Rapport moral 3








télécharger 226.03 Kb.
titreRapport moral 3
page14/15
date de publication25.12.2016
taille226.03 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > comptabilité > Rapport
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

VII.
Accueil de M. le Ministre des Sports


M. le Président. Nous avons une chance unique puisque, à peine nommé, notre tout nouveau ministre des sports a accepté, pour sa première sortie officielle, d’être présent à cette assemblée générale.

Monsieur le ministre, je vous souhaite donc la bienvenue ; vous avez devant vous le Gouvernement du sport français. (MMes et MM. les membres de l’assemblée générale se lèvent et applaudissent longuement.)

VIII.
Affiliations


M. Denis Masseglia. Le Conseil d'administration a retenu trois demandes d'affiliation sur lesquelles il vous demande de vous prononcer.

La première concerne la Fédération Française d'Aérostation qui intégrerait le collège des Fédération sportives.

M. Jean-Claude Thomas, Secrétaire général de la FF d'Aérostation. Créée en 1977, la Fédération Française d'Aérostation compte 710 membres répartis en 77 clubs. Elle possède 800 ballons et organise un championnat de France par an. Cette année Châtellerault accueillera le championnat du monde qui regroupera 120 participants.

M. le Président. Je mets aux voix la proposition d'affiliation de la Fédération Française d'Aérostation.

(Cette proposition est adoptée à l'unanimité)

M. Denis Masseglia. La deuxième proposition porte sur une demande d'adhésion comme membre associé de la Fédération Française des clubs omnisports.

M. Patrick Baque, coprésident de la Fédération Française des clubs omnisports. La Fédération a été créée en 1978 d'un groupement de clubs omnisports, essentiellement comme un mouvement de résistance "textuel" ! Il a en effet été constaté que les réglementations se surajoutent d'année en année, mettant pour finir les clubs en difficulté. Il s'agit donc d'aider aussi les clubs à s'adapter et le nombre des adhérents est passé de 22 à l'origine à plus de 10 000.

Les principaux travaux ont porté jusqu'à présent sur les assurances, les Assedic, la responsabilité civile… La Fédération est d'ailleurs membre actif du COSMOS.

Un membre de l’assemblée générale. Il conviendrait que la nouvelle Fédération adhérente cherche un autre sigle que FFO afin d'éviter des confusions, par exemple avec la Fédération française de course d'orientation.

M. Denis Masseglia. Cela paraît difficile, d'autant que tel est déjà le cas pour plusieurs Fédérations.

M. le Président. Je mets aux voix la proposition d'affiliation de la Fédération Française des clubs omnisports..

(Cette proposition est adoptée à l'unanimité)

M. Denis Masseglia. Enfin la troisième proposition concerne le demande d'adhésion comme membre associé de la Fédération des Internationaux du sport français.

Mme Monique Berlioux. Cette fédération a été créée il y a trente ans. Elle a pour but de rassembler les sections, les groupements ou les amicales d'anciens internationaux existant au sein des diverses fédérations: 22 actuellement; d'aider les anciens internationaux ou les nouveaux, d'apporter son soutien aux futurs internationaux. Elle doit ainsi participer à la mémoire du sport.

M. le Président. Je mets aux voix la proposition d'affiliation de la Fédération des Internationaux du sport français.

(Cette proposition est adoptée à l'unanimité)

IX.
Livre blanc


M. Denis Masseglia. Comme il a été souvent reproché au mouvement sportif en général et au CNOSF en particulier de ne pas avoir suffisamment de lisibilité en matière de politique sportive, la réalisation de ce Livre blanc a été décidée afin de faire savoir ce que le mouvement sportif est, fait et représente. Je vais vous le présenter en citant des propos qui ont été tenus durant les travaux d'élaboration.

Son but doit être de mobiliser et de rassembler les acteurs du mouvement sportif; de sensibiliser et d'interpeller les leaders d'opinion, de permettre d'élaborer une politique de communication institutionnelle propre au mouvement sportif.

En revanche le Livre blanc ne doit pas être un rapport de plus, une simple compilation de données, car compiler les données ce n'est pas un Livre blanc, c'est un ouvrage statistique qui finit dans un tiroir. Il faut faire l'état des lieux avec une vision prospective. Il ne doit pas être non plus la simple affirmation de principes: Le Livre blanc doit permettre de s'engager, de fixer un cap, selon des axes politiques clairs.

Il est impératif que le Livre blanc symbolise une ambition pour le mouvement sportif, devienne un véritable ouvrage de référence qui n'existe pas à ce jour : Ce que représente le mouvement sportif on sait, on sent, mais on n'est pas capable d'étayer par des faits et des chiffres. Il doit correspondre à une volonté de s'engager, être porteur de positions et de propositions.

Il devra donc être un acte politique proposant une vision du sport: Le Livre blanc doit permettre de dire: voilà qui nous sommes; voilà où nous voulons aller. Il doit porter une stratégie de développement du mouvement sportif et rassembler sur des sujets transversaux qui puissent être entendus par les millions de licenciés. Le mouvement sportif n'a pas conscience de la force qu'il représente.

Dans une approche générale, il s'agira d'abord de constituer un groupe de réflexion et de définition des thématiques liées au sport: sport et formation humaine, sport et citoyenneté, sport et territoire, sport et argent, sport et emploi, sport et santé, sport et médias, sport et culture, sport et spectacle sportif, sport et mouvement sportif. Il conviendra ensuite d'articuler l'ouvrage autour de trois grandes orientations - état des lieux, témoignages et prospectives- puis de le réaliser.

La méthode de travail sera une mission en trois phases: recherche et qualification des sources (de février à mars), recueil et organisation des données (de mars à juillet) et la rédaction (de juillet à septembre).

Les résultats de la première phase ont déjà permis de recenser les informations disponibles et exploitables. Si nous avons ainsi trouvé des domaines dans lesquels l'information est abondante, voire surabondante, pratiques sportives et financement institutionnel du sport notamment, il est d'autres champs où l'information est encore à créer: poids économique sectoriel du sport, sport et culture…De plus des sous-thèmes et des questionnements restent à préciser en fonction des messages à véhiculer.

On peut ainsi estimer que si les données sont très satisfaisantes ou satisfaisantes pour sport et médias, le spectacle sportif, sport et santé, sport et territoire, population et pratique, mouvement sportif, elles sont pour le moins faibles pour sport et culture, poids économique et financement du sport.

La deuxième phase comporte d'abord la conduite d'entretiens avec les dirigeants du CNOSF pour préciser les objectifs du Livre blanc, identifier leurs attentes et suggestions, les entendre sur les messages qu'ils souhaitent faire passer. Il faudra ensuite recueillir et fabriquer des données complémentaires. A cet égard un partenariat est en cours avec le CDES de Limoges et des discussions sont engagées avec Sport Lab pour une enquête sur les pratiques sportives.

Dans la troisième phase les prochaines étapes seront les suivantes:

  • Recueil et formalisation de témoignages pour illustrer les thématiques de façon concrète

  • Préparation des contenus éditoriaux avec rédaction de synthèse sur chacun des thèmes (de mai à juillet) et élaboration des prospectives au sein de chacun des collèges (juin)

  • Rédaction du rapport (juillet-août)

  • Validation du document et consolidation des prospectives (septembre)

  • Publication et campagne de communication (novembre-décembre)

M. le Président. Vous l'avez compris, nous voulons désormais être dans le premier wagon et non plus dans le dernier, tout en faisant en sorte que nous ne soyons plus dans un TER, mais dans un TGV. Nous devons exprimer notre vision et nos idées sur les nouvelles pratiques, sur la formation, sur l 'animation. Cela est essentiel au moment où l'on parle d'accentuer la décentralisation.

Le sport est un véritable fait de société avec ses 14,5 millions de licenciés et les 22,5 millions de personnes qui font du sport au moins deux fois par semaine. Nous devons donc nous donner les moyens d'être un partenaire incontournable des décideurs, à quelque échelon qu'ils se trouvent, régional, national ou international.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Rapport moral 3 iconRapport moral

Rapport moral 3 iconRapport moral

Rapport moral 3 iconRapport moral

Rapport moral 3 iconRapport moral

Rapport moral 3 iconRapport moral et d’activites

Rapport moral 3 iconRapport moral du Président

Rapport moral 3 iconRapport moral du Président

Rapport moral 3 iconRapport Moral et Financier

Rapport moral 3 icon2-rapport moral du Président

Rapport moral 3 iconRapport moral du Président








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com