La rapporteur speciale à L'onu s'exprime sur la traite des personnes








télécharger 47.72 Kb.
titreLa rapporteur speciale à L'onu s'exprime sur la traite des personnes
date de publication13.07.2017
taille47.72 Kb.
typeRapport
l.21-bal.com > comptabilité > Rapport
LA RAPPORTEUR SPECIALE à L'ONU S'EXPRIME SUR LA TRAITE DES PERSONNES :

LUTTER CONTRE LA TRAITE, UNE DES ACTIVITES CRIMINELLES À LA CROISSANCE LA PLUS RAPIDE DANS LE MONDE

2 Juin 2010

GENÈVE – « L'expression "traite des personnes"  - l'une des formes les plus atroces de violation des droits de l'homme - demeure l'une des activités criminelles à plus forte croissance dans le monde, il ne faut donc pas sous-estimer le rôle des organisations régionales luttant contre elle», a déclaré aujourd'hui Madame Joy Ngozi Ezeilo, Rapporteur spécial à l'ONU, avant de présenter son rapport annuel * sur la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, au Conseil des Droits de l'Homme.

"Alors qu’une meilleure coopération entre les pays d'origine, de transit et de destination est la clé pour lutter contre ce fléau", a déclaré l'expert indépendant, "le rôle des organisations régionales et sous-régionales pour catalyser l'action des États dans la lutte contre le trafic dans une région spécifique n'a pas bénéficié d'une attention et un soutien suffisants. "

«Je suis convaincue que les mécanismes régionaux et sous-régionaux jouent un rôle clé en fournissant une réponse qui est à la fois multilatérale et suffisamment proche des réalités des pays et des spécificités dans une certaine région, a-t-elle ajouté.

Le rapport 2010 de la Rapporteur spécial met l'accent sur le rôle et la valeur ajoutée de ces mécanismes de coopération dans la lutte contre la traite. Mme Ezeilo partage un certain nombre de bonnes pratiques qui pourraient être reproduites de façon positive dans d'autres domaines du monde. Elle souligne également les défis les plus pressants auxquels ces organisations sont confrontées, y compris l'utilisation croissante des nouvelles technologies de l'information par les trafiquants à travers le monde.

Notant que la majorité des organisations régionales et sous-régionales ont toujours tendance à se concentrer presque exclusivement sur la criminalisation des trafiquants, la Rapporteur spécial les a exhortées à adopter une perspective centrée sur les droits de l'homme et les victimes dans l'action : "Pour être efficaces, elles devraient placer les droits de la victime au cœur de leurs stratégies et de leurs actions. Ce faisant, elles réussiront à la fois à protéger les victimes et poursuivre les trafiquants."

«Un de mes messages clés», a souligné Mme Ezeilo, c'est que c'est seulement par une protection et assistance adéquates aux victimes que l'on peut poursuivre efficacement les trafiquants ".

Le Rapporteur spécial envisage de tenir une consultation sur le sujet de son rapport, en invitant des représentants d'organisations régionales et sous-régionales et les autres partenaires concernés.

(*) Le rapport du Rapporteur spécial est disponible à l'adresse suivante (en Anglais) :

http://www2.ohchr.org/english/bodies/hrcouncil/docs/14session/A.HRC.14.32.pdf
Mme Joy Ngozi Ezeilo a pris ses fonctions en tant que Rapporteur spécial sur la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, le 1er août 2008. Mme Ezeilo est avocate des droits humains et professeur à l'Université du Nigeria. Elle a également occupé diverses fonctions gouvernementales, y compris en tant que honorable commissaire aux Ministère des affaires féminines et du développement social dans l'État d'Enugu et en tant que déléguée à la Conférence nationale sur la réforme politique. Elle a été consultante pour diverses organisations internationales et est également impliquée dans plusieurs ONG, travaillant notamment sur les droits des femmes. Elle a publié de nombreux articles sur une variété de sujets, y compris les droits de l'homme, droits des femmes, et la loi de la Charia.

DERNIER RAPPORT AMNESTY INTERNATIONAL :

French - http://thereport.amnesty.org/fr

@@@@@@@@@@@@@

Le 1er avril 2010, Winifred Doherty a participé à l' ONU à un panel sur les liens entre l'éducation des filles et la fin de la pauvreté :

Photo ONU

cliquez ci-dessous pour prendre connaissance de son intervention :
WDPPWGGfr

cliquez ci-dessous pour voir l'article :

http://thewgg.wordpress.com/2010/04/06/the-wgg-partners-with-the-department-of-public-information-on-an-ngo-briefing-focusing-on-girls%e2%80%99-education/#gallery-14-slideshow

Traduction française : L'éduc des Filles

@@@@@@@@@

Résultats de la Commission sur le Statut des Femmes : ne vous laissez pas décourager par l'Anglais : les documents sont en version Française au bas de la page (ACEFRS signifie que le document est dans les 6 langues offcielles à l'ONU, le "F" étant le Français) :

http://www.un.org/womenwatch/daw/beijing15/outcomes.html

@@@@@@@@@@

Suivez avec nous la Commission 54 sur le Statut des Femmes :

http://www.buonpastoreint.org/?rub=news/news&newsid=n4b857790283ac

Yolanda Sanchez, Maureen Mc Govern et Marta Iris Lopez





Winifred Doherty, Ellen Kelly, Sutisa Utalun et Maureen Mc Govern



 

Ellen Kelly et Myriam Mac Laughlin

 

 



 

Maureen Mac Govern et Marie Hélène Halligon

 

 



 Winifred Doherty et Georgette Tannoury

 

@@@@@@@

Les filles écrivent :

http://www.girlsrights.org/Newsletter_files/AfG%20Mars%202010.pdf

@@@@@@@@

20 février : Journée internationale de la Justice Sociale !

L'Assemblée Générale a proclamé le 20 février Journée internationale de la Justice Sociale en 2007, invitant les Etats Membres à promouvoir des activités au plan national en accord avec les objectif et les buts du Sommet Mondial pour le Développement Social et la 24ème Session de l'Assemblée Générale. Observer la Journée internationale de la Justice Sociale  serait une aide pour soutenir les efforts de la communauté internationale pour l'éradication de la pauvreté, la promotion du plein emploi et du travail décent, de l'égalité des genres et de l'accès au bien-être social et à la justice pour tous.

@@@@@@@@@@

Pour suivre la Commission sur le Développement social (3-10/02/2010) vous pouvez consulter les documents de base en cliquant sur le lien ci-dessous, puis en choisissant ceux que vous voulez, ils existent en version Francaise  : http://www.un.org/esa/socdev/csd/2010_docs.html

- Rapport du Secrétaire-Général : Promouvoir l' Intégration Sociale

- Rapport du Secrétaire-Général :Poursuite de l'application du Plan d'action international de Madrid sur le vieillissement, 2002

- Notes : Mesures prises par les pouvoirs publics pour remédier aux problèmes d'emploi et aux conséquences sociales d'emploi et aux conséquences sociales de la crise économique et financière notamment sur l'égalité des sexes

@@@@@@@@@

Ecoute ! des jeunes s'expriment : WGG Letter re girls at CSW 54

@@@@@@@@-@@@

Belle année 2010 à chacun(e)…

Que nous sachions tous prendre à Coeur notre planète

Et tous ceux et celles qui la peuplent !



 Photo YAB

@@@@@@@@@

SEIZE JOURS : Qu'avez-vous vécu que vous pouvez partager ? Mettez un message au bas de cette page !

Si vous voulez , en communaute ou avec d'autres, aujourd'hui ou a une autre occasion,

Prier pour les Droits de l'Homme :
December 10 Prayer En&Fr 

CAMPAGNE des 16 JOURS contre la violence envers les femmes  

pour entendre plutôt que de lire cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.unmultimedia.org/radio/french/

Vous avez tout d'un seul "clic" sur la page "consulter" de ce blog !

Si vous n'avez pas pu vous préparer à participer, ouvrez le lien ci-dessous : 

http://www.cwgl.rutgers.edu/16days/kit09/proclamationfr.doc et rejoignez tous ceux et celles qui refusent toute forme de violence envers les femmes !

@@@@@@@

Les initiatives majeures de l’ONU : pas sans nous !

ou :             Les ONG au secours de l’ONU…

 Tous les jeudis matin,  le Département d’Information du Public (DPI) propose un thème aux ONG présentes a New York, et ce 26 septembre, Gail Bindley-Tailor-Sainte avait réuni des intervenants pour nous sensibiliser au rôle possible des ONG dans la réussite des principales campagnes de sensibilisation menées par des membres du DPI. En voici un bref compte-rendu. Cela peut nous servir pour toute organisation d’un événement un peu important !

Support de la base pour les Initiatives majeures de l'ONU–10 26 2009

Les ONG doivent:

  • Connaître les initiatives

  • Créer des causes à soutenir

  1. François COUTU a donné deux exemples de campagne.

  • Une en 2006, contre les armes illicites. L'ONU a aidé, en permettant la traduction en 16 langues et la radiodiffusion gratuite. Tout a été difficile, à cause du 'Lobby des Armes' qui a traité la campagne et la conférence de presse avec l'Ambassadeur de Sri Lanka de “sommet de la suppression des armes”… et essayé de la faire échouer. Nous avons eu 1 million de signatures pour la pétition –pas si mal! - et la Conférence. Le DPI et les ONG souhaitaient vivre quelque chose de spécial. Beaucoup de pays ont soutenu le traité sur les armes… sauf les USA (John BELTON était l'ambassadeur à l’époque !)

  • 2008. MDGs (Buts du développement pour le millénaire). Pour chaque objectif nous avions des communiqués, des histoires de vie, des stratégies, un poster; une grande participation de 15 centres de l'information de l'ONU. Le lancement permettait d’attirer l'attention. Souplesse. Le rapport a été utilisé comme un outil. Les relations avec les médias, la chanson “En mon nom” sur You Tube. Ban Ki-moon, Mary Robinson… la société Civile a bien mené l’organisation.

  1. Jim STIFFEN et Dan SHEPARD: la Campagne 2009 “Scellez l’Accord”

  • Campagne sur le changement climatique, soutenue par M. Ban Ki-moon et beaucoup d'agences de l'ONU (ONU DP, banque mondiale, UNIFEM et autres organisations ; beaucoup de conférences dans le monde entier, un site web multilingue (www.sealthedeal2009.org) You Tube. Une situation dynamique sur le sujet.

  1. Mélanie NOLTE: WMD Nous devons Désarmer–http://www.un.org/en/events/peaceday/2009/

  • Elle a expliqué l'importance et la facilité d’utilisation d'outils comme: Facebook, Myspace, Déclaration, Videocompetition, elle met aussi tous les jours sur le site un « raison pour désarmer » envoyée par les gens.

  1. John COONROD (Projet contre la Faim): Comment mobiliser des êtres humains!

  • Les conditions. Les ONG sont engagées, flexibles, libres… mais sur-engagées, sans financement ni obligation. Elles ont besoin d'une vision: une occasion stratégique immédiate, un engagement et une direction au plus haut niveau, et pour une action stratégique, les ONG doit avoir du temps et des ressources pour concevoir et agir.

  • Créer ensemble. Mettre tout le monde autour de la table ; comprendre la situation ; choisir un theme fort ; l'etoffer avec des histoires de vie du terrain ; afficher des buts pertinents ; un horizon a court terme.

  • Lancer avec force et détermination

  • Gagnant - gagnant, avec une communication constante de succès, tout le monde a été inspiré, nouveau media utilisés avec succès, et l'équipe de direction a été reconnue et remerciée.

  • Célébrez et débriefez: remerciez! Reconnaissez! Remerciez, les gens aiment cela…

  • La population cible : qu’est-ce qui est important pour eux ? Qu'est-ce qui nous est commun ? Faire prendre conscience, et après ? Quelle est l’étape suivante ? Et au sujet de ceux (ils étaient à l'ONU il y a quelques semaines) qui prennent des décisions? Ils ont besoin d'aide de retour dans leur pays ! Maintenant les gens veulent être impliqués, et du bon côté d'histoire. Et ceux qui sont contre ce que vous faites ???

Les réponses aux questions :

  • François COUTU: Créez une coalition avant un événement important (Congo)

  • John COONROD se souvenir que nous sommes sur des projets à long terme (+ 30)

  • Mélanie NOLTE : le travail avec les ONG est très important, et l’utilisation des nouveaux médias très facile !

  • Dan SHEPARD De bonnes conditions donnent de bons résultats. Les ONG doivent ‘pousser’…

@@@@@@@@@@@

 

Combattre le trafic « à l’américaine » !

 Ce dimanche, la communauté était conviée à une réunion autour du trafic des êtres humains. Je ne sais pas trop ou nous étions géographiquement : relativement près de New York, dans une sorte de manoir légué à une communauté religieuse. Cadre très agréable, aux couleurs de l’automne, vieille demeure au charme désuet…

Mais la teneur de la rencontre n’avait rien de vieillot ! Nous étions là, invitées par une Association fondée par 22 communautés religieuses, convaincues qu’il faut s’unir pour lutter contre le trafic. Nous avons entendu plusieurs intervenantes, abordant plusieurs facettes de leur action, dont Clare Nolan, pour l’aspect plus international de la lutte. C’était ma foi un bon exemple de sensibilisation concertée ; j’ai beaucoup pensé aux « Champs de Booz », car la démarche en est très proche. 

Etaient également présentes : une étudiante, qui mène avec d’autres une étude sur le trafic, et une personne qui les a aidées à ouvrir un site internet et à éditer un dépliant.  Cela veut dire que des jeunes s’impliquent… exemple à suivre.

@@@@@@@@@@@@

STANDUP contre la pauvreté :

173 045 325 citoyens

se sont rassemblés autour de plus de 3 000 événements dans plus de 120 pays, pour demander à leurs gouvernements d’éliminer l’extrême pauvreté et de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Le Guinness book des records a certifié le « Stand Up » comme étant la plus grande mobilisation jamais enregistrée. Merci à toutes et à tous.

@@@@@@@

Journée internationale du refus de la misère

A New York ce 19 octobre, nous étions nombreux, à l’ONU

pour la célébration de cette Journée Internationale .

Deux parties : l’une dans la Salle de Conférence 2, où nous avons entendu plusieurs intervenants :

  • un musicien Adam Ezra ;

  • Denzel Matthew, un jeune de république Dominicaine ;

  • Sha Zukang, sous-Secrétaire Général pour les Affaires Economiques et Sociales ;

  • Liz Gibbons, du Fonds des Nations Unies pour les Enfants,

  • Zena Grimes, une maman du Quart-Monde,

  • Gérard Araud, Représentant permanent de la France à l'ONU,                                           Photo MHHalligon

  • Michel Kafando,     «                 du Burkina Faso                                                                             

  • Les enfants de l’école Marymount à NY avaient réalisé un PowerPoint : « Les enfants vecteurs de changement »

  • Sr Deidre Mullan nous a tous invités à renouveler l’engagement de J. Wresinski : 

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés.

S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

  • Chris Varney Délégué des jeunes pour l’Australie à l’ONU ;

  • Sr Fatima Rodrigo, sur les Parlements des Enfants en Inde ;

  • Charles Courtney a lu le message du Mouvement International ATD Quart-Monde

L’autre à l’UNICEF, où, après une fable dansée et parlée de manière très originale par cinq jeunes femmes,un panel réunissait des ambassadeurs, des travailleurs sociaux, des personnes d’ATD Quart-Monde

  • L’ambassadeur du Pérou, S. Exc Mr Gonzales

  • La déléguée des Jeunes du Pérou à l’ONU ;

  • Denise Berrera

  • Liz Gibbons, toutes deux « sur le terrain » à NY

  • Denzel Matthew

  • L’Ambassadeur de République Dominicaine ;

@@@@@@@

Eradication de la Pauvreté

 La pauvreté implique davantage que l'absence de revenu et de ressources productives pour assurer des moyens d'existence durable. Ses manifestations sont : la faim et la malnutrition, l'accès limité à l'éducation et autres services de base, la discrimination et l'exclusion sociale ainsi que le manque de participation à la prise de décisions. Divers groupes sociaux assument une part disproportionnée du fardeau de la pauvreté.

Le Sommet social mondial considère l'élimination de la pauvreté comme un impératif éthique, social, politique et économique de l'humanité et a appelé les gouvernements à s'attaquer aux causes profondes de la pauvreté, à répondre aux besoins fondamentaux de tous et à garantir que les pauvres aient accès aux ressources productives, notamment le crédit, l'éducation et la formation. Reconnaissant les progrès insuffisants dans la lutte contre la pauvreté, la 24ème session extraordinaire de l'Assemblée générale consacrée à l'examen des engagements de Copenhague, a décidé de mettre en place des objectifs pour réduire la proportion de personnes vivant dans l'extrême pauvreté de moitié d'ici 2015. Cet objectif a été approuvé par le Sommet du Millénaire, l'objectif du Millénaire 1.

L'éradication de la pauvreté doit être intégrée dans les politiques et actions nationales, conformément aux objectifs de développement convenus au niveau international faisant partie de l'éventail de l’Organisation des Nations Unies pour le développement, forgé lors de conférences et sommets des Nations Unies dans les domaines économique, social et connexes. La deuxième Décennie des Nations Unies pour l'élimination de la pauvreté (2008-2017), proclamée par l'Assemblée générale en Décembre 2007 vise à soutenir un tel cadre général pour l'éradication de la pauvreté, en insistant sur la nécessité de renforcer le rôle dirigeant de l'Organisation des Nations Unies, de promouvoir la coopération internationale pour le développement, essentiel pour l'éradication de la pauvreté.

Une perspective sociale sur le développement exige d’affronter la pauvreté dans toutes ses dimensions. Cela favorise une approche de l'éradication de la pauvreté centrée sur la personne, préconisant l'autonomisation des personnes vivant dans la pauvreté à travers leur participation pleine et entière dans tous les aspects de la vie politique, économique et sociale, notamment dans la conception et la mise en œuvre des politiques qui touchent les groupes les plus pauvres et les plus vulnérables de la société. Une stratégie intégrée visant à éliminer la pauvreté nécessite la mise en œuvre de politiques visant à une répartition plus équitable des richesses et des revenus et de la couverture de protection sociale.

Une perspective sociale sur la pauvreté devrait contribuer au débat sur l'efficacité et les limites des stratégies actuelles de réduction de la pauvreté. L’analyse de la pauvreté dans une perspective sociale nécessite un examen approfondi de l'impact des politiques économiques et sociales sur les plus pauvres et autres groupes sociaux vulnérables. Poverty and Social Impact Analysis (PSIA) est un outil pour évaluer à la fois l'impact économique et social des réformes sur les différents groupes sociaux et les revenus. Correctement menée PSIA contribue au débat national sur les options politiques et contribue à promouvoir l'appropriation nationale des stratégies de développement et pourrait contribuer à la concrétisation des engagements de Copenhague.

@@@@@@@

Pour écouter... ré - écouter l'émission sur les Religieuses engagées avec d'autres dans la lutte contre le trafic des personnes, cliquer sur le lien ci-dessous !

http://www.radionotredame.net/rnd_player_plus.php?date=2009-10-12&url=http://radionotredame.s3.amazonaws.com/aujourdhuilegliseledebat_20091012.mp3&title=Aujourd'hui%20l'Eglise%20le%20débat

18 OCTOBRE : JOURNEE EUROPEENNE

DE LUTTE CONTRE LA TRAITE DES ETRES HUMAINS



@@@@@@@

  Bruxelles, le 14 octobre 2009Le Lobby européen des femmes (LEF) est la plus grande coalition d’associations de femmes dans l’Union européenne (UE) et travaille à la promotion des droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes. Les membres du LEF regroupent des organisations des 27 Etats membres de l’UE et des trois pays candidats à l’accession, ainsi que 21 organisations européennes, représentant ainsi au total plus de 2500 organisations.

 Traite des femmes : la tolérance de l'UE pour le système

 Selon l'ONU, 79% de la traite des êtres humains vise l'exploitation sexuelle. Sans surprise, plus de 80% de ces victimes sont des femmes. Coïncidant avec la troisième édition de la Journée européenne contre la traite des êtres humains, l’UE organise une conférence ministérielle les 19 et 20 octobre qui sera principalement consacrée aux partenariats transnationaux de lutte contre la traite, dans une perspective européenne de sécurité et de justice. Brigitte Triems, présidente du LEF / EPACVAW, commente cet événement : « Le Lobby européen des femmes (LEF) et son Centre européen pour une politique contre la violence faite aux femmes (EPACVAW) regrettent que la conférence n’aborde pas la traite des êtres humains sous l’angle de l’égalité femmes-hommes et qu’elle ne vise pas à dénoncer les véritables causes de la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle. » "Il est grand temps que l'UE et ses États membres se penchent sérieusement sur les raisons qui font d’eux des destinations attrayantes de part le monde pour l’exploitation sexuelle des femmes », déclare Colette De Troy, directrice d’EPACVAW. « S’il l’on conjugue une tolérance généralisée envers le système prostitutionnel avec les inégalités persistantes entre les femmes et les hommes en Europe, il ne faut pas s’étonner de voir une augmentation de la violence envers les femmes. L’acceptation du système prostitutionnel, qui représente une forme de violence envers les femmes, a une influence directe sur l’acceptation par la société de la possibilité pour les hommes de contrôler et utiliser les corps des femmes et leur sexualité. » « En l’absence de politique européenne engagée contre toutes les formes de violence masculine envers les femmes, le proxénétisme a pu se développer, souvent en toute légalité. La traite des femmes et le tourisme sexuel sont les conséquences directes de l’impunité dont bénéficient les proxénètes et les acheteurs-prostitueurs », explique Brigitte Triems. « Si elle veut s’attaquer ambitieusement à la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle, l'UE doit en priorité lutter contre la demande et le proxénétisme, par des campagnes de sensibilisation, des programmes d’éducation à l'égalité, et la mise en place de sanctions efficaces envers les acheteurs-protitueurs et les proxénètes. »detroy@epacvaw.orgbarrington@womenlobby.org

 

Note aux rédacteurs:

Le Centre européen pour une politique contre la violence envers les femmes (EPACVAW) est la branche du Lobbyeuropéen des femmes (LEF) dédiée à la violence envers les femmes. EPACVAW soutient et gère l’Observatoire du LEF sur la violence envers les femmes.

(+32) 02/217 90 20

· F: (+32) 02/219 84 51 · E: · info@epacvaw.org 

AGISSEZ CONTRE LA PAUVRETE !

http://www.standupcontrelapauvrete.org/ 

@@@@@@@

PUBLICATION DE LA PLATEFORME INTERNATIONALE D'ACTION POUR METTRE EN OEUVRE LE PROTOCOLE CONTRE LE TRAFIC DES ETRES HUMAINS

09 10 2009. Winifred et moi sommes allées aux Nations Unies pour la publication d'un outil de travail qui permette d'interpeller de manière efficace les gouvernements sur la lutte contre le trafic des êtres humains. Sous le patronage du Bureau de l'O.N.U. contre les Drogues et Crimes, le document reprend, sur la base de 5 'piliers' (Poursuite, Protection, Prévention, Coopération et coordination nationale, Coopération et coordination internationale.) les demandes du Protocole de Palerme, les objectifs spécifiques, les indicateurs de politique, les mesures nécessaires, les indicateurs opérationnels et les documents-ressources.

@@@@@@@

similaire:

La rapporteur speciale à L\70 ans de l’onu : quel bilan pour l’unicef ?
«désunion». Et pourtant, les Nations Unies, ça fonctionne, en tout cas sur le terrain, si l'on en juge par le travail effectué par...

La rapporteur speciale à L\Faut-il multiplier les incriminations spécifiques en matière d’atteintes aux personnes ?
«est la branche des sciences criminelles qui traite de la spécificité de chacune des infractions incriminées dans un ordre juridique...

La rapporteur speciale à L\Annexe : Fiches sur la convention onu

La rapporteur speciale à L\Traité sur le commerce des armes

La rapporteur speciale à L\An 1 : proposition de loi «renforçant la lutte contre le système prostitutionnel»
«visant à la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle, contre le proxénétisme et pour l’accompagnement...

La rapporteur speciale à L\1° L’éphémère renouveau de l’onu et l’interventionnisme américain a Le renouveau de l’onu
«Maintenant nous voyons apparaître un nouvel ordre international.(…) Un monde où les Nations unies, libérées de l’impasse de la guerre...

La rapporteur speciale à L\Rapport de la Rapporteuse spéciale sur la vente d

La rapporteur speciale à L\Paris sur handicap : Anne Hidalgo s'exprime également, mais un peu tard

La rapporteur speciale à L\Conférence sur la Syrie au Palais des Nations en marge de la 22e...
«impies» lancés dès le début de la crise syrienne dans certaines mosquées du pays et via des chaînes satellitaires golfiques aux...

La rapporteur speciale à L\Memorandum sur la problematique des personnes handicapees au burundi annee 2013
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.21-bal.com