Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005








télécharger 228.35 Kb.
titreSéance du Conseil Général du 16 décembre 2005
page4/10
date de publication26.12.2016
taille228.35 Kb.
typeDocumentos
l.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
.3Des Valdoisiens bien ensemble

.aVivre ensemble en famille

Le soutien à la famille dans la diversité de ses expressions contemporaines constitue une priorité de l’action sociale et médico-sociale du Département.

L’année 2006 verra le développement du nouveau Référentiel PMI qui a fait l’objet d’une très importante concertation avec les cadres et les équipes en 2005.

Ce référentiel s’inscrit dans une démarche qualité. Il précise et actualise les contenus des prestations offertes aux usagers et préconise des modalités d’organisation et de mise en œuvre, en tenant compte des spécificités et des ressources locales.

Il prévoit notamment de renforcer les prestations de conseil en puériculture et d’assurer l’exhaustivité de la classe d’âge pour les bilans de 3-4 ans en école maternelle.

L’aide à la famille passe aussi par le soutien au rôle éducatif des parents.

Le Conseil Général met en œuvre et finance des actions de soutien à la parentalité :

  • dans le cadre de l’aide à domicile par des mesures d’actions éducatives en milieu ouvert (AEMO) ou des mesures d’actions éducatives à domicile (AED) dont le nouveau Référentiel du milieu ouvert organise le développement en concertation entre les services de l’aide sociale à l’enfance, de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et des associations ;

  • dans le cadre du REAAP (Réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents) et du soutien aux associations de médiation familiale et d’écoute parents-enfants.

    Pour l’ensemble de ces actions de soutien à la parentalité, le Conseil Général consacrera en 2006 plus de 12 millions d'euros.

.bAssurer la nécessaire solidarité

    Il était comptabilisé 20 949 bénéficiaires du RMI au 30 septembre 2005, pour 16 860 allocataires. Le nombre de bénéficiaires a augmenté de 4,6 % depuis le 1er janvier alors que le nombre d’allocataires s’est stabilisé.

    La re-fondation en cours de la politique de l’insertion vise à définir, avec les acteurs et opérateurs, des objectifs de résultat pour assurer une meilleure efficacité des actions et un meilleur contrôle des dépenses. Pour adapter les propositions au plus près des besoins des publics du RMI, une enquête approfondie est lancée auprès de 1 000 bénéficiaires d’ici à la fin mars avec le CREDOC.

    L’attention au public jeune sera marquée en 2006 :



  • à travers une enquête conduite auprès des publics des Foyers de jeunes travailleurs pour examiner et adapter les conditions d’aide au Conseil Général à ces structures ;

  • dans la poursuite de l’effort en matière d’hébergement et d’accueil de l’enfance, porté en 2006 à hauteur de 68 millions d’euros ;

  • 33 nouvelles places en établissement seront mises en activité début 2006, incluant la création de dix places en accueil séquentiel destinées à des adolescents présentant des problèmes d’ordre psychologique importants.


    Nous poursuivrons par ailleurs l’effort important de rénovation et de regroupement de nos locaux sur les territoires pour améliorer l’accueil des usagers et les conditions de travail de nos services.

.cEtre et se sentir en sécurité

Les deux éléments majeurs de ce secteur résident dans la quasi-stabilisation du budget du SDIS qui, après plusieurs années de progression rapide, se retrouve encadré par un taux de progression de 1,8 %, équivalent à l’inflation. Il faut noter cet effort au moment où les coûts externes, notamment celui de l’énergie, progressent. Les derniers événements n’ont par ailleurs pas été sans influencer sur le niveau d’activité du service.

Le second fait significatif concerne lui la prévention spécialisée dont la seule évolution des crédits (+ 8 %) ne traduit pas les changements qui vous sont parallèlement proposés parmi lesquels : la création d’une mission, le recentrage autour du public collégien, la conduite d’expérimentations de nouvelles organisations, une meilleure coordination avec les maires mais également avec l’ensemble des acteurs intervenant sur le terrain via les conseils locaux de sécurité et de prévention de la dépendance (CLSPD),...

Les aides aux polices municipales enregistrent une hausse substantielle de 34 %.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 15 avril 2005

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 17 juin 2005

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 20 mai 2005

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 21 janvier 2005

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 17 décembre 2004

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 16 septembre 2005
«classe moyenne» n’arrivent pas à accéder à la propriété sans s’endetter lourdement sur trente ans

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconGreffe du Tribunal Administratif de Paris
«civs», communiquée par courrier du Président de la Commission en date du 15 décembre 2005, envoyée par la civs le 27 décembre 2005,...

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 18 février 2005
«Golf en Val d’Oise». Nous félicitons notre service de communication et tous ceux qui ont travaillé à cette réussite. L’équipe du...

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 26 novembre 2004

Séance du Conseil Général du 16 décembre 2005 iconSéance du Conseil Général du 18 juin 2004








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com