«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical








télécharger 113.29 Kb.
titre«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical
date de publication23.12.2016
taille113.29 Kb.
typeAdresse
l.21-bal.com > comptabilité > Adresse
image 2
DUO DÉCALÉ

« Clowns hospitaliers »

Duo burlesque, poétique et musical




PROJET PILOTE AVEC CONVENTION PARTENARIALE TRIENNALE
INTERVENTIONS INNOVANTES DE CLOWNS HOSPITALIERS

DANS LE CHAMP DE L’ACCOMPAGEMENT AU SOIN

AUPRES D’UN PUBLIC DEPENDANT

AU CENTRE DE SOINS PALLIATIFS  « LA MAISON  » A GARDANNE

Bouches du Rhône


Présentation de notre association

Association DECALEOU (Association Loi 1901) Date de création : 2008

Adresse de son siège social : Cité des associations au 93 La Canebière 13001 Marseille
Responsable artistique de l’Association : Barth Russo
 06 29 90 74 65  barth4@wanadoo.fr

Site internet : http://www.decaleou.com

Numéro SIRET : 509 275 244 00010

APE : 9002Z

Identification du responsable de l’association


Le responsable légal (le président, ou autre personne désignée par les statuts)

Nom : Delhomme Prénom : Gérald

Qualité : Président

La personne chargée du projet expérimental:


Nom : Ghiglione Prénom : André

 +33685427353  andre.ghiglione@orange.fr


DECALEOU : DEVELOPPEMENT D’ACTIONS INNOVANTES ET SOLIDAIRES
La compagnie Décaléou a été créée, en 2007, à Marseille. Elle mène une recherche autour du clown, des percussions corporelles, de la voix et de l’expression dramatique dans sa globalité.
Elle utilise des disciplines artistiques universelles pour générer du lien social et réveiller le bien-être et la joie, ce bien suprême qui a appartient à tous et qui ne coûte rien : voilà la mission sociale que s'est fixée la compagnie.
Ses créations, ses interventions et ses ateliers s'adressent à un public varié et exhaustif.

Des plus jeunes aux aînés, handicapés ou valides, novices ou initiés. Les artistes intervenants arpentent chaque terrain comme plateau de jeu.
Nous intervenons partout : dans les théâtres, les établissements scolaires, à l'hôpital, en team-building, dans le milieu socio-éducatif (IRTS), à l'institut de formation du rire médecin, chez l'habitant…
Un de nos champs d’action est la sensibilisation au handicap en partenariat avec l’association « Vivre ensemble ». Le spectacle « Faits réels » est une représentation, qui montre la vie d’un handicapé, sous un angle complètement décalé (ou)… C’est donc le moyen utilisé afin de créer une interaction avec les enfants et jeunes sur ces questions de la différence, dans les écoles primaires, collèges et lycées.
Afin d’explorer le « champ des possibles », nous proposons des interventions innovantes de clowns hospitaliers possédant une formation et une expérience spécifique, auprès d'un public dépendant, notamment au sein d'établissement spécialisé. L’objectif de ces actions est de développer nos expériences artistiques dans le champ de l'accompagnement des pratiques de soin et ainsi, participer aux connaissances du "savoir-être" et "savoir-faire" des clowns hospitaliers. Afin de favoriser le transfert de ces savoirs, la compagnie a fait une demande d'agrément, en tant qu'organisme de formation.
La finalité concerne la transférabilité de ce projet expérimental sur d’autres structures spécialisées.
PARTENAIRE DU PROJET EXPERIMENTAL AU CENTRE DE SOINS PALLIATIFS : LA MAISON
« La Maison » est un établissement privé participant au service public hospitalier géré par une association loi 1901, qui a pour but d’humaniser l’accompagnement des personnes en fin de vie.
Depuis 1992, ce centre pilote est un lieu pour accompagner, prendre soin des personnes en fin de vie (quelle que soit leur pathologie), et accueillir, intégrer, soutenir leurs familles, leurs amis. Le concept de la « La Maison » est une référence dans les soins palliatifs au niveau international.
La Maison, Centre de Soins Palliatifs, a pour objectifs d'être :
• un lieu qui permette aux personnes malades de "s'habiter " jusqu'au bout de leur vie,

• un lieu où les personnes malades et leurs proches se sentent pris en compte,

• un lieu qui favorise le soin dans la dimension unique et mystérieuse de chacun….sans oublier la notion de plaisir qui nous anime lorsque l'on dépasse les apparences pour toucher et être touché par la personne.

Valeurs : La Maison, c'est une façon d'être, de travailler, basée sur le respect, la tendresse et la solidarité.
La Maison est un lieu où l'on prend soin : soin de ceux que l'on reçoit, mais aussi de nous, de la vie, de ceux qui sont à l'extérieur et que l'existence de la Maison rassure dans leurs choix, leurs valeurs.
Le Centre de Soins Palliatifs « La Maison » est situé Quartier Pesquier Sud - Route Blanche à Gardanne 13120.
Il est composé de deux Unités (une par étage) de 12 lits chacune soit 24 résidents en fin de vie ou en « temps de pause » avant retour à domicile ou pour traitement de la douleur et d’un Hôpital de jour accueillant des anciens résidents suivis en expression artistique pour un mieux-être, éviter l’hospitalisation, et permettre aux familles de prendre du repos : ateliers artistiques, art plastique (avec exposition des oeuvres réalisées), concerts.
Pathologies les plus fréquemment rencontrées : cancers, SIDA, maladies neurologiques et orphelines, dégénératives.

L’équipe soignante est constituée de deux infirmières et deux aides-soignantes par étage, et une infirmière coordinatrice. Elle est naturellement confrontée à de nombreux décès.
Quatre-vingt-cinq personnes sont employées dans la structure.
En plus des familles et de l’entourage amical qui y sont accueillis à toute heure de la journée, trente-cinq bénévoles effectuent des visites régulières aux résidents.
Dans ce lieu unique en France qui met l’humain au coeur du soin, on ne rencontre pas de blouses blanches pour que chaque personne soit considérée et abordée comme un être humain sans étiquette de rôle social ou de malade.
Responsable du Centre de Soins Palliatifs : Docteur Jean Marc Lapiana, médecin-directeur.
LE PROJET « DUO DECALE »
Le rire est le propre de l’homme, par André Ghiglione.

« Le rire, l’humour, la poésie et la chanson peuvent et doivent nous accompagner tant que la vie nous anime. Guidé par mon expérience et ma formation de clown-médecin, je souhaitais ouvrir un programme de visites poétiques, musicales et surtout humoristiques, pratiquées en duo au sein de « La Maison » de Gardanne. Le projet a rencontré un vif intérêt auprès de toute l’équipe de « La Maison ». La présence des clowns au sein de service hospitalier n’est pas nouvelle, les Fratellini rendaient visite régulièrement aux enfants des hôpitaux dès la fin du XIXème siècle (2). Ce qui diffère aujourd’hui et ce qui est à la fois innovant et expérimental, c’est la présence de clowns au sein d’un centre de soins palliatifs dans lequel les résidents peuvent avoir un pronostic vital engagé. Un espace où l’on côtoie à la fois le personnel soignant, les bénévoles mais aussi les familles et les différents intervenants qui tous et chacun à leur façon tente de rendre plus serein le séjour des résidents. L’architecture de cet établissement nous invite à nous glisser au cœur de tous les espaces et jusque dans les espaces interstitiels et d’y faire résonner notre présence. »
Une démarche expérimentale : Ce projet novateur d’un duo d’artistes ayant reçu une formation de clown hospitalier, riche d’une expérience dans des structures de soin, motive particulièrement l’équipe soignante ainsi que le personnel et les bénévoles de La Maison.

La présence régulière d’un duo burlesque dans un lieu où les questions existentielles de la vie et la mort et les émotions du deuil sont omniprésentes constitue une expérience innovante. C’est en soi une démarche expérimentale.
Ces personnages décalés qui composent le duo sont proches du clown, sortant sans équivoque possible de l’ordinaire. Ce duo, aux multiples possibilités de jeu, à dimension poétique, burlesque et musicale, offre la possibilité de toucher positivement chacun, soignants, bénévoles, familles et visiteurs.
Nous citerons Caroline Simmonds, fondatrice du Rire Médecin pour qui « les clowns pourront servir de « tuteurs de résilience », en aidant à faire face à des situations difficiles. » (Gestion de la douleur, détresse émotionnelle, solitude, stress).
Garder le cap : Nous mettons en place avec La Maison un protocole précédant et succédant nos interventions (briefing-débriefing) de façon à ce que celles-ci soient en cohérence avec l’accompagnement de la fin de vie que propose « La Maison » à ses résidents et à leur entourage familial ainsi qu’à l’attention qu’elle porte à chacun de ses visiteurs.

Pour cela, La Maison a désigné deux personnes référents du projet afin de garder un contact permanent avec les acteurs pour que ce programme se maintienne en harmonie avec les différentes actions déjà proposées à cet établissement.
Le référent de la Cie.Décaléou sur le lieu sera André Ghiglione.

(Initiateur de ce projet en juillet 2010).
D’un point de vue artistique : Notre proposition est strictement artistique, nous ne sommes pas des thérapeutes. Aucun spectacle n’arrive préfabriqué, les artistes sont formés à l’improvisation. Ils possèdent une « boîte à outil » de jeux, de chansons, de poésie, de tour de passe-passe, de danse prête à jaillir en fonction de la situation rencontrée. Ce peut être un moment d’une extrême douceur et délicatesse jusqu’à quelques minutes de fête délirante… C’est la personne rencontrée qui sera metteur en scène de la situation, simplement par jeu d’interaction. C’est toujours l’autre qui décidera, personne ne s’imposera à qui ne le désire pas. Les intervenants sont des artistes dramatiques possédant une formation et une expérience de clown-hospitalier confirmée. Ces artistes maîtrisent l’art de l’improvisation dramatique et musicale. Les intervenants sont également soumis au secret professionnel et obéissent à un code de déontologie lié à l’exercice de leur activité de clown-hospitalier. Ces artistes professionnels, intermittents du spectacle, seront rémunérés par l’association « Décaléou ».
Public ciblé et bénéfice pour toute la structure :

C'est l'ensemble des personnes présentes qui sont susceptibles d'être rencontré, quel que soit leur statut (patients, familles, amis, intervenants, personnel soignant et personnel administratif, agents d’entretien, cadres de santé, bénévoles).
Bénéfice espéré pour chacun : Nous pensons que le rire, la poésie, la musique peuvent aider chacun à supporter des situations difficiles, alléger un instant le stress des familles, des amis. Ce sont aussi des facteurs de convivialité et de bonne humeur indispensable à la vie, surtout lorsqu’on y a pris goût !
Citation de Mireille, psychologue de La Maison :

« Le clown peut utilement apporter des « tangentes par rapport à la réalité », surtout quand elle celle-ci est particulièrement dure. J’en attends : Souplesse. Légèreté. Lumière. Sensibilité. »

OBJECTIFS DU PROJET
Objectifs généraux du projet :


  • La présence régulière mensuelle de clowns hospitaliers, dans un lieu où les questions existentielles de la Vie et la Mort et les émotions du deuil sont omniprésentes, constitue une approche innovante des pratiques clownesques.



  • La programmation d’interventions mensuelles sous forme d’improvisation, donc d’un jeu adapté à chacun apporte des moments de plaisir, de divertissements inattendus et singuliers sur le plan interrelationnel.




  • L’approfondissement des pratiques clownesques concernant le « savoir-être » et le « savoir-faire » durant trois ans, apporte des connaissances nouvelles de l’impact des clowns hospitaliers dans leur rôle social



Objectifs spécifiques :


  • Initier un esprit de légèreté émotionnelle, par une mise à distance sur ce que l’on vit.




  • Partager des moments d’échanges lors d’une pause légère et sensible au sein de l’USP à travers l’image du clown


MODALITES DE LA PROGRAMMATION

Pour permettre une première « mise en œuvre » d’ajustement, il est prévu une séance mensuelle en Octobre, Novembre, Décembre 2014, avant le démarrage effectif du projet prévue sur une période de trois ans (n+1 : 2015 ; n+2 : 2016 ; n+3 : 2017)
Au total :


  • 3 jours d’adaptation pour le duo de clowns, durant le dernier trimestre 2014 (fréquence mensuelle)




  • 12 journées d’intervention sur une année de convention donc 36 journées d’intervention au total (fréquence mensuelle)




  • 2 ½ journées de supervision sont indispensables, annuellement, pour une réunion globale de suivi des interventions, retours d’expérience, réajustement collaboratif avec l’équipe de la Maison en fonction de l’évolution du projet




  • bilans intermédiaires (n+1 : 2015 ; n+2 : 2016)  sur l’évolution des interventions, l’intégration des artistes (sur la base des connaissances du savoir-être et savoir-faire) et l’évaluation de leur impact dans le temps auprès du public




  • bilan final (n+3 : 2017) avec diffusion des résultats, communication via les médias, réalisation de courts films (3mn) avec autorisation préalable



Les partenaires financiers seront valorisés sur le site internet de Décaléou, les médias et auront accès aux bilans d’évaluation du projet expérimental. Une convention financière pourra être mise en place, si nécessaire.

MODALITES DE L’INTERVENTION DU DUO DE CLOWNS HOSPITALIERS
Une journée d’intervention (8 heures de présence sur place) se décompose comme suit :


  • Temps préparatoire pour le duo d’artiste

  • Temps de communication avec les équipes qui « orientent » les clowns hospitaliers sur le « champ des possibilités » de leur intervention

  • Temps d’intervention : de 3 à 4 heures d’intervention en costume réparties dans la journée en fonction des informations transmises par l’équipe

  • Temps de transmission de nos observations aux soignants en fonction de leurs disponibilités

  • Temps de transcription pour le duo d’artiste concernant leurs observations, ressentis, attitudes….


- Afin de permettre une bonne intégration dans les services et une bonne compréhension de notre approche collaborative, nous auront la possibilité de rencontrer les équipes soignantes en réunions.
- A chacune de nos interventions, nous déambulerons dans les locaux des deux unités différentes ainsi que de l’hôpital de jour et de tous les lieux de vie collective de la structure.
Les clowns hospitaliers s’engagent à respecter le secret professionnel hospitalier, inhérent au contexte médical.

METHODOLOGIE DE L’EVALUATION FINALE
Le bilan final réalisé dans le premier trimestre 2018 (n+3 fin 2017) aura pour objectifs :


  • D’apporter des connaissances nouvelles des « savoirs » des clowns hospitaliers pour ce type de public adulte dépendant




  • d’apporter des résultats qualitatifs sur l’impact des pratiques clownesques innovantes dans un centre d’unité de soins palliatifs afin d’envisager sa reproductibilité dans d’autres USP.


L’évaluation est participative et négociée avec les équipes pluridisciplinaires concernant les indicateurs d’évaluation des interventions à privilégier, en fonction des contraintes des activités des services de soins.
L’identification des freins et/ou obstacles au projet est également un point important qui nous permettra une meilleure compréhension des éléments à prendre en considération pour envisager une réadaptation du mode d’intervention dans sa transférabilité sur d’autres USP.
Le projet étant expérimental, nous « cheminerons » tout le long du programme triennal avec précaution dans une approche participative afin d’éviter « les risques » en privilégiant la communication avec les équipes.

Les moyens de vérification tout au long du déroulement du projet :
Indicateurs qualitatifs :

  • Suivi et observations des artistes sur les jeux et les réactions observées après intervention

  • Auto-évaluation des pratiques professionnelles par rapport à ce public spécifique (identification et valorisation du « savoir-être » et « savoir-faire »)

  • Recueil de données: témoignages du personnel de soins/des résidents et des familles et visiteurs



Planification de l’évaluation :


  • Programmation de deux bilans intermédiaires (fin n+1 et n+2) et un bilan final (fin n+3) du projet avec les équipes pluridisciplinaires et les clowns hospitaliers.



La durée du projet triennal est primordiale ainsi que la régularité des interventions, indispensable pour la garantie de résultat fiable sur le critère de qualité. Le critère quantitatif du nombre de personnes touchées par les interventions restera difficilement mesurable, en raison de la particularité des interventions.


PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET
Le financement de ces interventions spécifiques et impérativement à fréquence régulière, ne peut être assuré par les budgets existants de "La Maison". Ce projet, sur une durée de 3 ans, ne peut en conséquence être mis en oeuvre sans le concours de financements extérieurs sous la forme de subventions, de mécénat, sponsoring… La mission solidaire de l’association DÉCALÉOU est de collecter les fonds publics et privés pour la réalisation de ses actions.

« LA MAISON » s’engage à soutenir la recherche de co-financements par la signature de conventions reconductibles annuellement et de courriers validant le projet.
Prévisionnel budgétaire pour la réalisation du projet :
Le montant prévisionnel du budget est de 45 606 € pour 36 journées d’interventions (fréquence mensuelle), 6 supervisions terrain (fréquence semestrielle) et 2 bilans intermédiaires et un bilan final. (Cf. annexe : « Coût du projet »)

La Maison participe au projet en offrant les repas des artistes ainsi que les défraiements liés aux transports.
L’association Décaléou participe par la prise en charge de l’axe communication du projet, via la presse et notamment via Internet (site de la Cie. Décaléou, page Facebook, youtube et tout autre support de communication nécessaire à la diffusion de ce projet.
TERMES DE l’ACCORD PARTENARIAL
Après une première période de présentation et d'observation (une intervention mensuelle au dernier trimestre 2014), il est envisagé d’un commun accord la signature d’une convention triennale annuellement reconductible conclue pour trois ans à compter du 1er janvier 2015 sur les bases suivantes :


Modalités de l’intervention :
Dans l’hypothèse de l’obtention de la totalité des financements qui seront sollicités, les interventions se feront au rythme d'une intervention mensuelle.


Soit, sur une année de convention, 12 journées de présence et 2 demi-journées supplémentaires concernant la supervision du projet pour la réalisation de réunions de coordination, retours de La Maison sur les interventions ainsi que l’organisation et l’intégration des artistes auprès des équipes. Deux bilans intermédiaires (n+1 ; n+2) seront réalisés avec un bilan final (fin n+3) par l’association Décaléou.


La fréquence mensuelle sera soumise à évolution suite aux retours des bilans annuels et dépendront si nécessaire de l’obtention de financements supplémentaires.


Préalablement à chaque intervention, les artistes auront communication de l’état du jour de La Maison par les personnes référents. Les artistes s’engagent à respecter le secret professionnel hospitalier que leur Code de Déontologie leur impose.


À la suite de chaque intervention, les artistes transmettront leurs observations aux personnes référents.
Un planning prévisionnel des interventions sera programmé d’un commun accord au début de la convention, les dates seront confirmées au moins un mois à l’avance.
Projet d’organisation et horaires des interventions : L’organisation horaire sera adaptable suivant les besoins et les impératifs de la structure de soin le jour prévu.


Ces horaires seront à modifier ou revalider d’un commun accord une fois qu’ils auront pu être expérimentés.

convention triennale de 2015 à 2017

Coût d’une journée d’intervention d’un duo de clowns hospitaliers et coût global de la convention triennale de 2015 à 2017



Coût pour une intervention



Montant

Coût global salaires comédiens en € TTC

Cachets deux comédiens

Préparation + Intervention :



340 € x 2 680 €


Contribution fond de formation artistique et thérapeutique
Frais de fonctionnement (15 %)



60 €

111 €

Prix de journée intervention

(Préparation avec le temps d’intervention clown + temps de transmission)



851 €


Coût global de la convention triennale


Montant des Interventions du duo de clowns sur la totalité du projet triennal

(soit 36 journées d’interventions)
+ 3 journées le dernier trimestre 2014 pour l’adaptation au projet

851 € x 36 j. 30 636 €


680 € x 3 j. 2 040 €


Coût d’une supervision terrain (fréquence semestrielle) pour un total de 6 ½ journées


340 € x 6 2 040 €

Coût d’un bilan (analyse des données et rapports annuels)

950 € x 3 2 850 €

Estimation annuelle des frais de déplacements et repas pris en charge par LA MAISON

1000 € x 3 3 000 €

Coût de l’axe communication pris en charge par l’association Décaléou

1500 € x 3 4 500 €

Coût achat matériel et accessoires

540 €


Montant global avec l’évaluation du projet



45 606




Budget prévisionnel de la convention triennale 2015/2017

DEPENSES PAR INTERVENTION x NOMBRE DE JOURS

RECETTES







Rubriques

Coût

Unitaire

Quantité totale n+1 ; n+2 ; n+3

Total global

Solutions de financement

Total

Subv.

Achats










Participation de La maison







Matériel: Entretien des costumes Achat matériel et accessoires.

15 €

36

540 €

Correspond à la prise en charge des repas et déplacements du duo de clowns

3 000 €

acquis

Frais administratifs par intervention

66 €

36

2 376 €

Correspond à la participation de Décaléou sur l’axe communication

4 500 €

acquis

Frais de fonctionnement

45 €

36

1 620 €










Services extérieurs










Partenaires privés







Fond de Formation artistique et thérapeutique

60 €

36

2 160 €

Groupe Caisse des dépôts de Marseille

8 000 €

Sollicitée

Frais de personnel










Groupe IRCEM

Dons Mecenaova

  8 000 €

66 €

Sollicitée

Cachets des deux clowns hospitaliers

Sur le dernier trimestre 2014 (phase d’adaptation)


680 €



3


2 040 €



Fondation Hôpital Saint-Joseph
Fondation GEFLUC

5 000 €

2 040 €

Sollicitée

Sollicitée



Cachets des deux clowns hospitaliers

Sur les 3 années du projet

680 €


36



24 480 €

Fondation Crédit social fonctionnaire

10 000 €

Sollicitée

Coût des bilans










Fondation des Entreprises du Médicament

10 000 €

Sollicitée

Coût d’un bilan (analyse des données, rapports)

950 €

3

2 850 €

Sous total des recettes acquises

7 500 €




Coût d’une supervision

340 €

6

2 040 €

Sous total de ce qui reste à trouver

38 100 €




Coût de communication du projet

1 500 €

3

4 500 €










Estimation annuelle des frais de déplacements et repas

1 000 €


3

3 000











Coût total du projet triennal







45 606




45 606






Demande faite le 06 Mai 2014

Président de l’association Décaléou

Mr Delhomme Gérald

Annexes jointes :

  • Statuts 2008 + PV A.G. 2014

  • Nouveaux statuts 2014

  • Rapport d’activités 2013

  • Bilan et compte de résultats 2013

  • Membres du CA et du Bureau

  • RIB Décaléou


similaire:

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconL’intertexte biblique dans quelques romans de Victor Hugo
«poétique» et une hardiesse de plus en plus grande pour l’intégrer à sa propre poétique du roman

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconNous appelons l’ensemble des salariés Hospitaliers, Territoriaux,...
«modernisation de la santé» qui doit passer fin septembre/début octobre au Sénat, en est aussi l’expression et la traduction, en...

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconMon quinte musical d'aout 2013 : "Le Glas a sonné"(Rochereau Tabu Ley & l'Afrisa), 1993

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconEcriture poétique et quête du sens / Textes complémentaires

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconLes groupements hospitaliers de territoire

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconCours – Hyundai/Concours Duotickets euro 2016
«Tentez votre chance de remporter 1 des 5 duo-tickets pour le match de l’euro 2016 Belgique-Italie !» (13/06/2016)

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical icon7, rue de Buddicum 76300 sotteville les rouen Tél. 02. 35. 63. 21. 45 Sncf : 33. 25. 84
«préconisations» (cf le discret référentiel rh 0839) et directives communiquées à nos établissements et à l’encadrement (det, duo,...

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconCharte des collections de la médiathèque municipale de Combourg «Les Sources»
«Le Chateaubriand»), classé Art et Essai, ainsi qu’un centre culturel attenant à la médiathèque, proposant différentes activités...

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconRelatif aux groupements hospitaliers de territoire
Sous-section I : Convention constitutive et règlement intérieur du groupement hospitalier de territoire

«Clowns hospitaliers» Duo burlesque, poétique et musical iconD’ateliers facultatifs
«Denis Herbelot» est une association «loi 1901». Elle dispense un enseignement musical complet : instruments, formation musicale...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com