vite un grand succès. Puis, en 1860, un autre traité leur donne Kowloon qui faisait partie des pays cantonais. Cette région connaît un développement de plus en plus considérable. Enfin, en 1898, les Britanniques négocient pour obtenir un morceau du continent, les Nouveaux Territoires, sous un bail de 99 ans.

En dépit du fait que Hong Kong et Kowloon étaient aux Britanniques pour l’éternité, en 1997, tout est restitué à la Chine. Depuis, Hong Kong bénéficie du statut de région administrative spéciale, autrement dit, les autorités de Pékin garantissent une certaine autonomie à la région mais seulement pendant 50 ans.

Sur les 6 millions d’habitants, plus des 1/3 sont des réfugiés ou des enfants de réfugiés qui ont fui la Chine alors que désormais, ils vivent sur un territoire chinois…

Hong Kong reprend son rôle d’autrefois, c’est à dire un rôle d’interface entre la Chine et le reste du monde, plus ou moins comme Shanghai avant.

Macao :
Cette petite péninsule de 600 000 habitants occupe une superficie de 17km2. En 1557, elle devient colonie portugaise suite à des négociations avec Pékin. Dès lors, la ville devient une escale essentielle pour la marine marchande occidentale et japonaise. Puis, elle devient très vite la seule porte d’entrée des missionnaires jésuites tel que Matteo Ricci. Cependant, après la création de Hong Kong, le rôle économique de Macao s’efface. En 1999, Macao devient, comme Hong Kong une région administrative spéciale de la Chine. Aujourd’hui, de nombreuses industries d’exportation et de main d’œuvre sont présentes, mais c’est surtout l’empire des jeux, de la prostitution et de toute sorte de trafics qui assurent le revenu principal de la ville.

La diaspora chinoise au travers le monde :
Ce phénomène est très difficile à chiffrer mais on estime entre 25 millions et 30 millions le nombre de Chinois d’outre mer, dont la majorité ont pris la nationalité de leur pays d’accueil. Cette diaspora est de loin la plus importante du monde et elle est issue de trois grands temps historiques :
De l’origine Han jusqu’au XVIIIème siècle : On assiste à une installation progressive des habitants de la Chine du Sud dans les pays de l’actuelle Asie du Sud-Ouest. Ce phénomène était limité à cette région, particulièrement vers le Vietnam.
A partir du XVIIIème et surtout le XIXème siècle : Cette fois ci, les Chinois vont partout dans le monde suite à une conjonction d’événements essentiels : développement de la navigation à vapeur, ouverture du canal de Suez, abolition de l’esclavage dont il faut remplacer la main d’œuvre, construction des grands axes ferroviaires du monde (pour poser les rails, il faut du monde) et mise en valeur des pays de l’Asie du Sud-Est par les colons (plantations, exploitations des mines). Il y a donc une conjoncture planétaire de demande et en même temps les transports s’améliorent. De plus, à cette époque, la Chine était victime d’un effondrement économique, d’une faiblesse politique, d’une guerre civile et des inondations du fleuve Jaune.

Ainsi, le commerce des coolies s’installe et pendant toute cette période, un véritable va et vient intercontinental de coolies chinois va se mettre en place. Une partie d’entre eux vont revenir en Chine tandis que d’autres vont faire souche. La diaspora chinoise devient planétaire.
L’ouverture de la Chine des années 80 : Depuis 1949, la diaspora était verrouillée, donc dès l’ouverture de la Chine, on assiste à une nouvelle émigration qui change de nature. Même si elle reste massivement méridionale tout le reste des Chinois commence aussi à immigrer. C’est le cas pour les habitants de Shanghai ou de la Chine du Nord qui avant étaient absents de la diaspora. Cependant, cinq provinces ont essentiellement fourni la diaspora. Cette dernière, n’est cependant plus de coolies, se sont des jeunes qui partent. La plupart de ces Chinois arrivent clandestinement dans les pays, phénomène qui s’observe principalement au Etats-Unis.

Au sein de la diaspora, Singapour est un cas vraiment exceptionnel. Sur une superficie de 1 000km2 à la pointe de la Malaisie, plus de 2/3 des 3 millions d’habitants sont Chinois ou d’origine chinoise. Cet endroit a un intérêt stratégique et commercial dans son rôle d’entrepôt, plus ou moins comparable à Hong Kong. Singapour à connu un essor formidable et cela grâce aux Chinois. Les Britanniques ont voulu intégrer administrativement Singapour à la fédération de Malaisie qui est sous leurs autorités. Cependant, les Chinois ont refusé ce statut, et l’indépendance s’est traduite par de violentes confrontations entre les Chinois et les Malaysiens. Finalement, en 1965, Singapour devient une République indépendante mais de part son peuplement on peut dire que c’est un fragment du monde chinois.

La République Populaire de Chine :
Elle correspond à l’énormité continentale de 9 millions de km2 qui abrite au moins 1,3 millions d’habitants. C’est cette partie qui va être étudié ici. Sa structure administrative territoriale est répartie sur quatre niveaux :
Les 22 provinces (Sheng) : Elles sont définies depuis le XIIème siècle et sont toujours opérationnelles. Elles occupent, en moyenne, 150 000km2 chacune et abritent, toujours en moyenne, 45 millions d’habitants. Elles représentent le fondement de l’espace administratif chinois.

Depuis 1949, des régions autonomes ont été établies, elles sont au nombre de cinq et correspondent théoriquement à des territoires où vivent des minorités. Ces régions sont : la Mongolie Intérieure, le Ningxia, le Xinjiang, le Guangxi et depuis 1965, le Tibet. Cependant, ces régions n’ont rien d’autonomes si ce n’est que le nom…

Ensuite, quatre municipalités urbaines ont obtenu le rang de province, il s’agit de Pékin, Shanghai, Tianjin et en 1999, Chongqing.

Cette géographie de premier niveau peut évoluer dans le temps…
Les Diqu et les Shi : Il s’agit de l’émanation du gouvernement provincial. Les Diqu sont les préfectures et les Shi sont les villes dont la population est supérieure à 100 000 habitants. Depuis les mutations de la Chine dans les années 80 l’urbanisation galope et les Shi absorbent progressivement les Diqu. Il y a de plus en plus de Shi et de moins en moins de Diqu.
Les Xian : Ces sous-préfectures sont au nombre de 1735 et elles existaient déjà au XIIème siècle. Certaines d’entre elles ont le statut de districts de préférence autonomes. Elles font en moyenne 1000 à 3000km2 et abritent 300 000 à 800 000 habitants. Dans la tradition chinoise et encore de nos jours leurs fonctions sont très importantes, elles sont les interfaces entre le niveau supérieur et la multitude rurale.
Le monde rural : Il se présente sous deux formes. Tout d’abord les Xiang qui évoluent sans arrêt. Se sont des cantons ruraux qui couvrent plusieurs millions de villages et de hameaux. Ensuite, il y a les Zhen qui sont des bourgs ou des bourgades. Ils sont plus de 10 000 sur le territoire chinois. Traditionnellement, ils étaient souvent le siège des foires et des marchés qui animaient les campagnes chinoises. Depuis les années 80, suite à l’exode rural, les autorités ont fait des Zhen un élément clé pour amortir l’exode rural. Ce phénomène est en développement et il ne fonctionne pas toujours très bien.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconNotes prises par Christine Bourne-Chastel Avant-propos
«américaine» mais celle du groupe des bric (Brésil/Russie/Inde/Chine). La Chine cherche à se positionner partout. Ex. Installation...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconD’innocents citoyens sont emprisonnés pour avoir simplement revendiqué...
«colonie» de la Chine (un peu comme le Tibet). Cela mettrait définitivement en péril tout espoir de démocratie au VietNam !!!

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconAux origines de la Ve république, blocages et crises de la ive république
«mort-né» et périmé dés sa naissance (en 46). Théorie reprise par François Mauriac et le journal «Le Monde» et son auditorialiste...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconI. «Le Logement, ici, ailleurs, nulle part»
«zones urbaines sensibles» a éclaté en novembre 2005. Par conséquent, le dossier que nous présentons aujourd’hui élargit la problématique...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconL’hypothèse de la normalisation de l’urbanisation chinoise
«l’exotisme» qui entoure les villes chinoises; un constat sur lequel avait abouti Jean-Luc Domenach au sujet de la Chine en général...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconSommaire
Colon depuis tout petit, à 17 ans je décide de passer mon bafa et découvre Visage. Je passais alors de l'autre côté d'un monde qui...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconExamen des rapports présentés par les états parties
«la Convention» par décret présidentiel no 04 441 du 29 décembre 2004. Ce dernier a été publié au numéro 2 du Journal officiel de...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconEn quoi le Parti communiste chinois est une secte perverse
«Le léopard est mort, mais sa peau demeure.» [1]. IL ne reste au pcc d’aujourd’hui que «sa peau». IL a hérité de cette peau et l’utilise...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconEssai de définition par les élèves : retour sur la séquence 1 + anecdote
«mémoire» aujourd’hui ne correspond pas à la même idée puisque cela signifie conserver ou reconstruire la trace d’une époque révolue...

La Chine continentale d’aujourd’hui correspond à celle qui a été mise en place en 1949 par la République Populaire de Chine (rpc). Par ailleurs, tout un monde iconNous présentons ici une première analyse de la Loi Touraine n°2016-41...
«fourre tout», la loi qui vient d’être publiée fin janvier aggrave considérablement la loi Bachelot (hpst), notamment avec la «territorialisation...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com